Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 19:25

brasiers

 

 " BRASIERS" de Derek NIKITAS


Editions TELEMAQUE

 

Avoir l’insouciance de ses 15 ans, s’émanciper progressivement de son enfance encore  enluminée des personnages féériques et de la poésie toute juvénile des contes pour enfant, et pénétrer à pas feutrés ou de manière grinçante dans le monde des adultes, remettant en cause leur autorité et en bravant les petits interdits de la vie quotidienne, tel est le propre de chaque adolescent. Lucia Moberb, alias «  Lou », plantée dans ses Docks Martins, et campée dans son look gothique, n’échappe pas à la règle.

Mais là où le passage rituel et progressif vers  l’âge adulte se fait cahin caha avec plus ou moins de crispation, celui de Lou sera quant à lui cataclysmique.

C’est parce que sa mère avait préalablement refusé de l’y conduire, que Lou avait sollicité son père, dont elle se sent plus proche, pour qu’il la conduise au supermarché du coin. Alors que celui ci  flâne chez le libraire, Lou quant à elle se dirige vers le magasin de musique. C’est là, que volant des CD pour ses copines, elle va enclencher une mécanique désastreuse, provoquer une petite étincelle qui va embraser son existence et celle des ses proches.

 Repérée par une vendeuse, elle s’enfuit. Arrivant à semer cette dernière, elle enjoint son père qu’elle retrouve à la librairie, de partir sans attendre en prétextant se sentir mal et avoir la nausée. C’est donc plus tôt que prévu qu’ils regagnent la voiture, et que Lou s’affale sur la banquète arrière.

Et c‘est là sur le parking, au moment de démarrer, qu’une ombre s’approche du véhicule. Lou est persuadée qu’il s’agit un agent de sécurité du magasin qui vient l’arrêter. Mais il n’en est rien. A la place l’inconnu abat son père  à bout portant d’une balle en pleine tête.

Traumatisée par le meurtre gratuit  de ce père pour lequel elle vouait une admiration sans faille, culpabilisant de son destin funeste, Lou voit  quelques temps plus tard sa mère tenter de mettre fin à ses jours en sautant d’une jetée. Sauvée in extremis celle-ci est gravement blessée à la tête au point qu’elle en a perdu le fil de ses souvenirs.

Projetée violemment dans le monde des adultes, ayant perdu son héro de père et devant s’occuper de sa mère devenue amnésique, Lou ne trouve de réconfort que près de Quin, un jeune voisin à peine un peu plus âgé ,et qui semble tout aussi paumé qu’elle.

« Il était une fois l’enfer ». C’est par ces mots que débute le premier roman de Derek NIKITAS. Et parler de descente aux enfers est pour l’occasion un doux euphémisme, tant la vie des personnages est aspirée par le siphon destructeur d’un destin impitoyable  qui va se mettre  en marche.

 Derek NIKITAS nous produit là un roman particulièrement sombre, violent et désespéré. L’histoire du basculement d’une vie, la dislocation d’un univers bien ordonné et confortable,  pour un autre fait de chaos et de destruction  où les seules valeurs qui en cernent les contours sont la violence, le meurtre, le sexe, l’alcool et le fric.

Mais le monde n’est pas manichéen. Le drame va mettre à jours des fissures, le doute va cheminer pour éclore en certitude, et il y a des trahisons aussi mortelles que des coups de feu.

derek-nikitas.JPGL’attrait de ce roman n’est pas tant dans les scènes de violences, qui pour certaines sont particulièrement dures, que dans le soin tout particulier que l’auteur apporte à la psychologie de ses personnages.

A celle de ces femmes  d’abord,qui tiennent une grande place dans ce roman. A commencer par Lou dont l’inconscient fait parfois surgir dans sa réalité apocalyptique  des personnages féeriques issus des histoires que son père lui racontait étant petite, comme pour s’accrocher à cette enfance dont on la mise à nue. Lou qui n’aura que la force de ses 16 ans pour se tenir debout et relever le défi de sa propre survie.

Greta ensuite, la femme flic qui, à force de tout donner à son boulot n’a pas vu grandir sa propre fille qui  aujourd’hui se marie, au point de s’être mise à la périphérie de son existence et pour qui cette enquête  prend un peu la forme d’une rédemption à vouloir cette fois-ci,  être là auprès de cette gamine touchée de plein fouet par le drame. C’est elle qui commencera à douter du caractère gratuit du meurtre de son père, et à s’intéresser à une bande à la réputation sulfureuse.

Enfin Tanya ,paumée et  enceinte, prisonnière consentante de cette bande dont l’horizon ne va pas plus loin que les rideaux de sa cuisine, et  dont la seule joie se résume à ne pas recevoir de coups. Sa soumission ira jusqu’au sacrifice de son seul espoir de liberté, comme un oiseau qui n’a toujours connu que la cage qui l’enferme  et qui n’ose pas s’envoler quand la porte de celle-ci s’entrouvre.

Quant aux hommes, eux, leur portrait est sans concession. Pour la plupart brutaux, rustres et manipulateurs, ils seront les détonateurs d’un Ragnarök  magistral.

Et dans ce cataclysme des destins, lorsque tout s’est embrasé et consumé, il ne reste que cendre et souvenirs calcinés. Pourtant, c’est bien là, au milieu des ruines fumantes de ces brasiers à peine éteints qu’une fleur d' espérance trouvera encore la force de pousser.

Partager cet article

Repost 0
Published by Eskalion - dans Auteurs Américains

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook