Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2012 7 29 /04 /avril /2012 22:11

EOIN COLFER

EDITIONS GALLIMARD

 

TRADUCTION: ANTOINE CHAINAS

 

prise directeN’allez surtout pas chatouiller Daniel MacEvoy et lui raconter que  les cheveux c’est bien une préoccupation de nana ! Il se pourrait bien que pour toute réponse de sa part, vous ne repartiez avec quelques dents en moins et les contours de son poing imprimés sur votre joli visage.


On a beau être un ancien casque bleu revenu de l’enfer, être un dur à cuir qui traîne sa vie dans le New Jersey en vivant de petits boulots, travailler pour le coup comme videur dans un casino miteux, rien n’empêche de prendre soin de son crâne usé par le temps et les aléas de la vie.


Surtout quand c’est votre meilleur ami, Zeb, qui vous y pousse ! Zeb est un médecin clandestin spécialisé dans le botox et autres spécialités susceptibles de vous rendre votre jeunesse, ou faire de votre appendice et  symbole masculin une arme de destruction massive.


La vie de McEvoy se résume donc à débarrasser la boîte où il bosse des clients récalcitrantsROL ou un peu trop entreprenants avec les serveuses, à supporter les crises d’hystérie de sa voisine du dessus qui ne cesse de le railler à longueur de nuit à travers les murs, et à attendre que ses implants se cicatrisent et que sa  tignasse repousse.


Pourtant, ses cheveux devront attendre. Son artiste capillaire préféré justement a disparu. Zeb n’a plus donné signe de vie depuis quelques temps.

 

Quand McEvoy se rend à son domicile il y fait une bien désagréable rencontre. Le bras droit de Mike Madden , un trafiquant notoire l’y attend. N’ayant pas le sens de l’hospitalité, la rencontre sera funeste pour l’homme de main.


Comme une tuile n’arrive jamais seule, quand il retourne au boulot il découvre que Connie, serveuse au casino et seule capable de rallumer la flamme de son cœur de baroudeur, vient d’être assassinée d’une balle en pleine tête. De quoi vous mettre de méchante humeur, surtout quand les flics font de vous le suspect idéal.


videPris dans un engrenage dont il ne comprend pas encore le sens, Mc Evoy devra se fier à son instinct pour se sortir de cette mélasse dans laquelle il a mis les pieds.


Un roman qui percute, efficace et rythmé. Quelque chose qui tient en haleine et  donne envie de s’enfoncer dans le fauteuil pour ne reposer le livre qu’une fois terminé. Voilà qui résume parfaitement l’idée que je me fais de ce premier roman noir signé  Eoin COLFER.


Pourtant l’auteur  n’est pas un inconnu. Celui-ci a écrit la série jeunesse « Artemis Fowl ». En 2008 il est sollicité pour écrire le sixième opus de la série «  H2G2 » , plus connu sous le titre du «  Guide du voyageur galactique » et initiée en 1979 par Douglas Adams.  Cet épisode sera publié en France en 2010.


A la vue de ce parcours littéraire, j’aurai pu légitimement craindre le pire. Combien d’auteursarme se sont essayés au roman noir, un genre qui n’était pas le leur, pour engendrer un livre sans aucune saveur et d’une banalité affligeante ?


Et bien cette fois , Eoin COLFER lui, fait parfaitement exception  à la règle. Et le lecteur passerait assurément à côté d’un très bon roman s’il décidait de ne pas franchir le seuil de la couverture pour se plonger dans la lecture de celui-ci.


Il croisera des personnages pour le moins originaux. A commencer par le personnage principal, cet ancien soldat dont on se demande s’il est vraiment revenu indemne de ses missions pour l’ONU, tant celui-ci à une faculté spécifique à entendre des voix, en particulier celle de son ami disparu. Celui ci est en effet omniprésent dans son esprit et n’aura de cesse d’intervenir à chacune de ses actions pour placer un bon mot, pour le railler ou le provoquer.


 Eoin_Colfer.jpgAjoutez à cela une voisine hurlante et psychotique, une inspectrice flingueuse de flic, un avocat pour le moins louche et un caïd, clone capillaire monté façon armoire irlandaise, et vous aurez une idée de cette gallérie de personnages atypiques qui vous attend.


Avec des dialogues souvent croustillants, un humour décapant qui court tout le long du roman, et un sens de la narration innés, Eoin COLFER, signe avec « Prise directe » un roman abouti qui , pour une première escapade dans le roman noir, est une vraie réussite.


« Prise directe » est assurément un des meilleurs romans que j’ai lu depuis le début de l’année 2012 !


Je ne peux que vous en recommander la lecture !

 

l'avis des copains d'Unwalkers : link

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs Irlandais

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook