Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 18:36

MIKE NICOL
OMBRES NOIRES

la detteSi dans le paysage des littératures policières sud africaines la notoriété de Deon Meyer ou de Roger Smith n'est plus à faire, si le talent de Louis Ferdinand Despreez n'est plus à démontrer, nul doute qu'il faudra dorénavant  compter aussi  sur la plume de Mike Nicol !

 

C'est une entrée fracassante que nous fait l'auteur à travers ce premier roman d'une trilogie à venir. Publié chez Ombres noires, " La dette" est un roman robuste, sombre , qui ravira les amateurs de polar où se mêlent castagne,  règlements de compte, coups tordus, trafics, morts subites, sexe et femmes fatales.

 

Mais si nous sommes bien loin des déserts américains, des cartels latinos et des guerres des gangs, la violence est ici tout aussi présente.


Et dans cette Afrique du Sud post-apartheid, l'histoire plonge ses racines dans ce passé de ségrégation, de ces guerres afrikaners conduites dans les Etats voisins et qui ne disaient pas leur nom. Le roman de Mike Nicol se nourrit du suc de ce passé pas si lointain, et nous offre avec " La dette", un roman efficace, original et percutant.

 

Tout deux anciens mercenaires et trafiquants d'armes, Mace Bishop et son ami Pylon sont le capaujourd'hui rangés des affaires douteuses et illégales. Ils mettent maintenant leurs talents au service des clients de la société qu'ils ont montée ensemble en assurant la sécurité de riches clients venant pour des raisons diverses en Afrique du Sud.

 

La société est récente et ne leur permet pas encore d'en vivre confortablement, même si les deux complices ont planqué dans un paradis fiscal le reste du fruit de leur vie antérieure de mercenaires, histoire de faire face à d'éventuels coups durs.

 

Mais le passé est un fil à la patte qui à un moment donné cesse de donner du leste et vous ramène brutalement à lui.

 

cocaineQuand Ducky Donald, un malfrat , ressurgit dans leurs vies pour exiger qu'ils s'acquittent d'une dette contractée bien des années plus tôt, Mace et Pylon n'ont pas vraiment le choix.

 

Sauf à risquer de voir leur passé s'étaler dans la presse et leur petit secret bancaire dénoncé au fisc, c'est contraint qu'ils acceptent de protéger la discothèque du fils du malfrat , une véritable tête de nœud incapable d'assurer seul ses arrières.

 

Celui ci est sous la menace d'un groupuscule qui se fait fort de faire fermer les établissements où la drogue coule à flot, et ce, même si pour y parvenir il faut en passer par des méthodes explosives. Or dans la discothèque  justement visée, les dealers y font d'excellentes affaires.

 

Ce groupuscule est représenté par une avocate, vénéneuse et belle à tuer, Sheemina February. Celle ci reste intransigeante et rends les négociations impossibles. Et forcément les choses vont dégénérer.

 

De cette histoire, la fille de Mace n'en sortira pas indemne.

 

Le temps passe. Mace et son associé continuent le développement de leur affaire. Malgrétrafic d'arme tout celui ci est en délicatesse avec sa banque à cause  des traites de la maison.

 

Ne voulant pas priver sa famille de ce foyer aménagé au handicap de sa fille, Mace va accepter la proposition de son ex, Isabella, qui lui demande de convoyer une cargaison d'armes jusqu'en Angola. Cet extra qui lui rappelle ses années d'aventurier doit définitivement le mettre à l'abri.

 

Malheureusement pour lui, les choses ne vont pas être aussi simples et sa route va croiser à nouveau celle de Sheemina February. Qui est donc cette femme qui semble bien connaitre Mace, qui parle de vengeance et qui a la fâcheuse manie de laisser des cadavres dans son sillage?

 

Il faudra véritablement attendre les toutes dernières pages de ce roman pour que le lecteur le découvre.

 

A mon sens Mike Nicol signe là un des meilleurs romans publiés cette année. Dans un style direct et sobre,  qui laissent dans des chapitres courts  la part belle aux dialogues, l'auteur parvient avec une efficacité redoutable, à articuler plusieurs histoires , parfois complexes, mais qui finiront par s'entrelacer entre elles pour n'en faire qu'une.

 

mike nicolL'auteur dresse le contexte de son histoire et les contours de ses personnages avec une plus grande densité que ne le ferait par exemple un Deon Meyer. Il retranscrit avec une vraie réussite, sa vision de ce pays Arc en Ciel et l'atmosphère toute particulière de cette ville du Cap où se déroule pour partie l'histoire, et dont elle est immanquablement un personnage à part entière du roman.

 

Nous faisons mieux que partager les aventures de Mace et de Pylon, nous partageons aussi leur vie de famille. Avec leurs silences, leurs non-dits, et leurs soucis du quotidien, ce qui donne une épaisseur supplémentaire à ce roman.

 

Du bon polar !  noir, violent, du harboiled comme on aimerait en lire plus souvent et qui réjouira l'amateur du genre.

 

Et dire que deux autres tomes sont à venir, on en salive déjà!

Partager cet article

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs Sud Africains

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook