Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 10:57

aux Editions LIANA LEVI

arrêtez moi là« Ah que le hasard fait parfois bien les choses ! » Combien de fois dans notre existence n’avons-nous pas prononcé ces quelques mots pour souligner un moment inattendu, riche de joie imprévue,  de perspectives ou d’opportunités  inespérées ? Sans doute que Jeff  Sutton, chauffeur de taxi de son état, les a-t-il un jour prononcés lui aussi.

 

Sans doute que c’est même ce qu’il lui est venu à l’esprit  lorsque celui-ci , qui ne vient habituellement pas charger de clients à l’aéroport, tente sa chance ce soir là et décroche une course qui le conduit dans les beaux quartiers de la ville avec une belle commission à la clé !

 

Pourtant, il arrive parfois que ce hasard vienne jouer les grains de sable dans nos existences bien ordonnées, qu’il nous projette alors dans un tourbillon cauchemardesque où nous ne devenons plus que les pions d’un scénario écrit par d’autres mains, que nous ne maîtrisons pas et où l’on tient forcément le plus mauvais rôle. 

 

Plongez dans le shaker de la vie celle d’un innocent, rajoutez y comme ingrédient  une police que se fourvoie, un avocat commis d’office minable, une meute journalistique qui crie la mise à mort, un juge décidé d’en finir promptement, un couloir de la mort comme cadre de vie et un tueur psychopathe comme seule compagnie, et  secouez le bien fort. Vous obtiendrez alors  un cocktail à l’aspect sombre et au goût particulièrement amer.

 

Quand les flics déboulent dans son appartement et lui passent  les menottes pour le conduire prestement au poste de police, l’existence ordinaire et bien rangée de Jeff Sutton  prend fin. Lui qui se faufilait dans la vie sans jamais se faire remarquer, dont les balises de son existence résumaient à sa lessive du mercredi soir, sa distraction quelconque du jeudi et à l’engourdissement du vendredi soir, se retrouve embarqué  malgré lui dans le grand huit judiciaire américain.

 

La vie n’est qu’une question de perspective. Les actes quotidiens de l’existence, comme déposer une cliente devant sa demeure, la suivre jusque chez elle car elle n’a pas assez d’argent pour vous régler, s’intéresser à ses fenêtres le temps qu’elle trouve sa monnaie  à l’étage,  en vous rappelant que vous en posiez dans une autre vie professionnelle, sont des choses bien anodines. Tout comme le fait de nettoyer à la vapeur les banquettes de votre taxi, parce que l’une des deux jeunes filles éméchées que vous avez accepté de transporter officieusement après votre service, a eu la bonne idée d’y déposer le souvenir de ses excès éthyliques.

 

Mais vu sous le prisme de la police qui cherche à mettre la main sur le kidnappeur d’une fillette et à retrouver le corps de cette dernière, les choses prennent une toute autre signification ! Des empreintes sur les vitres de la victime, des preuves que l’on efface à la vapeur, et les jeunes filles alcoolisées qui auraient été transportées qui sont introuvables. Il n’en faut pas plus pour faire enfiler le costume de coupable à Jeff Sutton.Et il lui va si bien !

 

Le roman de Ian Levison est une charge contre le système judiciaire américain. Une de plus iain-levison.jpgdirons certains. Sans doute, mais la force de ce roman réside dans le fait que le personnage principal semble accepter sa déchéance avec résignation, pour mieux la supporter. Il n’est en rien révolté, ne s’insurge pas contre le tort qui lui est fait, il subit en observant  toute l’absurdité d’un système qui le détruit. Il est le témoin de cet acharnement aveugle. Jeff n’est pas un héros, juste un type ordinaire tiré de sa vie banale de chauffeur de taxi pour servir de faire valoir à une justice spectacle qui réclame son dû.

 

C’est cette résignation de cet individu broyé, habillé de sa seule ironie, qui rend la charge de l’auteur encore plus efficace, car tout combat est inutile.

 

 Ce qui est important n’est pas de savoir si vous êtes innocent, mais de savoir si vous avez les moyens de l’être. Quand la situation de Jeff prendra finalement une autre tournure, ce sera grâce au potentiel financier qui pourra être retiré de son affaire par un grand cabinet d’avocats qui aura flairé le bon coup. Car la société américaine est ainsi faite, à toute chose malheur est bon ! Le soucis de justice et d'équité n'est qu'accessoire .

 

Un roman puissant, percutant par la mise à nue d’un système qui ne se remet jamais en question, qui broie coupable comme innocent, à seule fin de rassurer une société qui ne veut pas douter d’elle-même, et qui démontre qu’il y a parfois plus d’humanité à partager en prison qu’à l’extérieur dans cette société prétendument civilisée.

 

«  Quel monde merveilleux ce serait si les ignorants étaient un peu moins sûrs d’eux » dira Jeff.

 

Tout est dit !

 

Avant de conclure ce billet, je voudrai souligner le soin apporté par les éditions LIANA LEVI à la couverture du roman que je trouve pour ma part magnifique. La plus belle en tout cas depuis ce début d’année !

 

Enfin, mon ami Cynic ayant lui aussi beaucoup apprécié ce roman, il serait dommage de ne pas profiter de son billet dont je vous mets le lien ici : link

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Eskalion - dans Auteurs Britanniques

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook