Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 19:08

Mons KALLENTOFT

Editions POINTS

 

Traduction Max STADLER et Lucile CLAUSS

 

hiver1Les romans nordiques. Que n’a-t-on pas écrit sur eux! On a crié au géni en découvrant Stieg LARSON et Hanning MANKEL, on s’est rué sur le filon pour en extraire des auteurs comme Camille LACKBERG, Jo NESBO, Lars KEPLER, Leif DAVIDSEN, Gunnar STAALESEN et j’en oublie forcément dans le Who's Who littéraire !

 

Aujourd’hui la tendance, bien française, est à brûler ce que l’on a encensé la veille, à dénigrer une mode que nous avons tous, d’une manière ou d’une autre, contribuée à répandre autour de nous pour en faire le succès que nous lui connaissons. En la matière, dans des articles récents, le « Monde des livres » et « Le canard enchaîné » n’ont pas été les moins incisifs.

 

Porter sur un piédestal tout ce qui est estampillé « nordique », pour mieux le dénigrer aujourd’hui. Comme si on venait enfin de prendre conscience que tout ne relève pas du « chef d’œuvre » dans la production littéraire nord-européenne, et qu’il faille du coup y mettre le feu, comme pour exorciser la naïveté qui nous a conduit à tant d’excès, à gober à grandes cuillérées le made in scandinave, sans se poser la question de la saveur de la tambouille ingurgitée.

 

Soit ! Ces articles ont le mérite de nous interpeller sur nos pratiques de «  consommation hiverlittéraire », d’accord, ils pointent les limites du polar nordique, mais il serait dommage cependant de jeter à leur suite  tous ces romans venus du froids, de les clouer aux piloris du bon goût français au prétexte qu’il n’y aurait finalement rien de bon dans tout ca !

 

Car du bon il y en a ! Si MANKEL et LARSON ne seront jamais remis en cause, tant leurs œuvres ont marqués les lecteurs, à côté ils se trouvent encore des romanciers qui méritent d’être lus, n’en déplaise aux cassandres.

 

C’est sans doute le cas de Mons Kallentoft. Journaliste suédois, il est déjà l’auteur de cinq romans. « Hiver » est le premier d’une série qui se décline au rythme des saisons. On y retrouve ce qui fait le charme des romans nordiques. Une certaine langueur, une histoire qui imprègne peu à peu le lecteur sans qu’il s’en rende vraiment compte. Un paysage qui tient lieu de personnage, et une saison pour  scène de crime. A cela s’ajoute un art consommé pour dresser par petites touches le portrait psychologique de ses personnages, et un talent à maintenir la vérité derrière le voile d’un scénario habilement mis en œuvre.

 

hiver0Quand on retrouve le cadavre congelé d’un homme pendu à la branche d’un arbre, l’inspectrice Malin Fors se voit conforter dans son impression que «  cette journée n’est pas faite pour les vivants ». Nu, lacéré, le corps de la victime, figée dans son dernier souffle, reste en suspension au dessus des vivants, témoin de sa propre déchéance.

 

Très vite ce cadavre est identifié. Il s’agit d’un marginal qui rôdait toujours près d’un terrain de football où il aimait à récupérer et renvoyer les ballons perdus. Pas méchant pour un sous , mais suffisamment « différent » pour devenir le souffre douleur de certains jeunes. Pourtant, ce meurtre a aussi toutes les caractéristiques d’un sacrifice rituel.

 

 Les pistes ne manquent donc pas, d’autant que l’inspectrice va également s’intéresser à une famille,  connue pour sa violence, ses combines et larcins ; un clan constitué de frères, des brutes épaisses, soudés autour de la matriarche qui dirige celui-ci d’une main de fer.

 

Car la neige hivernale recouvre bien des secrets.

 

Divorcée, un peu trop fidèle à la téquila et mère d’une ado qui progressivement s’émancipe Kallentoft.jpgde l’autorité parentale dans les bras d’un garçon mais qui ne manque pas de réflexion pour aider sa mère dans son enquête, Malin Fors aura besoin de toute sa finesse d’esprit et de son opiniâtreté pour faire remonter la vérité à la lumière des hommes. Car dans cette enquête, toutes les pistes sont à explorer, tant elles éclairent sur les revers sombres d’une société aux apparences un peu trop lices.

 

Il m’a fallu un peu de temps pour rentrer dans ce roman. Quelque chose d’inhabituel qui m’empêchait au début de m’installer dans l’histoire. Sans doute parce qu’inconsciemment, dans ce décors d’hiver et cette trame qui se mettait en place, je refusais de laisser une place à un des acteurs du roman.

 

C’est quand enfin j’acceptais finalement que la victime, le mort prenne la parole et s’exprime au long du livre que j’ai pu enfin me laisser aller ans retenue à sa lecture. Original que de faire parler un mort qui reste là, flottant, parlant aux vivants sans que ceux-ci ne l’entendent. Une victime qui accepte son sort mais qui attends. Une délivrance ? une vengeance ?

 

Ce n’est pas là la seule particularité de ce roman. Une femme flic pour héroïne, des personnages qui intériorisent leurs réflexions, autant d’aspects qui donnent au roman son originalité et son épaisseur.

 

Une entrée en matière plutôt reussie pour cet auteur qui vient à la suite de ses nombreux prédécesseurs.

 

A noter que ce roman fait l’objet d’une adaptation cinématographique .

 

A noter que le roman vient de sortir en format poche aux Editions POINTS.

Partager cet article

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs suédois

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook