Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 16:38

  Erik LARSON

  Editions du CHERCHE MIDI

 

dans le jardin de la bêteAprès l'énorme succès de son premier livre , " Le diable dans la ville blanche" publié en 2011 , les lecteurs attendaient avec grande impatience la parution de son nouveau roman.

 

Pourtant "Dans le jardin de la bête", publié en septembre dernier, de roman il n'en est pas question. Car c'est le fruit d'un formidable travail de recherche et de documentation que nous offre Erik LARSON dans ce bouquin qui se lira malgré tout comme une histoire romanesque.

 

Erik LARSON nous plonge en effet dans une période sombre de notre histoire commune, celle de l'Europe de l'entre deux guerre, et nous amène plus précisément au moment de l'avènement de l'idéal nazi qui commence à étendre ses tentacules sur la société allemande consentante.

 

Hitler n'est au pouvoir que depuis quelques mois quand William E. Dodd, paisible universitaire passionné d'histoire, se retrouve presque malgré lui propulsé ambassadeur américain auprès du régime nazi. Ce poste, personne parmi les hauts responsables de la diplomatie américaine n'en a voulu, et c'est donc par défaut, que Dodd  et sa famille se retrouve dans la capitale allemande.

 

Ignorant tout du protocole, des us et coutumes de la caste des diplomates, Dodd , qui n'estdodd-desk-1933.jpg en plus pas fortuné, va très vite devenir l'objet de moqueries et de railleries de la part de ses pairs au Département d'Etat.

 

Car le nouvel ambassadeur outre qu'il ne soit pas du sérail, n'est pas non plus un adepte de la frivolité et du faste somptueux des mondanités qui rythme à cette époque la vie diplomatique. Au contraire, ce dernier va s'attacher à réduire les dépenses de l'ambassade, s'éclipsera rapidement des soirées offertes à travers la capitale et détonnera en circulant à bord de sa vieille voiture qu'il a fait venir des Etats Unis plutôt que dans une luxueuse berline.

 

Mais outre ses origines sociales et sa fortune, c'est aussi sur ses actes politiques que Dodd sera très vite critiqué. Dans les couloirs des services de Département d'Etat, nombreux seront ceux qui se joueront de lui et n'auront de cesse de lui savonner la planche pour qu'il soit au final éjecter d'un poste que personne ne voulait, mais pour lequel il passe pour un usurpateur.

 

Car ce que l'on attend d'abord de lui, c'est de veiller à ce que l'Allemagne paye sa dette aux Etats Unis d'Amérique, dont les petits porteurs  sont les premiers détenteurs, et non pas se mettre le régime nazi sur le dos par ses déclarations ou ses postures provocatrices.

 

adolf-hitler.jpgDodd n'était toutefois pas arrivé en Allemagne dans cet état d'esprit là. Ayant passé quelques temps à Leipzig à l'époque où il était encore étudiant, il porte sur le pays qui l'accueille un regard empreint de nostalgie et de tendresse. Sa perception du nouveau régime est plutôt bienveillante. Il admire la volonté farouche d'Hitler de sortir le pays de la crise et de remettre tout le monde au travail.

 

Pourtant déjà,  des actes délictueux avaient cours à travers le pays. Des lois de plus en plus restrictives pour les juifs étaient votées et mises en œuvre, des agressions physiques de juifs et de ressortissants étrangers, dont des américains, par des S.A  n'étaient pas rares. Régulièrement l'ambassadeur intercédait auprès des autorités pour faire libérer un ressortissant emprisonné de manière arbitraire. Toujours lui était il expliqué, qu'il s'agissait d'une regrettable erreur.

 

Pour autant, Dodd n'était pas inquiet outre mesure. Concernant la question juive, s'il considérait que le sort qui leur était réservé était discutable il estimait cependant  qu'«un peuple a le droit de se gouverner et que les autres peuples doivent faire preuve de patience». Sa fille Martha, qui aura de nombreux amants parmi les diplomates occidentaux et les dignitaires du parti nazi,  est encore plus enthousiaste et se laisse séduire, pour un temps, par ce projet de renaissance qu'incarne Hitler et ses fanatiques.

 

Et c'est là que le livre offre tout son intérêt. Dans l'évolution de cet ambassadeur  sansincendie_reichstag2.jpg envergure et de sa fille qui vont se retrouver balloter par les flots d'une histoire, dont tous ignore encore qu'elle va tremper sa plume dans le sang des hommes.

 

Et de répondre au fil des pages à la question lancinante et obsessionnelle du citoyen du XXIème que nous sommes. Comment n'avons nous alors rien vu venir?

 

Le travail d'Erik LARSON replace admirablement bien ces évènement dans le contexte de l'époque.

 

Les Etats unis ne se sont pas encore remis de la crise de 29  et s'enferment dans une posture isolationniste qui durera jusqu'à ce qu'ils soient finalement contraints de rentrer dans la guerre.

 

13 oW2HcL'époque est celle d'un antisémitisme diffus, qui, s'il trouve son expression et son paroxysme le plus dramatique en Allemagne, n'en est pas moins latent dans les couches des autres sociétés occidentales, à commencer par les Etats Unis eux même, où nombreux sont ceux qui veulent empêcher que le pays ouvre ses portes à l'immigration juive.

 

Obnubilés par la paix, les états se confortent des déclarations apaisantes d' Hitler, et ne veulent pas voir dans les incidents répétés rapportés par leurs corps diplomatiques qu'un régime totalitaire particulièrement agressif se met en place et menace la paix.

 

Il faudra donc des mois pour que Dodd et sa fille finissent par ouvrir les yeux et de n'avoir de cesse, de retour aux Etats Unis d'alerter l'opinion sur ce qui se prépare. "La nuit des longs couteaux" qui verra la suppression physique des responsables des S.A, dont le premier d'entre eux, Rhöm sera l'évènement qui finira de les convaincre que la bête vient de se réveiller et qu'elle se met en marche.

 

Mais il est déjà trop tard, et la voix de ce diplomate amateur qui avait finalement comprisLarson avant beaucoup d'autres est restée inaudible.

 

Le livre d'Erik LARSON est très richement documenté. Nombreuses sont les anecdotes, parfois dramatiques qui jalonnent ce travail remarquable d'investigation qui se nourrit des correspondances , des notes diplomatiques, de journaux personnels pour décortiquer cette période annonciatrice des temps noirs à venir.

 

Un livre qui se lit comme un roman, et qu'en ces temps tumultueux où la tentation du renfermement sur soi et l''exclusion de l'Autre grandit chaque jour un peu plus avec la crise, il conviendrait de lire. Histoire de ne pas , un jour,reproduire les même erreurs.

 

________________________________________________________________

 

Remerciement à BABELIO aux Editions du CHERCHE MIDI

Partager cet article

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs Américains

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook