Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 13:00

 

Les eventuelles mises à jour se feront directement sur le billet ( en violet) , que je vous invite donc à consulter regulièrement.

 

 

Aujourd'hui permettez moi de démarrer mon billet consacré aux nouveautés à paraître au mois d'avril, par la présentation d'un petit guide que j'ai découvert à l'occasion du festival " Quai du polar " à Lyon.

 

guide-decitre-jpg

 

Au moment de choisir un bon polar, on se retrouve parfois comme un gourmet qui doit choisir son menu : on est tenté par tous les plats et on hésite entre quelque chose de doux ou de très épicé, des saveurs exotiques ou fleurant bon le terroir, un plat léger ou au contraire quelque chose de costaud.


L'équipe de libraires Decitre s'est donc penchée pour vous sur cette affaire complexe : vous aider dans vos choix grâce à ce guide, riche d'une centaine de polars incontournables rigoureusement sélectionnés, et agrémenté de dossiers amoureusement préparés.

 

L’Indic, un guide de lectures policières choisies parmi les coups de coeurs des libraires Decitre et ceux de leur parrain exceptionnel Franck Thilliez !

 

Plus qu’un catalogue, cet objet est un véritable guide, objet d’une collaboration entre acheteurs,libraires et auteurs. Il retrace à la fois l’histoire du genre, met en exergue les coups de coeurs des libraires et invite le lecteur à découvrir des oeuvres soit directement issues de la littérature policière soit des oeuvres musicales, cinématographiques, culinaires, patrimoniales ou issues de genres littéraires non policiers.

 

guidePolarDecitre106-.jpg

 

Tout en couleur, agrémenté de petits articles thématiques, riche de photos et de conseils de lecture, ce guide fort pratique trouvera naturellement sa place sur vos étagères ! D'autant que ce petit trésor ne coûte que 3 euros à l'achat !

 

en savoir plus sur le guide : link

 

 Prochainement , quelques exemplaires seront à gagner sur PASSION POLAR


 

Editions PRESSES DE LA CITE

 

murmures-.jpg

 

" Les murmures " de John CONNOLLY le 07/04

 

 

Dans le Maine, à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis, ont lieu des trafics en tous genres ? armes, drogue, êtres humains. C’est dans cette zone de non-droit que des vétérans désabusés, rentrés d’Irak il y a peu, se livrent à la contrebande d’œuvres dérobées au musée de Bagdad pendant la guerre.


Chargé d’enquêter sur les agissements de l’un de ces soldats, le détective Charlie Parker découvre que plusieurs membres de son unité ont été retrouvés morts après avoir été rendus à moitié fous par des voix qui leur chuchotaient à l’oreille dans une langue inconnue. D’après la thèse officielle, ces hommes souffraient du syndrome de stress post-traumatique, ce qui les aurait poussés au suicide.

 

Mais cette explication ne satisfait guère Charlie Parker, qui ne peut s’empêcher de soupçonner l’existence d’un lien entre les décès et la marchandise transportée illégalement par les vétérans.  

 

comme-ton-ombre.gif

 

imaginez qu’avant de pouvoir rentrer chez vous, vous soyez obligé de faire le tour du bâtiment afin de vérifier que tout est normal.


Imaginez qu’une fois dans le hall de votre immeuble, vous deviez vérifier six fois que la porte d’entrée est bien fermée. Une, deux, trois, quatre, cinq, six. Et que si vous êtes interrompu en plein rituel, il faille tout recommencer.


Imaginez que, arrivé dans votre appartement, vous tourniez la poignée de votre porte six fois dans un sens, puis six fois dans l’autre pour vous assurer d’être en sécurité. Que vous restiez plusieurs minutes derrière votre porte, à l’affût du moindre bruit dans la cage d’escalier. Et que, tous ces contrôles effectués, vous commenciez une ronde chez vous. Fenêtres, rideaux, tiroirs, tout doit passer au crible de votre attention.


Imaginez aussi que vous ne puissiez faire les courses que les jours pairs et pratiquer un sport les jours impairs, mais à condition que le ciel soit nuageux ou qu’il pleuve.
Bienvenue dans l’univers paranoïaque de Cathy, une jeune Anglaise à qui la vie souriait jusqu’à ce qu’un soir elle fasse une mauvaise rencontre…

 

 

 

Editions de L'ARCHIPEL

 

 

n'ayez crainte

 

" N'ayez crainte " de Peter LEONARD le 06/04

 

Prochainement chroniqué sur PASSION POLAR

 

Détroit.
Karen, mannequin d'une trentaine d'années, s'est fait flouer par son ex, Samir, un riche Irakien propriétaire d'épiceries fines - et aussi prêteur sur gages. Elle l'a quitté et il refuse de lui rendre les 300 000 dollars qu'elle lui a confiés.Quand une nuit, deux petites frappes font irruption chez Lou Starr, le nouveau compagnon de Karen - un Grec à moumoute bedonnant -, pour le délester des 9 600 dollars qu'il vient de gagner au casino, Karen a une idée...


Elle leur fait miroiter une petite fortune s'ils l'aident à cambrioler la maison de Samir.Pour mener à bien l'opération, elle engage aussi une brute mal dégrossie tout juste sortie de prison. Et, bizarrement, le cambriolage part en vrille. Samir plonge dans le coma, l'un de ses employés est tué. Seul point positif, ils ont récupéré le coffre-fort.Mais quand ils l'ouvrent : il est vide ! Dispute, suspicion, un mort.


Karen prend alors la poudre d'escampette. Persuadés qu'ils se sont fait berner, les deux survivants se lancent à sa recherche. Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir lui mettre la main dessus. Un neveu de Samir, deux Irakiens et un ancien flic veulent aussi le magot.


  Diamond-Head.gif

 

" Diamond Head " de Patrick ROBINSON le 16/04

 

Mack Bedford, officier du SEAL, commando d'élite de l'US Navy, a abattu douze jihadistes irakiens désarmés qui semblaient pourtant sur le point de se rendre.


À sa décharge, Bedford avait vu quelques instants plus tôt quatre de ses camarades périr carbonisés dans des chars frappés par des missiles guidés Diamondhead, pourtant interdits par le Conseil de sécurité des Nations unies. Le Diamondhead transperce en effet les blindages les plus épais et sa tête, munie d'un gaz mortel, s'embrase quelques secondes après l'impact.Jugé en Cour martiale, Bedford est renvoyé de l'armée.


De retour chez lui, il retrouve le train-train d'une ville de chantiers navals du Maine au bord de l'asphyxie, faute du renouvellement de commandes de l'État français. Il doit aussi faire face à l'évolution alarmante de la maladie génétique de son fils de sept ans, que seule une opération au-dessus de ses moyens pourrait sauver.Bedford est alors approché par le patron d'un chantier naval, qui lui propose un million de dollars pour éliminer le Français Henri Foch, responsable du déclin de sa ville.


Cet industriel est de surcroît le fabricant des terribles Diamondhead, qu'il continue à écouler malgré l'interdiction... Et Foch n'est-il pas aussi cet homme aperçu en Irak, peu avant la mort de ses quatre compagnons d'arme ?Animé autant par la volonté de sauver son fils que par le désir de revanche, Bedford entend, à sa manière, rétablir une certaine justice... Mission doublement délicate : il doit désormais agir en solo alors que Foch, candidat à la présidentielle, est le favori des sondages pour devenir le futur hôte de l'Élysée...

 

qui-a-tue-toutankhamon.gif


" Qui a tué Touankhamon? " James PATTERSON et Martin DUGARD le 06/04

 

Qui assassina Toutankhamon en 1324 av.


J.-C. ? Horemheb, l'ambitieux général qui devait être l'un de ses successeurs ? Ay, son grand vizir lui aussi affamé de pouvoir ? Ankhesenamon, sa demi-soeur qu'il épousa et qui ne put lui donner d'héritier ?Plus de trois mille ans après sa mort, James Patterson et Martin Dugard mènent l'enquête.

 

Ils retracent les étapes des neuf années de règne du jeune pharaon, mort à dix-huit ans, et la carrière mouvementée d'Howard Carter, qui découvrit son tombeau le 22 novembre 1922, après un quart de siècle de fouilles dans la Vallée des Rois.À la lumière des plus récentes méthodes d'analyse scientifique, leur double enquête clarifie les circonstances de la mort de Toutankhamon et la découverte de son tombeau dans la vallée des Rois, permettant ainsi de dissiper le mystère Toutankhamon.

 

  Editions DU MASQUE

 

double-helice.jpg

 

" Double hélice" KLEINMANN et VINSON le 06/04

 

 

Le lendemain de ses vingt-trois ans, Samuel, étudiant en biotechnologie, reçoit un pli en provenance d’une étude de notaires italiens.


A l’intérieur, une lettre de son père, le docteur Joshua Adam Lenostre, qui lui donne rendez-vous dans les bureaux de Maître Ricci à Venise. Premier signe de vie de ce chirurgien, mort devant ses yeux d’enfant, onze ans plus tôt lors de l’incendie de son laboratoire de recherche de l’Institut Curie. Le laboratoire était alors à l’aube d’une découverte thérapeutique majeure. Samuel Lenostre, intrigué, se rend à Venise où Maître Ricci lui remet un opuscule intitulé « Voyage à Gênes ».


Son père semble être l’auteur de ce journal intime qui relate le quotidien d’un médecin du 21ème siècle projeté à la fin du Moyen Âge, à l’époque d’Ambroise Paré et de Paracelse. Comment survivre à l’aube de la Renaissance avec simplement ses connaissances et ses deux mains ? Comment protéger sa famille d’un criminel prêt à tuer pour un brevet ? Comment aimer ses enfants de si loin ? Comment faire quand le temps presse et que l’on n’a que cinq siècles devant soi… Entre les lignes de ce texte incongru et auquel personne ne donne foi, Samuel Lenostre, épaulé par sa sœur Julie et le policier Hugo Gottlieb, va suivre la piste qui mènera à son père, au traitement révolutionnaire du cancer et au criminel à l’origine du drame. L’enquête se révélera particulièrement ardue car le mal et la cupidité suivent évidemment le même chemin.

 

Editions JC LATTES

 

le-dernier-homme-bon.gif


" Le dernier homme bon " de A.J. KAZINSKI le 06/04

 

 

Un tueur sévit à travers le monde, avec des cibles pour le moins singulières : médecins, militants des droits de l’homme, avocats…Tous œuvrent pour le bien.


Les meurtres sont d’autant plus étranges qu’une marque représentant une suite de nombres indéfinissables figure chaque fois sur le dos des cadavres. Niels Bentzon, négociateur au sein de la police de Copenhague, reconnu pour son talent mais incompris par ses homologues, est persuadé que c’est au Danemark qu’aura lieu le prochain drame. Mais qui peut être la future victime ? Aidé par l’astrophysicienne Hannah Lund, Niels va tenter de décrypter les brûlures laissées sur les victimes.


Personne ne prend au sérieux ces deux personnages un brin fêlés, pourtant brillants, dont la quête devient de plus en plus impossible. La clé de l’énigme réside dans ces chiffres – mais que signifient-ils ? Qui est le mystérieux assassin et que cherche-t-il à montrer ? Véritable page-turner, Le Dernier Homme bon combine profondeur psychologique, action et suspense jusqu’au dénouement qui surprendra plus d’un lecteur. Traduit du danois par Frédéric Fourreau

Editions TELEMAQUE

 

suite rouge

 

" Suite rouge " de François BOULAY le 07/04

 

 

 Adolescents marginaux fascinés par un des leurs, un pervers au charisme démoniaque, José et quelques autres l’ont suivi aveuglément.


Paniqués par l’horreur vers laquelle leur leader les entraîne inexorablement, ils ont décidé de le mettre à mort pour lui échapper. José s’en est chargé. Vingt ans plus tard, père de deux fillettes, il les élève dans une vaste villa isolée dominant le massif des Maures. Un oiseau mort flottant dans sa piscine, le cadavre décapité d’un chat sur le seuil de la maison, des ombres furtives glissant entre les arbres… Les signes obsédants s’accumulent bientôt, d’un passé qui ressurgit et d’un fantôme qui ne veut pas mourir… Après Traces, prix Quais du Polar 2007, François Boulay revient avec l’atmosphère de pure angoisse qui caractérise son écriture.


  Editions du SEUIL

 

jeuc-de-vilain1.jpg

 

" Jeux de vilains" de Jonathan KELLERMAN le 17/04

 

 

Un marais préservé en plein coeur de Los Angeles, blotti sous des ponts autoroutiers, jalousement gardé par une petite organisation écologiste.


Un soir, le gardien du lieu découvre un premier corps de femme dont la main droite a été coupée. La première d’une horrible série. La victime la plus récente, dont la présence a été signalée par un coup de fil anonyme, mène Milo Sturgis sur la piste d’une famille richissime dont l’enfant est un génie du piano ayant reçu des cours de la dernière victime. Très vite, Milo, Alex et Moses Reed, un jeune détective, se focalisent sur Travis Huck, l’homme à tout faire des riches Vanders, en déplacement à l’étranger.


La disparition soudaine de Travis Huck amène les policiers à le soupçonner, d’autant que l’homme possède un passé criminel. En dépit de ses antécédents et de son passé marginal, tous semblent vouloir protéger Travis et défendre une image d’homme sain et bon…Quel est le tueur en série qui se cache derrière ces crimes ignobles ? Et surtout quelle peut bien être sa motivation ?

 

losers-nes.jpg

 

" Losers nés " d' Elvin POST le 28/04

 

 

Withers est un caïd de la drogue, Romeo est bien placé pour le savoir : il a grandi à ses côtés, jusqu’à devenir un de ses guetteurs. Aujourd’hui, Romeo vend des magazines d’occasion sur un bout de trottoir de la 6è Avenue. Il a trouvé un boulot qui lui plaît, et vient de tomber amoureux d’une cliente qui passe chaque jour devant son étal de revues... Enfin, le destin semble lui sourire.


Jusqu’au jour où Sean Withers réapparaît, pour lui proposer de « parler un peu ». Le frère de Romeo, à peine sorti de prison, s’est à nouveau empêtré dans les magouilles criminelles de Withers. Romeo, cédant peu à peu à la panique, commet un faux pas irréversible, et plongera tout ce petit monde dans une impitoyable guerre des gangs.

 

la-mort-muette.jpg

 

 

« La mort muette » de Volket KUTSCHER le14/04


Berlin, mars 1930. Dans les studios de Babelsberg, une actrice meurt sur le plateau de tournage. Accident ou meurtre ? À peine le commissaire Gereon Rath entame-t-il l’enquête qu’une seconde actrice est assassinée et une troisième portée disparue. La police redoute que la presse n’évoque un tueur en série et que l’hystérie ne s’empare de la ville. Mais Rath a une longueur d’avance sur ses collègues, ce qui n’est pas au goût de tous.


Dans cette deuxième enquête du commissaire Gereon Rath, Volker Kutscher poursuit sa captivante exploration du Berlin du début des années 1930, en proie à l’agitation sociale et politique. Cette fois, il nous emmène à la découverte des milieux du cinéma, et de la guerre sans merci que se livrent les défenseurs du film muet et les champions du parlant.

 

un-traitre-a-notre-gout.jpg


" Un traitre à notre goût" de John Le Carré

 

 

Deux jeunes amoureux s’offrent des vacances de rêve dans une île caribéenne. Perry est un austère enseignant d’Oxford, Gail une avocate londonienne prometteuse. Leur pays natal est en pleine récession. Ils font la connaissance de Dima, milliardaire russe fantasque et truculent qui arbore une Rolex incrustée de diamants à son poignet, un tatouage sur le pouce droit et cherche un partenaire de tennis.


Mais, en réalité, ce que cherche Dima se révélera être le moteur qui entraîne ce roman majestueux, tragique, captivant, sur la cupidité et la corruption, du Goulag à Antigua, Paris et la finale Federer/Söderling jusqu’à une planque au fin fond des Alpes suisses, en passant par les recoins les plus troubles de la City de Londres, impliquée dans une collusion contre nature avec les services secrets britanniques.

 


Editions ALBIN MICHEL

 

tempete-sur-cap-code.jpg

 

' Tempête sur Cape Cod " de Carol Higgins CLARK le 06/04

 

 

Drôles de vacances pour Regan Reilly…

Enfin un week-end en amoureux ! Pour fêter leur premier anniversaire de mariage, Regan Reilly et son mari Jack ont élu Cape Cod, ses plages sauvages et son décor de rêve. Mais leur tête à tête est de courte durée : Adele Hopkins, une retraitée récemment installée sur l’île, disparaît au cours d’une violente nuit de tempête. Très vite, tout porte à croire qu’elle n’avait pas que des amis. La course contre la montre commence pour Jack et Regan qui ne sont pas prêts d’oublier cet anniversaire…


Impossible de lâcher le nouveau suspense de Carol Higgins Clark : l’intrigue aux multiples rebondissements mêlée à son humour légendaire font de Tempête sur Cape Cod une lecture idéale !

 

en-fuite.jpg

 

" En fuite " de Phillip MARGOLIN le 06/04

 

 

500 000 dollars pour défendre Charlie Marsh : une offre irrésistible pour une jeune avocate aussi ambitieuse qu’Amanda Jaffe.


Une dizaine d’années auparavant, ce petit malfrat est devenu un héros national en sauvant la vie d’un gardien de prison lors d’une mutinerie. Soupçonné par la suite d’avoir assassiné un sénateur, mari de sa maîtresse, il s’est réfugié en Afrique, où il bénéficiait de la protection du sanguinaire président du Batanga, Jean-Claude Baptiste. Mais quand l’incorrigible séducteur s’est attaqué à la favorite du dictateur, la fuite est devenue à nouveau sa seule issue. Retour à la case départ pour Charlie qui préfère affronter la justice de son pays que les hommes de main d’un Baptiste écumant de rage…


Un formidable suspense où Amanda Jaffe, l’héroïne préférée de Phillip Margolin, aura bien du mal à sauver la tête de son client menacé tout à la fois par la justice américaine, les services secrets d’une dictature africaine et un mystérieux tueur !

 

le-jour-ou-tu-dois-mourir-.ok.jpg

 

" Le jour où tu dois mourrir " de Marc CHARUEL le 06/04

 

 

Eté gris et maussade sur le bassin d'Arcachon.


Au détour d'une piste cyclable, le corps atrocement mutilé d'une jeune fille. Pour Ducan, photographe frotté à toutes les guerres, ce meurtre est le premier épisode d'un film macabre qui va dépasser de très loin toutes les fictions... De la France à la Thaïlande en passant par la Birmanie, un thriller spectaculaire à ne pas mettre entre toutes les mains : sens des images, scénario implacable, rythme infernal...

 

Editions FIRST

 

les-ames-traquees.gif

 

" Les âmes traquées" de Martin MICHAUD le 07/04

 

Quand elle se réveille sur un lit d'hôpital, Isabelle Fortin apprend qu'elle a été victime d'un chauffard et sort tout juste du coma.


Et pourtant, elle est persuadée d'avoir passé les 24 dernières heures avec un inconnu, Miles. Incapable d'accepter que cette rencontre n'était que le fruit de son imagination, elle va tout faire pour le retrouver... Et s'il ne s'agissait pas que d'un accident ? Et si le chauffeur de la voiture lui voulait du mal ? Y aurait-il un lien entre cette affaire et les meurtres des deux hommes tués exactement de la même manière à une journée d'intervalle ? C'est ce que tente d'élucider le commissaire Victor Lessard, pour faire oublier sa dernière bavure mais aussi pour ne pas penser à l'échec de sa vie familiale.


Jusqu'à ce que son propre fils soit mêlé à ses recherches... Une jeune femme lancée à la poursuite d'un homme qui pourrait ne pas exister. Un enquêteur de la police de Montréal sur deux affaires inquiétantes. Un chasseur impitoyable qui pense que chacun doit payer pour ses fautes. Trois destins qui vont se croiser inéluctablement, pour le meilleur et pour le pire...

 

Editions NUITS BLANCHES

 

les-jardinier-ne-travaillent-pas-la-nuit.gif

 

" Les jardiniers ne travaillent pas la nuit " de Françoise PASQUINI le 01/04

 

Françoise Pasquini est auteure/réalisatrice.


Elle a été sélectionnée à Cannes 83 avec « Un tournage de Raul Ruiz » et nominée aux Césars 84 pour cette réalisation. Finaliste au Grand prix du Meilleur Scénariste, Cannes 92, avec « Petite fille rouge avec un couteau ». Elle obtient le Prix du Jury à Auxerre 98 pour « Boulot bonheur » un documentaire de 52 minutes. Scénariste lauréate du concours « Cinéalenvers » en 2006 avec « Temps Velours ».

Elle écrit également des fictions pour la télévision (Joséphine Ange-gardien/ Louis la Brocante, etc.) « Les jardiniers ne travaillent pas la nuit » est sa première écriture romanesque, dont le destin prochain est de devenir une série policière destinée à la télévision.

 

Les editions du POLAR

 

jusqu-ici.jpg

 

" jusque là , tout allait bien..." de Sylvain PETTINOTTI le 01/04

 

«SI j’ai bien compris : Un, j’ai un grand-père qui m’a surveillé à mon insu toute ma vie et qui vient de clamser. Deux, j’ai une frangine, une jumelle qui crèche près de Paris. Trois, je viens d’hériter d’un demi-million de francs. Quatre, pour toucher mon blé, il faut que je mette la main sur la jumelle.»

 
... Et ça ne va pas être simple

 

Editions GALLMEISTER


chinook

 

" Chinook " de Peter FROMM le 07/04

 

Le “Chinook” est un vent qui balaye ce Montana rural de ranchs et de petites villes, toile de fond des nouvelles de Pete Fromm. On nous y parle de vies de famille comme de solitude, d'amour et de fidélité, d'engagement ou d'héroïsme. À travers les portraits de gens simples se dessine le tableau tout en finesse des existences fragiles qui peuplent l’Ouest américain.

 

On y découvre ce fils obéissant qui n'ose pas avouer à ses parents que sa femme vient de le quitter, ou ce père désespéré au point de kidnapper son propre fils... La prouesse singulière de Pete Fromm est de révéler combien ces gens "ordinaires" sont dans leur humanité bien plus grands qu'il n'y paraît, donnant ainsi davantage de profondeur à nos propres existences.

 

l-indien-blanc.jpg

 

' L'indien blanc " de Craig JOHNSON le 07/04

 

Walt Longmire est le shérif du comté d’Absaroka depuis près d’un quart de siècle et n’a pas pour habitude de s’éloigner de ses terres familières du Wyoming.

 

Quand il décide d’accompagner son vieil ami Henry Standing Bear à Philadelphie, où vit sa fille Cady, il ne se doute pas que son séjour va prendre une tournure tragique. Agressée pour une raison inconnue, Cady se retrouve dans un profond coma, première victime d’une longue liste, et Walt doit se lancer sur la piste d’un vaste réseau de trafiquants de drogue.

 

Commence alors une longue errance urbaine sous la surveillance d’un mystérieux Indien blanc.


 

Editions ASPHALTE


brooklyn-noir.gif

 

«  BROOKLYN NOIR » Dirigé par Tim McLoughlin


Peu de boroughs de New York ont l’indépendance d’esprit et la personnalité de Brooklyn, qui reste aux yeux des Français le royaume d’Hubert Selby Jr, Woody Allen, Paul Auster et Spike Lee.


Brooklyn Noir se veut le miroir de la ville en 20 nouvelles noires, offrant un panorama des différentes communautés qui y vivent : rastas et juifs hassidiques, flics irlandais et rappeurs, Coney Island babies et gangsters de Little Odessa. Une multitude de langages, d’origines ethniques, de classes sociales,le tout pour un melting pot noir, empreint de l’inimitable atmosphère brooklynite, désinvolte et décalée.

 

Editions BALEINE

 

colere-du-present.png

 

" Colère du présent " de Jean Bernard POUYle 07/04

 

 

Tous les 1er Mai, la bonne ville d’Arras se remplit de tout qui est contre et anti.
Contre l’horreur sociale et les manquements divers à une morale élémentaire, et anti travail obligatoire.


Depuis le temps, ça aurait dû porter ses fruits vénéneux et semer une zizanie durable dans le train train hexagonal conduit par un pouvoir, qui, lui, fonce toujours, tête baissée, dans le mur de la honte. Alors, cette année-là, tous ceux qui fêtent, en ce jour, la solidarité avec les délaissés, les démunis, les punis, les esclaves, ont décidé de se rebeller et de grimper une marche supplémentaire sur l’escalier de la contestation.


Ils vont bloquer la ville et se préparer à subir un siège, un vrai. Jusqu’au bout. En face, on prend tellement ça au sérieux qu’on envoie qui ? L’armée, bien sûr, bien connue pour son doigté.

 

Editions ZULMA

 

les-limites-de-la-nuit.jpg

" Les limites de la nuit " d' Eduardo Antonio PARRA

 

En huit nouvelles haletantes, Eduardo Antonio Parra nous offre une manière de roman à épisodes consacré à la nuit mexicaine, tragique et infiniment solitaire des prostituées, des cholos, ou coyotes de rue, et des noceurs invétérés.


Avec une force d’évocation hallucinante, l’auteur campe des personnages pris au piège du désir, appel fiévreux des corps ou folie charnelle de la vengeance. Une sensualité trouble, qui se manifeste en bouffées de violence à couper le souffle, imprègne cette écriture des limites, autant qu’elle anime chacun des personnages à travers ses errances dans la fièvre des rues. Dans la rumeur hantée du Rio Bravo où roule la foule des noyés qui crurent atteindre l’autre rive, ces histoires de meurtre, de pulsions chaotiques et d’amour éperdu révèlent un écrivain de haute allure.

 

Editions SCRINEO

 

les-ombres.gif

 

" Les ombres" de Philippe BERENGER le 07/04

 

Attentat dans le métro Parisien : 35 morts et des centaines de blessés.


Un autre attentat échoue de justesse dans le métro lyonnais. Un groupe terroriste inconnu revendique ces actions et en annonce de nouvelles. La France bascule dans la psychose et à Paris, le capitaine de police Franck Venel lutte contre sa propre paranoïa, dans une société dépressive où le danger peut venir de partout. Surveillance, infiltration, filatures, planques, indic, renseignements : en dépit des lourdeurs administratives, du travail routinier qu’on ne peut abandonner, de la gestion de son groupe hétéroclite et de sa vie privée, Franck Venel doit gagner la course contre la montre qui s’annonce mortelle.


Les ombres nous plonge dans le quotidien halluciné de fonctionnaires de police, derniers remparts contre la terreur aveugle... Une galerie de personnages bien campés, un thriller sombre et palpitant qui décortique la réalité et réserve bien des surprises. Y compris les plus mauvaises.


Editions MAX MILO

 

qui-a-tue-le-poete.gif

 

" Qui a tué le poète?" de Lui de Miranda le 07/04

 

Le narrateur, un jeune traducteur de 38 ans, perd son frère jumeau, Bardo, dans un accident étrange, dans une ville du Nord de l'Europe.


Pour lui, il n'y a pas de doute, il s'agit d'un meurtre. Puisque la police hambourgeoise ne trouve rien, il décide de mener l'enquête par lui-même. Il comprend rapidement qu'Ophélia Lovelace, descendante du poète Byron, dont Bardo avait été désespérément fou amoureux cinq ans auparavant, joue un rôle important dans cette tragédie. Mais laquelle ? Il ira de surprise en étonnement. Ainsi commence ce thriller au rythme incantatoire, sorte de Cluedo apocalyptique mais aussi conte philosophique.


A travers un kaléidoscope de personnages incarnés et attachants à la psychologie peu banale, on y croise un enfant télépathe, un pervers spécialiste de Shakespeare, une artiste chamanique, on reconstitue le puzzle d'une passion amoureuse fatale jusqu'au duel final inattendu, où l'on découvre la réponse à la question Qui a tué le poète ? Un roman qui rappelle l'univers cinématographique de David Lynch ainsi que les tragédies de Shakespeare, où l'écriture et la poésie tiennent une place prépondérante : Bardo était poète et le narrateur écrit pour avancer et avance pour écrire.


Un texte court et dense, à l'écriture ciselée qui se lit sur plusieurs niveaux, du suspense au tragique, de l'obscurité à la lumière, et qui mêle les thèmes de la gémellité et de la paternité de manière

 

Editions Agnes VIENOT

 

crime--amour-garbure-et-cie.gif

 

" Crime, amour garbure et cie " de Michel GARDERE

 

 

Alors qu'il réfléchit à la meilleure façon de préparer une gigue de chevreuil, cadeau d'un de ses amis braconnier, le curé Rouncats est appelé sur une scène de crime peu commune : le presbytère de son ami le curé de Capestang-Rivière.


Et comme " la table vaut bien un prie-dieu ", notre héros, décide de venir en aide à son collègue et ami, tout en joignant l'utile à l'agréable... Velouté de cèpes, pigeonneaux au sang et autre confiture tiède de gros morceaux de fruits aux noix vont agréablement ponctuer les débuts de son enquête. Et comme un crime conduit souvent à un coupable, qui conduit souvent à une autre affaire, qui conduit toujours à des secrets de famille, Rouncats, par des chemins " gastronomiques ", parviendra t-il à découvrir qui a tué et pourquoi ? Aidé par ses ouailles, l'incroyable curé fouille dans le passé et les secrets inavouables des habitants de Villenac.


Et cette truculente enquête nous révèle la vie haute en couleurs d'un village gascon où se croisent une incroyable aubergiste, un mystérieux professeur, un maire atypique et notre curé fort en gueule " qui passe plus de temps devant ses fourneaux que dans sa sacristie. Drôle, impertinent, gouailleur, anticlérical, savoureux comme les 20 recettes du pays de Paul Rouncats, cet ouvrage est le second volume des aventures de notre curé de campagne.



Editions GRASSET

 

derive-arctique1-copie-1.jpg

 

"Derive Articque" de Clive CUSSLER et Dick CUSSLER le 06/04

 

En 1848, deux navires d’exploration disparaissent dans l’Arctique en laissant derrière eux une étrange légende.


Dirk et Summer, les enfants de Dirk Pitt, découvrent trois cadavres sur un bateau. L’autopsie révèle qu’ils sont morts empoisonnés au dioxyde de carbone. Le frère et la sœur décident de mener l’enquête et leurs soupçons se portent sur l’usine Tera Green, dirigée par le magnat Mitchell Goyette.


Dirk Pitt, quant à lui, fait la connaissance de Lisa Lane, une scientifique à la recherche du moyen de réduire les gaz à effet de serre. Il la sauve d’une explosion qui a tout d’un attentat. Son investigation le mènera dans les glaces de l’Arctique. Il faudra agir vite, car les tensions entre le Canada et les États-Unis s’intensifient, et se méfier de cet homme, Zak Clay, à la solde de Goyette…


irreparable.jpg

 

" Irréparable " de Karin SLAUGHTER le 06/04

 

Avec ses belles maisons et ses rues bordées d’arbres, Ansley Park est l’un des quartiers les plus prisés d’Atlanta. Mais dans l’une de ces demeures parfaites, dans une chambre somptueuse d’adolescente, une jeune fille a été sauvagement assassinée. Et au milieu du couloir, sa mère horrifiée se tient parmi les bris de verre, après avoir tué à mains nues l’agresseur de sa fille.


L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation est dépêché sur les lieux et ne tarde pas à s’apercevoir que la police locale a commis une grave erreur… Il décèle ce qui échappe aux autres enquêteurs : quelque chose dans la traînée de sang, dans une preuve médico-légale, dans les yeux de la mère traumatisée. En quelques minutes, Trent prend le contrôle de l’affaire… et en découvre une seconde. Pour lui, cela ne fait aucun doute : une autre jeune fille a disparu et le tueur court toujours.


Armé de minces preuves et entouré d’ennemis, dont une coéquipière qui a toutes les raisons de le haïr, Trent comprend que cette affaire, entamée dans le décor le plus luxueux, va faire ressurgir les démons assoiffés de vengeance d’une poignée de personnages dont l’existence a été dévastée à jamais.

 

Editions CALMAN LEVY

 

Lennox.gif

 

" Lennox" de Craig RUSSEL le 06/04

 

 

Un portrait noir et violent du Glasgow des années 50.


Lennox n’est pas vraiment détective privé. C’est un homme à acheter et les clients pour lesquels il enquête ne sont pas ordinaires. Dans le Glasgow noir et violent des années 50, trois rois se partagent le monde du crime. Mais aucun d’eux n’a commandité l’assassinat d’un des jumeaux McGahern – Tam, le plus intelligent, le plus susceptible d’empiéter sur le terrain des trois rois. Lennox est approché un soir par le jumeau survivant, Frankie, qui veut connaître l’identité du meurtrier de son frère.


Mais Lennox refuse d’enquêter pour lui. Malheureusement Frankie est tué après sa rencontre avec Lennox et la police soupçonne le détective. Pour se sortir de ce mauvais pas, Lennox va devoir trouver un des rois qui l’engagera pour découvrir les frères Mc Gahern. Et son enquête lui fera dépasser l’après-guerre et les frontières de sa nation pour le plonger dans une histoire de commandos spéciaux et de trafic d’armes vers le Moyen-Orient.

 

melange-de-sang.gif

 

" Mélanges de sangs" de Roger SMITH le 01/04

 

 

Jack Burn, sa femme enceinte et leur petit Matt sont en plein dîner lorsque deux membres du gang des Americans les agressent.

 
Ex-marine qui a fui les États-Unis après un hold-up meurtrier, Jack les tue… tous les deux. Le vieux veilleur de nuit Benny Mongrel a vu les gangsters entrer dans la villa, mais sans en ressortir. Ancien du gang des 28, il vit dans l’enfer des Flats et, ne voulant surtout pas replonger, il ne dira rien de ce qu’il a vu à personne. Jusqu’au jour où le flic Gatsby Barnard l’interroge et commet une erreur impardonnable.

 
La guerre est alors déclarée et tous les coups sont d’autant plus recommandés que Barnard est lui-même sous la surveillance de Disaster Zondi, un enquêteur zoulou qui veut sa tête pour torture, meurtre et corruption. Terrifiante description des Flats, ce roman a reçu le Deutschen Krimi Preis et fera l’objet d’un film avec Samuel L. Jackson dans le rôle de Disaster Zondi.

 

 

Editions RIVAGES- GD FORMAT

 

crimes-sans-importance.jpg


" Crimes sans importance" de Dave ZELTSERMAN le 06/04

 

Ancien flic tombé pour incendie volontaire et tentative de meurtre sur la personne du district attorney qui avait réuni des preuves contre lui, Joe Denton vient juste de sortir de prison lorsqu'il apprend que Manny Vassey, le parrain local, est atteint d'un cancer incurable et souhaite soulager sa conscience avant de mourir.

 

Une catastrophe pour Joe, qui risque d'être incriminé et de retourner derrière les barreaux, pour beaucoup plus longtemps cette fois. Joe n'est pas un criminel endurci, juste un joueur qui s'est laissé griser par l'argent facile et la cocaïne, dans un comté où les forces de l'ordre sont corrompues jusqu'à la moelle. Il est désormais un homme aux abois, et il vaudrait mieux pour lui que le parrain rende le dernier soupir au plus vite... 


arabian-killer1.jpg

 

" Arabian Thriller " de Barouk SALAME le 01/04

 

 

Suite très attendue du Testament syriaque, Arabian Thriller envoie le commissaire Sarfaty en Arabie Saoudite, où il est sommé de se rendre (il déteste ce pays rigoriste) pour enquêter sur l’assassinat d’un prince passionné d’archéologie.


Or l’archéologie est un nœud de vipères au pays du wahhabisme, la doctrine religieuse officielle du royaume, qui a remodelé le passé de la région afin de légitimer sa révolution réactionnaire. Érudit, orientaliste et islamophile, Sarfaty doit cette fois se frotter à un islam qui s’oppose à ses valeurs et l’oblige à se remettre en question. Contraint par cet univers étranger et étouffant à une extrême prudence, il découvre les ramifications d’un incroyable complot : en portant atteinte à la Kaaba, la pierre noire sacrée de la Mecque, un groupe très entraîné et parfaitement équipé entend faire imploser l’Arabie Saoudite, renverser sa dynastie et abattre le wahhabisme.


Loin d’être de banals racistes obtus ou les simples exécutants d’apprentis sorciers de la géopolitique, les membres de ce commando connaissent bien l’islam et le respectent (certains même sont musulmans), mais ils ne peuvent plus supporter le maintien au pouvoir des Saoud et veulent leur arracher l’Est du pays, chiite et donc naturellement tourné vers l’Iran.

 

Mais à quel jeu joue justement l’Iran, derrière les fanfaronnades agressives et xénophobes de son président ? Et la Russie ? Quant aux Occidentaux, ne sont-ils pas finalement ceux qui ont adopté la posture la plus perverse ? Protégeant pour du pétrole un régime honni et ouvertement hostile tout en gardant en réserve un plan de démembrement du pays qui, étrangement, ressemble beaucoup à celui du commando ?

 

Sarfaty, tiraillé entre son devoir et son rejet de la version saoudienne de l’islam, tâtonne avec d’autant plus de circonspection que derrière la Kaaba se cachent les clés de nombreux mystères relatifs à l’Arabie ancienne et à l’essor des trois monothéismes, ainsi que, semble-t-il, un véritable trésor…

 

Comme Le Testament syriaque, dont il est le prolongement plus sombre, Arabian Thriller est bâti sur une enquête rigoureuse et pleine de rebondissements menée dans l’univers de l’islam, que Barouk Salamé explore et décrypte avec érudition mais de manière toujours très accessible, avec empathie et humanisme, et en soulevant d’incroyables lièvres.Traduit en Italie, en Espagne, au Brésil ou en Russie, Le Testament syriaque avait reçu les éloges unanimes de la presse et rencontré un grand succès de librairie.

 

Editions GAÏA

 

la-nuit-vient-de-commencer.gif

 

" La nuit vient de commencer " de Morten HESSELDAHL le 06/04

 

 

Décembre, Copenhague.
Un groupe de jeunes activistes distribue des tracts à la sortie d’un supermarché, avant de rejoindre leur squat. Les filles sont membres d’une organisation secrète, WORLD, qui milite pour soutenir les grandes causes révolutionnaires. Du Front pour la libération de la Palestine jusqu’à la guérilla colombienne. Anne a les yeux brillants d’admiration quand on évoque son petit ami Nils. Elle n’a plus de nouvelles depuis qu’il a « disparu ».


Nils travaille pour une société danoise d’investissements à l’étranger. Sur un projet de barrage en Colombie. Son séjour sur place est l’occasion de prouver son engagement : Nils s’est porté volontaire pour se faire « kidnapper » par les FARC. Un bon moyen pour apporter aux guérilleros un soutien financier sous forme de rançon. Car Nils n’en doute pas, son employeur va payer. Gustav aimerait passer Noël tranquille.


Profiter un peu de sa famille, ses deux grandes filles, sa femme, leur belle maison. Gustav a réussi. Il est un chef d’entreprise et homme d’affaires accompli. Certes, pour en arriver là il a parfois fallu magouiller, prendre des risques. Mais pour la bonne cause, celle de la réussite, de l’argent et du pouvoir. Noël ne sera pas de tout repos pour lui : il sait qu’il a risqué gros avec son projet de barrage en Colombie.


Il perd tout si le projet capote. C’est pourquoi il a envoyé un homme de confiance sur le terrain, Nils. Qui vient d’être enlevé par les FARC. Steen est un investisseur sans scrupule, un spéculateur qui vit à cent à l’heure et n’a qu’un maître mot : foncer. Steen est un battant, un play-boy qui ne fait guère de différence entre une femme et un Kleenex, où qu’il se trouve sur la planète. Et pour voyager, il voyage, jusqu’en Colombie, où ses intérêts sont liés aux cartels de la drogue.

 

Editions FLAMMARION

 

sans-laisser-de-trace1.jpg

 

" Sans laisser de traces " de Val Mc DERMID le 06/04

 

Quand son frère a sauté sur une bombe, il n'a pas quitté la mosquée avant la fin de la prière. Quand le président de la République est venu lui présenter ses condoléances, il lui a dit : "Barre-toi ou je tire.". Niyazbek ne veut d'arrangement avec personne. Niyazbek n'écoute que sa conscience. Quand l'insurrection éclatera dans la République, de quel côté se rangera-t-il ? Du côté de la Russie ? Ou du côté d'Allah ? Un polar géopolitique d'une force rare, noir comme le pétrole qui met au jour la corruption généralisée du système politique russe.

 


  Editions FLEUVE NOIR

 

gataca1.jpg

 

' Gataca" de Frank THILLIEZ le 04/04

 

Une jeune scientifique spécialiste de l’évolution des espèces, retrouvée morte, attaquée par un primate.


Onze hommes derrière les barreaux. Leurs points communs : tous ont commis des crimes barbares et tous sont… gauchers. Enfin, la découverte d’une famille de Néandertaliens assassinée par un Cro-Magnon. Quel est le rapport entre ces affaires et des crimes éloignés de 30 000 ans ? La clé est dans ces quelques lettres : GATACA… Après le succès du Syndrome E,  Franck Thilliez remet ses deux célèbres personnages, Lucie Henebelle et Franck Sharko désormais inséparables, sur le devant de la scène.


Avec un suspens inouï et maîtrisé de bout en bout, GATACA clôt un dyptique fascinant sur l’origine de la violence, déjà en cours de traduction dans neuf langues.


Freedom.gif

 

" Freedom TM " de Daniel SUAREZ le 14/04

 

 

Décembre 2009, le daemon poursuit l'oeuvre de son créateur Matthew Sobol : il s'infiltre dans les systèmes informatiques des magnats du commerce international pour détourner leurs capitaux. Ensuite, le Darknet, une équipe d'hommes et de femmes, redistribue les ressources et en surveille l'usage.

 
Inutile de vouloir contrecarrer ces actions : toute tentative entraînerait la faillite des « victimes » ! Le seul à s'engager dans la bataille est le Major : allié trouble des puissances capitalistes, il avait déjà sévi du vivant de Sobol. Pour reprendre le contrôle de l'économie planétaire, il projette à présent d'éliminer le Darknet et de récupérer les pouvoirs du super logiciel. Son arme : le cybergeddon, un dérèglement général de tous les systèmes et la diffusion massive d'une propagande de terreur.


Le sort de l'humanité est désormais suspendu à une simple question : qui du daemon ou du Major parviendra à imposer son ordre au monde ?

 

Editions du CHERCHE-MIDI

 

le-diable-dans-la-ville-blanche1.jpg

 

" Le diable dans la ville blanche " d' Erik LARSON le 14/04

 

 

1893.
L'Exposition Universelle de Chicago est l'occasion pour les Etats-Unis de montrer l'étendue de leur puissance et de leur rayonnement au reste du monde. Au coeur de cet évènement sans précédent, le célèbre architecte Daniel H Burnham, créateur du premier gratte-ciel, est chargé de faire oublier la Tour Eiffel, symbole de l'exposition de Paris de 1889, en relevant tous les défis pour créer à Chicago une cité de rêve, surnommée La Ville blanche.


L'évènement est un succès mondial, près de 30 millions de visiteurs se pressent au milieu de toutes les personnalités du pays, de Buffalo Bill à Thomas Edison, en passant par Barnum, Theodore Dreiser, Frank Lloyd Wright ou encore Houdini. Mais dans l'ombre de l'événement, une autre figure accomplit de biens plus noirs desseins : H H Holmes, un jeune médecin apparemment bien sous tous rapports, en réalité un des serial killers les plus terrifiants de l'histoire du crime.


Profitant de la Foire, il va lui aussi être à l'origine d'une construction insensée : un gigantesque hôtel entièrement dévolu au service de ses pulsions meurtrières, véritable château de Barbe Bleue, avec chambre de torture et four crématoire. Avec luxe de détails et d'anecdotes, et un sens de l'intrigue digne des plus grands auteurs de thrillers, Erik Larson mêle dans ce livre à la construction diabolique, le destin de ces deux figures légendaires, d'un côté le créateur, le visionnaire, l'architecte de génie, qui bouscule tous les obstacles pour que son rêve devienne réalité, de l'autre, le tueur aux 200 victimes, préfigurant ainsi les deux aspects qui vont définir l'Amérique du XXe siècle, ses rêves et ses cauchemars.


Il retrace l'enquête menée pour mettre fin aux agissements de Holmes, dans laquelle vont être impliqués un détective de la police de Philadelphie à la ténacité incroyable, ainsi qu'un étrange club de journalistes passionnés de crimes, le Club Whitechapel. Une formidable histoire où l'on constatera, une fois de plus, que la réalité dépasse toujours la fiction.


Editions SONATINE

 

je-ne-suis-pas-un-serial-killer.jpg

 

" Je ne suis pas un serial killer " de Dan WELLS le 14/04

 

john Wayne Cleaver est un jeune homme potentiellement dangereux. Très dangereux. Jugez-en plutôt : garçon renfermé, pour ne pas dire sociopathe, il vit au milieu des cadavres à la morgue locale, tenue par sa mère et sa tante, il a une certaine tendance à tuer les animaux et, depuis son plus jeune âge, il nourrit une véritable passion pour les tueurs en série. Ainsi, son destin semble tout tracé.

 

Mais conscient de son cas, et pas spécialement excité à l’idée de devenir un serial killer, John a décidé d’en parler à un psy et de respecter quelques règles très précises. Ne nourrir que des pensées positives à l’égard de ses contemporains. Ne pas s’approcher des animaux. Éviter les scènes de crime.  Dernier commandement va néanmoins devenir très difficile à suivre lorsqu’on retrouve autour de chez lui plusieurs corps atrocement mutilés. Y aurait-il plus dangereux encore que John dans cette petite ville tranquille ? Aurait-il enfin trouvé un adversaire à sa taille ?

 

inestimable.jpg

 

" Inestimable " de Robert K. WITTMAN et John SHIFFMAN

 

 

Une légende vivante, selon le Wall Street Journal, Robert K. Wittman est le fondateur de la division du FBI en charge de la délinquance dans le monde de l’art. Avec ce livre, best-seller dès sa parution aux États-Unis, il lève le rideau pour la première fois sur un milieu où les secrets sont bien gardés.

 

De Miami à Rio, en passant par Copenhague, Madrid ou Paris, Robert K. Wittman a collaboré avec les gouvernements du monde entier pour infiltrer les trafiquants et dévoiler les marchés parallèles et souterrains où s’échangent des Monet, des Rodin, des Picasso volés.

 

Il nous fait ainsi entrer au coeur même d’un univers insoupçonné, où se côtoient réseaux organisés et voleurs à la tire, diplomates de haut rang et experts internationaux, mafias et collectionneurs.

 

Parmi les nombreux dossiers évoqués ici, Robert K. Wittman revient en particulier sur ce qui est considéré comme l’un des plus grands cambriolages du siècle, le vol d’une douzaine de toiles de maître au musée Gardner de Boston.

 

Il raconte comment, se faisant passer pour un riche collectionneur d’art intéressé par deux des tableaux volés, un Rembrandt et un Vermeer, il est entré en contact avec deux intermédiaires français qui l’ont mené sur la piste de la mafia corse. Une aventure ahurissante à laquelle est notamment lié le vol de quatre toiles de maîtreau musée des Beaux-Arts de Nice en 2008.

 

Editions MUSIC AND ENTERTENMAINT BOOKS

 

scènes de crime


" scenes de crimes " Paul ROLAND

 

 

Les enquêteurs de la police scientifique passent au crible des affaires criminelles, à la recherche d’infimes détails qui leur permettront de mener à bien leurs investigations.

Tous savent par expérience qu’un criminel, quoi qu’il fasse et où qu’il aille, laisse derrière lui des traces de son passage susceptibles de l’identifier : un cheveu, une empreinte digitale, un micro-fragment d’ADN.

 

Ce livre dévoile toutes les investigations menées par les experts de la police et décrit les techniques scientifiques ultramodernes dont ils disposent. Au fil des pages, on découvre : Comment les preuves sont recueillies et analysées ; Quels sont les indices susceptibles d’être collectés sur un cadavre et une scène de crime ; Les comptes rendus détaillés d’enquêtes authentiques, prises dans les archives des services médico-légaux un peu partout dans le monde, dont certains sont publiés pour la première fois.

 

Editions BUCHET-CHATEL

 

le colonel

 

" Le colonel " de Mahmoud DOWLATABADI

 

Un décor lugubre, une ville iranienne sous la pluie. Le Colonel est réveillé en pleine nuit par deux agents de la police politique. À la faveur de cette irruption, le vieil homme se remémore les années passées, son engagement dans l’armée du Chah, la mort de trois de ses cinq enfants et de sa femme lors de la révolution. Seuls restent Amir – qui vit reclus dans la cave de son père, hanté par les atrocités dont il a été le témoin – et Farzâneh, sa deuxième fille. Le récit des événements passés s’articule autour de l’enterrement de la cadette Parvâneh, exécutée alors qu’elle n’avait que quatorze ans.


Dans un va-et-vient incessant entre présent et passé, dont les frontières semblent d’autant plus floues que la mémoire du Colonel est de plus en plus défaillante, les voix du vieil homme et de son fils Amir s’élèvent, se mêlent et se répondent.

 

Editions NIL


 

le-bal-de-l-equarisseur.jpg


 " Le bal de l'équarisseur " de Guillaume PREVOST

 

Juin 1919.
Le monde attend avec inquiétude la conclusion du traité de Versailles. Mais voilà, les Allemands, qui le jugent trop dur, seraient sur le point de le refuser. Va-t-il falloir repartir en guerre ? Dans ce contexte de tension extrême, le cadavre d'une femme est découvert aux abattoirs de la Villette, suspendu parmi les carcasses de cochons. Sur son corps, un message : « Chacun son tour ». Puis c'est une jambe que l'on retrouve dans les cuisines du ministère de la Guerre, avec une étiquette : « De la viande pour le Tigre ».


A partir de là, les meurtres s'enchaînent et les billets aussi, appelant tous au retour de la Grande Boucherie. Le nom de celui qui les signe ? L'Equarrisseur... Pour François-Claudius Simon, que son succès dans « l'affaire des gueules cassées » désigne à la tête de l'enquête, l'enjeu est double et le risque maximal. D'abord, le gouvernement est sur les dents : à travers chacun de ces crimes, c'est Clemenceau lui-même qui est visé...


Et puis, il découvre rapidement que derrière ce mystérieux  « Equarrisseur » se cache la même bande que celle qui, quelques années plus tôt, a enlevé et torturé Elsa. Son Elsa...

 

 

Editions FAYARD

 

crimes-gondoles-et-patisserie1.jpg

 

" Crimes, gondoles et pâtisserie " de LOREDAN

 

Dix espions de la police vénitienne sont chargés de retrouver un livre mystérieux, en plein carnaval de l’hiver 1763.

 

Leonora, agent secret de la Sérénissime, se lance dans la course, de bibliothèques en pâtisseries, de librairies en salles de banquet : l’ouvrage tant convoité est un traité de cuisine dont les recettes succulentes sèment la mort sur leur passage. À travers les explosions de farines et les éboulements de petits fours, Leonora tente de résister à l’attrait fatal des pièces montées et des pyramides de macarons à la vénitienne. Rien de ce que Venise possède de plus sacré n’est épargné, ni les biscuits de fête, ni la crème de sabayon. La panique s’empare bientôt du peuple de la lagune, horrifié à l’idée que le blé et le froment sont peut-être empoisonnés et que ses chers desserts sont désormais vénéneux.


C’est à une aventure gastronomique et criminelle dans la Venise des Lumières que nous convie Loredan avec ce nouvel épisode des aventures de Leonora.

 

FAYARD NOIR

 

la-cassure1.jpg

 

" La cassure " de Martina COLE

 

Aucune information disponible


 

 

PENSEZ A VOIR LA SUITE DES NOUVEAUTES DANS LE BILLET SUIVANT


Partager cet article

Repost 0
Published by Eskalion - dans A paraître....

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook