Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:00

 

lapetitesourisEncore beaucoup de choses à se mettre sous la dent ce mois ci. Les informations ( visuels de couverture, résumés, confirmations de parution) seront indiquées au fur et à mesure sur ce billet. Pensez à le consulter régulièrement.

 

Attention ce mois ci le billet est en deux partie, pensez à consulter la seconde partie.


Bonne lecture!


 

                       

 

Editions DU MASQUE

 

rouge-sang.jpg


" rouge sang"  de Jean François FOURNEL le 26/10


Expiant depuis des années une erreur de jeunesse, le lieutenant Lenormant est à nouveau rattrapé par son passé. Sur le point d’obtenir une mutation prestigieuse, c’est une lettre anonyme adressée à son état-major qui le condamne cette fois à une oisiveté forcée. Nommé à Beaujeu, grosse bourgade perdue au milieu des vignes, il découvre qu’elle n’est autre que la capitale du Beaujolais et, pour lui qui n’aime pas le vin, c’est plus qu’une sanction, presque une insulte ! Très vite, une encombrante voisine américaine qui a le chic pour l’exaspérer va le mêler à une affaire de trafic de vins. Au courant des « bizarreries » dans la fabrication de certains nectars, ce qu’il découvre ici va néanmoins dépasser son entendement. Son enquête le conduira en marge des réseaux officiels, dans les officines de l’espionnage industriel et au cœur des réseaux d’influence : tout ce que cet homme d’ordre déteste ! Il ira même jusqu’en Italie recueillir le témoignage d’une viticultrice italienne mêlée à une affaire proche de son enquête. Troublé par la jeune femme, Lenormant ne perd pas de vue son objectif pour autant : mettre un peu d’ordre dans le négoce du Beaujolais. Après tout, cela peut devenir une mission essentielle pour un officier de gendarmerie au rancart.


«  l’armée des disciples » de  Mark Walden le 19/10

 

A confirmer


« le silence de minuit » de Denise MINA le 05/10

 

A confirmer

 

Editions PRESSES DE LA CITE

 

CHALEUR BLANCHE


«  Chaleur blanche » de Mélanie Mc GRATH le 06/10

 

Du sang sur la banquise. Au nord du cercle arctique, l'île de Craig, vaste etendue de glace encore vierge, est le domaine d'Edie Kiglatuk, une jeune femme attachée à sa terre et à la culture inuite. Un jour, au cours d'une partie de chasse, l'un des touriste à qui elle sert de guide est mystérieusement abattu. Si le conseil des ancians conclut à l'accident, Edie, quant à elle, soupçonne un meurtre.Peu de temps après, une autre expédition tourne au drame. Pour Edie, il ne peut s'agir d'une coïncidence. Portée par sa seule conviction, elle décide de mener l'enquête, s'aventurant sur un territoire où la moindre erreur pourrait lui coûter la vie.


 

Editions FLAMMARION

 

l-apothicaire.jpg

 

A GAGNER BIENTOT SUR PASSION POLAR  


«  l’apothicaire » d’ Henri Loevenbruck  le 12/10

 

 

Orphelin élevé par l'abbé Beaudoin, Andrea de Saint-Loup est devenu un apothicaire renommé. Mais depuis peu l'Inquisition s'intéresse de près à lui et à son ami lettré Juan Hernandez Manau, qui appartient à la société énigmatique Schola Gnosticos...

 


 

le-brasier-de-justice.jpg


«  le brasier de justice » d’ Andréa H. JAPP le 12/10

 

Début du XVIe siècle, en France. Les Venelle sont une famille de bourreaux officiant à Mortagne. Hardouin, le cadet, doit reprendre la charge à la mort de son frère. Devenu M. Justice de Mortagne, il ne ressent aucune contrainte de son office, et n'en retire aucune satisfaction. Mais le cas de Marie, qu'il a attachée au bûcher pour avoir accusé un noble de viol, va le faire douter...

 

Editions ACTES SUD

 

l-appat.gif


«  l’appât » de José Carlos SOMOSA le 5/10


Fini les détectives, les policiers, les médecins légistes.
Place aux ordinateurs, aux profileurs, aux appâts et… à Shakespeare. L’élite du “dispositif ” est à la manœuvre pour traquer l’insaisissable “Spectateur” qui terrorise Madrid. Où Somoza atteint l’apogée de sa folie et de son art. Génie absolu qui a traversé les siècles ou acteur inculte, presque illettré, usurier, ivrogne ? L’aura de mystère qui entoure Shakespeare repose sur les doctrines occultes qui étayent son théâtre et pose la satisfaction du désir à l’épicentre de notre construction psychologique.
Les services de police et de renseignements de Madrid l’ont bien compris, qui dans ce futur proche où la technologie de pointe n’est plus d’aucun recours dans la traque des assassins, consacrent de colossaux moyens financiers et humains à décrypter ces codes élisabéthains. Un centre de formation a été spécialement créé pour initier les agents aux techniques des “Masques” : déterminer à quelle source de plaisir réagit le suspect et le neutraliser par la mise en scène idoine qui lui procure une véritable overdose du seul plaisir auquel il ne peut résister.
Ces agents s’appellent “les appâts” et parmi eux, Diana Blanco est le meilleur élément. Lorsqu’elle découvre que sa sœur, qui a choisi d’embrasser la même profession, vient d’être enlevée par le Spectateur, un dangereux psychopathe qui terrorise la ville, elle mène une lutte contre la montre qui la conduira directement jusqu’à l’antre du monstre. C’est du moins ce qu’elle croit. Subversif, inquiétant, inventif, subtil, J.
C. Somoza est ici à l’apogée de son art.

 

Lucifer.jpg


«  Lucifer » de Connie PALMEN le 05/10


Sous la forme d’une tragédie en cinq actes, Connie Palmen se met en scène en enquêtrice littéraire pour réinventer un fait divers “mondain” qui défraya la chronique au Pays-Bas dans les années 1980.
Tandis que Lucas et Clara Loos passent leurs vacances sur une île grecque, Clara fait une chute mortelle. La police locale conclut à l’accident. Mais personne, dans le milieu artistique amstellodamois que fréquentent les Loos, n’ignore la mésentente du couple – ni l’homosexualité de Lucas. Alors quand le veuf “éploré”, compositeur reconnu, transforme les funérailles de son épouse en concert en faisant jouer une de ses œuvres, les doutes s’expriment au grand jour et les hypothèses se multiplient.


 

 

le-pacte.jpg

 

«  le pacte » de Lars KEPLER le 05/10


Après L’Hypnotiseur (125 000 exemplaires), l’inspecteur Joona vient mettre son nez dans une sombre affaire de suicide impossible, qu’il ne peut s’empêcher de lier à une autre mort suspecte, doublée d’une double disparition… Le diabolique duo Lars Kepler continue son exploration de la face sombre de la Suède avec ce nouveau thriller haletant, sur fond de trafic d’armes et d’embargo international contre le Soudan.


Carl Palmcrona, le directeur générale de l’isp, l’Inspection pour les produits stratégiques, est retrouvé pendu dans son appartement à Stockholm. Tout semble indiquer un suicide, pourtant il n’y rien dans la pièce qui lui aurait permis de grimper jusqu’au nœud. Le même jour, Viola Fernandez est retrouvée morte à bord d’un bateau dérivant dans l’archipel de Stockholm. Ses poumons sont remplis d’eau de mer, pourtant il n’y a pas une seule goutte d’eau sur ses habits.


La sœur de la victime, Penelope Fernandez, présidente d’une association pacifiste suédoise, et son petit ami, Björn Almskog, sont quant à eux portés disparus. La Säpo est chargée de l’affaire, mais Joona Linna ne peut s’empêcher de fouiner et rejoint l’enquête auprès de l’inspectrice Saga Bauer, une boxeuse à l’allure de petite fée. Très vite, Linna découvre que les deux affaires sont liées. Dans cette deuxième enquête de l’inspecteur Joona Linna, Lars Kepler signe un thriller haletant et continue d’explorer la face sombre de la Suède, sur fond d’exportations de munitions suédoises à destination du Soudan, malgré l’embargo émis par la Cour pénale internationale.

  melancolie-des-corbeaux.jpg

 

«  Mélancolie des corbeaux » de Sébastien Rutes


Des lions se sont mystérieusement échappés d’une ménagerie et menacent les autres animaux de semer la terreur dans Paris.


Pour déjouer leur menace, le Conseil des animaux décide de faire appel à Karka, le vieux corbeau chargé des missions délicates. Une fable noire époustouflante. Sur la troisième branche d’un févier du parc Montsouris, le long des pentes de la voie ferrée désaffectée, vit en ermite Karka, le Corbeau Freux. Revêche et solitaire depuis qu’un Faucon Gerfaut brisa son aile et que tous l’abandonnèrent, Karka fuit les Pies bavardes et les Canards pompeux du parc, qu’il ne quitte guère.


A la seule Ierk, la Mouette démazoutée, il confie sa mélancolie et les amères réflexions que lui inspire l’instinct animal, jusqu’au jour où la rumeur de la disparition des Bêtes du Bois de Boulogne franchit les grilles du parc, portée par les Oiseaux migrateurs. Krarok, le Grand Corbeau du Conseil des Animaux de Paris, se décide alors à faire mander Karka, après toutes ces années. Dans la charpente du toit de Notre-Dame, où Krarok tient audience sous l’Aigle de Saint-Jean, ont lieu les retrouvailles et la révélation : il se dit que des Lions ont investi les Bois de Paris ! L’unique loi du Conseil ordonne aux Animaux de ne pas s’attaquer aux Humains : les Lions viennent d’en dévorer un… Karka, l’ancien messager oublié de tous les Conseillers, doit enquêter.  


 

Editions ADA 

 

ta-mechancete-me-seduit.gif



«  ta méchanceté me séduit » de Nadia BOCAGE le 31/10


La vie de Catherine Gauthier est un long fleuve tranquille… Prof de littérature, dans la cinquantaine, célibataire endurcie, un peu bourrue, elle se passionne pour l’enquête littéraire et les motivations de ses auteurs fétiches.
Au cégep Maisonneuve, à Montréal, elle occupe un bureau face à celui du jeune et séduisant David Lebeau, spécialiste en profilage criminel et enseignant en techniques policières, qui, lui, n’est comblé que lorsqu’il parvient à comprendre ce qui fait agir un voleur, un agresseur, un meurtrier.


Editions METAILLIE

 

betty.gif

«  Betty » de Arnaldur Indridason le 27/10

Dans ma cellule je pense à elle, Bettý, si belle, si libre, qui s’avançait vers moi à ce colloque pour me dire son admiration pour ma conférence.
Qui aurait pu lui résister. Ensuite, que s’est-il passé ? Je n’avais pas envie de ce travail, de cette relation. J'aurais dû voir les signaux de danger. J'aurais dû comprendre bien plus tôt ce qui se passait. J'aurais dû… J'aurais dû… J'aurais dû… Maintenant son mari a été assassiné et c’est moi qu’on accuse. La police ne cherche pas d’autre coupable. Je me remémore toute notre histoire depuis le premier regard et lentement je découvre comment ma culpabilité est indiscutable, mais je sais que je ne suis pas coupable. Un roman noir écrit avant la série qui fit connaître le commissaire Erlendur.

 

Intermittence.gif

«  Intermittence » d’ Andrea CAMILLIERI le 06/10


La Manuelli, l’une des plus grandes entreprises d’Italie, est à un tournant : ses dirigeants préparent la fermeture de certains établissements en même temps que l’absorption d’une autre société, l’Artenia.
À cette occasion, les cruels jeux du pouvoir et de l’argent vont voir s’affronter le vieux Manuelli, père fondateur, tout imprégné de son importance historique, son fils Beppo qu’il méprise, De Blasi, directeur, vrai patron de la société et requin impitoyable, sa secrétaire Anna, amoureuse d’un gigolo, la très troublante et ambitieuse Licia, fille du fondateur de l’entreprise absorbée, un sous-secrétaire d’Etat avide et bigot, des ouvriers en grève et des hommes de main sans scrupules. Andrea Camilleri aborde ici un nouveau genre, le thriller économique, et réussit une fois de plus à nous surprendre.
D’un retournement de situation à l’autre, le vrai vainqueur, c’est le regard impitoyable qu’il pose sur le monde de l’entreprise, grâce à cette ironie si dure pour les puissants et si tendre pour les autres, avec ce sens du dialogue et cette profonde humanité qui l’ont imposé comme l’un des plus grands écrivains italiens contemporains.

 

de-vieux-os.jpg


«  de vieux os » de Louise WELCH


Certains secrets devraient rester enterrés à tout jamais, se dit Murray Watson, enfoncé jusqu’aux genoux dans la boue du cimetière de Lismore, au nord de l’Écosse, en compagnie d’une femme qui avait toujours refusé de lui parler. Mais pourquoi s’est-il obstiné à chercher la vérité sur ce poète mort noyé à vingt-cinq ans et à peu près inconnu ?

Peut-être parce que la vie d’un enseignant à l’Université de Glasgow manque de piment ? Pourtant il avait des relations clandestines et un peu perverses avec la jeune femme de son directeur de thèse, justement un ami d'Archie Lunan, son poète. Pourquoi a-t-il fallu qu’il s’acharne à vouloir dévoiler la vie de ce groupe d’étudiants des années 70, tous devenus des universitaires respectables et ennuyeux ? Est-ce tellement étonnant qu’ils aient été hippies et qu’ils aient, c’était l’époque, goûté à toutes les substances ?

Mais la vraie recherche n’est-elle pas avant tout celle de la littérature ?


Editions SCRINEO


contractors.gif

«  Contractors » de MASSEY le 27/10 


Quand Stéphane, ancien militaire devenu contractor - terme politiquement correct pour désigner les mercenaires de notre siècle - est envoyé en mission au Brésil par son employeur il ne se doute pas que son périple va lui faire traverser le globe, se battre dans la jungle, affronter des pirates modernes, être chassé par des commandos pour finalement revenir en France où l'attend une mission puant à plein nez la manipulation politique.
Sur son chemin il croisera un commando de choc brésilien bien décidé à se venger, un ancien flic aigri et corrompu au service de ses maîtres, un jeune journaliste ambitieux et évidemment des dangers mortels auxquels il pensait pourtant être habitué.


Editions CALMAN LEVY

 

charite-bien-ordonnee.gif

« Charité bien ordonnée » d’Alexis AUBENQUE le 27/10


De retour à Seattle, Mike Logan, ancien shérif de River Falls, a obtenu le poste de chef du service des homicides.
En ce début de printemps, il va être confronté au meurtre d’un jeune étudiant en beaux-arts. Il confie l’affaire à sa meilleure équipe, et très vite les lieutenants Rivera et Nelson en viennent à enquêter sur la famille la plus influente de la ville, les Winedrove, et en particulier sur leurs quatre enfants qui ont chacun choisi d’emprunter des chemins bien différents les uns des autres.   Alexis Aubenque nous invite à plonger dans le monde des hyper-riches, au travers de leurs excès et de leurs frasques, avec un sens du suspense toujours maîtrisé.

 

les-murs-de-sang.gif

«  les murs de sang » de Jérôme CAMUT et Nathalie HUGH le 05/10


On paie toujours ses fautes.
C’est juste une question de temps. Douze ans que Jack Van Bogaert est séparé de sa fille, Lucie. Après une jeunesse tumultueuse et un séjour prolongé dans une prison balinaise, il coule des jours paisibles auprès de Libby, une femme qu’il aime, sur une petite île paradisiaque. Un bonheur inespéré auquel s’ajoutent des retrouvailles avec Lucie, dont la mère vient de mourir et qu’il est venu récupérer en Suisse.
Survient un stupide accident de voiture sur une route de montagne, et tout bascule. Lucie blessée, Jack l’abandonne pour aller chercher des secours. Juste le temps de s’attirer des ennuis et de laisser le champ libre à des ravisseurs. Or le rapt n’est pas le fruit du hasard : c’est bien Jack qu’on a voulu atteindre. Assassinats, chantage, scandale politique : la route vers Lucie est jalonnée de cadavres, et d’incompréhension.
Quel crime Jack a-t-il commis pour qu’on s’en prenne à une adolescente ? Avec cette intrigue ingénieuse filée sur trois époques, Jérôme Camut et Nathalie Hug nous offrent un thriller complexe, sensible, virtuose.

 

un-tout-autre-homme.jpg

 

«  un tout autre homme » d’ Andrew KLAVAN


Un superbe livre sur la rédemption et ce qu’il en coûte pour y parvenir quand on commence sa vie en étant un petit voyou. Petit malfrat, John Shannon fuit les flics qui l’accusent d’un meurtre qu’il n’a pas commis, et ceux-ci sont sur le point de le coincer, ce qui signifie alors pour lui la prison à vie ou la mort par injection. C’est alors qu’un miracle au départ improbable à ses yeux se produit : il reçoit le texto d’un inconnu qui lui fixe rendez-vous en pleine nuit. Il s’y rend et tombe sur un étranger, l’Identity Man, qui lui offre une incroyable deuxième chance sous la forme d’un nouveau visage et de nouveaux papiers. Shannon trouve un travail de charpentier dans une ville dévastée par une inondation gigantesque (on pense à La Nouvelle-Orléans) et tombe amoureux d’une femme qui pourrait faire de lui un homme meilleur. Trop beau pour être vrai ? Pas tout à fait : dans cette ville dévastée règne la corruption. Et pour une raison qu’il ne comprend pas, politiciens véreux, gangsters et flics pourris, tous donnent l’impression de vouloir sa mort. Sa deuxième chance épuisée, Shannon commence à manquer de temps et, dans les ténèbres de cette ville en ruines, il doit trouver le secret de sa nouvelle vie… s’il veut tout simplement rester en vie.


Editions DE BOREE

 

moselle affaires criminelles

«  Les grandes affaires criminelles de Moselle » d’Emmanuelle DE ROSA le 21/10


Emmanuelle de Rosa et Arnaud Vauthier, partageant une même fascination pour l'histoire criminelle et un même attachement pour la Moselle, vous invite à découvrir, parfois avec effroi, plus d'un demi-siècle de faits divers dans ce département atypique de l'Est de la France, tantôt allemand, tantôt français.


Dans les tribunaux, accusés et magistrats ne parlent pas toujours la même langue. Les années n'y changeront pas grand-chose : en Lorraine, terre d'immigration, le peuple parle également italien ou polonais. Ainsi l'étonnant assassin de la rue du Rempart Saint-Thiébaut à Metz, était-il transalpin. C'est d'ailleurs bien la seule certitude que l'on ait à propos de cet homme énigmatique qui changea de noms tant de fois que même après son exécution, son identité demeura incertaine.


Les protagonistes de cette trentaine de récits passionnants, Etienne Hippert, Jean Berresheim, Roman Daszkowski, Marie F., pour ne citer qu'eux, ont empoisonné, étranglé, poignardé... par amour, pour de l'argent, ou par déviance. Beaucoup ont fini la tête tranchée, à l'image de Gunther V., le dernier condamné exécuté à Metz, pour avoir avait violé puis assassiné Solange, neuf ans, dans la région de Thionville, en 1967.

 

yonne-affaires-criminelles.gif


«  les grandes affaires criminelles de l’Yonne » d’ Alain DOMMANGET le 21/10


Alain Dommanget, dans Les Grandes Affaires Criminelles de l'Yonne, propose de partir à la découverte de la face cachée du département et de suivre un itinéraire du crime saisissant.
Pour cela, il s'est plongé dans les archives de l'Yonne et en a extrait une trentaine de faits criminels des XIXe et XXe siècles. Meurtres et assassinats, souvent liés à la misère, à l'alcoolisme, ou dictés par l'appât de gain, ont conduit leurs auteurs à l'échafaud, parfois dans l'enfer du bagne où, après quelques mois voire quelques années seulement, une mort certaine les attendait... Au cœur de cet ouvrage, l'horrible et incontournable crime de Jully, ou comment deux vachers de quatorze et seize ans, pour poursuivre leur rêve d'aller chasser en Afrique, tuèrent cinq personnes.


Compte tenu des délais de communications, ce dossier vieux de cent ans n'avait jamais était rouvert... Vous découvrirez également le meurtre de l'horloger Vétard, à Joigny, celui de la petite Berthe Debèze, à Vincelles, ou encore l'assassinat du "courrier" d'Ancy-le-Franc. Des histoires au retentissement national ne sont pas en reste. Ainsi les affaires Emile Louis et Claude Dunand n'auront plus de secret pour vous lorsque vous refermerez ce livre à dévorer comme un roman policier ! Un ouvrage passionnant, au carrefour de l'histoire, de la sociologie et du fait divers.

 

landes-affaires-ciminelles.gif

 

« Les grandes affaires criminelles des Landes » de Vincent BROUSSE le 21/10


En fins connaisseurs de l'histoire du monde criminel des campagnes et des villes aux XIXe et XXe siècles, Vincent Brousse et Philippe Lanone se sont plongés avec délectation dans les archives landaises pour nous livrer ces vingt-huit affaires criminelles.


De la Chalosse à l'Adour, en passant par les forêts et les landes du littoral aquitain aux vignobles de l'Armagnac, vous revivrez les sanglants exploits d'un couple d'amants diaboliques, d'un fils indigne, d'un instituteur immoral, ou encore ceux d'un maître de chœur décadent. Vous croiserez des paysans anonymes, mais aussi de grandes figures locales, des journalistes de La Petite Gironde, ou des grands noms du barreau et de la politique.


Au-delà de ces captivants faits divers criminels, c'est tout un pan de l'histoire landaise que vous découvrirez entre ces pages. Affaires d'héritages, querelles de voisinage, meurtres passionnels ou crimes de la misère dévoilent les tréfonds de la société locale des deux derniers siècles. A travers ces récits authentiques et romanesques, ces affaires criminelles vous invite à une lecture digne des plus grands romans policiers !


Editions SEUIL

 

une-heure-de-silence.gif

«  Une heure de silence » de Michael KORYTA le 20/10 


La Crête aux murmures-Maison des rêves6 novembre 1992-27 avril 1996.


Voici l’étrange épitaphe gravé derrière la porte d’une maison baptisée « La Crête aux murmures ». Cette propriété estimée à plusieurs millions de dollars, abritait douze ans plus tôt un étrange programme de réinsertion mené par Alexandra Cantrell, la soeur d’un ponte de la mafia de Cleveland. Le détective privé Lincoln Perry en apprend l’existence lorsque débarque dans son bureau Parker Harrisson, ancien détenu et « pensionnaire » de la Crête aux murmures, lui demandant de retrouver Alexandra, qui a brusquement déserté les lieux et aurait disparu de la surface du globe…Déconcerté et embarrassé par l’instinctive méfiance que lui inspire son client, il décide de prendre l’affaire et de s’en débarrasser aussi sec.


Mais il se rend vite compte que les os Joshua Cantrell, époux d’Alexandra, ont été découverts au moment même ou Parker s’est décidé à faire appel à lui. Coïncidence ? Sûrement pas. Pour régler ce dossier dont les pistes sont froides depuis des années, Lincoln Perry, aidé d’un autre détective, va devoir plonger le nez dans les enquêtes de la police mais aussi du FBI, et enfin résoudre disparition et meurtre au risque et au prix de sa vie.

 

le-chinois.gif

 

«  Le chinois » d’ Henning MANKEL le 06/10


En janvier 2006, 19 membres d’une même famille (les Andrén) sont massacrés à l’arme blanche dans un village isolé du nord de la Suède.
La policière Vivi Sundberg penche pour l’acte d’un déséquilibré. Birgitta Roslin, juge à Helsingborg, s’intéresse à l’affaire car les parents adoptifs de sa mère sont parmi les victimes. Elle mène une enquête parallèle. Un ruban rouge retrouvé sur les lieux du crime la met sur la piste d’un mystérieux Chinois qui aurait séjourné la nuit du massacre dans un hôtel voisin, où il a été filmé par une caméra de vidéo-surveillance.
Munie de son portrait, Birgitta Roslin le cherche en vain à Pékin. Mais son enquête maladroite dans une Chine en plein bouleversement dérange les projets (spéculation immobilière à l’approche des J.O., expansion coloniale en Afrique) d’un puissant homme d’affaires Ya RU, par ailleurs commanditaire du massacre suédois (il a vengé un ancêtre, San, maltraité en 1860 par un certain Andrén, contremaître suédois sur le chantier ferroviaire du Nevada.
Ya Ru décide d’éliminer Birgitta, qui lui échappe de justesse à Londres. Et la lumière est faite sur le massacre.


mankell1.jpg

« Intégral Wallander »  Henning MANKELL  opus 1  06/10

 

Le tome I de l’intégrale des enquêtes du commissaire Wallander comprend les trois premiers titres publiés par Henning Mankell. Meurtriers sans visage décrit une Scanie qui fustige ses réfugiés et succombe à la violence raciale. Dans Les Chiens de Riga sont évoqués les problèmes liés à l’indépendance fragile d’un pays voisin, tout juste libéré de la tutelle soviétique. La Lionne blanche nous introduit dans le milieu des Afrikaners nostalgiques de l’apartheid, déterminés à empêcher l’accession au pouvoir de Nelson Mandela.

Mais ne nous y trompons pas. Il y a toujours un télescopage entre la réalité quotidienne de la province suédoise et les épisodes funestes qui se déclenchent à un autre point du globe.

Kurt Wallander est bien à l’image de son créateur : un humaniste anxieux, ébranlé par l’évolution du monde.

 

mankell 2

 « Intégral Wallander »  Henning MANKELL  opus 2  06/10


Ce tome 2 de l’intégrale des enquêtes du commissaire Wallander rassemble les quatrième, cinquième et sixième titres publiés par Henning Mankell. L’homme qui souriait dénonce une justice corrompue où l’argent et le pouvoir justifient les ignominies d’un réseau criminel de trafic d’organes. Le Guerrier solitaire, où l’assassin tue ses victimes à la hache avant de les scalper, décrit un paradis social qui tourne au cauchemar. Et dans La Cinquième femme, où des citoyens apparemment paisibles se font assassiner dans des mises en scènes sadiques, l’auteur fait tomber le masque de la respectabilité de certains êtres pour dévoiler leurs perversions.

Dans ces trois enquêtes, Kurt Wallander, écartelé entre ses doutes et son intuition, continue à nous toucher par sa profonde humanité.

 

 

mankell.jpg

« Intégral Wallander »  Henning MANKELL  opus 3  06/10


Ce troisième volume de l’Opus clôt le cycle des enquêtes policières du commissaire Wallander.

Les Morts de la Saint-Jean est le récit d’une nuit de juin où un jeu de rôle entre jeunes tourne au drame et où un collègue de Wallander est affreusement assassiné. Nos sociétés contemporaines ne seraient-elles pas le terrain idéal des crimes gratuits ? La Muraille invisible nous confronte à la vulnérabilité des sociétés hyper-informatisées du monde d’aujourd’hui à travers le personnage d’un informaticien, qui s’écroule mort devant un distributeur bancaire. Au même moment, deux adolescentes tuent un chauffeur de taxi à coups de marteau. Ici, virtuel et réalité sont intimement liés. Dans L’Homme inquiet, Wallander s’apprête à entamer une paisible retraite à la campagne, quiétude vite troublée quand le beau-père de sa fille, ancien officier de marine, disparaît après avoir évoqué la guerre froide et les sous-marins russes dans les eaux territoriales suédoises. Soupçons d’espionnage ? Au profit de qui ? Wallander mène sa dernière enquête et amorce simultanément sa propre plongée en profondeur.

 

du-son-sur-les-murs.jpg

«  du son sur les murs” de Frantz DELPLANQUE le 13/10


« J’étais capable de donner le biberon à Luna et même de la changer. Je la gardais à la plage quand Perle voulait nager. — Faut que je retrouve mon corps d’avant, disait-elle. Et elle me montrait ses abdos qui se raffermissaient de jour en jour. 

Elle me prenait pour un grand-père ? du moins, c’est ce que je croyais. J’aurais préféré être un gentil vieux qui aurait eu un boulot avouable et n’aurait jamais tué personne, même par accident. »

Auteur d’une trentaine de meurtres non élucidés, Jon Ayaramandi a bien mérité de prendre sa retraite de tueur professionnel. Désormais, il coule des jours paisibles à Largos, petite ville du Sud-Ouest de la France. Il lit, mange des huîtres, écoute du rock garage avec le patron du Cap’tain Bar, et fait l’amour en quête d’éternité... Un homme comblé, ou presque.

Oui, mais voilà, un seul être vous manque et… tout se met à foirer. Où donc est passé Al, le pêcheur ? Perle ne lâchera pas Jon tant qu’il ne l’aura pas retrouvé. Or Jon ne se sent aucun don pour rechercher un individu sans avoir à le tuer. La vérité, c’est qu’il n’aspire qu’à aimer.

À aimer ? OK, alors prouve-le, Papy !

 

 

 

Editions COGITO

 

devil-s-playground.jpg

«  Devil’s Playground » de Stephane AMTOL le 20/10

 

résumé indisponible


Editions Michel LAFON

 

MACHINATION.jpg

« Machination » de Michael MARSHALL le 20/10

 

Bill Moore est un homme qui a tout : un emploi lucratif d’agent immobilier, un mariage heureux et une maison magnifique. Son but : devenir richissime en cinq ans. La sixième année a débuté, pourtant le monde n’est toujours pas à ses pieds… Il décide donc de s’atteler à la tâche et se rapproche des notables locaux, ces hommes qui dirigent la région en coulisse. Jusqu’au jour où il trouve une carte posée sur son bureau. Un seul mot y est imprimé : « MODIFIÉ ». À partir de cet instant, la vie de Bill va être bouleversée. À peine perceptibles, au début, les changements vont peu à peu devenir tangibles, menaçants même. Mais qui tire les ficelles de ce jeu obscur et meurtrier ?


Editions FIRST

 

 

660.jpg

" 66° nord" de Michael RIDPATH


Islande, janvier 2009. Des manifestations contre la crise financière éclatent à Reykjavik. Un groupe de protestataires fait connaissance : ils s'échauffent, s'enivrent et finissent par tuer un banquier. Une mort accidentelle qu'ils tentent de maquiller en suicide.

Huit mois plus tard, un directeur de banque islandais installé à Londres est assassiné. La police craint alors une conspiration visant à éliminer les responsables de la crise économique.

Pour mener l'enquête, Reykjavik compte sur un homme : Magnus Jonson, inspecteur américain d'origine islandaise. Sa mission : déjouer le complot avant qu'il ne fasse de nouvelles victimes. Mais à force de parcourir la lande islandaise à la recherche des coupables, Magnus va voir ressurgir les terribles secrets de son propre passé...  

 

Editions PASCAL GALLODE

 

carroge.jpg

«  Carroge » de Gilbert LAPORTE le 20/10

 

Au XIIIe siècle : des moines dissimulent d’étranges évangiles dans une crypte avant d’être exécutés par un mystérieux chevalier.
De nos jours, Pierre Demange, un historien spécialiste de la Bible, est sollicité par un ami prêtre qui a besoin d’aide pour traduire un texte écrit en ancien français. Ce document indiquerait l’emplacement des manuscrits. Dans le même temps, des phénomènes étranges ont lieu en Afrique et en Amérique latine. Très vite, des photos et des vidéos d’apparitions sont diffusées sur Internet. Des pasteurs évangélistes s’emparent du phénomène et alertent leurs fidèles sur l’arrivée imminente de la Bête de l’Apocalypse, qui chercherait à égarer les croyants par de faux signes.
En proche région parisienne, une série de crimes atroces est commise. La première victime est le prêtre qui a contacté Pierre Demange. Toutes les personnes assassinées ont le signe « 666 » brûlé sur le front. Pour le lieutenant Martin Delpech, chacun de ces meurtres répond à un rite religieux spécifique. Le policier pense qu’en comprenant la démarche du démoniaque assassin, il arrivera à retrouver sa piste avant qu’il ne s’attaque à Pierre Demange. Mais les signes du diable peuvent être trompeurs…

 

Editions BALEINE 

 

milieu-hostile.gif

«  Milieu hostile » de Thierry MARIGNAC le 20/10


« Lui, c’était Dessaignes, ex-facilitateur ONG en Russie, extraducteur juridique aux Etats-Unis, intérimaire cosmopolite, demi-solde d’une caste inférieure d’employés internationaux – roulant au gré des chocs de l’existence comme une boule de billard jouée à plusieurs bandes, sur la planète.
De Moscou à Paris, à New York, jusqu’en Crimée. » Milieu Hostile met en scène le même personnage que Renegade Boxing Club : Dessaignes. Traducteur calamiteux, celui-ci est à présent parachuté en Crimée, Ukraine, pour répondre à l’appel d’un amour d’autrefois. Il devient alors une proie facile pour son vieux copain Loutrel, en poste d’ONG humanitaire en Lituanie qui l’envoie en mission de renseignements à Kiev.
Loutrel, travaille en réalité pour les laboratoires pharmaceutiques Heinz, fournisseurs des ONG et de la nomenklatura médico-policière d’Ukraine. Loutrel rêve d’aller affronter la dictature biélorusse toute proche, tandis que sa femme, récemment rescapée du Tatarstan, rêve de Paris. Lorsque celle-ci tombe enceinte, les ambitions de Loutrel sont réduites à néant. Il est néanmoins obligé d’envoyer Dessaignes au casse-pipe.

 

 


Editions RIVAGES

 

Kompromat.jpg

«  KOMPROMAT » de Conor Fitzgerald le 19/10


Un matin à Rome au mois d’août.
Arturo Clemente, militant écologiste, est assassiné chez lui à l’arme blanche après avoir fait l’amour avec sa maîtresse. L’homme s’est fait de nombreux ennemis en menant des campagnes contre les traitements cruels infligés aux animaux ; il s’est tout particulièrement opposé aux combats de chiens clandestins. Il est par ailleurs marié à Sveva, une femme politique en vue, députée du parti Vert, ce qui ne l’empêche pas d’avoir une liaison avec la fille d’un parrain du crime.Le commissaire Alec Blume, qui est officiellement chargé de l’enquête, s’aperçoit rapidement de bizarreries dans cette affaire.
La scène de crime a été visitée par un nombre de personnes inhabituel, entre autres par le commissaire d’Amico, un ancien collègue qui a fait carrière dans les hautes sphères. Au fur et à mesure que Blume progresse, il a le sentiment que ses faits et gestes sont surveillés. A qui se fier ? Comment agir pour ne pas compromettre sa vie et celle d’autrui, tels sont les enjeux auxquels va être confronté ce policier atypique.Blume est un personnage classique du roman noir, au sens où il est marginal et solitaire dans son combat.
Il incarne aussi un ensemble de contradictions. C’est un franc-tireur et un homme secret qui a du mal à s’accommoder de l’autorité. Etant d’origine américaine et ayant perdu ses parents de manière violente, il n’est intégré ni socialement ni familialement. Comme son quasi-homonyme d’Ulysse de Joyce, il arpente la ville et la « reçoit » avec son cocktail d’odeurs, de bruits, de couleurs. De plus, il est obsédé par sa propre mortalité, par les signes du déclin et de l’échec qui le menacent.Conor Fitzgerald s’est fait remarquer outre-Manche, au point d’avoir été comparé au Michael Dibdin de la série Aurelio Zen.
Il se dégage de ce premier roman une ambiance lourde et vénéneuse qui n’en est pas éloignée.

 

 

 

Editions LES MOUTONS ELECTRIQUES

 

arsene-lupin-une-vie.gif

“ Arsène Lupin, une vie” d’André François RUAUD le 15/10


Arsène Lupin est une des plus grandes figures de la culture populaire et son seul nom est synonyme de "gentleman-cambrioleur".
Ses exploits ont été traduits dans le monde entier, ils ont été adaptés au théâtre, à la télévision, en bande dessinée et au cinéma. Tour à tour voleur et enquêteur, mondain et gouailleur ou torturé et calculateur, formidable archétype du bandit au grand cœur et de l'homme élégant en toutes circonstances, Arsène Lupin exerce depuis plus d'un siècle une fascination toujours d'actualité. Révélé en 1905 sous la plume de Maurice Leblanc, Arsène Lupin est devenu un véritable mythe, celui d'un génie trouble qui a promené son élégance depuis la Belle Epoque jusqu'à l'orée de la Seconde Guerre mondiale, en passant par les Années Folles.
C'est ce parcours mouvementé que nous avons voulu faire redécouvrir, sous la forme d'une véritable biographie. Depuis sa naissance en 1874 jusqu'à sa disparition au début des années 1940, une vie de légende, où se croisent également les figures de Sherlock Holmes, du cambrioleur anglais Raffles, de la comédienne Georgette Leblanc, de son frère Maurice Leblanc bien sûr, mais encore de l'empereur Guillaume II, d'Oscar Wilde, de Georges Clemenceau, de Marcel Proust ou de Claude Monet.
La Belle Epoque et au-delà : Arsène Lupin, toute une existence.


Editions Robert LAFFONT

 

dimiter.jpg

«  Dimiter” de William Peter BLATTY le 13/10


Perdu au fin fond de l'Etat totalitaire le plus oppressif et le plus isolé de la planète, l'Albanie de 1973, un homme est détenu prisonnier.
Arrêté par hasard, à la faveur d'une enquête de routine, il est soupçonné d'être un espion d'envergure : les autorités déploient toutes les formes de cruauté et de torture pour réussir à lui soutirer des informations. Mais le prisonnier résiste de manière très inhabituelle aux traitements barbares et aux manipulations psychiques : insensible à la douleur, mystérieux sur son identité, il parvient, jusqu'à son évasion finale, à confondre ses ravisseurs.
Un an plus tard, à Jérusalem, des événements étranges attirent l'attention des autorités locales et des responsables du renseignement : un enfant de l'hôpital d'Hadassah a guéri comme par miracle, tandis qu'un corps était découvert dans le très sacré tombeau du Christ. Le Dr Moses Mayo, un neurologue plein d'humour, son ami, le sombre détective de police arabo-chrétien, Peter Meral, Samia, une jolie infirmière à la langue acerbe, et un assortiment de fonctionnaires américains et israéliens, vont se trouver pris dans une série de rebondissements et de décès inexplicables.
S'agit-il là d'un complot ? Tous les indices semblent converger vers une seule et même personne : Dimiter, surnommé " l'agent de l'enfer ".


Editions FLEUVE NOIR

 

mission-iceberg.jpg

« Mission Iceberg » de James ROLLINS le 13/10

 

résumé indisponible

 

 

vertiges.gif

«  vertiges » de frank THILLIEZ le 13/10


3 hommes au fond d’un gouffre, dans le froid, l’obscurité, livrés à leurs instincts primaires pour survivre et à leur seule loyauté pour tenter de s’en sortir. La tension monte tout au long du livre avec des rebondissements jusqu’à la toute fin et jusqu’à la résolution ultime qui tient en une seule phrase.

 

les-salauds-vont-en-enfer.jpg

«  les salauds vont en enfer » de Frédérick DARD le 27/10

 

résumé indisponible

 


quatre-pas-dans-les-nuages.jpg

 « Quatre pas dans les nuages »avec Frédéric DARD de F. RIVIERE et F. GILLERY le 1/10

 

entretien 

 

 

la-nurse-anglaise.jpg

«  la nurse anglaise » de San ANTONIO le 27/10

 

résumé indisponible

 

le-mari-de-leon.jpg

«  le mari de Leon » de San ANTONIO le 27/10

 

résumé indisponible

 

the-city.jpg

« the city and the city » de China MIEVILLE et Nathalie Mege le 01/10

 

résumé indisponible


Editions du CHERCHE MIDI

 

comment-revent-les-morts.gif

« Comment rêvent les morts » de Lydie MILLET le 13/10


Depuis son plus jeune âge, Thomas vénère le Dieu Dollar, les mécanismes implacables et la beauté glaciale de la société capitaliste.
Agent immobilier sans scrupules, il n'a d'autres horizons que l'enrichissement et l'accumulation. Jusqu'au jour où quelques événements successifs, une histoire d'amour avortée, un bouleversement familial, la mort d'un coyote vont provoquer chez lui une crise spirituelle sans précédent. Peu à peu, il se met à nourrir une étrange obsession pour les zoos, les espèces en captivité, celles en voie de disparition.
Au coeur de ce roman, une réflexion sur le gain et la perte, ce qui vit et ce qui meurt dans une société toujours plus folle et inconsciente, que Lydia Millet capture et explicite avec une force inédite. Avec cette traversée des apparences, qui nous mène d'un monde artificiel, balisé, lumineux, illusoire, vers un monde réel à l'agonie, l'auteur aborde des sujets cruciaux, terriblement contemporains, comme la protection nécessaire de l'environnement, sans jamais tomber cependant dans un didactisme pesant et démonstratif.

Laissant à la forme romanesque toute sa complexité et sa puissance d'évocation, portée par un style magistral, elle nous livre ainsi un ouvrage indispensable.


 

les-enfants-de-la-peur.jpg

 

«  les enfants de la peur «  de Frank DELANNEY le 06/10


Londres. Nicholas Newman apprend la mort violente, dans des circonstances étranges, de son ami et client Antony Safft. Nommé à sa grande surprise exécuteur testamentaire de celui-ci, Nicholas vient passer quelques jours chez Philippe, le neveu d’Antony, près d’Oradour-sur-Glane. À la fois fasciné et horrifié par l’histoire du village, il apprend qu’Antony menait depuis longtemps de mystérieuses recherches en passe d’aboutir sur la période nazie et ses secrets les plus sombres. C’est le début d’un long périple pour Nicholas, qui, toujours hanté par les atrocités commises durant la Seconde Guerre mondiale, va se lancer dans des investigations qui le conduiront à affronter, au péril de sa vie, des manifestations bien plus contemporaines et effrayantes du fascisme.

 

 

la-femme-que-j-aimais.jpg

«  la femme que j’aimais » de Frank HERIOT le 06/10


Il n'a rien vu, rien entendu... Sa femme a été assassinée dans son lit alors qu'il dormait à ses côtés. Ses enfants ont disparu sans laisser la moindre trace. Tout l'accable. Il est le suspect idéal...

La vie d'Antoine Jolimai, petit notable de province, était un long fleuve tranquille ; elle bascule soudain dans l'absurde. Assommé par la douleur et le chagrin, chaque heure de son existence devient un cauchemar orchestré par on ne sait quel génie du mal décidé à le perdre, lui et tous les siens. Qui a tué sa femme, la seule qu'il ait jamais aimée ? Pourquoi a-t-il été épargné ? Seul, désespérément seul, Antoine Jolimai s'accroche à cette idée que ses enfants l'attendent, quelque part...

Quels secrets inavouables recèle le passé ? Chacun a sa part d'ombre, tant il est vrai que les gens sans histoires n'existent pas. Nul n'est à l'abri de la folie des autres.
Franck Hériot mène ce roman diabolique de main de maître. Les rebondissements s'enchaînent et le lecteur vit ce qu'Antoine Jolimai ressent comme s'il était mêlé à tous les événements. Un polar impossible à lâcher !

 

Editions L’ECAILLER

 

 

random.gif

«  Random » de Mathieu CROIZET le 13/10


New York, Janvier 2008 : Alors que le monde se remet des excès du réveillon de la Saint Sylvestre, un cadavre est retrouvé flottant sur l’East River.
Ce qui aurait dû être une enquête de routine pour l’inspecteur du NYPD Paul Casanova, « Polka » pour les intimes, se corse lorsque l’on découvre que le noyé est un magnat de la finance impliqué dans une opération des services secrets dénommée RANDOM et officiellement mort lors des attentats du 11 septembre 2001… Polka est un flic new-yorkais brut de décoffrage, grande gueule et sentimental, qui a perdu sa femme et ses enfants il y a plusieurs années et vit aujourd’hui une histoire en dents de scie avec une médecin légiste d’origine asiatique.
Dans cette deuxième aventure (Polka , éditions L’écailler, 2008), va devoir affronter Nate Nash, un des pires voyous new-yorkais, le mystérieux et puissant Nesfulo, et retrouver sur sa route un ami espion qu’il croyait mort. Cocktail détonnant d’action, de rebondissements, et de considérations douces-amères sur l’existence, Random fait intervenir quelques bandits corses, la pègre la plus minable du New Jersey, toutes sortes de trafics nationaux et internationaux, un avocat marseillais, un prêtre vaudou et bien d’autres personnages encore, qui se croisent dans une longue histoire à cheval sur les deux rives de l’Atlantique, un puzzle dont la dernière pièce sera donnée au cours d’une procession dans un petit village corse.


Editions ASPHALTE

 

MEXICO-NOIR.gif

«  Mexico noire » de Rafael Taibo le 13/10


Cette sixième anthologie de la collection « Asphalte Noir » est consacrée à Mexico, la mégalopole de vingt et un millions d’habitants.
Connue pour sa pollution extrême, ses enlèvements, ses narcotrafiquants, sa corruption généralisée, Mexico est une ville paradoxale : on y compte « plus de ciné-clubs qu’à Paris, plus d’avortements qu’à Londres et plus d’universités qu’à New York. » Les douze nouvelles mettent en avant ces contradictions intrinsèques en traitant de la violence ordinaire. Car à Mexico, le noir, le sombre, le violent, le déviant n’ont rien d’exceptionnel et ne sont pas réservés aux telenovelas : ce n’est que le ressort de la vie de tous les jours.
Et il n’y a qu’à la télé que les choses finissent bien. Avec des nouvelles de Paco Ignacio Taibo II, Eugenio Aguirre, Eduardo Antonia Parra, Bernardo Fernandez Bef, Oscar de la Borbolla, Rolo Díez, Victor Luiz Gonzalez, F.G. Haghenbeck, Juan Hernández Luna, Myriam Laurini, Eduardo Monteverde et Julia Rodríguez.


 

Editions SONATINE

 

un-pere-ideal.jpg

«  un père idéal » de Paul CLEAVE le 13/10


Jack Hunter a longtemps été un bon époux et un père idéal.
Un homme bien sous tous rapports, hormis cette petite manie secrète et discutable : le meurtre violent de prostituées. Aussi son fils Edward ne s'attendait-il pas à ce que la police vienne un jour frapper à la porte de leur maison si tranquille pour arrêter le premier serial killer de l'histoire de Christchurch, Nouvelle-Zélande. Vingt ans plus tard, Edward est à son tour devenu un citoyen modèle. Comptable sans histoire dans un cabinet d'avocats de la ville, il a tout fait pour oublier et faire oublier ses sombres origines.


Mais le jour où sa femme est sauvagement assassinée, c'est vers son père, toujours derrière les barreaux, qu'il va se tourner pour prendre conseil. Pourra-t-il faire autrement que de marcher sur ses traces ? L'instinct de tueur est-il vraiment héréditaire ? Autant de questions qu'Edward va devoir affronter durant une folle semaine qui verra sa vie bien rangée basculer dans l'horreur. Après Un employé modèle, Paul Cleave r

écidive avec ce thriller noir et glaçant, au suspens omniprésent, et impose définitivement un style tout à fait nouveau dans l'univers du polar.


Editions LE PASSAGE

 

quelque-chose-dans-la-nuit.gif

«  Quelque chose dans la nuit » de Mikaël OLLIVIER le 06/10


Trois accords en boucle, un riff de guitare, un refrain… Something In The Night.
Ils sont des dizaines de milliers à avoir entendu cette chanson. Six d’entre eux en mourront. Quatre hommes et deux femmes dont le seul lien est leur passion déraisonnable pour une star, Bruce Springsteen, le Boss. Six fans traqués par la mort de concert en concert, de Madrid à Hambourg, à Londres, Paris et Anvers. Suicides ? Accidents ? Une loi des séries à laquelle Damien, gendarme passionné de musique, ne peut croire.
Il entraîne malgré lui son frère, le commissaire Guillaume Le Guen, dans une enquête aux quatre coins de l’Europe qui ne cesse de les ramener au plus profond d’eux-mêmes. C’est leur monde qui menace de s’écrouler, vingt années de passion partagée. C’est leur vie qui est en jeu. Après La Promesse du feu, Mikaël Ollivier entraîne son duo de flics dans une plongée inquiétante dans le monde des fans. Ce sont leurs propres démons que les frères Le Guen devront affronter pour découvrir ce quelque chose qui se cache dans la nuit et sème la mort.
Car comme il est dit dans la chanson de Springsteen qui donne son titre au roman : « Rien n’est oublié ni pardonné ».

 

Editions GALLMEISTER

 

INCIDENT-a-TWENTY-MILE.jpg


«  Incident à twenty Mile » de TREVIANAN le 06/10


En 1898, au cœur des montagnes du Wyoming, la petite bourgade de Twenty-Mile n'est plus que l'ombre d'elle-même. Elle vient à s'animer lorsque débarque un jeune étranger désireux de plaire à tout le monde, avec pour seul bagage un lourd fusil et un mystérieux secret. Au même moment, un dangereux détenu s'échappe de la prison territoriale de Laramie en compagnie de deux tueurs dégénérés. Il commence à tracer un sillon de violence à travers l’État avant de décider de s’emparer de la petite ville pour y attendre le prochain convoi venu de la mine d’argent. L’isolement de Twenty-Mile, encore renforcé par une terrible tempête, va coûter cher à ses habitants.


Editions GALLIMARD

 

l-impasse.jpg

«  L’impasse » de Kerrigan GENE le 13/10

 

Danny Callaghan vient de passer huit ans en prison pour avoir tué Brendan Tucker dans une rixe qui a mal tourné.
En liberté conditionnelle, il cherche à mener une vie tranquille et à éviter les problèmes. Mais à Dublin, est-ce possible ? Un soir, dans le pub de son ami Novak, deux types débarquent pour abattre Walter Bennett, un voyou de seconde zone. Callaghan s’interpose : il se retrouve à nouveau, malgré lui, pris dans un engrenage de violence. Car il va devoir payer pour s’être mis sans le savoir en travers des affaires de Mackendrick, un des parrains de Dublin.
Il est ainsi « recruté » s’il refuse, son ex-femme subira les derniers outrages avant de mourir. Son job : voler les voitures qui serviront au plan de Mackendrick. Ce plan est en fait un baroud d’honneur. Trois semaines plus tôt, Frank Tucker, cousin de Brendan et étoile montante du crime organisé, a tué le bras droit de Mackendrick et proposé un marché : soit il quitte gentiment le business, soit toute sa famille y passe.
Le vieux lion ne s’imagine pas rentier en Espagne et décide de faire front.


résumé non disponible

 

le-bloc.gif

«  Le bloc » de Jérôme LEROY le 06/10


Sur fond d’émeutes de plus en plus incontrôlables dans les banlieues, le Bloc Patriotique, un parti d’extrême droite, s’apprête à entrer au gouvernement.


La nuit où tout se négocie, deux hommes, Antoine et Stanko, se souviennent. Antoine est le mari d’Agnès Dorgelles, la présidente du Bloc. Stanko est le chef du service d’ordre du parti. Le premier attend dans le salon d’un appartement luxueux, le second dans la chambre d’un hôtel minable. Pendant un quart de siècle, ils ont été comme des frères. Pendant un quart de siècle, ils ont participé à toutes les manips qui ont amené le Bloc Patriotique aux portes du pouvoir.


Pendant un quart de siècle, ils n’ont reculé devant rien. Ensemble, ils ont connu la violence, traversé des tragédies, vécu dans le secret et la haine. Le pire, c’est qu’ils ont aimé cela et qu’ils ne regrettent rien. Ils sont maudits et ils le savent. Au matin, l’un des deux devra mourir, au nom de l’intérêt supérieur du Bloc. Mais qu’importe : à leur manière, ils auront écrit l’Histoire. Plus qu’un simple roman noir, Le Bloc est un roman politique qui cherche à répondre à une question de plus en plus cruciale : comment expliquer et surtout comprendre l’affirmation de l’extrême droite dans les 30 dernières années ? En plongeant le lecteur dans la tête des deux protagonistes centraux, dans une posture empathique et compréhensive à mille lieux de la critique antifasciste traditionnelle, Jérôme Leroy prend des risques.


La critique, bien présente, est ici en creux, elle se dessine dans l’esprit même du lecteur sans que l’auteur ait besoin de la formuler. En décrivant le parcours de ces deux hommes, il peint un tableau général de la déliquescence politique française contemporaine : disparition progressive du PC, abandon de la classe ouvrière par une gauche socialiste « boboisé » qui se réfère plus à l’idéologie libéralo-libertaire de Mai 68 qu’à la lutte des classes, droite de plus en plus arrogante, tournée vers le business et les profits transnationaux.


Leroy décrit une société française à l’agonie, une poudrière qui éclate soudainement lors d’émeutes dont tout le monde parlait mais que personne en réalité n’a vu venir. Son constat fait mouche et oblige son lecteur à reconsidérer l’espace politique qui l’entoure.

 

 

 

Les Editions DU TOUCAN

 

 



 

 

la-frontiere-des-tenebres.jpg

« la frontière des ténèbres » de Jean Luc BIZIEN le 05/10


. En répondant à l’appel de son mystérieux homologue coréen, l’ex-grand reporter Seth Ballahan croit s’offrir un séjour d’agrément. Hélas, sitôt arrivé à Seoul avec sa femme et sa fille, il sera confronté à un double homicide. Des meurtres impossibles, perpétrés dans un village-pilote, entièrement géré par l’électronique et la video.
Qui a frappé derrière les murailles du village ?
Qui a pu s’introduire dans cet Eden de façade, ce nirvana sécuritaire ?
Quel monstre est assez puissant pour se jouer des caméras, des gardiens et du système de surveillance ? Ballahan devra, pour le savoir, réunir toutes les pièces d’un puzzle effrayant…
Et faire équipe, pour l’occasion, avec un homme revenu d’entre les morts.
Ange ou démon, parce qu’il est rescapé de l’Enfer, cet homme est le seul capable de défier les autorités de Corée du Nord. Sous les yeux de Seth, il franchira la terrible frontière du pays le plus fermé du monde, dans le seul but de libérer une femme et un enfant.
Ballahan, impuissant, devra de son côté jouer une véritable partie d’échec avec la mort, au terme de laquelle se dévoilera une autre vérité, plus terrible encore.

 

VAR.gif

 

«  Var » de Claude ARDID le 05/10


A la demande de son père, un des grands du Milieu parisien, Vincent Mat a pris la direction de la Méridionale de Construction à Toulon. Dans le Var, il va découvrir les combines du foot et de l’immobilier, les confréries criminelles et les amitiés trahies. Mais celui qu’il ne s’attendait pas à croiser sur ce chemin parsemé de cadavres et d’argent facile, c’est son frère Stéphane.

Les vieux souvenirs de famille sont peut-être p

Partager cet article

Repost 0
Published by La petite souris - dans A paraître....

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook