Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 09:44

 

Editions POINTS

 

Affaire-savolta.gif

«  La vérité sur l’affaire Savolta » d’Eduardo MENDOZA le 01/03

 

«  Leon m’appelle le Marseillais. Je sors de 18 mois de taule. J’ai des trucs à régler : me refaire une santé, faire payer celui qui m’a balancé et reprendre le contrôle dans ma cité. Pour ça, il me faut du fric, toujours plus de fric. Griller le code d’une carte, attendre la bonne victime, c’est tout un art et ça s’apprend. Les flics ne sont jamais loin mais sur mon territoire, je contrôle.

 

les-anges-s-habillent-en-cailleraA.gif

 

" Les anges s'habillent en caillera" de Rachid SANTAKI le 08/03

 

Ilyès, le voleur le plus doué de sa génération, vient de purger une peine de dix-huit mois à Villepinte.
Avant de reprendre les affaires, il doit s'occuper du mec qui l'a balancé, un ancien pote empêtré dans des histoires de drogue et protégé par Stéphane, un flic ripou, narcissique et manipulateur, qui ne recule devant aucun trafic pour faire un billet. Les anges s'habillent en caillera s'inspire de l'histoire vraie du " Marseillais ", gangster devenu à 25 ans une légende en région parisienne.

 

 

secondes-noiresA.gif

 

«  Secondes noires » de Karin FOSSUM le  22/03

 

Ida, 10 ans, ne revient pas d’un tour à vélo. Elle est trouvée morte sur une route et c’est l’effarement: pas une blessure ! L’inspecteur Sejer enquête auprès des proches. Pourquoi Tomme, cousin d’Ida, est-il mutique ? Que trame l’autiste Emil qui ne sait dire que « non » ? Troublé par le sombre passé de cette communauté villageoise, Sejer se demande : combien de secondes pour qu’un destin bascule ?

 

ultimes-rituelsA.gif

«  Ultimes rituels » de Yrsa SIGURDARDOTTIR  le 22/03

Quelles forces obscures Harald a-t-il troublées pour connaître un sort aussi horrible ? Ce jeune Allemand, venu en Islande pour étudier la chasse aux sorcières dans l’Europe médiévale, est retrouvé mort, les yeux arrachés, une rune étrange gravée sur le torse. La police suspecte un dealer, mais la famille d’Harald n’y croit pas. L’horreur du crime suggère un assassin moins évident, plus terrifiant…

 

jeux-de-vilainsA.gif

 

«  Jeux de vilains » de Jonathan KELLERMANN le 01/03

 

Un marais préservé en plein coeur de Los Angeles, caché sous des ponts autoroutiers. Un soir, le gardien du lieu découvre un corps de femme dont la main a été coupée. La première d'une horrible série. L'enquête mène Milo Sturgis sur la piste d'une riche famille dont l'enfant virtuose a étudié le piano avec la dernière victime. Très vite, Milo et son ami psychologue Alex Delaware se focalisent sur l'homme à tout faire des riches Vanders.

 

une-place-au-soleilA.gif

«  une place au soleil » de Driss CHRAIBI le 15/03

 

Avec l'inspecteur Ali, Driss Chraïbi a créé le Candide du monde méditerranéen.
À travers lui, l'auteur porte un regard ironique sur la société arabe et s'offre toutes les libertés. Des bas-fonds de Casablanca à l'hôtel somptueux de la Mamounia, en passant par les hautes sphères politico-financières de la coopération internationale, Ali déroute tous ceux qu'il côtoie par ses interrogatoires et ses facéties au troisième degré.

 

Editions POCKET

 

faute-de-preuve.gif

«  Faute de preuves » d’Harlan COBEN le 01/03*

 

Journaliste dans une émission de télé-réalité, Wendy piège en direct les prédateurs sexuels.
Sa dernière prise, Dan Mercer, un éducateur pour adolescentes : tout l’accable, on le soupçonne même de meurtre. Mais les preuves font défaut. Wendy le sent bien, quelque chose ne tourne pas rond. Et si elle avait été manipulée ? Si Dan était innocent ? La jeune femme va alors se pencher sur le passé de Dan, ses années d’étudiant à Princeton, ses quatre amis inséparables… Des amis avec qui il a tout partagé, même le pire… Secrets, disparitions, complots, cabales sur le net, confréries malfaisantes, vengeance… Pourriez-vous pardonner à ceux qui ont brisé votre vie ?

 

hors-d-haleine.jpg

 

«  hors d’haleine » de Jon STOCK le 08/03

 

Il y a encore deux mois, Daniel Marchant était un agent du MI6. Son éviction est toujours douloureuse, d'autant que dans le même temps son père est mort. Soupçonné de trahison, Stephen Marchant, l'ancien directeur du même MI6, n'a pas survécu à l'humiliation. Aujourd'hui, comme 35 000 personnes, Daniel prend le départ du marathon de Londres. Dans la foule des coureurs, l'ambassadeur américain et sa garde rapprochée. Mais non loin de celui-ci, un autre homme retient son attention : il semble très perturbé, sa ceinture et sa montre sont suspectes… Tout laisse penser qu'il prépare une attaque contre l'ambassadeur. Marchant parvient à s'en approcher, à lui parler. Son instinct ne l'a pas trompé : quelque chose se trame… Aidé de Leila, son ex-collègue et amante, et du nouveau directeur du MI6,

il se retrouve au coeur d'une affaire liant terrorisme international et renseignements anglo-américains.

Progressant en eaux troubles, il va vivre les affres de la trahison personnelle et les revers de la loyauté envers son pays, comme son père avant lui. Surtout, il découvrira à ses dépens que celui qui aime a tout à perdre…

 

de-fievre-et-de-sang.jpg

 

«  de fièvre et de sang » de Sire CEDRIC le 08/03

 

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle… Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Svärta. Personnage excentrique et hors-norme, Eva a un véritable sixème sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang. S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ?

 

la-marque-du-tueur.jpg

 «  la marque du tueur » de Chris CARTER le 08/03

 

Dans les bois de L.A., une jeune femme est retrouvée sauvagement assassinée. Sans visage. Sa peau a été arrachée, alors qu'elle était encore en vie. Sur sa nuque, un étrange symbole que le détective Robert Hunter ne reconnaît que trop bien : un double crucifix, la marque du tueur. Impossible : Hunter a arrêté le coupable il y a deux ans. Après sept crimes atroces, sept cadavres marqués par ce même crucifix. Est-ce l'oeuvre d'un imitateur ? Mais comment aurait-il eu accès à ce détail de l'enquête jamais rendu public ? Des clubs branchés du Strip Boulevard aux banlieues résidentielles de Pasadena en passant par Malibu, Hunter va se lancer dans une traque de tous les dangers. La première pour sonnouveau coéquipier. Et s'ils ne trouvent pas vite le lien entre les victimes, la dernière peut-être…

 

operation-goliath.jpg

«  opération Goliath » de Denis ALAMERCERY le 08/03

 

Arno Fugiers mène une existence sans histoire, hors du circuit social classique… Ancien commando de l'armée française et vétéran de la guerre du Golfe, il consacre le plus clair de son temps entre les filles, l'alcool et la coke. Mais une rencontre malencontreuse assortie d'une fusillade va plonger Fugiers au coeur de réseaux mafieux et néo-nazis déterminés à profondément bouleverser l'ordre international…

 

La-mort-n-attend-pas.jpg

 

«  la mort n’attends pas » de Peter JAMES le 08/03


À Brighton, Caitlin, 15 ans, est atteinte d'une grave maladie hépatique. Son seul espoir, une greffe de foie de toute urgence. Mais les listes d'attente sont longues, son groupe sanguin rare, et les chances de trouver un donneur plus que minces. Terrassée par la nouvelle, sa mère se tourne alors vers Internet où tout se vend et tout s'achète… Dans le même temps, un bateau repêche dans la Manche le corps d'un adolescent, portant une incision suspecte à l'abdomen. Le commissaire Roy Grace appelé sur les lieux se voit confier l'enquête. Bientôt, deux autres victimes sont découvertes. À des centaines de kilomètres de là, à Bucarest, une généreuse bienfaitrice aide les enfants des rues à quitter le pays pour le paradis anglais. Mais ses intentions sont-elles vraiment aussi charitables ? Pour certains de ces enfants il estdéjà trop tard, pour d'autres pas encore…

 

Meurtres-pour-redemption.jpg


«  meurtres pour rédemption » de Karin GIEBEL le 08/03

 

Si jeune, Marianne devrait être insouciante et rêver à l'avenir, des projets plein la tête. Mais son seul rêve, c'est la liberté. Car Marianne est en prison. Perpétuité pour cette meurtrière. Indomptable, incapable de maîtriser la violence qui est en elle, Marianne refuse de se soumettre, de se laisser briser par l'univers carcéral sans pitié où elle affronte la haine, les brimades, les coups, les humiliations. La tête haute, toujours. Elle s'évade parfois, grâce à la drogue qu'elle paye en nature, grâce aux romans qu'on lui laisse lire, grâce à ses souvenirs aussi. Grâce au bruit des trains, véritable invitation au voyage.


Elle finit par apprendre l'amitié, la solidarité, et même… la passion. Mais sans aucun espoir de fuir cet enfer, hormis dans ses rêves les plus fous. Et puis un jour, l'inimaginable se produit. Une porte s'ouvre au parloir. Trois hommes, trois flics lui proposent un odieux marché, lui offrant une possibilité de quitter ce purgatoire. Mais en échange de sa liberté elle devra tuer pour eux. Des derniers meurtres àcommettre… pour rédemption.


des-clientes-pour-la-morgue.jpg

 

«  des clientes pour la morgue » de San ANTONIO le 15/03

 

Si je voulais l'envoyer rejoindre Crâne pelé dans la baille, je n'aurais qu'une bourrade à lui administrer.Mais je ne tiens pas à procéder ainsi car ce faisant je perdrais le plus important témoin de mon affaire.Et comme ce témoin est par la même occasion le principal inculpé, vous comprendrez sans qu'on vousl'écrive au néon dans la cervelle que je sois enclin à ne pas me séparer de lui. Un inculpé de cettecatégorie, je l'aurai payé le prix !


foridon-a-morbac-city.jpg

 

«  Foridon à Morbac City » de San ANTONONIO

 

Le gonzier qui passe sa vie dans ses charentaises, à concocter d'illusoires tiercés et quintés plus, nepeut s'imaginer tous les amphigouris de ce monde. Je te prends « La fête du banc », dans l'Utah, tu savais qu'elle existait, toi ? Moi non plus. Ben, elle existe, mon vieux, et j'ai failli m'y faire lyncher. Béru, M. Félix, le Marquis ont eu des avaries de paf si terrifiantes que leurs trompes de l'hémisphère sud,mondialement réputées, filaient la gerbe aux coyotes. Si t'as pas peur d'affronter le bizarre, lis ce book d'extrême urgence. Tu y rencontreras d'inoubliables personnages : Roy, dit « Petit Gibus », qui, à six ans, pilote une dépanneuse ; Ivy, la femme du pasteur, qui raffole de la levrette ; le cow-boy suisse qui tire plus vite que son ombre. Sans parler du shérif, un drôle de pourri qui m'a viandé de première ! Non,

franchement, t'as pas le droit de passer à côté de cette histoire. Si tu négligeais la lecture de Foiridon à Morbac City, tout le monde se foutrait de ta gueule. T'as pas besoin de ça !

 

aurora-minesota.jpg

 

«  Aurora Minesota » de William Kent KRUEGER le 22/03

 

Corcoran « Cork » O'Connor est irlandais par son père et indien anishinaabe par sa mère. Après une carrière dans la police de Chicago, il est revenu vivre dans sa ville natale d'Aurora, Minnesota, pour occuper le poste de shérif. Mais un conflit à l'issue dramatique l'a contraint à démissionner et il vit désormais seul, séparé de sa femme, Nancy Joe, avocate en charge des intérêts indiens. Le jour où le juge d'Aurora est retrouvé mort dans d'étranges circonstances et qu'un garçon d'origine indienne est suspecté de l'avoir tué, les tensions s'exacerbent entre les communautés. Alors qu'un blizzard s'abat sur la ville qui disparaît peu à peu sous la neige, Cork va devoir affronter les fantômes du passé pour fairesurgir une vérité bien plus inattendue encore que tout ce qu'il avait imaginé

 

Editions RIVAGES NOIR

 

le-hold-up-des-salopettes.jpg

« Le hold-up des salopettes »de  Marc et Jérémy BEHM le 29/02

 

Vince, c'est le genre de type qui s'accroche au pinceau une fois l'échelle retirée, comme il l'admet sur le ton de la plaisanterie. Ce n'est pas un gagnant. Alors qu'il se promène dans un parc en faisant rebondir une balle de tennis découverte par hasard, il est témoin d'un meurtre et se trouve immédiatement arrêté à la place de l'assassin. Rebaptisé "le sniper de Parkside Street", il voit son épouse lui demander le divorce. La journée commence mal, mais c'est loin d'être fini.


tokyo-ville-occupee.jpg

 

 

recommandé par PASSION POLAR !

 

"TOKYO, ville occupée" de David PEACE 


(Lien vers la chronique en cliquant sur le titre)

 

Le 26 janvier 1948, un homme se présente dans une succursale de la banque impériale à Tokyo. Il dit être médecin envoyé par le ministère de la santé pour vacciner le personnel à cause de cas de dysenterie. Il fait boire le contenu de deux flacons aux employés. La plupart d'entre eux périront dans d'atroces souffrances. Un "coupable" sera arrêté mais, bien que condamné, il clamera toujours son innocence.

Un écrivain décide de faire un livre à partir de cette terrible affaire. Tel un medium, il "convoque" les voix de douze personnages liés au drame. A travers des carnets, lettres, articles, souvenirs et autres documents, il tente d'atteindre la vérité. Une quête vertigineuse et hypnotique qui nous laisse entrevoir les dessous effroyables du massacre de la banque impériale.

 

Arabian-thrillerA.jpg

 

«  Arabian thriller » de Barouk SALAME le 21/03

 

Faire exploser la Grande mosquée de La Mecque pour venger le 11 septembre et lancer la contre-attaque de l’Occident face aux intégristes musulmans … tel est le projet fou de Michael de Maistre, mercenaire arabophone rompu aux guerres irrégulières, qui a une revanche personnelle à prendre sur l’Arabie Saoudite et sa dynastie.En pleine lune de miel ratée à Venise, le commissaire Serge Sarfaty et l'aventureuse colonel Benazir Gurasi sont mêlés à l’opération.
Mais Sarfaty lui aussi déteste l'Arabie Saoudite, qu'il juge responsable de l’obscurantisme islamique, et n'a aucune envie de lui venir en aide. Sans compter qu'il doit, s’il veut se rendre à La Mecque, se convertir à l'islam, ce qu'il refuse... Benazir y voit l'occasion inespérée de faire accepter à sa famille son mariage avec un juif. Comment résoudre pareils dilemmes, alors que l'Arabie sombre dans le chaos ?Derrière sa violence officielle, une Arabie méconnue et subtile se révèle néanmoins.

 

un-voyou-argentin.jpg

 

‘ Un voyou argentin » d’Enersto MALLO le 14/03

 

Perro Lascano n’est pas mort.
Il se remet peu à peu de ses blessures. Il a perdu sa maison, son travail et surtout Eva. La guerre est déclarée entre les différents services de police qui tentent de prendre la main sur le trafic de drogue qui faisait la fortune des militaires.Lascano est recruté comme enquêteur privé pour mettre la main sur « Topo » Miranda, truand de la vieille école suspecté d’avoir volé l’argent sale d’une banque.
Fuyant les flics pourris de son pays, Perro Lascano retrouve sa vieille connaissance le major Giribaldi pour qui le vent a tourné. Son voyage le mènera près d’Eva, mais il comprendra qu’il doit la laisser refaire sa vie. Et tel un chien errant, reprendra la route…Le visage de l’Argentine a changé, les seigneurs d’hier sont les persécutés d’aujourd’hui. Mais les nouveaux maîtres n’empêchent pas la persistance de l’injustice et de la corruption.
Entre mélancolie et ironie, Ernesto Mallo nous offre sa vision de l’histoire chaotique de son pays. Les voix du journaliste et de l’écrivain se confondent dans ce roman à la fois social, politique et profondément humain

 

l-embleme-du-croise.jpg

 

«  L’emblème du croisé » de James Lee BURKE le 07/03

 

Désormais veuf et à nouveau tenté par la bouteille, Dave Robicheaux reçoit la confession d’un ancien camarade d’université à l’agonie.
Ce récit le replonge cinquante ans en arrière, à l’époque où, avec son frère Jimmie, ils avaient connu une jeune fille séduisante et paumée, Ida Galveston. Pris de passion, Jimmie avait vainement tenté, au péril de sa vie, de la soustraire à une bande de maquereaux. Ida avait alors disparu, probablement assassinée. Décidés à rouvrir l’enquête, Robicheaux et son frère se heurtent à des truands qui leur font comprendre qu’ils feraient mieux de se mêler de leurs affaires.
Mais derrière ces hommes des basses œuvres, des personnes beaucoup plus respectables, des notables, ne tiennent pas à voir ressurgir ce que tout le monde pensait oublié

 

jesus-prend-la-mer.jpg

«  Jésus prend la mer » de James Lee BURKE le 07/03


Un tableau lyrique et réaliste du Sud des États-Unis en neuf nouvelles par l’auteur de Dans la brume électrique et de La nuit la plus longue.Neuf nouvelles publiées entre le début des années 90 et l’année 2007.


Burke brosse un tableau vivant de l’Amérique des années 40 et 50 au Texas et en Louisiane, à travers d’émouvants souvenirs. Ce sont ses années d’enfance et d’adolescence. Il en évoque les rêves et la révolte incarnés par les débuts du rock’n’roll, Elvis, Carl Perkins et Jerry Lee Lewis. Plane aussi l’ombre de Pearl Harbour, des guerres de Corée et du Vietnam, et plus récemment celle d’Irak. L’Amérique de ces nouvelles, est un pays qui fait couler le sang de ses fils et où il faut se débrouiller pour survivre.


C’est aussi une région, la Louisiane, dévastée par les ouragans, Audrey en 1957 et Katrina en 2005. C’est enfin un hymne déchirant à une ville, La Nouvelle-Orléans, qui « était un poème (…), un chant d’amour qu’on avait dans le cœur et qui ne mourait jamais ».

 

Editions Le MASQUE (collection Le masque jaune)

 

dame-de-carreau.jpg

«  La dame de carreau » d’Alexis LECAYE le 01/03 

 

À Paris, une jeune femme est agressée dans la cour de son immeuble. Bâillonnée et jetée dans le coffre d’une voiture, elle se retrouve attachée sur un lit, nue, à la merci d’un cinglé cagoulé qui lui fait écouter du Mozart. Elle croit sa dernière heure arrivée et pourtant, au milieu de la nuit, elle est libérée, saine et sauve et n’a subi aucun sévice. C’est avec une perplexité grandissante que le commissaire Martin écoute le récit de cette jeune femme, qui, bien que fragilisée nerveusement, n’a rien de l’affabulatrice type. Jeannette, l’adjointe du commissaire, part rapidement sur la piste de disparitions de jeunes femmes jamais élucidées. Les similitudes entre les différentes affaires sont minces mais Jeannette a maintes fois prouvé que son instinct était infaillible. Martin et elle partent alors sur la trace d’un criminel récidiviste. Malgré le manque d’indices, ils ont l’avantage d’avoir un témoin de premier choix en la personne de la victime qu’ils espèrent bien être la dernière.

 

Editions MOISSON ROUGE

 

Des-Chiffres-et-des-litres-196x300.jpg


«  Des chiffres et des litres » de Rachid SANTAKI le 01/03


lors que s’achève la construction du Stade de France et que s’annonce la prochaine Coupe du Monde de football, Saint-Denis s’apprête à vivre une furieuse bataille pour le contrôle du trafic de drogues, opposant caïds à l’ancienne et jeunes rageux.

Karim est un ado brillant, bon élève, curieux. Passionné de culture Hip Hop, il se destine à une carrière de journaliste spécialisé. Pourtant, les logiques de quartier, sa situation familiale et son admiration pour Houssine, caïd de Saint-Denis et figure paternelle, lui feront embrasser une autre voie. Mais dans les pas de son mentor, il se rendra compte, trop tard, qu’il n’est pas taillé pour ça.

Parcours initiatique, récit poignant d’une destinée déraillée, Des chiffres et des litres nous plonge dans le Saint-Denis en ébullition de 1998. Tandis que Zidane et les bleus font rêver les Français, l’argent fait tourner la tête des jeunes ambitieux. Caïds, soldats, flics ripoux, trahisons, règlements de compte, bizz, prison, combats de chiens ; il faut être le plus malin pour rester en vie.

 

Editions L’ECAILLER


 

Angel.jpg

 

«  Angel » d’Alain COLTIER le 15/03


Seule l'amitié pouvait le rappeler au pays, dans ce Paris si lointain de sa Tasmanie d'option. L'amitié et l'amour de la boxe. La nouvelle aussi de la mort d'Angel « Robinson » Garcia, petit génie du noble art et idole du Tout Paris avant sa lente dérive vers l'alcoolisme et la mort. Dans un Paname de songes et d'hiver, l'Australien, flanqué de Tony, un ancien puncheur à la faconde méridionale, va pourchasser les ombres d'un monde disparu. Il va surtout traquer le fantôme de sa jeunesse et le spectre d'Angel, parti retrouver ses semblables.


Inspiré de la véritable histoire d'une star cubaine des rings des années 70, ami de Delon et de Belmondo, Angel est un roman noir à l'ancienne, tout autant qu'un cri d'amour à un sport dévoyé et un hymne à la seule vertu qui vaille, les gants aux poings ou pas : l'amitié.

 

ordures-connexion.jpg

«  Ordures connection » de P. J MARTIN le 15/03


Stupeur à Marseille ! Depuis plusieurs mois, un juge fait vaciller le « système » des cousins Bourdigue : ils ont mis en coupe réglée le département des Bouches-du-Rhône avec la bénédiction de la mairie du Vieux-Port qui mène ses « propres » turpitudes.
Mais qui tire les ficelles de ce racket généralisé dont les citoyens sont les dupes ? Qui est ce « Gominé » qui fait trembler les élus provençaux ?


La journaliste britannique P.J. MARTIN a eu accès aux ordonnances et aux confidences du juge Charly Delorme. Elle dévoile avec sagacité l'ampleur de la machination qui broie le pays des cigales et dépeint avec un humour noir les travers de la société marseillaise et méditerranéenne. Voici une fiction haletante dont on se demande parfois si elle ne se situe pas en-deçà de la réalité...

 

Editions ACTES SUD

collection BABEL NOIR

 

morte-la-bete.jpg

«  Morte la bête » de Lotte et Soren HAMMER le  07/03


Des enfants retrouvent des cadavres pendus dans la salle de sport de leur ecole. Les victimes ont par le passe commis des abus sexuels, et bien que les cadavres soient atrocement mutiles, l’opinion et la presse sont partagées au sujet de la culpabilité des assassins. Au fond, n’ont-ils pas eu ce qu’ils méritaient ? Une première enquête épineuse pour l’inspecteur Simonsen et son équipe…

 

Editions 10/18


Domaine policier

 

tijuana-straits.jpg

« Tijuana straits » de Kem NUNN le  15/03

 

Repris de justice, Sam Fahey mène, à Tijuana Straits, une vie solitaire et recluse. Cet ex-surfer est bien décidé à ne plus se mêler des affaires des autres. Lorsqu’il recueille une jeune femme mexicaine, Magdalena, qu’on a essayé d’assassiner près de chez lui, son existence paisible et solitaire vole en éclats.


Activiste en lutte contre les injustices de la région, Magdalena entraîne Sam à la recherche de ceux qui souhaitent sa mort. Dans ce no man’s land qu’est la frontière, patrie désolée de la corruption, de l’immigration clandestine, des trafiquants de drogue, où toute apparence se révèle trompeuse, Sam devra aller au bout de lui-même pour, peutêtre,
trouver la rédemption


Domaine Grands Détectives

 

le-bal-de-l-equarisseur.gif

Le bal de l’équarisseur »  de Guillaume PREVOST le 01/03


Juin 1919.
Le monde attend avec inquiétude la conclusion du traité de Versailles. Mais voilà, les Allemands, qui le jugent trop dur, seraient sur le point de le refuser. Va-t-il falloir repartir en guerre ? Dans ce contexte de tension extrême, le cadavre d'une femme est découvert aux abattoirs de la Villette, suspendu parmi les carcasses de cochons. Sur son corps, un message : « Chacun son tour. » Puis c'est une jambe que l'on retrouve dans les cuisines du ministère de la Guerre, avec une étiquette : « De la viande pour le Tigre.
» Dès lors, les meurtres s'enchaînent, appelant tous au retour de la Grande Boucherie, et les énigmatiques billets, signés l'Equarisseur. Pour François-Claudius Simon, que son succès dans « l'affaire des gueules cassées » désigne à la tête de l'enquête, l'enjeu est double. Le gouvernement est sur les dents : à travers chacun de ces crimes, c'est Clemenceau lui-même qui est visé... Et puis, il découvre rapidement que derrière ce mystérieux « Équarrisseur » se cache la bande qui, quelques années plus tôt, a enlevé et torturé Elsa.
Son Elsa...

 

le-mariage-avait-lieu-un-samedi.jpg

 « Le mariage avait lieu un samedi » de McCall Alexander SMITH le 01/03


La vie suit son cours à Gaborone, capitale du Botswana.
Pour Ramotswe, les affaires sont calmes et cela tombe bien, car Mme Makutsi prépare son prochain mariage (dont la date a enfin été fixée) avec Phuti Radiphuti. Il y a cependant plusieurs sujets de contrariété dans l’air : par exemple, la belle Violet Sephotho a décidé de se lancer dans la politique et de se présenter aux élections partielles. Violet, députée ? Ensuite, c’est Charlie, l’apprenti : le jeune insouciant aime décidément trop les filles.
On raconte qu’il serait père de deux petits jumeaux, mais il a abandonné la mère et fuit ses responsabilités. Entre le fantôme tant regretté de la petite fourgonnette blanche, de Mme Ramotswe qui a la grande surprise de tous sillonne les rues de Gaborone et l’affaire des vaches de Mr Moeti  (deux bêtes trouvées mortes dans le champ, les tendons tranchés), tout ce petit monde donne du fil à retordre à la détective.
Elle finira par arranger l’affaire, bien sûr, mais en réalité, qu’en est-il jamais du véritable fin mot de l’histoire ?

 

le-choix-du-desordre.jpg

«  Le choix des désordres » de Pierre d’Ovidio le 05/03

 

1946, année terrible pour la toute jeune IVe République. De Gaulle, chef du gouvernement provisoire, quitte le pouvoir. Les colonies françaises s’agitent et réclament, sinon leur indépendance, du moins une plus grande autonomie dans le cadre de l’Union française. C’est dans ce contexte de crise que Maurice Clavault, chargé de surveiller l’activité des députés malgaches à Paris, doit rejoindre Madagascar, pour enquêter sur la mystérieuse disparition d’un éminent colon français. Il doit seconderJoseph Marini, un flic convaincu de la responsabilité du mouvement indépendantiste. Mais d’autres disparitions vont suivre…

Rejoint par sa fiancée, Maurice, affaibli par le palu, cherche à y voir clair entre les possibles responsables des assassinats et les stratégies tordues des tenants de l’ordre colonial…

 

Editions DE LA BRANCHE

 

le chien de don quichotte

«  le chien de Don Quichotte » de Pia PETERSEN  le 08/03

 

Hugo est porte-flingue. Mais Hugo veut faire le bien... quelle galère.

La lecture d’un livre a bouleversé la vie d’Hugo, ainsi que le chiot qu’il a récupéré lors de sa dernière mission. Sa décision est prise, il ne veut plus tuer, il veut faire le bien. Mais comment s’y prendre quand on est chef de la sécurité d’une multinationale et porte-flingue de son patron ? Perdre cette sale habitude de dézinguer à tout-va n’est en effet pas simple depuis que le patron d’Hugo a déclaré la guerre à un groupuscule de hackers militants qui se fait appeler « Vendredi 13 » et qui a la fâcheuse manie de siphonner
ses comptes en ligne...

 

givre_noir_01.jpg

«  givre noir » de Pierre PELOT le 08/03


Même à 23h, la chaleur n'en finit pas de faire bouillir les caveaux.
On pourrait croire que tout commence ce soir-là, ce vendredi 13 caniculaire où Mado ramène Dustin à la maison, un jeune type à l'air franchement voyou. On pourrait croire aussi que Mado a un sérieux béguin pour Dustin, tant elle le protège des piques de Stany, son mari. Mais il y a Nell, la renversante Nell, la nièce de Mado et Stany. C'est elle qui comprend la première que quelque chose cloche. Que Dustin n'est pas celui qu'on prétend.
Que sa chère tante Mado a concocté une danse savante et macabre pour le quatuor en ébullition. Nell n'a qu'à tirer sur le fil pour que la vérité se déroule. Impitoyable, cynique et cruelle.


Editions IN8

 

canisse

«  Canisses » de Marcus MALTE 


Dans un lotissement de province, un homme tente de surmonter la mort de sa femme et d’élever seul leurs deux enfants.
Retranché derrière ses cannisses, il observe ses voisins : un couple et leur petite fille. Une famille unie, en bonne santé, qui vit avec insouciance et légèreté dans un pavillon semblable au sien. Des gens heureux. Pourquoi eux et pas lui ? A quoi ça tient, le bonheur ? A presque rien. A un fil. A l’emplacement d’une maison. A un numéro sur la façade. Peut-être. Ce qui est sûr, c’est qu’une simple rue, parfois, sépare la raison de la folie.
Il suffit de la traverser pour que tout bascule. Avec Cannisses, l’auteur nous entraîne, doucement mais inéluctablement, dans le récit de la douleur ordinaire. Et de l’horreur absolue.


 

Editions JAI LU

 

paris-la-nuit.jpg

 

Recommandé par PASSION POLAR!

 

" Paris la nuit " de Jérémie GUEZ


(chronique en cliquant sur le titre)


Abraham, un petit dealer du quartier de Belleville où il a grandi, passe le plus clair de son temps à la recherche de clients et traîne le soir dans les bars. Un jour, il voit une occasion unique de s'émanciper de son quotidien en braquant une salle de jeux illégale. Il décide de monter le coup avec ses amis du quartier.

 

a-pas-comptes.gif

«  A pas comptés » de CONSTANTINI le 21/03

 

«Thel, un flic solitaire et désabusé de New York, est amené à enquêter sur le décès d'un ex-marine retrouvé mort d'une overdose. Le soldat avait une prothèse bionique à la jambe avec un GPS intégré. Tout se complique lorsque la piste mène Thel au Danemark où il découvre que la fille d'un ministre a été assassinée alors qu'elle remontait la piste d'un vol de prothèse. 

 

sans-laisser-de-traces.jpg

«  Sans laisser de traces » de Val Mc DERMID le 28/03

Vingt-trois ans après la grande grève des mineurs britanniques de 1984, la fille de Mick Prentice demande à la police d'enquêter sur la disparition de son père, qui semblait avoir abandonné la lutte syndicale pour aller travailler à Nottingham. Les inspecteurs Karen Pirie et Phil Parhata de l'équipe de révision des affaires non classées se chargent de l'enquête.

 

serum.jpg

 

 «  Serum » d’ Henri  Lovenbruck, Fabrice MAZZA le 28/03

 

1773 : Mesmer invente l’hypnose

1886 : Freud invente la psychanalyse

2012 : Draken invente le sérum 

Une injection. Sept minutes pour accéder au subconscient d’Emily Scott.Un carnet pour décrypter ses visions fantasmagoriques.Quelques jours pour empêcher le pire. Mais quand les morts suspectes se multiplient, le NYPD se pose une question : Arthur Draken est-il un psychiatre de génie ou un dangereux criminel ?

 

 

Editions FOLIO POLICIER

 

VISUEL INDISPONIBLE


«  Noir océan » de Stefán MANI le 08/03


Un équipage de neuf marins embarque, comme chaque mois, d'un port d'Islande pour le Surinam. C'est sans doute leur dernier voyage en commun, des menaces de licenciement sont dans l'air. Certains hommes mettent sur pied un complot afin de parer à cette fin annoncée : prendre le navire en otage en le stoppant en pleine mer et obtenir ainsi des propriétaires l'assurance d'une continuité d'embauche. Chacun emporte avec lui un lourd secret (dettes de jeu, alcoolisme, meurtre...). A bord, l'ambiance est lourde, chargée de tensions et d'hostilité ; une mutinerie se prépare, un passager clandestin, truand notoire surnommé le Démon, est découvert. Soudain, alors qu'ils sont en pleine mer, les communications sont coupées et les moteurs sabotés. Bateau-fantôme, le Per tangue et dérive tandis que peu à peu la folie gagne tout l'équipage...

 

VISUEL INDISPONIBLE


« Mezquite road » de Gabriel Trujillo MUNOZ le 15/03


Après une altercation avec la tenancière d'une salle de jeu, Heriberto, joueur invétéré et criblé de dettes, est retrouvé mort dans un hôtel minable. Officiellement, il était impliqué dans une affaire de trafic de drogue. Pour preuve, les sachets de cocaïne trouvés à côté de lui. Aux yeux de ses proches, cette mort sent la mise en scène à plein nez. Ils font appel Morgado, de retour à Mexicali, pour éclaircir cette affaire... L'avocat des droits de l'homme va se trouver aux prises avec des narcotrafiquants, des agents infiltrés du FBI, la Dea, et la police locale corrompue et lâche. Une fois de plus, il va lui falloir faire preuve d'imagination et de ténacité pour mener son enquête à terme...

 

VISUEL INDISPONIBLE


«  La Mort au crépuscule » de William GAY le 15/03


Corrie et Kenneth Tyler, deux adolescents, soupçonnent le fossoyeur de ne pas avoir correctement enterré leur père. Afin d'en avoir le coeur net, une nuit, ils s'introduisent dans le cimetière et ouvrent sa tombe, ainsi que quelques autres. Ce qu'ils découvrent défie l'imagination... Pour protéger son secret le croque-mort lance à leurs trousses Sutter, un tueur psychopathe. S'engage alors une terrifiante course-poursuite à travers la forêt lugubre et les paysages désolés du Tennessee.

 

VISUEL INDISPONIBLE


«  Le serpent aux milles coupures » de DOA le 15/03


Par une froide nuit d'hiver, à Moissac, Baptiste Latapie est en train de saboter les vignes de son voisin noir, Omar Petit, lorsque des coups de feu retentissent. Trois narcotrafiquants colombiens viennent d'être abattus par un mystérieux motard. Ils avaient rendez-vous avec des dealers napolitains. Alors que les gendarmes sont sur les dents, le motard se réfugie dans la ferme des Petit qu'il prend en otage. Querelle de voisinage, racisme ordinaire, trafic de drogue, tueur psychopathe et adepte de tortures chinoises, terroriste en fuite... En quelques heures, le paisible village du Quercy devient l'un des endroits les plus dangereux de France !

 

Editions LE LIVRE DE POCHE

 

l-echo-des-morts.jpg

«  l’écho des morts » de Johan THEORIN le 29/02


Comme dans L'Heure trouble, son précédent roman salué par la critique internationale, J. Theorin nous emmène dans l'île d'Öland à l’atmosphère si étrange. Les Westin, une famille de Stockholm, ont décidé de s'y installer définitivement. Quelques jours après leur arrivée, Katrine Westin est retrouvée noyée. Son mari s’enfonce dans la dépression. Alors que d’inquiétantes légendes autour de leur vieille demeure refont surface, la jeune policière chargée de l'enquête est vite convaincue que cette mort n’est pas accidentelle... Porté par l'écriture très personnelle de Theorin, un suspense où passé et présent s'entrecroisent dans un climat troublant, aux limites du fantastique.

 

la-lame-du-boucher.jpg

«  La lame du boucher » de James PATTERSON le 29/02


lex Cross, le détective vedette de la police de Washington, a vu sa vie basculer le jour où sa femme Maria est morte dans ses bras, abattue par un mystérieux tireur. Depuis, il a démissionné, repris son activité de psychologue, se consacrant enfin pleinement à sa vie de famille... Jusqu'à ce que son ancien équipier, John Sampson, lui demande de l'aide pour traquer un violeur en série particulièrement cruel, dont les victimes refusent obstinément de parler. Les deux hommes vont alors se lancer, à leur insu, sur la piste sanglante de celui qu'on surnomme le Boucher... et peut-être, enfin, retrouver l'assassin de Maria.

 

les-anonymes.jpg

«  Les anonymes » de R.J ELLORY le 29/02


Washington. Quatre meurtres aux modes opératoires identiques. La marque d’un serial killer de toute évidence. Une enquête presque classique donc pour l'inspecteur Miller. Jusqu'au moment où il découvre qu'une des victimes vivait sous une fausse identité. Qui était-elle réellement ? Et ce qui semblait être une affaire banale va conduire Miller jusqu'aux secrets les mieux gardés du gouvernement américain… Une fois encore, R. J. Ellory pousse le thriller dans ses retranchements. Entre Robert Littell et James Ellroy, sur un arrière-plan historique qu'il serait criminel de divulguer ici, il imagine une intrigue magistrale, qui plonge au cœur du système politique américain.

 

tu-ne-te-souviendras-pas.jpg

«  Tu ne te souviendras pas » de Sebastian FITZEK le 29/02


Célèbre avocat berlinois, Robert Stern a rendez-vous avec l'une de ses anciennes maîtresses dans une friche industrielle désaffectée. Elle vient accompagnée de Simon, 10 ans, qui s'accuse de sept meurtres… perpétrés quinze ans plus tôt ! Inconcevable. Et pourtant, sur les indications du garçon, Stern découvre un premier cadavre, celui d'un homme que Simon prétend avoir assassiné à coups de hache. Tout aussi incroyable, ce DVD que Stern reçoit le lendemain, une vidéo récente montrant, en pleine santé, son fils qu'il croyait mort. Hallucination ? Manipulation ? Délire paranoïaque ? Toutes les certitudes de Stern volent en éclats. Et cette voix qui lui demande : croyez-vous à la réincarnation ?

 

irreparable.jpg

 

«  Irréparable » de Karin SLAUGHTER 


Avec ses belles maisons et ses rues bordées d'arbres, Ansley Park est l'un des quartiers les plus prisés d'Atlanta. Mais dans l'une de ces demeures parfaites, dans une chambre somptueuse d'adolescente, une jeune fille a été sauvagement assassinée. Sa mère gît au pied de l'escalier, après avoir tué à mains nues l'agresseur de sa fille. L'inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation, dépêché sur les lieux, s'aperçoit vite que la police locale a commis une grave erreur, ennégligeant certains indices : quelque chose dans la traînée de sang, dans une preuve médico-légale, dans les yeux de la mère traumatisée. En quelques minutes, Trent prend le contrôle de l'affaire... et en découvre une seconde. Pour lui, cela ne fait aucun doute : une autre adolescente a disparu et le tueur court toujours.

 

vinci-et-l-ange-brise.gif

«  Vinci et l’ange brisé » de Didier CONVARD


'agis la nuit. Je me suis exercé si souvent que je pourrais voler la face de mes victimes les yeux fermés. Sept gestes tout au plus, sept interventions de mon scalpel suffisent pour retirer la figure encore tiède d'un homme. Je le laisse là, gisant et grimaçant, pareil à une créature que le diable aurait déjà commencé à dévorer. Ainsi le découvrent les passants, la police, ses parents... On m'a surnommé le « voleur de visage ». D. C.

1494. Milan, Venise, Florence, trois glorieuses cités de la Renaissance aux murs tachés de sang. De monstrueuses créatures abandonnent dans les rues des corps écorchés. La peur grandit et la rumeur enfle… Le jeune Léonard de Vinci serait-il impliqué dans ces crimes sordides ?

 

VISUEL INDISPONIBLE


«  le mari » de Dean KOONTZ


Vous avez jusqu'à mercredi minuit.
- C'est dingue ! Où est-ce que je dénicherais deux millions de dollars ? - Vous trouverez un moyen. - Ce n'est pas possible. Je ne suis qu'un simple jardinier. Je ne dois pas avoir plus de onze mille dollars à la banque. - Juste pour que vous sachiez que nous ne plaisantons pas... Vous voyez ce type sur le trottoir d'en face ? Mitch pivota, le téléphone toujours à l'oreille, et aperçut un homme marchant avec son chien.


La journée ensoleillée avait un éclat de porcelaine. Un coup de fusil déchira le calme et le promeneur au chien s'effondra, touché à la tête. D. K.De son ouverture tendue à son dénouement fracassant, un thriller qui met à cran les nerfs du lecteur... Après tout, il s'agit d'un roman de Dean Koontz. Et l'expérience est sans équivalent.

 

Editions DE BOREE

 

dernier-bac-pour-Re-la-blanche.jpg

«  Dernier bac pour Ré la blanche » de Robert BENE le 23/03


1960-1962. La guerre d'Algérie tue de part et d'autre de la Méditerranée. Ludovic Gabion, jeune employé ostréicole rétais appelé sous les drapeaux, va ressortir de ce combat meurtri dans son corps et dans son coeur.
Saura-t-il alors reconquérir l'amour de la belle et frivole Élyse ? Voudra-t-elle bien abandonner la vie de rêve pour la réalité quotidienne qu'il peut lui offrir ?

 

le-clandestin-de-Re-la-blanche.jpg

«  le clandestin de Ré la blanche » de Robert BEBE le 23/03


En ces années 40, le sort s'acharne décidément sur Maurice, jeune orphelin de l'Assistance publique. Afin d'échapper à la tyrannie de son employeur, sans papiers et sans argent, il s'embarque pour l'île de Ré. Rattrapé par la guerre et ses tourments, il va se trouver mêlé à de petits trafics avec l'occupant, sans compter que la jolie fille du bistrot, dont il est secrètement épris, tombe amoureuse d'un Allemand. Son doux tempérament mis à l'épreuve par les tentations de la collaboration et les égarements du coeur, Maurice, éternel clandestin de la vie, reprendra ses pérégrinations qui le mèneront jusqu'au bout de sa destinée...

 

Editions CITY

 

le-secret-d-argile.gif

«  le secret d’argile » de Julia NAVARRO le 01/03


Au coeur de la basilique Saint-Pierre de Rome, un homme se livre à une inquiétante confession : « Mon père, je m'apprête à commettre un crime ».
Au même moment, Clara Tannenberg, archéologue, révèle l'existence de mystérieuses tablettes d'argile sur lesquelles figure l'histoire de la Genèse racontée par Abraham. Une découverte sans précédent. Il est indispensable qu'une expédition scientifique puisse trouver d'autres tablettes et reconstituer ainsi ce que tous appellent déjà la Bible d'argile. Avec l'aide de son grand-père, homme au passé très trouble, Clara parvient à mettre sur pied la mission.


Mais ils ne sont pas les seuls à vouloir découvrir les précieuses tablettes...Entre trafiquants d'art et ennemis invisibles, la campagne archéologique se transforme en gigantesque jeu de piste à travers l'Amérique, l'Europe et le Moyen-Orient, une plongée haletante au coeur du monde antique, de la seconde guerre mondiale et de la guerre du Golfe... Un thriller haletant sur fond historique et religieux par la nouvelle révélation espagnole : un best-seller traduit dans plus de vingt langues.

 

Editions OSLO

 

la-prsionniere-du-djebel.jpg

«  La prisonnière du Djebel » de Didier DAENINCKX le 08/03

 

Pendant cinquante ans, Gilbert a gardé le silence. Il n'a jamais osé dire à ses proches qu'il avait servi dans l'armée française pendant la guerre d'Algérie. Mais un jour, son petit-fils Éric trouve un paquet contenant un pistolet, de vieilles cartes postales d'Algérie, et une photo jaunie : dessus, un jeune soldat, armé d'une mitraillette, garde une femme attachée au soleil. Le soldat a les traits d'Éric... et ceux de son grand-père. Alors, petit à petit, Gilbert va être amené à raconter sa guerre.
Et il finira par dévoiler le secret de la prisonnière de la photo.

Repost 0
Published by La petite souris - dans A paraître....
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 21:54

Editions DU MASQUE

 

citrus county

«  Citrus county » de John BRANDON le 07/03


Citrus County ne devrait pas exister. Les premiers émois de l’adolescence devraient être difficiles, mais pas si difficiles. Les garçons comme Toby devraient causer des problèmes, mais pas autant. La lune devrait briller doucement et protéger les enfants endormis, à l’abri dans leurs lits douillets. Les oncles, dans leur rocking-chair devraient être gentils avec leurs neveux. Les professeurs devraient donner l’exemple. L’air ne devrait pas sentir le marécage. Shelby devrait devenir une vraie héroïne. Elle devrait sauver sa sœur séquestrée sous terre, sauver Toby de sa propre folie…

 

Un portrait pince-sans-rire et féroce de la suburbia américaine, où les apparences sont décidément bien trompeuses et où les adultes sont devenus incapables de jouer leur rôle de garde-fou.


 

pourtant-j-etais-mort.JPG

 

«  Et pourtant j’étais mort » de Xavier COUTURE le 07/03


Quand il se réveille dans un cercueil fermé de l’intérieur, Paul Andrieu croit être au milieu d’un cauchemar. Mais sa lancinante crampe au pied est bien réelle et quand il découvre une lampe de poche et le plan de son évasion, il ne perd pas une minute et commence à s’extirper du caveau de famille sur lequel on a tout récemment gravé son nom.


Devant le cimetière l’attendent une voiture de luxe et à son bord une jeune femme sublime qui lui propose de monter. Sa femme ? Le problème c’est que Paul Andrieu ne sait pas ou plus qui il est. Quand la voiture franchit la grille d’une somptueuse propriété, bien que

Reconnaissant vaguement les lieux, il ne se sent pas plus chez lui.Tout comme il reste indifférent devant Soustelle, l’ami de toujours, un médecin qui aurait monté avec lui un plan machiavélique pour extorquer l’argent d’une assurance et récupérer un fabuleux héritage sur le point de lui échapper.

 

Commence alors pour Paul Andrieu une vertigineuse quête de soi et une course contre la montre pour déjouer les pièges de ceux qui se prétendent ses alliés. Mais comment retrouver son chemin dans la nuit obscure de l’amnésie ?


 

Editions JC LATTES

 

saigne-pour-moi.jpg

«  Saigne pour moi » de Michaël ROBOTHAM le 07/03


Ray Hegarty, un ancien policier très respecté, gît raide mort dans la chambre de sa fille, Sienna, que l’on retrouve couverte de sang. Tout la désigne comme coupable, mais le psychologue Joe O’Loughlin n’est pas convaincu.

Sienna, quatorze ans, est la meilleure amie de sa fille. Il l’a vue grandir, et le trouble qui transparaît dans son regard ne lui a pas échappé. Contre l’avis de la police, il lance sa propre enquête, s’embarquant ainsi sur une piste qui le mènera à un enseignant prédateur, une conspiration du silence et un procès de la haine raciale qui captive le pays tout entier.

 

Editions SEUIL

 

double-meurtre-a-borody-lane.jpg

« Double Meurtre à Borodi Lane » de Jonathan Kellerman le 08/03


Lors d’une ronde, le gardien d’une demeure inachevée du quartier huppé de Borodi Lane à Los Angeles, découvre un jeune couple enlacé dans une position non équivoque. Lui a pris une balle dans la tête, elle a été étranglée.

Qui sont-ils ? Le lieutenant Milo Sturgis et son comparse le psychologue Alex Delaware ne tardent pas à identifier le garçon : Des, architecte récemment licencié par une agence branchée écolo. Pour la fille, en revanche, mystère total.

L’insaisissable propriétaire du palazzo devenu scène de crime serait-il impliqué ? Non sans mal, le tandem remonte jusqu’au sultan de Sranil, petite île d’Indonésie qui doit sa richesse au pétrole.

Puis sont mises au jour les activités éco-terroristes du jeune Des, lorsqu’il était encore étudiant…

Dans la chaleur torride des rues résidentielles de Los Angeles, Sturgis et Delaware tentent de démêler l’écheveau de pistes filandreuses, se heurtant au silence des témoins et à la mauvaise volonté des autorités, sans parler des réticences du FBI.

Qui aurait intérêt à ce que la vérité reste enfouie ?

 

l-enfer-commence-maintenantr.gif

«  l’enfer commence maintenant » de Karin FOSSUM le 15/03


Dans une bourgade en lisière de forêt, un adolescent mal dans sa peau et négligé par une mère alcoolique se livre à des plaisanteries plus que douteuses : couvrir de sang d'origine animale un bébé qui dort dans le jardin ; faire passer dans les petites annonces du journal local l'avis de décès d'une vieille dame qui vient de fêter son anniversaire ; faire appeler par les urgences de l'hôpital une mère qui vient juste d'offrir un scooter à sa fille… Non que Johnny soit foncièrement mauvais, mais il veut en agissant ainsi crier sa haine d'un monde qui ne lui fait pas de cadeau.


La petite communauté s’insurge contre ces actes cruels, quoique non criminels, et l'inspecteur Sejer, toujours aussi débonnaire, essaie de comprendre. Jusqu'au jour où la tension croissante bascule dans l'horreur : un gamin de 8 ans est déchiqueté dans la forêt par une meute de chiens. Et le propriétaire affirme qu'il a verrouillé le chenil avant de s’absenter… Mais Johnny était-il vraiment capable d'aller jusque là ?

 

Editions SONATINE

 

Les-anges-de-new-york.jpg

«  Les anges de New York » de Roger Jon ELLORY le 15/03


Frank Parish, inspecteur au NYPD, a des difficultés relationnelles. Avec sa femme, avec sa fille, avec sa hiérarchie. C’est un homme perdu, qui n’a jamais vraiment résolu ses problèmes avec son père, mort assassiné en 1992 après avoir été une figure légendaire des Anges de New York, ces flics d’élite qui, dans les années quatre-vingt, ont nettoyé Manhattan de la pègre et des gangs.

 

Alors qu’il vient de perdre son partenaire et qu’il est l’objet d’une enquête des affaires internes, Frank s’obstine, au prix de sa carrière et de son équilibre mental, à creuser une affaire apparemment banale, la mort d’une adolescente. Persuadé que celle-ci a été la victime d’un tueur en série qui sévit dans l’ombre depuis longtemps, il essaie obstinément de trouver un lien entre plusieurs meurtres irrésolus.

 

Mais, ayant perdu la confiance de tous, son entêtement ne fait qu’ajouter à un passif déjà lourd. Contraint de consulter une psychothérapeute, Frank va lui livrer l’histoire de son père et des Anges de New York, une histoire bien différente de la légende communément admise. Mais il y a des secrets qui, pour le bien de tous, gagneraient à rester enterrés.

 

Editions PRESSES DE LA CITE

 

de-mal-a-personne.jpg

«  De mal à personne »  d’Odile BOUHIER le 15/03


Septembre 1920. Firmin Dutard, riche industriel lyonnais, est assassiné dans la cour intérieure du Grand Hôtel à Lyon. Tuéà l'arme blanche. Le commissaire Kolvair est chargé de boucler au plus vite cette enquête embarrassante. Au laboratoire scientifique, Durieux supplée tant bien que mal le brillant professeur Salacan, en déplacement à Londres pour un colloque mondial de criminologues.
Le jeune assistant est catégorique : selon les mesures du légiste et ses calculs, le meurtrier ne mesure pas plus d'un mètre vingt-huit. Une empreinte accuse un certain Thibaud, né sous X, fiché pour vols dans le dossier anthropométrique de la police judiciaire. Délinquant de onze ans, multirécidiviste : c'est le coupable idéal.
Les preuves scientifiques, infaillibles, l'accablent. Pourtant, Kolvair n'est pas satisfait. Malgré les doutes qui subsistent concernant la personnalité fragile de l'accusé, le jeune garçon est envoyéà Mettray. Cette institution pour mineurs délinquants est un bagne pour enfants qui n'avoue pas son nom...

 

la-nuit-des-corbeaux.jpg

 «  la nuit des corbeaux » de John CONNELLY le 15/03


Après avoir purgé sa peine, Randall a refait sa vie dans une bourgade perdue du Maine. Pourtant, il ne tarde pas à recevoir des courriers anonymes.
Il engage Charlie Parker afin de découvrir qui est le mystérieux corbeau. Mais bientôt une autre adolescente disparaît, et Randall est aussitôt soupçonné... y compris par Charlie Parker lui-même. Choisira-t-il d'enquêter pour ou contre son client ?

 

 

 

romans-durs-T3.jpg

« Les romans durs  T.1, 2 et 3» de SIMENON le 15/03

 

nous-serons-inseparables.jpg 

«  nous serons inséparables » de Julia CROUCH le 08/03


Le jour ou Polly sauve la vie de Rose, les deux fillettes deviennent inséparables. C'est pourquoi, des années plus tard, lorsque Polly lui annonce que son mari est mort dans un accident de voiture, Rose n'hésite pas un instant et l'accueille à bras ouverts dans son foyer.

A son arrivée, la jeune veuve semble un peu trop joyeuse. Bientôt, la vie de Rose se complique : sa fille tombe malade, son mari devient distant... Et si Polly n'était pas étrangère à ces événements ?

Quand l'amitié se révèle venimeuse, elle peut faire basculer une vie ordinaire dans le drame absolu.

 

le-devoreur.jpg

«  le dévoreur » de Lorenza GIHNELLI le 01/03


Pietro est un enfant autiste qui ne parvient à communiquer qu’à travers ses dessins. Cible privilégiée des adolescents de son quartier, il est, un jour, violemment pris à partie par trois d’entre eux. Traumatisé, il dessine l’agression. Alice, son éducatrice, repère immédiatement un détail : en arrière-plan, un vieil homme à l’air inquiétant assiste à la scène.

Le lendemain, le chef de la bande qui a attaqué Pietro disparaît. Ses vêtements sont retrouvés disposés sur le sol comme s’il s’était évaporé… Le vieillard serait-il impliqué ? Maintenant que Pietro l’a dessiné, sera-t-il sa prochaine victime ?

Les terreurs de l’enfance s’incarnent dans ce thriller à vous glacer le sang qui revisite avec efficacité le thème du croquemitaine.

 

Editions FAYARD

 

On-acheve-bien-les-tonneaux.gif

«  On achève bien les tonneaux » de Nöel BALEN le 14/03


Le Château Champ-Grèze est assurément l’un des plus beaux fleurons du vignoble de Cahors.


Quand l’oenologue Benjamin Cooker et son assistant Virgile se rendent sur place pour surveiller les fermentations de la dernière vendange, ils ne peuvent soupçonner la surprise qui les attend. Le vin de la cuve n°13 exhale d’étranges arômes. Cooker veut en avoir le coeur net et ordonne le soutirage de la cuve. L’opération révèle l’impensable : un cadavre macérait dans la pestilentielle vinasse. Indépendamment de son caractère sordide, l’affaire déchaîne aussitôt la presse.


La recherche du criminel est d’autant plus aléatoire que la victime n’est toujours pas identifiée. L’inspecteur Poujade, en charge de l’enquête, est désarmé face à l’absence d’indices et de mobiles. C’est sans compter sur Benjamin Cooker et Virgile, qui font parler les pierres et les barriques. Dès lors, l’enquête remonte le fil de l’Histoire, à l’époque où le marquis de Champ-Grèze fut muré vivant dans son château lors des jacqueries qui ensanglantèrent la Révolution de 1789.


Décidément, les nouveaux seigneurs de Cahors sont fidèles à l’image de leur vin : forcément tannique, terriblement corsé… et affreusement noir !

 

une-femme-seule.gif

«  Une femme seule » de Marie VINDY le 14/03


Un petit matin de janvier, au lieu-dit de L’Ermitage, Marianne Gil est réveillée par une pluie de coups frappés à sa porte.
Son ami Joe, affolé, a découvert le corps sans vie d’une jeune fille derrière les granges, au fond de la propriété. Ils préviennent les autorités. Le capitaine Francis Humbert, de la brigade de recherches de Chaumont, prend la tête des opérations. Les premières constatations révèlent que la victime a été étranglée, mais rien ne permet d’établir son identité. Qui est-elle ? Et que faisait-elle seule, dans les bois, en plein hiver ? Mystérieuse Marianne, qui vit cachée et porte un secret que ni le silence ni la solitude n’ont su consoler.
Écrivain de renom, cette femme seule à la beauté sauvage dégage une fragilité à laquelle Humbert sent confusément qu’il ne peut résister. Divorcé, englué dans une vie de caserne qui ne lui convient plus, cet enquêteur acharné va tout risquer pour la protéger de son passé...Fascinée par les grands paysages, Marie Vindy révèle un territoire traversé d’ombres, animés de personnages partagés entre désir d’ordre et tentation des limites.

 

 

Editions PHOEBUS

 

les-Demons-de-Berlin.jpg

« Les démons de Berlin » d’Ignacio Del VALLE et Karine LOUESDON le 01/03*


Berlin 1945.
Quelques semaines avant l'entrée des chars russes dans la capitale allemande bombardée, nous retrouvons Arturo Andrade, héros ambigu et fascinant du très remarqué Empereurs des ténèbres. Jeune homme violent et lucide sur l'espèce humaine, il décide, après le siège de Stalingrad, de rester à Berlin "pour voir", pour scruter l'horreur et guetter les monstres qui l'entretiennent. Dans une ville en ruines, paysage piranésien, l'ancien soldat de la Division Azul observe la dislocation du régime nazi, enquête sur l'assassinat d'un scientifique, côtoie des savants dévoués à la fabrication de l'arme totale et vit un grand amour avec Silke, une passion qui le rend soudain émouvant.


Cet immense amour sauvera-t-il Andrade de ses tourments passés ? Quels sont ces démons qui hantent Berlin au coeur de cette apocalypse qui n'en finit pas de durer ?

 


Editions LA MANUFACTURE DU LIVRE

 

backup.gif

 «  Backup » de Paul COLIZE le 01/03


Bruxelles, 2010.
Un sans-papier est renversé par une voiture devant la gare du Midi. Il est transporté dans un état grave à la clinique où l'on diagnostique un coma particulier, mieux connu sous le nom de Locked In Syndrom. L'homme ne peut communiquer que par le mouvement des paupières. La police tente de l'identifier, sans succès. Il est conduit dans un centre de réadaptation où l'un des kinés parviendra peu à peu à entrer en contact avec lui.


Berlin, 1967. Quatre musiciens anglais faisant partie d'un groupe de rock, Pearl Harbor, trouvent la mort dans des conditions et des lieux différents. La police ne trouve ni lien ni élément suspect et conclut à des morts naturelles. Les familles des victimes se tournent vers les médias. Un journaliste irlandais, intrigué par l'affaire, accepte de mener des investigations. X Midi, l'inconnu de la gare de Bruxelles, se souvient.


Son enfance dans un Bruxelles qui "Bruxelles" encore, sa découverte avec sa mère des premiers Chuck Berry et d'Elvis Presley, son adolescence difficile à l'heure de l'euphorie consumériste des sixties. Appelé sorts les drapeaux, il fuit à Paris, devient batteur, toxico et vit comme un beatnik entre la France, Londres et Berlin. Petit à petit le destin du marginal s'enfonce dans un monde de violence et de délires stupéfiants, jusqu'au jour où il est appelé pour remplacer au pied-levé le batteur du groupe Pearl Harbor pour une session d'enregistrement, un titre, un seul, qui ne sera jamais commercialisé, et pour cause.

 

Editions du CHERCHE MIDI

 

le-testament-des-templiers.jpg

«  le testament des templiers » de Gleen COOPER le 01/03

1129.
Lors du Concile de Troyes, Bernard de Clairvaux, directeur de conscience des cisterciens, joue de tout son pouvoir pour faire reconnaître par l’Église l’Ordre des Templiers, avant de militer activement pour la tenue de la deuxième croisade en Terre Sainte. 2010. Ruac dans la région de Sarlat. Par le plus grand des hasards, un étrange manuscrit médiéval est retrouvé, dissimulé dans les murs d’une abbaye cistercienne.


C’est la confession d’un moine, le frère Barthomieu, datée de 1307, l’année où, sur ordre de Philippe Le Bel, les Templiers furent arrêtés et emprisonnés. Hugo Pineau, restaurateur de livres anciens, et Luc Simard, archéologue, travaillent activement sur les messages codés contenus dans le texte. Bien vite, leurs recherches les conduisent dans une immense galerie de passages souterrains située sous le village.


C’est au cœur de ce labyrinthe, dans une caverne cachée, qu’ils vont tenter de percer les énigmes de Berthomieu et, peut-être, le secret des Templiers. Mais ils ne se doutent pas qu’ils viennent ainsi d'entrer dans un jeu qui va vite s’avérer mortel. Après Le Livre des morts et Le Livre des âmes, vendus à plusieurs millions d’exemplaires et best seller dans de nombreux pays européens, Glenn Cooper nous offre un formidable thriller archéologique et religieux, idéal pour les amateurs de suspense et les passionnés d’Histoire.

 

Editions ALBIN MICHEL

 

LES_FANTOMES_DU_DELTA.jpg

«  Les fantômes du delta » d’ Aurélien MOLAS 


Nigéria, 2004-2010 : un pays dévasté par les compagnies pétrolières, la corruption des élites et la violence de la guérilla.


Benjamin Dufrais et sa collègue Megan, médecins de MSF, tentent de lutter contre la malnutrition et d'aider les réfugiés. Mais ils se retrouvent pris dans la tourmente d'intérêts géopolitiques et de guerres intestines qui les dépassent. L'enjeu : une petite fille dont l'ADN peut changer le monde. Chacun veut mettre la main sur cette fillette-talisman. Comment la protéger et comment ne pas sombrer avec elle dans le chaos de ce pays sanglant ? Un thriller original dont les thèmes rejoignent ceux de nombreux essais politiques et économiques actuels, notamment quand Molas évoque la Françafrique, la corruption des élites africaines, les catastrophes écologiques déclenchées par des multinationales sans scrupule...

 

LE POIDS DES MENSONGES JAQ

«  le poids des mensonges » de Patricia Mc DONALD 


Catlin a tout pour être heureuse : un mari avocat qu’elle adore et un beau-fils de six ans qu’elle élève comme le sien puisqu’il a perdu sa mère. Mais quand le petit Geordie disparaît un jour où elle le conduit à l’école, ce rêve de famille idéale s’effondre. Bientôt son mari la croit coupable alors que tous les mensonges sur lesquels elle a bâti son mariage font surface. Séparée de son mari, en proie au désespoir, Catlin va tout faire pour retrouver Geordie et prouver qu’elle mérite l’amour des siens. Mais il lui faudra pour cela mettre au jour de terribles secrets de famille… Auteur de nombreux best-sellers, d’Un étranger dans la maison à J’ai épousé un inconnu, tous publiés dans la collection Spécial Suspense chez Albin Michel, Patricia MacDonald s’est imposée comme une des reines de la collection, maîtresse du suspense familial et psychologique.

 

Editions FLAMMARION

 

FIEVRE.jpg

«  Fièvre » de Val Mc DERMID le 28/03


Le psychologue profileur Tony Hill a cette fois-ci affaire à un adversaire des plus retors. Un tueur insensible à la jeunesse et l'innocence, motivé par les désirs les plus pervers...
Lorsqu'on retrouve le cadavre mutilé d'une adolescente, Tony et l'inspecteur en chef Carol Jordan se rendent vite compte que c'est le début d'une cruelle campagne qui prend pour cible des jeunes gens sans lien apparent. Leur assassin, tel un véritable caméléon, les rencontre sur internet, feint de partager leurs centres d'intérêts ou leurs croyances, tout ça pour les mener à une mort certaine. Aux prises avec les fantômes qui ressurgissent de son passé, Tony, écarté de l'affaire par le patron de Carol, a désespérément besoin de s'évader dans le travail. Il lutte pour trouver les bonnes réponses dans l'une des enquêtes les plus éprouvantes qu'il ait jamais menées...


 

GALLIMARD SERIE NOIRE

 

VISUEL NON DISPONIBLE


«  L’intrus » de Paul HARPER le 08/03


Marten Fane, un ancien des services secrets, est à la tête d'une discrète agence de sécurité et de renseignements privés.


Notre homme se fait contacter un jour par Vera List, une célèbre psychothérapeute pour riches de la région de San Francisco. Cette dernière explique à Fane que deux de ses patientes, Elise et Lore, semblent, sans le savoir, entretenir une relation extraconjugale avec un même homme qui s'amuse à les manipuler en utilisant leurs secrets les plus intimes. Secrets qu'elles n'ont pu que dévoiler dans le cabinet de Vera.


La psychanalyste soupçonne cet homme d'avoir accès à ses notes personnelles et de se servir d'éléments révélés pendant les séances pour atteindre psychologiquement ses " proies ". Fane et son équipe se lancent alors dans l'enquête pour démasquer cet individu. Ils soupçonnent d'abord un simple maître chanteur voulant abuser des faiblesses des milliardaires délaissées de la région. Mais l'homme paraît bien trop méfiant et surtout beaucoup trop bien organisé.


Ses doutes se confirment quand Fane découvre que sa cible est un ancien de la CIA spécialisé dans les interrogatoires dans les sites sensibles tel que Guantanamo. L'affaire prend dès lors une tournure beaucoup plus inquiétante... L'intrus est un polar insidieux et terriblement accrocheur qui ravira les amateurs de suspense et de rebondissements. Le récit commence comme un pur roman noir des années 1950 avec le cadre majestueux et brumeux de San Francisco en arrière-plan, un parfait roman d'enquête réaliste, avec sa dose d'action, d'humeur et de dialogues à la répartie bien sentie.


Mais, progressivement, l'intrigue change de forme à mesure que nous prenons conscience de la réelle personnalité de celui que Fane et son équipe poursuivent. Arrivent alors sur le devant de la scène la CIA, les guerres en Irak et en Afghanistan et la torture psychologique...


« noir karma » de Stefan MANI le 08/03

 

VISUEL NON DISPONNIBLE


Avec Noir Karma, l'auteur nous plonge dans les bas-fonds de sa ville natale : Reykjavík.
Nous suivons la destinée d'un jeune narrateur nommé Stefán : tout droit débarqué de sa cambrousse, notre homme commence péniblement sa carrière dans un club mal famé de la ville. Mais, très vite, les malfrats qui gèrent les lieux découvrent ses talents de conducteur et l'enrôle dans leur bande. Au programme : vols de voitures de luxe, extorsions de fonds, prostitution, deal de substances illicites. Tout y passe...


Pour Stefán, c'est la grande vie qui commence. Du moins le croit-il car, quand sa bande décide de partir en guerre contre une bande adverse, c'est une violence sans retenue qui s'abat sur Reykjavík. Tandis que les morts se ramassent à la pelle et que toutes les bandes adverses sont à la recherche d'un kilo de cocaïne mystérieusement disparu, notre héros commence à regretter ses choix et se dire que tout va beaucoup trop vite.


Malheureusement, Stefán est pris jusqu'au cou dans ce fatal engrenage et il est des choix qu'il faut assumer, jusqu'au bout s'il le faut... Noir Karma a suscité le scandale en Islande lors de sa parution. Des doutes subsistent quant à la dimension biographique de certains événements décrits. Surtout, ce roman, fruit d'une longue enquête menée par l'auteur sur la pègre islandaise, nous montre au grand jour que les quartiers sombres de Reykjavik n'ont rien à envier à ceux de Paris ou de New York.


Après noir Karma, impossible de regarder l'Islande de la même façon !

 

Editions FLEUVE NOIR

 

juste-une-ombre.gif

«  Juste une ombre » de Karine GIEBEL le 08/03


Tu te croyais forte.
Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre.
Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...
Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

 

Sept petits suspects

 

«  sept petits suspects » de Christian FRASCELLA le 08/03


Italie, 1985. Sept jeunes garçons âgés de 12 ans décident de braquer la banque de leur petite ville. Car à part l'un d'entre eux, tous viennent de milieux très modestes. Pour l'un, cet argent, c'est l'espoir de pouvoir payer les frais d'hospitalisation de son père, pour l'autre, de fuir le domicile familial et un frère violent, pour un troisième d'échapper au sort de ses parents, qui triment du matin au soir pour un salaire de misère… Pour cela, ils ont un plan infaillible, rien n'est laissé au hasard, de la manière dont ils drogueront le café des gardiens, jusqu'aux armes en plastique qui serviront au braquage, en passant par les collants qu'ils chaparderont à leur mère pour dissimuler leur visage. Un plan naïf certes, mais qui en

dit long sur leur désir de s'inventer un avenir. Seulement, c'était sans compter sur le Mexicain, la terreurde la ville, qui vient tout juste de sortir de prison. Ils veulent jouer dans la cour des grands, mais ignorent tout du monde des adultes…

 

a-deux-pas-de-la-mort.jpg

« A deux pas de la mort » de Peter JAMES le 08/03


Le commissaire Roy Grace est aux prises avec un maniaque des talons hauts, un fétichiste, qui traque ses proies dans les magasins de chaussures les plus sélectes de Brighton. Un pervers que rien ne fait plus saliver qu'une belle femme bien chaussée… À quelques jours d'intervalle, plusieurs jeunes femmes sont victimes de viol à Brighton. Leur point commun ? Toutes venaient de s'offrir de ravissants escarpins hors de prix, que leur agresseur a emporté avec lui. Ce qui n'est pas sans rappeler à Roy Grace, une autre affaire très similaire datant d'il y a dix ans. Un cold case, une affaire classée. Un échec qu'il a du mal à avaler. En 1997, cinq femmes étaient violées à Brighton et, chaque fois, l'agresseur était reparti

avec une chaussure de la victime, un trophée. S'agit-il du même homme ou d'un copycat ? Difficile à dire, mais Roy Grace est certain d'une chose, pour résoudre cette affaire, il va devoir replonger dans le passé, à une époque où sa femme n'avait pas encore disparu…

 

jeux-de-traitres.jpg

 

 «  Jeux de traitres » de Jon STOCK le 08/03 


Depuis qu'il a découvert l'existence de son demi-frère, Daniel Marchant n'a qu'une obsession : le retrouver. Comme son père auparavant, Daniel espère « retourner » Salim Dhar, c'est-à-dire le convaincre de travailler en secret pour le MI6. En planque à Marrakech depuis des mois, Marchant tient enfin une piste et poursuit dans les montagnes de l'Atlas un homme, persuadé qu'il va mener à Salim… Mais un hélicoptère surgi de nulle part abat ce contact et disparaît. Ayant entendu les paroles de l'homme avant de mourir, Daniel est convaincu que Salim s'est fait kidnapper par les services de Renseignement russes. Ce qu'il ne sait pas, c'est qu'au même moment, les Américains sont persuadés d'avoir tué le terroriste au cours d'une attaque de drone. Et qu'ils sont prêts à tout pour faire disparaître celui qui oserait les démentir ! Commence pour Daniel un redoutable jeu de dupes, dans lequel ses capacités à mentir seront sa meilleure arme…

 

Editions RIVAGES

 

demandez-au-perroquet.jpg

«  Demandez au perroquet » de Richard STARK le 29/02


Un homme court à travers la campagne pour échapper aux chiens qui ont flairé sa piste et à l'hélicoptère qui tourne dans le ciel.Le fuyard  s'appelle Parker, il vient de braquer une banque. Au sommet d'une colline, il tombe sur un inconnu en tenue de chasseur qui le fait monter dans sa voiture et l'emmène chez lui par des chemins forestiers, échappant ainsi aux barrages de la police.

Lindahl - c'est le nom du chasseur - vit dans un garage converti en habitation. L'intérieur est sommairement  meublé. Sur le poste de télévision allumé en permanence, trône une grande cage abritant un perroquet.

Lindhal est un homme en colère et il voit en Parker l'occasion d'assouvir une vengeance. La présence de Parker va bouleverser sa vie à un point qu'il n'imaginait pas.

 

Une-guerre-de-genies--de-heros-et-de-laches---Salame.jpg

«  Une guerre de génies, de héros et de lâches » de Barouk SALAME le 21/03


Été 1962 : Serge Sarfaty, (Le Testament syriaque, Arabian Thriller) alors adolescent, sa grand-mère Rebecca et son cousin Samuel vivent la fin de l'Algérie française, meurtrie à la fois par l'OAS et par le FLN, en dépit des accords d'Evian censés permettre la réconciliation de toutes les populations.
D’un côté, l'OAS n'en finit pas de plastiquer l'infrastructure de la ville ; de l’autre, certains groupes du FLN sont engagés dans une spirale meurtrière : les Pieds-noirs sont enlevés par dizaine chaque jour et on commence à liquider les "collaborateurs" musulmans.Dans ce contexte confus, la famille Sarfaty, juive mais engagée en faveur de l’indépendance, croit n’avoir rien à craindre. Mais la grand-mère de Serge, Rebecca, qui s’était liée au MNA, un mouvement concurrent du FLN, détient sur ce dernier un document compromettant.
Bientôt, le petit Serge est enlevé.Oran, le 5 juillet, fête de l'indépendance. Beaucoup de voyous et d'incontrôlés du FLN, armés, avides de vols ou de violences faciles sont cachés dans la foule en liesse. À la différence d'Alger, aucune mesure n'a été prise pour éviter les débordements, le service d'ordre est réduit. À la suite d'une fusillade, la fête dégénère en massacre. Pendant ce temps, l’ALN (Armée de Libération Nationale), qui n’a pas combattu dans les maquis mais a été armée par les Russes et les Chinois, attend à la frontière marocaine de pouvoir entrer en Algérie

 

swan.jpg

«  Swan peak » de James Lee BURKE le 07/03


Dave Robicheaux, son épouse Molly et son ami Clete Purcel tentent d’oublier le traumatisme de Katrina en s’immergeant dans la nature somptueuse et sauvage du Montana.
Lors d’une partie de pêche, Clete est pris à parti par deux individus qui l’accusent d’avoir pénétré sur une propriété privée. L’un d’eux reconnaît Clete : une affaire sordide qui remonte à de nombreuses années, mais que Clete n’est jamais parvenu à vraiment oublier, la mort d’un proxénète dans un accident d’avion.Rapidement s’installe une ambiance malsaine : les deux individus ne cessent de croiser la route de Dave, Molly ou Clete, et sont toujours à deux doigts de déclencher des incidents.
Leur patron, Ridley Wellstone, n’a pour sa part rien d’un enfant de cœur ; cet homme défiguré est réactionnaire et avide, représentatif de cette « Amérique qui fait peur ».Dans ce contexte se produisent plusieurs faits-divers horribles, qui n’ont apparemment en commun que les hommes de main de Wellstone. Coïncidences ? Préjugés contre ces Texans désagréables qui ne cherchent pas à se faire aimer ? Clete et Dave acceptent d’aider le shérif local, mais Robicheaux a fort à faire pour empêcher son ami, plus borderline que jamais depuis que son passé a refait surface inopinément, de s’attirer les ennuis de plus en plus graves…

 

Editions ACTES SUD

 

le-prix-a-payer.gif

« Le prix à payer » de  Lotte et Soren HAMMER le 07/03


Dans cette seconde enquête de Konrad Simonsen , le commissaire flegmatique et désabuse de Morte la bête, un meurtre présentant d’étranges similarités avec un autre homicide commis vingt-cinq ans plus tôt réveille les vieux démons que le commissaire croyait pour toujours endormis.

Ou les auteurs mêlent avec maestria les rebondissements multiples d’une intrigue haletante a la vie fourmillante d’une équipe de police, et proposent une critique acerbe de la société danoise et du fonctionnement de sa justice.


trois-vautours.gif

 

«  Trois vautours » de  Henry TRUJILO le 14/03


Pour gagner de quoi quitter l’Uruguay, un jeune homme accepte de passer une voiture en contrebande en Bolivie. Là-bas, il rencontre une magnifique paumée qui lui vole son passeport. Pour le récupérer, il devra s’enfoncer encore un peu plus dans la marginalité.

Derrière la trompeuse simplicité du style, Henry Trujillo construit un roman d’une profonde richesse : simplicité dans l’art de planter un décor, une ambiance, aptitude a brosser un portrait psychologique avec trois fois rien. Un roman noir et lumineux, comme les nuits semées d’étoiles qui lui servent de cadre.

 

Editions L’ARCHIPEL

 

le-briseur-d-ame.gif

«  Le briseur d’âme » de Sebastian FITZEK le 07/03


Un psychopathe sévit dans les environs de Berlin. Lorsque la police retrouve ses victimes, ces dernières sont vivantes, n’ont subi aucun sévice, mais se trouvent prostrées dans un état végétatif, psychologiquement anéanties, comme privées de conscience...

D’où le surnom que lui a donné la presse : le briseur d’âmes. Quelles tortures mentales a-t-il infligé à ses proies ? Et pourquoi laisse-t-il dans leur main une phrase énigmatique ?

Caspar, un amnésique d’une quarantaine d’années interné dans une clinique psychiatrique de luxe, n’aurait jamais imaginé croiser le chemin du psychopathe. Et pourtant, en cette veille de Noël, alors qu’au-dehors une tempête de neige fait rage, lui, le personnel médical et quelques patients se retrouvent enfermés dans la clinique, coupés du monde... avec le briseur d’âmes.

Et, cette fois, il tue !

 

l-homme-pas-dieu.gif

«  l’homme pas dieu » de FRANKITO le 07/03


« Arrêtez ! Arrêtez tout de suite ! Vous ne savez pas qui je suis ? Albert Gouti ! Je n'ai rien fait ! Lâchez-moi ! Je veux appeler mon avocat ! Ne fais pas ça, frère, ne les laisse pas kidnapper un innocent ! Mais qu'est-ce que j'ai fait ? Dites-moi ce que j'ai fait, bon sang ! »Alors qu'il mène une existence paisible de séducteur dilettante, Albert Gouti, jeune professeur de sciences physiques au principal lycée de Guadeloupe, se retrouve impliqué dans une affaire de meurtres en série.
Deux officiers de police s'acharnent sur l'enseignant et le pourchassent trois jours durant.Le voilà projeté, malgré lui, dans une succession d'aventures abracadabrantes et sanglantes... Hélas, comme disait son défunt père : « L'homme pas Dieu. » Autrement dit : à l'impossible, nul n'est tenu !L'Homme pas Dieu est un roman policier cocasse, servi par une plume percutante. C'est aussi une plongée dans la société guadeloupéenne, avec ses injustices et ses maux : trafic de travailleurs clandestins, pollution des sols par le chlordécone, agitation syndicale et mouvements indépendantistes...

 

Editions DENOEL

 

armageddon

" Armageddon rag" de Georges R.R. MARTIN

 

"Woodstock a été l'aube, Altamont le crépuscule, West Mesa la nuit cauchemardesque".
Célèbre pour avoir été l'imprésario d'un des plus grands groupes de rock des années soixante, les Nazgûl, Jamie Lynch est retrouvé assassiné : on l'a ligoté à son bureau et on lui a arraché le coeur. Un meurtre qui en fait remonter un autre à la surface : celui du chanteur du groupe, abattu en plein concert, en 1971, à West Mesa. Deux meurtres non élucidés distants d'une dizaine d'années. Une énigme.


Parce que son quatrième roman s'obstine à ne pas dépasser la 37e page, parce qu'il a suivi l'affaire Charles Manson en tant que journaliste, parce qu'il est fasciné par l'histoire et la musique des Nazgûl, l'écrivain Sander Blair décide de mener sa propre enquête et d'en tirer un livre, son De sang-froid. Mais Sander va rapidement se rendre compte que, malgré les apparences, le meurtre de Jamie Lynch n'est pas une nouvelle affaire Sharon Tate.


C'est bien plus compliqué. Et bien pire.


 

Editions Robert LAFFONT

 

Randy-welcom.JPG

«  Randy Welcom » d’Alexandra JULHIET le 08/03


À 34 ans, Randy Welcome a, selon ses propres dires, un nom de clébard et un job pourri.

Chauffeur de limousine dans le New Jersey, il n'attend plus grand-chose de la vie et concentre ses efforts sur ses tentatives pour reconquérir son ex-femme et sur les prochaines bières qu'il a prévu de boire. Jusqu'à ce que sa route croise celle d'un ancien amour de lycée. Jusqu'à ce que, le temps d'une soirée avec elle, il se sente revivre. Et que le lendemain matin il se réveille avec une gueule de bois monstrueuse et deux cadavres inconnus dans son coffre.

 Placé en cellule de dégrisement, il prie pour qu'on ne les découvre pas et tente vainement de reconstituer les événements de la veille. Mais quand le gang de Latinos avec qui il partage sa cellule le prend en otage pour s'échapper, il sait que c'est sa seule chance de regagner sa liberté et de comprendre pourquoi on a cherchéà le piéger.


Intégré à son corps défendant au gang de ses " nouveaux amis ", il va remonter le cours du temps et tenter de découvrir pourquoi ce qui s'est passé quand il était adolescent vient aujourd'hui terriblement compliquer sa vie.


Editions LE PASSAGE

 

wonderland.jpg

« WONDERLAND » de Gilda PIERSANTI le 08/03


Un camion traverse le bois d’Aston Hill, en Angleterre. Cristina, confortablement installée dans la cabine, accompagne des tableaux qui retournent en Italie après avoir été exposés à Oxford. C’est le mois d’août, la soirée est douce, la route est libre et les chauffeurs discutent tranquillement de foot. Cristina s’endort. Elle se réveillera en butte à une réalité qu’elle n’aurait pu imaginer, même dans ses pires cauchemars.


L’inspecteur principal de la brigade criminelle de Rome, Mariella De Luca, invitée à Oxford par ses collègues britanniques, est appelée à la rescousse car le chief inspector Mark Farrell doit faire face à une scène de crime incompréhensible : le camion transportant les œuvres d’art a été retrouvé immobilisé à la lisière du bois, les deux chauffeurs ont été assassinés, pourtant aucun tableau n’a été dérobé. Cristina, elle, a disparu.


Le compte à rebours est en marche pour la retrouver, mais Mariella De Luca est rappelée d’urgence à Rome sur une autre affaire de disparition, hypermédiatisée, qui bouleverse l’Italie. Car celle qu’on appelle déjà « la petite Barbie » n’a que douze ans et elle s’est volatilisée en plein cœur de Rome, à deux pas de chez elle, sur un chemin qu’elle emprunte tous les jours.Très vite, Mariella se retrouve plongée dans l’univers des réseaux sociaux, où le désir de raconter sa vie semble, pour tant d’adolescents, tellement plus fort que celui de la vivre. Et si elle n’oublie pas l’enquête anglaise, elle sait qu’il lui faut progresser rapidement dans ce « monde merveilleux » où règne dangereusement la confusion entre vie réelle et vie virtuelle, car les meurtriers ne tuent pas sur la toile, mais dans la vraie vie.

 

Editions LES ESCALES

 

le-prix-de-la-peur.JPG

«  Le prix de la peur » de Chris CARTER


Dans une église de Los Angeles, sur les marches de l'autel, le corps d'un prêtre est retrouvé décapité. Sa tête a été remplacée par celle d'un chien. En charge de l'enquête, le détective Rob Hunter découvre qu'un cauchemar récurrent hantait le religieux : qu'on le décapite...
Bientôt les cadavres s'accumulent, chaque victime mourant de la façon qu'elle craignait le plus. Comment le tueur pouvait-il le savoir ? Quel lien unit ses proies ? De qui le serial killer cherche-t-il à se venger ?
Le début d'une traque de tous les dangers pour Rob, à la poursuite d'un tueur déterminé à faire payer le prix fort à ses victimes, le prix de la peur.

 

Editions ROUERGUE NOIR

 

la-nuit-de-l-accident.jpg

«  la nuit de l’accident » d’ Elisa VIX le 21/03


Que s'est-il vraiment passé la nuit de l'accident, la nuit où une voiture s'est écrasée dans le Célé et où un homme a été retrouvé mort, sur la berge ? Nat, la jeune vétérinaire qui vit avec Pierre dans la ferme toute proche, ne va pas tarder à se poser des questions. Alors que son couple bat de l'aile et que son employeur se livre à un infect chantage, d'étranges événements surviennent dans ce coin perdu du Cantal. Un motard conduit sa machine avec la détermination d'un kamikaze. Un vieux rebouteux à moitié fou prend Pierre pour son oncle, résistant mort pour la France. Un campeur énigmatique, beau comme une publicité pour le club Med, fouine un peu partout.


Tambour battant et avec un humour grinçant, Élisa Vix nous mène dans un excès d'émotions peu compatible avec la vie d'un éleveur de laitières.


Editions MA


le-sang-du-suaire.jpg

«  Le sang du suaire » de Sam CHRISTER le 21/03


Une femme est assassinée dans sa somptueuse villa de Berverly Hills à Los Angeles, et son corps atrocement mutilé retrouvé sur la plage. Son meurtrier est John James, un jeune homme aux cheveux bruns et au teint olivâtre, surnommé Face de poisson par ses collègues de travail. Il observe les femmes, choisit ses proies, les pourchasse et les tue en murmurant l’incantation : Dominus vobiscum, Dieu le veut. Il pratique aussi d’étranges et inquiétants rituels : il se taillade à l’aide d’un rasoir avant d’envelopper son corps nu et ensanglanté dans un fin tissu blanc.


Les inspecteurs Nic Karakandez et Mitzi Fallon découvrent rapidement que la victime est Tamara Jacobs, une scénariste qui travaillait sur un film intitulé Le Suaire. Leur enquête va les conduire à Turin, où Tamara avait établi des contacts avec des chercheurs, puis au Vatican. La fin de son film reste introuvable, mais il s’avère quelle était sur le point d’apporter des preuves tangibles, telles que des tests ADN, sur l’inauthenticité du suaire de Turin. Qui aurait intérêt à étouffer ces révélations et pour quelles raisons ? Quel mystère recèle le Saint- Suaire ?

 

Editions CALMAN LEVY

 

depart-de-feu.jpg

«  Départ de feu » d’Alex BERENSON


 Alex Berenson est à l’heure actuelle un des meilleurs auteurs de romans d’espionnage. » Chicago Sun-Times Un matin, tôt, un retraité de la CIA est abattu en pleine rue. Ce même jour, dans la soirée, un ancien ranger de l’armée américaine est tué sur le pas de sa porte. Le lendemain, l’agent Wells est rappelé au siège de la CIA et reçoit l’ordre d’enquêter sur ces meurtres. Les victimes faisaient toutes  partie d’une équipe de dix interrogateurs opérant secrètement en Pologne. Leur but : recueillir des renseignements cruciaux pour la sécurité des États-Unis. Leurs méthodes : utiliser tous les moyens nécessaires pour les obtenir de djihadistes endurcis. La piste la plus vraisemblable étant celle d’une vengeance d’Al-Qaida ou d’une organisation islamiste prônant le recours à des attentats anti-américains, Wells part pour Le Caire, où il passe dans la clandestinité pour renouer certains contacts qui lui ont déjà été utiles par le passé. Mais ce n’est pas en Égypte que se trouve la solution, et pour la découvrir, Wells devra affronter des obstacles auxquels il ne s’attendait pas et, plus grave et dangereux encore, enquêté auprès de personnes passées maîtres dans l’art du double jeu.

 

le-pouce-de-l-assassin.jpg

«  Le pouce de l’assassin » de Lauwrence BLOCK 


« Keller est un personnage rare et ce livre est un bijou. » Seattle Times Keller est comme tout le monde : il travaille, il se repose, il va souvent au cinéma et travaille sérieusement à sa collection de timbres. Et quand on l’appelle pour siéger au tribunal en tant que juré, il fait son devoir sans se plaindre. Bien sûr, lorsque sa patronne l’appelle de White Plains pour aller tuer quelqu’un, jamais il ne rechigne à la besogne et il s’en acquitte toujours avec les honneurs. Jusqu’au jour où tout va de travers. Quelqu’un – mais qui ? – s’amuse, si l’on peut dire, à lui jouer de sales tours. Au début, Keller se montre patient. Puis, tout allant de plus en plus mal, il est bien obligé de tirer la seule conclusion qui s’impose : Dieu sait comment et pourquoi, il a, lui, le tueur à gages par excellence, atterri sur la liste d’un… autre tueur à gages !

 

le-tribunal-des-ames.jpg

«  Le tribunal des âmes » de Donato CARRISI 


Les crimes commencent par des aveux. 

Rome. Sa dolce vita, son Capitole, ses foules de pèlerins, ses hordes de touristes. Sa pluie battante, ses sombres ruelles, ses labyrinthes souterrains et ses meurtriers insaisissables. 
   Marcus est un homme sans passé. Sa spécialité : analyser les scènes de crime pour déceler le mal partout où il se terre. Il y a un an, il a été grièvement blessé et a perdu la mémoire. Aujourd’hui, il est le seul à pouvoir élucider la disparition d’une jeune étudiante kidnappée
    Sandra est enquêtrice photo pour la police scientifi que. Elle aussi recueille les indices sur les lieux où la vie a dérapé. Il y a un an, son mari est tombé du haut d’un immeuble désaffecté. Elle n’a jamais tout à fait cru à un accident. 
    Leurs routes se croisent dans une église, devant un tableau du Caravage. Elles les mèneront à choisir entre la vengeance et le pardon, dans une ville qui bruisse encore de mille ans de crimes chuchotés au coeur du Vatican. À la frontière de la lumière et des ténèbres.


Editions du TOUCAN

 

les-voix-du-crepuscule.jpg

«  Les voix du crépuscule » d’Isa UNGER le 13/03


Un jeune homme revient aux Hollows, sa petite ville de jeunesse, là où sa mère a brutalement disparu quand il avait 15 ans. Cette disparition n’a jamais été élucidée et il veut à tout prix comprendre. En interrogeant à nouveau ses anciens voisins et amis, il découvre que chacun a caché bien des choses aux policiers…


Editions 13e note

 

Dommages-collateraux.jpg

«  Dommage collatéraux » de Dan FANTE


Après des années d’alcoolisme et autres déboires, Dan Fante (de son vrai nom Daniel Smart Fante) est devenu écrivain comme son père, le grand John Fante. Longtemps, Dan s’est demandé si dans ses veines coulerait le talent de conteur de Pietro, le grand-père ayant fui la misère des Abruzzes pour débarquer à Ellis Island (NY), où il dut sortir les poings contre des fonctionnaires irlandais déterminés à le rebaptiser « Foy ». La réponse est OUI. Avec la même rage, la même ardeur. Alors, parce qu’il sait ce qu’il doit à ses racines, Dan, le survivant-écrivain, a décidé de regarder son passé. Et que nous montre-t-il ? Les ancêtres, murs porteurs d’une lignée en devenir, son père John omniprésent, mauvais garçon, bagarreur, joueur, buveur, infidèle, séducteur et auteur du superbe Demande à la poussière que les éditions Stackpole & Sons publièrent en 1939 au même moment que Mein Kampf – sans autorisation du Führer ! S’ensuivront quarante années d’oubli. On apprend aussi que John vendit son âme à Hollywood, que Faulkner ivre mort avait bien du mal à pondre des scenarii, que Saroyan était un ami, que Rocco était un chien fidèle avant d’être stupide, que Bukowski était un parrain bienveillant, que chez les Fante les hommes sont machos et colériques, ou encore que Nick, le frère aîné, suicidé par l’alcool, était un génie. On apprend des tas d’autres choses. Et quand on lit ces Dommages on pense à F. S. Fitzgerald et à cette phrase de Gatsby : « C’est ainsi que nous avançons, barques luttant contre un courant qui constamment nous ramène vers le passé. »

 

class="CtreTexte" alt="shakespeare-n-a-jamais-fait-ca.jpg" height="300" width="233" />

«  Shakespeare n’a jamais fait çà » de Charles BUKOWSKI


Si Shakespeare n'a jamais fait ça, Charles Bukowski, lui, le Rabelais des caniveaux de Los Angeles, ne s'en est pas privé. Dans ce carnet de route (où l’auteur prend la liberté de télescoper deux voyages différents), le « vieux dégueulasse » bourlingue en 1978 entre les plateaux d'Apostrophes (où, étouffé par les questions et l’atmosphère, il boit du riesling au goulot sous le regardmédusé de Bernard Pivot et son équipe), l'hôtel de la gare de Nice (une ville « pas à la hauteur »), les cafés et les châteaux d'Heidelberg, les prostituées de Hambourg, les lectures publiques et les rencontres avec ses fans européens, ou encore une visite à son oncle Heinrich à Andernach, où il est né cinquante-huit ans plus tôt. Ce premier voyage en Europe, pour le dernier des misanthropes, n’est pas si facile. Cependant, accompagné par sa future épouse Linda Lee et par ses amis fidèles (le photographe Michael Montfort et, à l’occasion, le traducteur allemand Carl Weisner ou le cinéaste Barbet Schroeder), Hank sera touché de voir ses milliers de lecteurs accourir pour l’entendre lire ses poèmes en sirotant du vin rouge. Ce texte inédit est parsemé de photographies de Buk (par Montfort) entouré et aimé, attentif et curieux, drôle et aimant ; il est complété par quelques poèmes.Un délectable récit de voyage qui nous fait partager le quotidien de Charles Bukowski. Il éreinte avec humour employés de la SNCF ou éditeurs français, se moque en douceur de ce vieux nouveau monde qu’il observe. La sympathie et l’autodérision émanant du livre font de Buk un compagnon de voyage sincère et abordable (comme son livre!). Avis à tous les fans français de Bukowski, l’auteur le plus volé en France et aux États-Unis : ce road-book oublié est enfin en vente dans toutes les bonnes librairies !

 

Editions BELFOND

 

sous-haute-tension.jpg

« Sous haute tension » d’Harlan COBEN le 01/03


La championne de tennis, Suzze Trevantino est inquiète : d’étranges messages ont été postés sur sa page Facebook, affirmant que l’enfant qu’elle porte n’est pas celui de son époux, Lex Ryder.
Depuis, Lex, chanteur de HorsePower, célèbre groupe de rock en mal d’actualité, est introuvable. Ami du couple, Myron Bolitar mène l’enquête. Et lorsqu’il pense mettre la main sur Lex dans une boîte de nuit branchée, celui-ci disparaît de nouveau. Qu’essaie-t-il de fuir ? Et pourquoi se précipite-t-il chez le très mystérieux Gabriel Wire, son richissime partenaire de HorsePower, terré dans sa villa depuis des années ? Poursuivant sa mission, Myron fait alors une surprenante rencontre: sa belle-sœur, Kitty.
 

 

 

ce-que-porte-la-nuit.jpg

«  Ce que porte la nuit » de Scot O’CONNOR le 15/03


Lucy Darby a disparu il y a un an, laissant derrière elle Le Kid, son petit garçon de onze ans, et son mari, David. 


Depuis, chacun essaie de combler ce vide insupportable comme il peut. Le Kid a fait vœu de silence et se réfugie dans un univers d’invincibles superhéros ; quant à son père, nettoyeur de scènes de crime, il aide chaque nuit des inconnus à faire un deuil dont il est lui-même incapable. 
Mais Le Kid dort de moins en moins et David est tourmenté par des flashs troublants dans lesquels Lucy lui apparaît. 
Que s’est-il vraiment passé un an plus tôt ?

Alors que Le Kid commence à faire le mur la nuit avec sa petite bande de loosers et que David s’enfonce dans une introspection douloureuse, père et fils vont devoir se heurter au monde et à eux-mêmes pour lever le voile sur leur passé.


Editions des DEUX TERRES

 

VISUEL NON DISPONIBLE 


«  Voile rouge » de Patricia CORNWELL le 21/03


Kay Scarpetta, bien déterminée à découvrir les raisons du meurtre de son assistant Jack Fielding, se rend au pénitencier de femmes de Géorgie, où une prisonnière affirme détenir des informations sur ce dernier. Elle évoque aussi d’autres assassinats sans relations apparentes : une famille d’Atlanta décimée des années auparavant et une jeune femme dans le couloir de la mort. Peu après, Jaime Berger, ancienne procureur de New York, convoque Kay Scarpetta à un dîner, mais dans quel but ? Kay comprend que le meurtre de Fielding et celui auquel elle a échappé autrefois constituent le début d’un plan destructeur. Face à un adversaire malade et dangereux, elle traverse enfin le voile rouge qui l’empêchait de comprendre.

 

Editions D’UN NOIR SI BLEU

 

pour-que-demain-vienne.gif

«  Pour que demain vienne » de Corinne POURTEAU le 16/03


" Demain ", c'est à la fois le jour suivant et le jour qui se lève après la nuit, pour les personnages principaux, tous confrontés à une urgence de survie, différente pour chacun d'eux, mais toute aussi cruciale ; plus largement confrontés à l'avenir, au passage à l'âge d'homme et de femme où les entraînent brutalement les situations critiques dans lesquelles ils se trouvent.
Un " demain " qui n'est en tout cas ni facile ni certain pour aucun d'eux. Fragiles de par leur nature, leur histoire, ou fragilisés par des circonstances précises, ces cinq personnages en plein coeur de l'adolescence ou au tout début de l'âge adulte se heurtent sans armes à une réalité cruelle - sociétale ou individuelle -, à laquelle rien ne les a préparés et qui va les détruire.

 

Editions OMNIBUS

les-enquetes-de-monsieur-lecoq.jpg

« Les  enquêtes de M. Lecoq » d’Emile GABORIAU le 08/03


L?inspecteur Lecoq est un jeune agent de la Sûreté dont les méthodes, sous le Second Empire, viennent bousculer les habitudes policières : astucieux, véritable as du déguisement, il s?attache aux indices pour reconstituer des faits a priori mystérieux, qu?il s?agisse d?usurpation d?identité (L?Affaire Lerouge), de vendetta républicaine (Monsieur Lecoq) ou d?adultère menant au meurtre (Le Crime d?Orcival). Et ces histoires policières sont autant de vastes fresques familiales et sociales aux rebondissements incessants où se côtoient des aristocrates dévoyés, des fils de famille en rupture de ban, des bourgeois retors, des âmes pures et virginales, des filles perdues et des gredins. Avec l?inspecteur Lecoq, Emile Gaboriau a créé le premier héros récurrent de la littérature criminelle et posé les bases du roman policier moderne : Conan Doyle, qui l?avait lu et l?admirait beaucoup, s?en inspira pour son personnage de Sherlock Holmes. Présentation et notices de Thierry Chevrier

 


 

Editions VIVIANE HAMY

 

Arab-jazz.gif

«  Arab jazz » de Karim MISKE le 15/03


Dans le 19e arrondissement de Paris toutes les communautés, religieuses et ethniques, se côtoient au quotidien.
Sushis casher, kebabs, restaurant turc - point de ralliement de tous les jeunes du coin -, librairie d'occasion farcie de romans policiers jusqu'au plafond, coiffeur juif...Seul Ahmed Taroudant - qui a l'horrible privilège de découvrir le corps sanguinolent de sa voisine et amie, Laura Vignola, suspendu au-dessus de son balcon - se tient à distance de cette population cosmopolite : prisonnier d'une histoire personnelle traumatisante, rêveur, lecteur fou de polars...
Il constitue le coupable idéal de ce crime abominable. Sa découverte l'oblige à sortir de sa torpeur et à collaborer avec le duo de la Crim' désigné par le commissaire Mercator pour mener l'enquête sur le meurtre : le flamboyant lieutenant Rachel Kufstein et le torturé lieutenant Jean Hamelot, fils d'un Breton communiste rationaliste, quelque peu égaré dans la capitale. Ensemble, ils ont toutes les cartes pour décrypter les signes et symboles de cette mort ignoble.
S'agit-il d'un meurtre symbolique exécuté par un fou de Dieu issu des communautés loubavitch ou salafiste ? Qu'en est-il de l'étrange famille de Laura, originaire de Niort, qui étend son influence jusqu'à New York ? Et de l'apparition dans le quartier du "Godzwill" une nouvelle drogue redoutable ? La collaboration des meilleures amies de la victime, Bintou et Aïcha (les soeurs des caïds du quartier), Rebecca - partie à Brooklyn dans l'intention d'épouser un Juif orthodoxe -, avec les lieutenants Kupferstein et Hamelot se révélera indispensable pour reconstituer la toile d'araignée gigantesque qui, de Paris à New York, tire ses fils entre réseaux de trafics de drogue et communautés religieuses...

 

soeur-de-sang.jpg

 

«  sœurs de sang » de Dominique SYLVAIN le 15/03


Anna Chomsky, une plantureuse femme de lettres en mal d'inspiration, prend contact avec Louise Morvan pour lui demander de retrouver un ex-amant, dont elle a reconnu le visage dans l'un des personnages mineurs d'un jeu interactif devenu culte, Meurtres à Babylone.
Guère enthousiaste, la détective pense pourtant aux factures impayées accumulées dans les tiroirs de son bureau du quai de la Gironde (face au dragon-toboggan de la Cité des sciences), et accepte l'affaire. Elle part ainsi sur les traces d'Axel Langeais, le très talentueux réalisateur de Meurtres à Babylone, et de Régine, sa soeur qu'il adore, une ravissante jeune fille, étrange, atteinte de mutisme, et fortement perturbée.
Quand Louise arrive à Boulogne où est amarrée La Méduse, la péniche où habitent le frère et la soeur, c'est la police qui l'accueille. Le commissaire Clémenti et ses deux lieutenants, Marcellin N'Diop et Philippe Argenson, enquêtent en effet sur la mort de Victoria Yee, la chanteuse du groupe Noir Vertige, à la fois maîtresse d'Axel et amie de sa soeur. Tout laisse supposer qu'il s'agit d'un assassinat, notamment la mise en scène très élaborée et esthétisante du cadavre.
Quant à Axel et Régine Langeais, ils ont disparus, emmenés dare-dare, selon leur voisine, Mme Menthe, par Klaus Baumann, l'amant d'Axel. Louise devenue entre-temps la maîtresse du commissaire Clémenti parviendra-t-elle à dénouer la toile d'araignée tissée par le cerveau diabolique d'un artiste de génie ? L'affaire se résoudra à Berlin, celle d'après la chute du mur, au coeur des terrains vagues et des Kneipen (cafés) hantés par les marginaux de tout poil.
Les acteurs de l'ex-Rote Armee Fraktion (L'Armée rouge) mouvement terroriste des années 70, se sont reconvertis dans les nouvelles technologies et le virtuel, et modèlent l'art de demain : le Victim-Art.

 

Editions LE PRES AUX CLERCS

 

le-premier-sang-copie-1.jpg

«Le  premier sang » de Sire CEDRIC le 15/03


Les plus grandes terreurs naissent dans l’enfance et prennent racine au plus profond de nous.
Qu’est-ce qui les fait resurgir ? Sommes-nous capables de les surmonter ?

Par une nuit d’hiver glacée, deux flics de la criminelle, partis pour surveiller un parrain de la drogue en banlieue parisienne, mettent les pieds dans une étrange affaire. Leur principal suspect est mort brûlé vif dans son appartement et les méthodes employées ne ressemblent pas à un règlement de compte. Eva Svärta, la policière albinos, dominée par le désir obsessionnel de retrouver le meurtrier de sa mère et de sa sœur jumelle, pressent un danger imminent. Et si les fantômes du passé se mettaient à reprendre vie ? Hallucination ou réalité ?

À travers ce nouveau roman étonnant de maturité, Sire Cédric ramène son héroïne aux origines du mal qui l’empoisonne. Le vertige qui la submerge progresse tout au long de l’intrigue, impitoyablement, terriblement. Vos nuits n’ont pas fini de vous surprendre.

Repost 0
Published by La petite souris - dans A paraître....
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 09:16

diff.png

 

Ce n'est pas d'un roman dont je vais vous parler aujourd'hui, mais tout de même d'un bouquin, qui outre la qualité de ses textes, donne à sa présence sur vos étagères un sens bien particulier.

L'initiative est originale et mérite de ce fait d'être signalée ! 15 auteurs de polar, connus et moins connus, on décidé de mettre leurs plumes au service d'une cause.

Sous la houlette de Fabien HERISSON, responsable du site " LIVRESQUE DU NOIR" et la complicité des Editions JIGAL et des EXQUIMENS est donc né ce projet un peu fou qui depuis le 15 février dernier s'est concrétisé sur les étales de nos libraires.

De quoi s'agit-il ?

 diff2.jpgD'un recueil de nouvelles axé autour du thème de la différence. Les droits d'auteurs sont tous sans exception reversés au bénéfice d'une Association , " Ecoute ton coeur".

les auteurs :

Laurence Biberfeld, Thierry Brun, Paul Colize, Patrick de Friberg, Bob Garcia, Sébastien Gendron, Maxime Gillio, Fabien Hérisson, Valéry Le Bonnec, Sophie Loubière, Gaëlle Perrin, Elena Piacentini, Hervé Sard, Nicolas Sker, Michel Vigneron.

 

Le recueil :

La détresse d’une femme amnésique, une tragique balade en mer, un ange qui tue, les sévices ou la solitude, le sacrifice de jeunes albinos en Afrique, un racket infernal, le piège d’une pickpocket, un dingue du scalpel, la bête humaine, le drôle de journal intime d’une petite fille autiste… 15 auteurs, 15 talents, 15 histoires très noires pour illustrer la différence et décrire ce terrible regard qui pourrit la vie de toutes les victimes d’une discrimination. Déroutant, dérangeant, parfois insoutenable, voici un recueil à lire et à partager avec émotion, parce que derrière ces histoires, il y a toujours quelqu’un qui souffre et en crève… Noir, intense et engagé !

 

L'association : "Ecoute ton coeur" link

 

fond_ecoute_ton_coeur.jpgetc

 

Les droits d'auteurs sont reversés entièrement à l' Association " Ecoute ton coeur".

 

L’association Ecoute ton coeur a été créée en 2008 par José Milliot, dont la fille Joséphine est elle-même autiste.

Forte de 700 membres et bénévoles, elle a pour but de promouvoir les liens entre le sport et les enfants, d’assister et d’aider les familles d’enfants handicapés dans leur vie quotidienne, d’effectuer des séances de sport et éducatives pour ces enfants.


Ses projets  :


Ouverture d’un espace Autisme  (dès octobre 2011).
Création d’un Etablissement Spécialisé à l’Aide du Travail pour adultes. (2013/2014)
Création d’ un établissement pour séniors en fin de vie (2014/2015)

 

Les complices et partenaires de l'opération :

 

 

" Livrevresque du noir" 

blog consacré aux auteurs de polar et roman noir

 

Livresque

 

link

 

Livresque du Noir a pour objectif d’être un site complémentaire à ce qui peut se faire sur la littérature noire.

Il se veut surtout un endroit où les auteurs peuvent parler de leurs derniers romans, en toute liberté, sans contrainte de format.

 

" Les Editions Jigal"

 

link

 

Maison d'édition dédié au polar et roman noir

 

bandeau.gif

 

" Les exquismens" :

 

logo-exquismen.pnglink

 

eXquisMen est l’association de trois acolytes aux parcours professionnels différents, mais réunis par une même passion, celle du livre. Leur ambition est d’aider les acteurs du livre à s’adapter à l’ère des nouvelles technologies. Accompagnement éditorial, webmarketing, création de supports publicitaires, visibilité sur le net et les réseaux sociaux, création de newsletters à usage des professionnels, projets graphiques, etc. Rien de ce qui touche au monde de l’édition et de la communication ne leur est étranger.

 


En achetant ce recueil de nouvelle vous aurez la chance de découvrir de truculentes nouvelles tout en faisait un geste pour une association qui lutte au quotidien contre l'indifférence face à la différence.

 

diff2

Repost 0
Published by La petite souris - dans infos polar
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 13:21

      Marc S. MASSE

Editions l'HARMATTAN

 

travail au noirNon assurément, non!  Richard Saurer ne sera jamais votre ami. D’ailleurs il ne cherchera sans doute pas à l’être. Pour lui vous n’êtes qu’un facteur d’ajustement, une ligne à rayer sur une liste pour assurer une meilleure rentabilité de l’entreprise qui vous emploie.


 Richard Sauter n’est pas pétrie d’humanité, il est shooté aux chiffres, aux perspectives de croissance, aux taux de rentabilité.  Le facteur humain est toujours un facteur négatif, car davantage un obstacle à la croissance qu’un vecteur de développement.


Dans sa catégorie, Richard Sauter est sans doute ce qui se fait de mieux. La ressource externe idéale pour faciliter les sessions, les fusions ou les acquisitions, et pour restructurer de fond en comble l’entreprise qui a eu le malheur de se trouver à un moment donné en situation de faiblesse face à ses concurrents à l’appétit vorace.


Car vous l’avez compris, Richard Sauter  est le genre de gars que l’on ne souhaiterait pas croiser sur sa route. C’est un tueur, un liquidateur, un as de la restructuration.


Et justement, ce qui l’occupe en ce moment c’est le rachat possible par Chroll S.A  de son20080902205430iStock 000006488152Medium principal concurrent, la société Guillemin et Klaus.  Dans cette perspective le PDG a fait appel à ses services pour évaluer les risques et les avantages d’un tel rachat.


Alors il épluche les documents, se rend sur place, interroge les responsables, visite l’entreprise. Et s’il devine la bonne affaire, il sent également que quelque chose cloche, qu’on lui cache une information cruciale qui pourrait rendre l’opération périlleuse.


Tout à ses dossiers il reçoit un jour un coup de téléphone énigmatique. A l’autre bout du fil une voix le ramène dans son passé « souvenez vous, il y a dix ans, vous aviez un peu trop bu ». Le correspondant raccroche, laissant Richard Sauter avec sa perplexité et ses interrogations.


 a0c5e8399ed4fcfb094da41b290f848dA bien y réfléchir, il se rappelle vaguement une soirée un peu arrosée où en repartant il avait eu un accrochage avec un véhicule. Il avait alors pris la fuite sans demander son reste. Se pourrait il que dans le véhicule quelqu’un ait été grièvement blessé, ou pire ?


Ce coup de fil va commencer à obnubiler notre homme. D’autant que ce ne sera pas le dernier, et que les suivants se feront menaçants. 


Lui qui avait une parfaite maîtrise des choses se voit confronté à l’inconnu, à l’imprévisible.  Position déstabilisante s’il en est pour un homme qui a pour habitude de faire tourner le monde à sa main.


Le voilà donc à se débattre avec un maitre chanteur tout en devant préparer l’acquisition àdefense venir. Notre homme ne manque pas de ressource ni d’imagination. Après un moment de tergiversation il veut reprendre le cours des choses, maitriser les évènements. C’est à un mano à mano auquel il va se livrer avec son adversaire invisible.


Mais dans un univers de faux semblants, où les pièces se déplacent sans cesse sur l’échiquier de la finance, Richard Sauter va faire l’amer expérience que son propre pouvoir n’est qu’illusion et que lui aussi n’est qu’un pion dans un dessein qui le dépasse.


Et ce n’est que lorsqu’ il pensera avoir enfin trouvé la clé lui permettant de sortir de cette situation périlleuse qu’il prendra la mesure du piège qui s’est refermé sur lui.


Marc S. MASSE signe là un bon petit roman comme je les aime, efficace et très bien écrit.


MASSE S.MarcLe lecteur se laisse facilement embarquer dans le tourbillon qui s’apprête à emporter l’arrogance, la froideur d’un personnage qu’il  apprend à détester.

 

Comme un spectateur il regarde cette mouche tombée dans un verre de lait se débattre de toutes ses forces pour ne pas se noyer dans l’univers qui jusqu’ici lui a apporté argent, pouvoir et réputation.


Un roman jubilatoire dans ce contexte de crise où la finance jette à terre les hommes, et où le lecteur prend un malin plaisir à voir la déchéance d’un des représentants de ce monde de requins.


«  Travail au noir » est le second roman de Marc S. MASSE, il est publié aux éditions L’Harmattan.


A découvrir !

Repost 0
Published by La petite souris
17 février 2012 5 17 /02 /février /2012 14:51

   JEFFERY DEAVER

Editions DES 2 TERRES

 

 

Traduction: Jean Esch

 

 

INSTINCT DE SURVIEJe dois avouer que Jeffery DEAVER est un écrivain que je connais peu, donc mal. Bien qu’auteur de nombreux romans, je n’avais lu jusqu’ici qu’un seul d’entre eux, « le désosseur »,  dont l’histoire allait être portée par la suite à l’écran, avec, dans les rôles principaux, Angélina Jolie et Denzel Washington.


Si le film était de facture moyenne, le livre lui m’avait laissé le souvenir d’un très bon moment de lecture. En me plongeant dans «  Instinct de survie », toute la question allait être de savoir si j’allais retrouver dans cette nouvelle rencontre, tout le plaisir qui fut le mien à la première. A voir !


Dans «  Instinct  de survie » J. DAVER abandonne pour un temps ses personnages fétiches qui étaient apparus dans «  le désosseur » justement,  et qui ont égrené  leurs aventures dans plusieurs romans de l’auteur. Ainsi donc,  Lincoln Rhyme et Amelia Sachs font ils cette fois ci place à l’inspectrice Mc Kenzie, femme remariée et mère d’un adolescent,  qui exerce ses fonctions dans un patelin perdu du Wisconsin.


 Et c’est dans cette région que l’auteur va planter le décor d’une course folle, à la vie à la mort, à travers un paysage naturel somptueux, de lac, de forêts et de rivières.


Parce qu’un coup de fil à la police a été brusquement interrompu, l’inspectrice Mc Kenzie qui avait terminé sa journée, se voit contrainte d’aller jeter un œil sur place, dans une propriété isolée au bord d’un lac.


En arrivant sur place, elle découvre une véritable scène d’horreur, puisqu’elle tombe sur les lac.JPGcorps sans vie d’un couple baignant dans leur sang, tué d’une balle dans la tête. 

 

Mais pas le temps d’essayer de comprendre ce qui a pu se passer, les tueurs sont encore sur place, et quand elle s’en rend compte, c’est par miracle qu’elle échappe à ces derniers et s'enfuit dans la forêt, abandonnant derrière elle son arme et son téléphone portable.


Dans les bois elle tombe sur Michelle, une amie du couple abattu et rescapée du massacre, qui avait du sa survie elle aussi qu'à la fuite. Ensemble elles vont unir leurs forces pour échapper aux tueurs lancés à leurs trousses.


Commence alors une course folle à travers la nature pour sauver leur peau.


Ce roman se lit tout seul. Jeffrey DEAVE maitrise parfaitement la recette du page-turner efficace. Le lecteur est pris d’emblée dans un scénario diabolique où des chapitres courts donnent un rythme à l’histoire qui ne lui  laisse pas une seule seconde de répit.


biyugiyu.jpgMieux, alors que la course poursuite dure les trois quart du roman, il parvient malgré tout à  donner une épaisseur à son personnage principal, en intégrant son histoire personnelle à la trame de ce drame annoncé. Ses séquelles personnelles, son remariage, ce fils qu’elle surprotège.


La relation ambigue de Mc Kenzie avec l’un des tueurs, sorte de repulsion-fascination n’est pas sans interêt.


Pourtant, si ce roman recèle tous les ingrédients pour en faire un bon thriller, malheureusement  cela ne suffit pas à en faire un excellent roman. « Instinct de survie » souffre à mon avis d’un trop plein. Trop plein de rebondissements, trop plein de personnages qui se retrouvent dans cette forêt, trop plein de secrets portés par les uns et par les autres.

 

Toute la course poursuite dans les bois est une accumulation de « je t’attrape, tu m’échappes », qui à la longue fini par lasser. Surtout quand vient s’agréger au fur et a mesure qu’on avance dans le roman un nombre de personnages qui rend la forêt aussi fréquentée qu’une discothèque un samedi soir .  Les deux fuyardes récupèreront même sous leur aile une gamine qu’elles arracheront aux griffes de producteurs de crack ! ca c’est pourdeaver la touche émotion .


A cela s’ajoute des tueurs qui sont un peu trop intuitifs , devinant systématiquement le raisonnement et donc les choix de leurs proies, un personnage dont la psychologie va radicalement être différente sur la dernière partie du roman, et une fin qui donne l’impression d’être expédiée, comme si Jeffery DEAVE , au sortir de cette forêt, ne savait plus vraiment que faire de ses personnages.


Au final cela nous donne un roman certes maitrisé, mais qui , au lieu de transporter son lecteur, fini par  lui donner un point de coté et à le perdre au milieu des bois.


Un roman à vous recommander si vous avez du temps à perdre dans un train ou un avion, mais un roman qui ne marquera pas vos souvenir de lecteur au-delà de sa lecture.

 

En partenariat avec:

 

Logo_Babelio_new.png

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs Américains
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 15:37

 

MICK HERRON

EDITIONS PRESSE DE LA CITE

 

traduction:Samuel SFEZ

 

la maison des tocardsQue l’on soit amateur ou non de romans et de films d’espionnage, nous avons tous des stéréotypes bien encrés dans nos mémoires de cet univers particulier, fait d’ombres et de silences, de  trahisons et de complots.


Le temps de la guerre froide, celui de ce monde multipolaire dans lequel nous vivons aujourd’hui offre une source inépuisable de scénarii pour des auteurs qui savent offrir à leurs lecteurs une vie d’aventures par procuration, où le bien triomphe toujours à la fin.


Dans ce domaine de grands noms ont apporté leur pierre à l’édifice de notre imaginaire. De William Le Queux au début du XX siècle, à Ian Flemming en passant John Bucan , sans oublier John Le Carré ou Gérard de Villiers, tous ont contribué à forger l’image de l’espion ne pouvant compter que sur lui-même, animal au sang froid ayant une parfaite maîtrise de soi et faisant face à toutes les situations. Bien sûr avons-nous retenu les gadgets de James Bond et l’ingéniosité d’un Jason Bourne. Bien sûr avons-nous compris qu’un espion ca bondissait, ca courrait et ca dansait un tango perpétuel avec la mort et qu’il s’en sortait toujours.


Alors sans doute est-il temps pour vous de pénétrer dans l’univers de Mick HERRON. Un univers où ne brille pas le flamboyant, où le temps ne court pas après lui-même, et où l’envers du décor est sombre, sent le désœuvrement et où la mort sociale étouffe peu à peu votre existence.


Vous êtes vous déjà demandé si parfois des opérations pouvaient échouer ? ce qu’il pouvaitimg_64571.jpg advenir de l’espion qui aurait pu foirer son coup ou péter un plomb au point de représenter un poids inutile pour l’administration qu’il est censé servir ?


Peut être, en vous baladant dans les rues de Londres, avez-vous pris le temps de vous assoir quelques instants sur un banc, devant une maison anodine. Peut être avez-vous vu alors en sortir un individu venant directement s’assoir à vos côtés dans une posture intimidante au point que vous avez finalement préféré vous lever et décamper au plus vite. Sans doute vous étiez vous, sans le savoir, posté trop longuement devant Slough House, la maison des tocards !


Car c’est là, dans cette banale demeure que résident les loosers du MI5. Ces agents  qui a un moment ou à un autre on planté une mission ou se sont rendus inutiles par une coupable addiction. Cantonnés à exécuter un boulot ingrat de gratte papier, à relire des échanges téléphoniques, les tocards de l’espionnage ressassent leur échec personnel comme on mâche une feuille de coca. Sauf que le suc qu’ils en tirent est d’une acidité particulièrement corrosive qui les ronge  de l’intérieur à petit feu.


balCondamnés, pas tout à fait morts, plus vraiment vivants, parqués là par une administration qui refuse de donner le coup de grâce en les virant, les laissant prendre eux même le soin de se suicider professionnellement en démissionnant, ils traînent leur faute sans échappatoire, sans possibilité d’expiation.


Dans cette maison où on se parle peu tant chacun est un miroir  renvoyant l’échec pour l’autre, on vit dans ce temps figé qui n’offre aucune perspective.


Du moins jusqu’à cette vidéo diffusée sur internet qui brutalement va faire la une des médias. Sur celle-ci apparait un jeune homme, attaché et bâillonné et un message qui annonce qu’on lui tranchera la tête dans 48h.


Pour River Cartwright l’occasion de la rédemption s’offre finalement peut être à lui de manière inespirée.hostel1-2 Accusé à tord d’être à l’origine d’une bavure lors de la simulation d’une opération anti-terroriste, celui va entrainer à sa suite ses collègues du placard pour essayer de sauver le jeune otage d’une mort annoncée.


Mais  il suffit parfois de bouger légèrement une pièce d’un plan savamment construit pour que celui-ci vacille et ne manque de s’écrouler. Et lorsque l’ on est un tocard on est bien sûr le dernier au courant des intérêts et des enjeux d’une affaire en cours. Nos has been l’apprendront très vite à leurs dépends.


Si le thème de ce roman aurait pu prêter à l’écriture d’une histoire riche en situations cocasses et pleine d’humour, il n’en est absolument rien dans le livre de Mick HERRON. Au contraire, il s’agit d’un roman sombre, noir,  un vrai roman d’espionnage, avec ses drames et ses rebondissements.


Herron.jpgL’intelligence de HERRON est de construire son roman autour de personnages en négatif. Des hommes et des femmes brisés par une faute, des damnés qui se lanceront dans cette aventure comme une fuite en avant pour réparer une erreur qui ne peut plus l’être. Des personnages d’une grande profondeur psychologique qui donne au roman, son ton si particulier et l’emprunt de beaucoup d’émotions.


Tout en gardant les spécificités d’un bon roman d’espionnage, Mick HERRON en revisite le genre. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il le fait avec une vraie réussite.


Si vous aimez les romans d’espionnage, essayez celui-ci , qui sort des sentiers battus et qui vous offrira une vision plus humaine de cet univers du secret.


Une bonne surprise de ce début d’année 2012.

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs Britanniques
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 15:06

David CARKEET

 Editions SEUIL

 

 

la peau de l'autreQui n’a pas rêvé de changer de vie ? Qui n’a pas un jour envié la vie d’un autre ? De se mettre dans sa peau pour exister autrement ?

 

Et bien certainement pas Denny Braintree , journaliste obèse , chroniqueur pour une revue dédiée au modélisme ferroviaire,   qui considère le monde comme une aire de jeux et la vie comme une source d’amusement.

 

Pourtant, il arrive parfois  que la vie , au détour d’un virage , vous fasse prendre une direction que vous n’aviez pas souhaitée de prime abord.  En glissant sur la chaussée verglacée et en percutant le terre-plein recouvert de neige, Denny va atterrir bien malgré lui dans la peau d’Homer.

 

Les choses semblait- il, n’avaient pourtant pas changé. Légèrement commotionné, il avait été conduit à l’hôtel du coin, où Betsy la réceptionniste, vielle dame aveugle et avenante, lui avait prêté une chambre pour la nuit. Mieux, une certaine Marge s’était faite entreprenante depuis son arrivée à l’hôtel, n’hésitant pas à pénétrer dans sa chambre pour lui laisser entrevoir une nuit tumultueuse. Si malgré ses 150 kilos il était encore capable de séduire une femme, c’était bien que les choses n’allaient pas si mal que ca !

 

 Bien sûr, il avait été déçu par la suite de constater que la belle s’était envolée le temps qu’ilmodelisme.jpg aille acheter des préservatifs .Mais après tout, on ne gagne pas à tous les coups.

 

Ce n’est que le lendemain, à l’aéroport, que subrepticement  la perspective du film de son existence allait changer d’angle, que la vie de Denny allait se muer en celle d’Homer.

 

Quand il voit deux policiers s’avancer vers lui, il  ignore encore qu’ils sont à sa recherche. Car Marge, la nymphomane vaporeuse a disparu. Tout laisse à penser qu’elle a été victime d’un homicide, balancée par-dessus le balcon de la chambre qu’occupait Denny.

 

  C’est donc un meurtrier qu’ils sont venus serrer. Mais si pour Lance , Denny semble correspondre au portrait qui leur a été dressé de l’occupant de la chambre, Nick , son coéquipier responsable de l’enquête, reconnait en lui une vieille connaissance perdu de vue, son ami Homer Dumpling.

 

Ce bon vieux Homer! Musicien virtuose, capable de réparer n’importe quel instrument de musique, qui était parti trois ans plus tôt sans un mot, sans une explication. Le voilà donc de retour ! Certes sa voix à un peu changé, mais c’est toujours le même !

 

Photos-instruments-3.jpgPlanté comme un aiguillage au milieu d’une voie ferrée, Denny qui a compris la motivation des deux policiers, va donc bifurquer sur ce quiproquo pour s’engager sur les rails de la vie d’Homer. En se réfugiant ainsi dans son existence il évitera de se retrouver au cœur d’une histoire où il aurait  à jouer le mauvais rôle.

 

Mais rentrer dans les pas d’Homer est un jeu d’équilibriste où la chute menace à chaque instant. Ce défi permanent plait cependant à Denny qui trouve un certain plaisir à être toujours sur la brèche et à devoir improviser un scénario qui ne doit pas avoir de failles. Et quand il frôle la catastrophe, il  s’amuse de son sens de la réactivité pour ne pas tomber.

 

Car David Carkeet nous peint un drôle de personnage. Une sorte d’homme enfant, qui auraitCarkeet-JPG du mal à grandir et qui se retrouve de l’autre côté du miroir, dans une autre vie, celle d’un adulte aimé et reconnu quand lui n’a été que raillé tout au long de sa vie.

 

Enfermé dans sa bulle, il regarde la vie avec détachement, comme un spectacle, y puisant juste  l’inspiration d’un  scénario à reproduire dans son univers de modèle réduit, plus réel pour lui que le monde des hommes. Mais ce transfert d’identité va lui révéler une autre facette de lui-même et lui faire prendre conscience que finalement peut être , il y a, lui aussi, une place.

 

David Carkeet nous livre un roman plein d’humour, où les rebondissements ne manquent pas. Auteur déjà de 5 romans, «  La peau de l’autre » est le premier publié en France. Un auteur prometteur dont on attend déjà le prochain roman pour prendre la mesure de son univers romanesque.

Repost 0
Published by La petite souris - dans Auteurs Américains
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 14:31

lapetitesourisSi février n'est pas un mois propice à la lecture je veux bien me suicider en me précipitant tête la première dans une tapette à souris !!  A croire que les éditeurs ont une grenouille plus efficace que Météo France pour prevoir le temps qu'il fera à l'avance, car nul doute qu'avec toutes ces nouveautés à paraitre ils avaient vu le froid venir !! Alors gavons nous mes amis de ces bons livres !

 

 

 

Editions LA TENGO

 

balance-dans-les-cordes.gif

 

" Balancé dans les cordes" de Jérémie GUEZ le 29 février

 

Tony est un jeune boxeur ; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l’écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l’un d’entre eux la bat et l’envoie à l’hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n’est jamais gratuit. La faveur demandée à un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers…

 

 Note de La Petite Souris :

Vous le savez si vous êtes un habitué de mes chroniques nouveautés, il est rarissime que je m'attarde sur un roman à paraître avant de l'avoir lu, réservant plutôt mon avis dans une éventuelle chronique de lecture. Pourtant aujourd'hui je vais faire une exception pour le dernier roman de Jérémie GUEZ.

Il y a un an tout juste je chroniquais sur ce blog  " Paris la nuit " de Jérémie GUEZ ( en cliquant sur le nom vous accedez à ma chronique du roman). La lecture de ce livre fut pour moi une incroyable découverte, et un véritable coup de coeur, le seul d'ailleurs en 2010 malgré les nombreux romans de qualité lus tout au long de l'année écoulée.

 

Impressionnant par sa maîtrise et son sens de la narration, ce livre bouleversant et noir m'a fait l'effet d'une claque. Et c'est sans surprise qu'il a rencontré un vrai succès auprès de la critique et des lecteurs. Quand on sait que Jérémie n'a que 24 ans  on imagine la carrière prometteuse qui l'attend. Des mois que je piaffais  d'impatience en attendant la parution de son nouveau roman. Enfin le moment de le découvrir arrive!


 Vous vous doutez bien qu'il sera très prochainement chroniqué sur PASSION POLAR ( ainsi que chez mon pote Pierre de BLACKNOVEL) ! En attendant, notez bien la date de sa parution, mais je vous le rappellerai de toute façon. Et si d'aventure vous n'aviez pas encore lu son premier roman " Paris la nuit" vous pouvez encore vous le procurer aux Editions LA TENGO ( à moins de 15 euros) avant sa parution prochaine en mars chez " J'AI LU".

 

Un auteur à découvrir absolument!

 

 

Editions POINTS

 

un-long-silence.jpg

«  un long silence » de Mikal GILMORE le 01/02

 

Gary Gilmore est l’un des condamnés à mort les plus célèbres des États-Unis. Condamné pour homicides en 1976, il provoque l'étonnement du pays en réclamant à grands cris la peine capitale, alors abolie depuis dix ans et tout juste rétablie. Il sera fusillé cinq mois plus tard.

Dans Un long silence, son petit frère Mikal Gilmore, le benjamin de la fratrie, enquête sur sa famille, berceau de haine et de folie. Il en dévoile les secrets infâmes, pour essayer de comprendre enfin d’où vient le mal qui coule dans les veines des siens et qui continue de le hanter.

 

Editions POINT DEUX

 

9782363940599

 

«  meurtriers sans visage » d’ Henning MANKELL le 09/02


La première enquête du désormais célèbre Kurt Wallander.
Dans une ferme isolée de Suède, un couple retraités est sauvagement assassiné. Avant de mourir, la femme murmure un mot : "étranger". Il n'en faut pas plus pour qu'une vague de violence se déclenche contre les demandeurs d'asile d'un camp de réfugiés de la région. Wallander va devoir agir vite, sans tomber dans le piège de la xénophobie ambiante qui brouille les pistes

 

9782363940667_1_75.jpg

« Les neufs dragons » de  Michaël CONNELLY le 09/02


Un inédit en poche exceptionnel pour la collection Point Deux : la dernière enquête de Harry Bosch, par Michael Connelly.
Son enquête sur un meurtre dans le quartier chinois ne fait que commencer, mais Harry Bosch a déjà une piste : les activités de racket des triades locales. Un coup de fil anonyme au commissariat semble confirmer sa théorie. Préoccupé par cette affaire, Bosch ne prend pas le temps de lire le message vidéo envoyé par sa fille la veille au soir. Elle a 13 ans et vit justement à Hong Kong avec sa mère. Quand il ouvre le message, le pire cauchemar de sa vie commence.

 

FOLIO POLICIER

 

le-faucon-maltais.gif

«  le faucon maltais » de Dashiell HAMMETT le 09/02

 

Quelle est cette mystérieuse statuette noire qui attise tant les convoitises ? Pourquoi certains sont-ils prêts à risquer leur vie pour la posséder ? Lorsque Miles Archer, son associé, est tué lors de ce qui ne devait être qu’une banale filature, le privé Sam Spade reprend l’enquête.
Il n’a aucune idée de ce dans quoi il vient de mettre les pieds ! Il lui faudra tout son flegme et une bonne dose de cynisme pour résister aux femmes fatales, à la police et aux gangsters de tous poils qui aimeraient bien mettre un terme à sa carrière et l’empêcher de retrouver le faucon maltais...

 

lintrouvable.jpg

« L’introuvable » de Dashiell HAMMETT le 09/02

 

Clyde Wynant, un inventeur excentrique n’a pas donné de ses nouvelles depuis une dizaine d’années...
Pourquoi tout le monde le cherche-t-il tout à coup ? Son ex-femme, sa fille... Est-ce au nom du bon vieux temps ou plus prosaïquement pour une histoire d’argent ? Apparemment seul son avocat sait comment le joindre et, coïncidence, il est justement à New York, tout comme Charles, ancien détective privé qui aurait bien aimé pouvoir profiter de ses vacances avec sa femme, plutôt que d’être mêlé aux problèmes de la famille Wynant.
Pourtant quand le corps de la secrétaire et maîtresse de l’inventeur est découvert criblé de balles, en bon détective qui se respecte, Charles se sent obligé de mettre son nez dans cette histoire...

 

jungle-rouge.jpg

«  jungle rouge » de Kent HARRINGTON le 09/02


En revenant vivre au Guatemala, le pays de sa mère, Russell Cruz-Price espérait donner un sens à sa vie.
Avide de rencontres et d’expériences, il se laisse entraîner par un jeune archéologue peu scrupuleux au coeur de la jungle, dans la quête d’une légendaire statue précolombienne. S’il est imprudent en amitié, Russell l’est encore plus en amour : il devient l’amant de Béatrice, la femme de l’ambitieux général Selva, candidat à l’élection présidentielle. Pion sur l’échiquier politique d’un Guatemala au bord du chaos, Russell se retrouve engagé dans une partie dangereuse dont les enjeux le dépassent.

« Quai des enfers » d’Ingrid ASTIER le 09/02

 

Editions POCKET

 

la-prophetie-Charlemagne.jpg

«  la prophétie Charlemagne » de Steve BERRY le 09/02


An 1000. Aix-La-Chapelle. Othon III, roi de Germanie, pénètre dans le tombeau de Charlemagne, inviolé depuis 814. Parmi de nombreuses reliques, il y découvre un étrange manuscrit, couvert de symboles inconnus. 1935. Allemagne. Himmler crée un groupe spécial d'archéologues et d'ésotéristes chargés de se pencher sur les racines de la race allemande, des Aryens aux chevaliers teutoniques. Dans la sépulture d'un proche de Charlemagne, ceux-ci trouvent un manuscrit montrant les mêmes symboles que ceux découverts neuf siècles plus tôt à Aix-la-Chapelle. 2008. Afin d'élucider la mort mystérieuse de son père, Cotton Malone va devoir déchiffrer les énigmes entourant ces deux manuscrits. Du coeur de l'Allemagne aux glaces de l'Antarctique, en passant par un monastère de la région de Toulouse, c'est un puzzle passionnant qui l'attend, à travers l'histoire, les cultures et les civilisations.

 

autopsies.jpg

«  autopsies » de Kathy REICH le 09/02

 

Temperance Brennan revient à elle, ligotée au sol, enfermée dans un lieu exigu et glacial. Difficile de se rappeler les événements qui l’ont conduite jusqu’ici. Mais, peu à peu, les souvenirs refont surface, et Tempe va reconstituer, pièce après pièce, le puzzle de sa mémoire…

 

Tout a commencé lorsqu’à la demande du coroner du Québec, elle a été chargée de transporter à Chicago la dépouille de Rose Jurmain, conservée jusqu’alors à l’institut médicolégal. Une fois sur place, Tempe apprend de l’avocat de la famille Jurmain qu’un coup de téléphone anonyme l’a accusée d’avoir bâclé, voire falsifié, l’enquête sur la mort de cette femme. Qui peut chercher à lui nuire ainsi ? C’est le médecin examinateur du comté de Cook qui va hériter du corps en même temps que de l’affaire Jurmain.

 

De retour à Montréal, Tempe se voit confier d’autres enquêtes, d’autres cadavres, qui semblent toutefois la ramener à celui de Rose Jurmain. Les affaires pourraient être liées, mais son intuition et son savoir-faire sont de nouveau mis en doute. Serait-elle moins efficace, moins précise, en raison du harcèlement dont elle est victime ? Ou de ses histoires de coeur ? Il semble surtout que quelqu’un ait tout intérêt à saboter son travail…

 

la-prime.jpg

«  la prime » de Janet EVANOVICH


Stéphanie Plum, l’héroïne des polars de Miss Evanovich, pourrait être la copine idéale, ou presque. Elle est drôle, insolente, complètement farfelue, un brin gaffeuse mais dans le fond terriblement efficace. Bref, notre chasseuse de primes est irrésistible. C’est ce qui explique sans doute l’incroyable succès de ses enquêtes, dont La prime (mission : retrouver un flic en cavale, accusé de meurtre) est le premier volet. A lire d’une traite.

 


ceremonies.jpg


«  Cérémonie » de Richard MONTANARI le 09/02

 

La période de Noël ne s'annonce guère féerique pour Jack Paris, de la police de Cleveland. Il ne seremet pas de l'assassinat de son ami l'inspecteur Michael Ryan, retrouvé mort dans une chambre d'hôtel sordide après avoir été accusé de corruption. Malgré ses efforts, Paris, obsédé par l'affaire, n'a pas réussi à blanchir Ryan ni à élucider les circonstances de son décès. Et voici qu'une nouvelle affaire l'attend : une série de meurtres particulièrement atroces à laquelle il doit trouver un sens. Les victimes semblent avoir pour seul rapport la mise en scène macabre dans laquelle elles sont retrouvées. Mais un autre lien ne va pas tarder à apparaître : Michael Ryan.

 

moisson-de-sang.jpg

«  moisson de sang " de haron BOLTON le 09/02

 

En emménageant aux abords d'un cimetière dans une petite ville de campagne, la famille Fletcher pensait trouver la quiétude. Seulement, à Heptonclough, on n'apprécie guère les nouveaux venus et la famille Fletcher n'échappe pas à la règle. Si les habitants se montrent courtois voire amicaux, leurs sourires de façade cachent des sentiments plus troubles. Et l'intérêt que certains portent à Millie, la cadette, âgée de 2 ans est pour le moins… déconcertant. Son frère Tom, lui, est persuadé qu'une étrange fillette les épie en permanence depuis le cimetière. Mais s'agit-il vraiment d'hallucinations ? Pour Evi Oliver, la psychiatre qui le suit, le doute s'instaure. Quant au nouveau pasteur de la paroisse, il doit admettre avoir assisté à des phénomènes perturbants dans son église…

 

vengeances-romaines.jpg

«  vengeances romaines » de Gilda PIERSANTI le 09/02

 

Le matin du nouvel an, une femme disparaît. Une année auparavant, à Rome, une autre femme a disparu, mais sa fille refuse toujours de le déclarer à la police… Le début d'une nouvelle saison meurtrière ? D'une affaire à l'autre, l'inspecteur Mariella De Luca et sa coéquipière la belle Silvia Di Santo démêlent bientôt un terrible écheveau, où s'entrelacent règlements de comptes familiaux, problèmes d'argent et intrigues politiques. Où surtout, chaque fois, une voix absente semble chercher à se faire entendre… pour crier vengeance.

 

intrusion.jpg

« intrusion » d’Elena SENDER le 09/02

 

Brillante neuropsychiatre, spécialiste des troubles de l'âme, Cyrille Blake reçoit un nouveau patient : Julien Daumas. Très séduisant, mais obsessionnel, impulsif, le regard inquiétant. D'emblée, il la tutoie, lui dit qu'il la préférait avec ses cheveux blonds. Cyrille est pourtant sûre de n'avoir jamais vu cet homme. En vérifiant dans ses dossiers, elle doit se rendre à l'évidence : elle l'a soigné lorsqu'elle terminait son internat de médecine. Comment peut-elle ne plus s'en souvenir ? Déstabilisée, Cyrille fouille son passé et découvre l'impensable : elle a oublié des pans entiers de son existence. C'est incompréhensible. D'autant qu'au même moment, des événements inhabituels surviennent autour d'elle. Epiée en permanence, traquée jusque dans son appartement, Cyrille croit devenir folle ! Il faut qu'elle retrouve la
mémoire. Coûte que coûte. Sauf que dans certains cas, il vaut mieux ne jamais se souvenir car, parfois, l'oubli est la seule solution pour continuer à vivre.

 

le chemin des faux serments

" le chemin des faux serments" deDenis LEPEE le 09/02

 

Alors qu'un ancien ethnologue, Gabriel Beauvisage, vit retiré dans une île perdue de Floride, une avocate new-yorkaise le débusque pour lui annoncer une nouvelle stupéfiante : il est le légataire universel d'un homme d'affaires, Byron Grove. Il hérite de sa fortune à une condition : élever son fils de 8 ans. Gabriel est déchiré : Byron a été son meilleur ami, son frère d'adoption, mais par la suite, il est devenu son ennemi juré. A cause de lui, Gabriel a été condamné injustement à 5 ans de prison et a perdu sa femme. Il accepte, finalement, de s'occuper de l'enfant. Mais à peine arrive-t-il à New York qu'on essaie de l'assassiner. Traqué par le FBI et par une mystérieuse association, il est contraint de se lancer sur la trace de Byron Grove pour désamorcer les menaces pesant sur Conrad, sur lui-même et sur ceux qu'il aime.

 

Editions JIGAL

 

le cramé

«  le cramé » de Jacques Olivier BOSCO le 15/02


Deux ans que le Cramé et sa bande, un vrai commando, braquent les banques et vident les coffres avec une détermination et une efficacité redoutables...
Deux ans qu'ils se moquent du monde et que la police est sur les dents. Jusqu'à ce qu'un traître les balance dans les filets de Fabiani, le chef de l'Antigang, qui à l'issue d'un braquage en laisse plusieurs sur le carreau et colle le Cramé au placard. Mais celui-ci n'a qu'une idée en tête : se faire la belle... et retrouver l'enfoiré qui les a donnés ! Après une évasion rocambolesque, il infiltre le commissariat de Saint-Denis et se retrouve bien malgré lui dans la peau d'un flic à la recherche d'un môme disparu.
Mais en ressuscitant ses cauchemars de gamin des quartiers, le pire devient alors possible... Le problème avec le Cramé, c'est que même l'enfer ne veut pas de lui !

 

Editions 13ème NOTE

 

Un gringo dans la sierra madre

«  un gringo dans la sierra madre » de Richard GRANT 


« Si vous grimpez dans ces montagnes, ce quevous allez trouver, c’est la mort. Beaucoup demorts. Le dernier endroit où vous ayez envie devous rendre, c’est le cœur de la Sierra Madre; là-bas, on vous tirera dessus sans se poser de questions. Et le type qui vous tirera dessus affichera sûrement encore le sourire avec lequel ilvous a dit bonjour. » Joe Brown l’avait prévenu, mais la fascination malheureuse de Richard Grant pour ces montagnes mexicaines qui s’étendent sur 1300 km au sud de la frontière avec les États-Unis, reliant les États de Sonora et de Durango, était la plus forte. Il lui fallait partir. Ces reliefs volcaniques élevés de 3000 mètres lui donnaient le vertige, ces barrancas l’appelaient, la Nature y était trop puissante et trop belle. Là-bas, il allait aussi trouver des tribus indiennes insoumises : Huichols sous l’emprise du peyotl ou Tarahumaraschers à Antonin Artaud, vêtus de pagnes, habitant des grottes saisonnières, souvent ivres mort, amateurs de rat rôti, d’écureuil ou de vautour bouilli. Surtout, Richard allait rencontrer les narcotraficantes, chaînes en or sur la poitrine et bottes en peau d’autruche aux pieds, venus faire bénir leur marijuana, héroïne, ou cocaïne dans les sanctuaires de leur saint patron, Jesus Malverde. Dans la Sierra, l’étranger apprendra qu’on devient un homme après en avoir tué un autre. Richard est un gringo, donc a priori une proie. Mais de l’Enfer il reviendra vivant, sans doute plus fort d’avoir survécu à l’incroyable.

 

Editions GALMEISTER

 

feroces--jpg

«  féroces infirmes revenant des pays chauds » de Tim ROBBINS le 02/02


Switters, agent peu conventionnel de la CIA, épicurien à la libido débridée, se rend dans la forêt amazonienne pour libérer le perroquet de sa grand-mère, grande prêtresse du piratage informatique. Il y sera victime d’un sortilège lancé par un étrange chaman à la tête en forme de pyramide. Rendu infirme par cette malédiction, Switters échoue au Moyen-Orient chez des nonnes militant pour la contraception. Il y découvrira l’amour, ainsi qu’une prophétie mystérieuse jadis dictée par la Vierge à Fatima et qui contient le secret d’un nouvel ordre mondial.


De l’Amazonie au Vatican, ce roman d’aventures de Tom Robbins est une épopée picaresque balayant d’un trait de plume plein d’humour quelques-uns des plus grands mystères de l’humanité

 

 

Editions ATELIER IN8

 

moskova.jpg

«  Moskova » d’Anne SECRET le 09/02


9 novembre 1989. Durant une nuit de liberté vécue comme une ivresse, le Mur de Berlin tombe et les Allemands de l'Est, incrédules, passent à l'Ouest sous les acclamations. Des personnages de l'ombre, des transfuges, des agents dormants se retrouvent projetés sous la lumière crue du nouvel ordre mondial. Anton fuit la ville réunifiée pour gagner le quartier parisien de la Moskova. C'est un homme porteur d'un lourd secret qui débarque dans ce secteur aux fenêtres murées promis à la démolition. Ici aussi, la révolte gronde.

 

Editions RIVAGES

 

rendez-vous-avec-un-spectre.gif

«  Rendez vous avec un spectre » de  Ronald Hugh MORRIESON le 01/02


Un inédit, dans la lignée des grands romans noirs de l’âge d’orLe dimanche après-midi, Mervyn Toebeck entra dans sa vie par effraction.Pour Cedric, gamin de quinze ans qu’on surnomme « le Professeur » et qui vit mal d’avoir pour père un original dont toute la ville se moque parce qu’il construit une tour, la vie ne sera plus jamais pareille.
Car Mervyn Toebeck et son inquiétant acolyte, « le Spectre », lui font découvrir un univers nouveau et terrifiant : celui du vol, du trafic d’alcool frelaté, du chantage… Happé par cette spirale, et ne sachant plus comment se débarrasser de ses deux « amis » de plus en plus envahissants, Cedric se retrouve confronté à des dilemmes de plus en plus cornéliens : d’un côté il a bon fond et n’éprouve aucune attirance pour le crime, mais de l’autre, il vit mal d’être marginalisé dans la petite ville où il habite et qui fit subir à sa famille de graves préjudices qu’il est tenté de venger.
Lorsqu’une terrible machination ourdie par les trois jeunes gens tourne mal et que le Spectre disparaît, il semble que l’irréparable se soit produit. Cedric sombre dans la paranoïa. C’est alors qu’en haut de la tour de son père apparaît un mystérieux guetteur…Peinture d’une petite ville étouffante dans la lignée des grands romans noirs de l’âge d’or, mais aussi du monde frustrant d’un adolescent qui, las de se réfugier dans ses livres, décide de vivre l’aventure pour de vrai, Rendez-vous avec un spectre est le deuxième roman du Néo-zélandais Ronald Hugh Morrieson publié chez Rivages après L’Epouvantail.

 

contrebandiers.gif

 

«  Contrebandiers » de Marc BOULET  le 01/02

 

« JE SUIS UN MONSTRE.
Je suis un assassin. Peut-être avez-vous entendu parler de mes crimes dans la presse ? Toutefois, mon nom, Marc B., ne vous dit sans doute rien, puisque la police n’a jamais réussi à nous identifier mes complices et moi… » Au départ simple caméraman pour films pornos, Marc B., un Français expatrié à Hong-Kong, ne tarde pas à arrondir ses fins de mois en faisant de la contrebande d’or, de bijoux ou de drogues.
Il faut dire que l’Asie en plein boom offre tellement d’opportunités à qui sait se montrer un peu débrouillard ! De fil en aiguilles, de Chine en Inde en passant par la Thaïlande, Marc B., happé par l’ambiance corruptrice de l’Extrême-Orient, va s’enfoncer dans une perversité de plus en plus vénéneuse jusqu’à perdre tout sens moral. C’est que dans ce domaine-là aussi, les dragons asiatiques sont à la pointe du progrès

 

el-bronx.jpg

«  El Bronx » de Jérôme CHARYNE le08/02


Isaac Sidel, personnage emblématique de l'univers de Jerome Charyn, est revenu après une période d'absence romanesque. On l'avait connu inspecteur puis commissaire de police ; une irrésistible ascension l'a propulsé maire de New York, presque malgré lui. Il rêve de sortir les enfants des quartiers pauvres de l'engrenage de la violence et du crack pour les ramener sur les bancs de l'école grâce à « Merlin », un programme de développement éducatif.
Dans l'immédiat, il doit résoudre le problème des Yankees, les joueurs de base-ball du Bronx ; ils se sont mis en grève, ce qui menace de faire exploser le quartier qui n'a pas besoin de ça. En effet, avec la pauvreté grandissante, des gangs et des flics ripoux s'y affrontent. Cette guerre sanglante est chroniquée par Angel, alias Aliocha, un gamin latino qui peint des fresques extraordinaires en hommage à ses potes tombés sur le champ de bataille. Il signe d'un « A » caractéristique, et Isaac, frappé par la beauté de ces oeuvres, voudrait bien mettre la main sur lui pour en faire son joker dans son combat contre la violence et l'illettrisme. Mais même pour l'ancien commissaire, il devient de plus en plus difficile de distinguer amis et ennemis dans la jungle urbaine...

 

baby-boom.jpg

«  Baby boom » de Jean VAUTRIN le 08/02


Les personnages de ce livre entreprennent tous une quête ô combien humaine et pourtant semée d'embûches : le bonheur. Des personnages comme cette petite fille qui croit tuer les hommes rien qu'en les regardant. Ou ces Américains qui veulent un enfant et jouent avec un bébé de chiffon. Ou ce garçon qui s'appelle Henri et en a « marre d'attendre l'eau chaude » et voudrait être aimé par ses parents « tout simplement comme un connard de son âge ». Et il y a aussi le « Pogo aux yeux rouges », et Lucette qui mange des bonbons et a dû devenir quelqu'un en rêve parce que sa vie faite d'« amour-tirelire » n'est pas vivable.

 

swing.jpg

« Swing » de Rupert HOLMES le 08/02


Saxophoniste et arrangeur de talent, Ray Sherwood sillonne les États-Unis avec l'orchestre de Jack Donovan. En 1940, alors que l'Europe est à feu et à sang, l'Amérique vit encore au rythme du swing. A l'hôtel chic où il séjourne près de San Francisco, Ray reçoit un message d'une inconnue qui le convoque à un mystérieux rendez-vous sur « l'île au Trésor ». Cette île est une véritable ville flottante érigée au milieu de la baie pour y accueillir l'Exposition internationale du Golden Gate.
Ray ne tarde pas à succomber au charme de Gail Prentice, la jeune inconnue qui se révèle être la lauréate d'un concours de musique lancé par le pavillon du Japon. Il est flatté qu'elle lui demande d'écrire l'arrangement de Swing, la pièce qu'elle a composée. Mais à peine Ray s'est-il lancé dans l'entreprise qu'une cascade d'événements étranges et violents s'abat sur lui.
A commencer par le corps d'une jeune femme qui s'écrase à ses pieds du haut d'une tour de 150 mètres. Accident, suicide ? Ou meurtre ?
Ray croyait bien connaître la musique, mais il va devoir interpréter une partition pour crime et orchestre au tempo un peu trop rapide pour lui.

 

borderline.jpg

«  Borderline » de Jonahan BUCKLEY le 01/02


Sur une plage au sud de l’Angleterre, un chien et son maître découvrent un cadavre rejeté par la mer.
Un policier est chargé de reconstituer le passé de la victime, Henry, un vagabond, qui après avoir erré plus de vingt ans dans la région, s’était installé dans la petite ville balnéaire.
Pourquoi et par qui Henry, identifié grâce à ses vêtements, a été tué ?
L’enquête s’ouvre, se ramifie, s’épaissit. Les faux-semblants s’accumulent.

 

Editions ZULMA

 

nul-n-est-a-l-abri-du-succes.jpg

«  nul n’est à l’abri su succès » de Pascal GARNIER 


« Je suis riche et célèbre. Dorénavant, il m'est interdit de me plaindre. » Jean-François Colombier, écrivain modeste, reçoit à cinquante ans un prestigieux prix littéraire. Sa rencontre impromptue avec le succès bouleverse ses habitudes de double divorcé alcoolique et désabusé. Pour couronner le tout, il tombe amoureux d'une riche et ravissante jeune fille, qui le lui rend bien. Les voilà bientôt mariés. Mais que faire du fric, de la célébrité et de l'amour, lorsqu'on a perdu la jeunesse ?
C'est auprès de son fils dealer, musicien et drogué, que Jeff cherche la réponse. Cependant, cette escapade au royaume de la jeunesse risque de se révéler mortelle pour le vieil écrivain.
Noir et comique, juste et excessif, un polar aux délicieux accents ironiques.

 

cartons.jpg

«  Cartons » de Pascal GARNIER le 02/02


Tout commence par un déménagement – cette « catastrophe naturelle » : Brice, illustrateur de livres pour la jeunesse et compagnon de la dive bouteille, quitte son appartement lyonnais pour une grande maison plutôt isolée à la campagne. Il a choisi l’endroit avec son épouse journaliste d’ailleurs partie quelque part en Égypte.
Esseulé, sans nouvelles d'Emma, Brice s’abandonne peu à peu au désespoir en squatteur de son propre logis, ne sortant plus guère du garage où sont entassés les cartons qu’il éventre au petit bonheur. Les évocations d’Emma, l’attente d’un appel qui ne vient pas, et la rencontre de Blanche, une étrange femme-elfe sans âge, sorte de spectre de l’enlisement provincial, ponctuent cette dégringolade dans l’enfer des cartons.
Tout se précipite bientôt et le roman d’atmosphère vire au roman noir. En maître absolu du genre, Pascal Garnier nous réserve une grave, terrible surprise, qu’on soupçonne et refuse longtemps, comme s’il avait écrit ces pages intenses depuis l’au-delà routinier de la vie : rien d’autre qu’une histoire de cartons par où tout commence et tout s’achèvera.

 

Editions LIENA LEVI

 

dernier-refrain-a-Yspahan.gif

«  Dernier refrain à Yspahan » de Naïri NAHAPETIAN le 02/02


Roxana, célèbre chanteuse de variété, a quitté l’Iran après la chute du Shah quand la République islamique a interdit aux femmes de chanter en public.
Revenue dans sa ville natale d’Ispahan pour une représentation secrète, elle est assassinée dans un théâtre désaffecté. Sur la scène du crime ont été placées des tulipes en soie, symbole des martyrs de la révolution. Vingt-quatre heures après sa mort, une jeune chanteuse ispahanaise est elle aussi tuée, cette fois dans le parking du dispensaire où exerce Mona, sage-femme militante et amie d’enfance de Roxana.
Près de son corps, un bouquet de tulipes. Qui a voulu réduire à jamais ces femmes au silence ? Et cette mise en scène digne d’un tueur en série cherche-t-elle à masquer des crimes politiques ? Ce sont les questions que se pose Mona, dont l’appartement semble avoir été visité au lendemain du deuxième meurtre. Quant à Narek, le jeune journaliste héros de Qui a tué l'ayatollah Kanuni?, c’est le ministère de l’Orientation islamique qui lui a demandé de couvrir cette affaire.
Sans doute un prétexte pour l’éloigner des manifestations de Téhéran contre la fraude électorale, mais pouvait-il refuser… Comme dans son précédent roman, Nairi Nahapétian aborde des thèmes forts de l’actualité iranienne : la condition des femmes, la corruption des gardiens de la révolution (pasdaran), la fraude électorale de 2009, et la résistance de la population iranienne, quel qu’en soit le prix à payer.

 

le-jeu-du-pendu.jpg

 

«  Le jeu du pendu » d’ Aline KINER


Un paysage tranquille de Lorraine, à l’abri du ciel et du vent. Mais l’impression est trompeuse. Les blessures de la guerre, les vieilles haines et la mine y ont creusé bien des failles. C’est dans l’une d’elles qu’un matin d’hiver, le cadavre d’une jeune fille est retrouvé, une corde savamment nouée autour du corps. Le lendemain, on découvre un curieux assemblage de brindilles dans le cimetière du village, à l’endroit même où, en 1944, au lendemain de la Libération, un homme a été pendu. Simon Dreemer, tout juste muté au SRPJ de Metz, et le lieutenant Jeanne Modover, une enfant du pays, devront sonder les âmes et les souvenirs des «gueules jaunes», ces anciens des mines de fer malmenés par l’Histoire. Lesquels des fantômes de la guerre ou de la mine sont revenus pour sacrifier des adolescentes?

 

Editions PARIGRAMME

 

trash-circus.jpg

«  Trash circus » de Joseph INCARDONA le 02/02


Frédéric Haltier travaille dans l’univers schizophrène de la télé réalité. Version trash. Argent, sexe, drogue, cynisme et hypocrisie… Mais ce jeune homme moderne entretient également une passion secrète pour les rassemblements hooligans, leur violence et leur sauvagerie. Tout irait donc pour le mieux dans cette existence soigneusement compartimentée si Haltier n’avait pas l’idée malencontreuse de mélanger le travail et le plaisir. Un de ses collègues en paiera le prix sur un fauteuil roulant. Dès lors, d’inquiétants messages s’accumulent dans la boîte vocale, sur l’ordinateur ou dans les poches d’Haltier. Toujours les mêmes : « Je sais qui vous êtes Frédéric Haltier… ». La traque commence…

 

Editions 10/18

 

cache-cache-avec-le-diable.jpg

«  Cache-cache avec le diable » de Patricia WENTWORTH le 16/02*


"Sarah Trent, engagée pour tenir compagnie à une orpheline - et riche héritière - de 17 ans, découvre bien vite que ses tâches ne se limitent pas à jouer au tennis et se promener dans le jardin d'un joli manoi anglais. Les accidents se succèdent. Quelqu'un veut tuer la jeune Lucilla. A moins qu'elle ne sombre dans la folie ?

Les jeux les plus anodins se transforment en pièges mortels. Sarah et Lucilla s'engagent alors dans une macabre partie de cache-cache dans le noir...
Et comme on est en Angleterre, un seul impératif : même lorque l'on a frôlé la mort, il faut rentrer à l'heure pour le thé !"

 

la-maison-en-pain-d-epices.jpg

«  La maison en pain d’épices » de Carin GEHRADSEN le 16/02


Des meurtres d’une extrême violence font depuis peu la une des journaux suédois. Les victimes, toutes sauvagement assassinées, appartiennent à des milieux sociaux variés. Leur seul point commun : leur âge, 44 ans. La police découvre bientôt que toutes fréquentaient la même école primaire et interpelle un certain Thomas Karlsson, à l’époque le souffre douleur de la classe. Cet homme effacé, asocial et aigri a le profil idéal, sans compter qu’il a été repéré en train de rôder à proximité du domicile des victimes. Lorsqu’il est arrêté, il avoue nourrir encore de la rancune, beaucoup de rancune, à l’encontre de ses anciens petits camarades mais nie les avoir tués. Ce n’est paslui, ça, il le jure… Vraiment ? Alors qui ?

Grands détectives

 

le-serpent-de-feu.jpg

«  le serpent de feu » de Fabrice BOURLAND le 02/02


En mai 1937, Singleton et Trelawney sont appelés à Swindon pour résoudre une bien étrange énigme : le corps embaumé d’un certain Stephen Flaxman, mort depuis onze ans et conservé dans une entreprise de pompes funèbres,

s’est volatilisé. Or, tout laisse à croire que cette disparition n’est pas étrangère à l’assassinat, commis dix jours plus tôt, d’un membre du parti travailliste à son domicile. À quelques jours du couronnement du roi George VI, les Londoniens s’affairent à décorer les rues de la capitale de l’Empire britannique. Les morts s’aviseraient- ils de se relever de leur sépulcre pour se mêler des affaires des vivants ? Le mystère auquel se retrouvent confrontés nos deux détectives dépasse de loin tout ce que l’on peut imaginer…

 

au-clair-de-la-mort.gif

«  au clair de la mort » de Nicolas UPSON le 02/02


En novembre 1935, Joséphine Tey descend incognito à Cavendish Square, où elle a ses entrées en sa qualité d’ancienne infirmière. Elle y retrouve Célia Bannerman, une ancienne collègue, devenue la nouvelle directrice du Cowdray Club. Avec son aide, Joséphine mène des recherches sur l’affaire « baby-farming » qui a vu l’exécution en 1903 de deux sages femmes qui tuaient les nouveau-nés de femmes désireuses de dissimuler leur grossesse. Alors que son travail avance, à Cavendish Square, des vols sont commis et des cadavres sont retrouvés. Fallowfield et Archie,deux inspecteurs du Yard s’emparent de l’enquête. Très vite, ils vont s’apercevoir que passé et présent se mélangent.

Une torsion du temps annonciatrice d’une enquête plus qu’épineuse…

 

le-secnd-fils.jpg

 

« le second fils » de Jonathan RABB le 16/02


À la veille des Jeux olympiques de 1936, l’inspecteur en chef Nikolai Hoffner a été renvoyé de la Police criminelle en raison de ses origines juives. Alors que, dans la capitale allemande, son fils aîné, Sascha, continue son ascension dans la sphère nazie, son cadet, Georg, a été envoyé en Espagne par une chaîne d’actualités britannique pour couvrir les « contre-jeux » organisés par le gouvernement du Front populaire de la Seconde République espagnole. Mais l’histoire est en marche : le 17 juillet, un coup d’État militaire menace la République. Lancé des Canaries et du Maroc espagnol, il atteint la Catalogne et le reste de la Péninsule le 18. En quelques jours, le pays sombre dans une guerre civile meurtrière. Sans nouvelles de son fils, Hoffner part à sa recherche. De Barcelone à l’Estrémadure, il traverse un pays au bord du chaos. Dans cette répétition générale du grand conflit à venir, personne n’est vraiment ce qu’il prétend être...

 

RAVET ANCEAU

 

footing-fatal.jpg

« Footing fatal » de FESTAS Martine le 25/02


Estelle n'aurait jamais dû chausser ses baskets, ce jour-là.
Kidnappée par un psychopathe, elle va subir l'horreur de la séquestration avant de servir d'appât à ses proches. Un récit oppressant et diabolique.

 

un-grand-maitre-dunkerquois.jpg

«  un grand maitre dunkerquois » le 25/02


Fabrice Vervich aime les femmes.
Les séduire et les faire disparaître sans laisser de traces. Pour ce maître d'échecs, elles ne sont que des pions sur un échiquier sanglant.

 

Editions COOP BREIZH

 

ici-finit-la-terre.jpg

«  Ici finit la terre » de Chevalier Bernard le 20/02

Fin de la guerre sur l'île de Batz. Alors que l'Occupant se retire, les résistants du dernier jour font leur loi. La tension s'exacerbe entre les îliens, culminant en une série de meurtres résolus seulement trente ans plus tard...
Diablement romanesque, d'une construction proprement cinématographique, ce premier roman témoigne d'une réelle maîtrise tant dans son scénario implacable que dans la peinture de ses caractères et de ses personnages ancrés dans un univers mi-rural, mi-maritime.
Suspens, secret, vengeance, séduction, chute finale : tous les ingrédients d'une enquête haletante sont réunis en ce lieu coupé du continent. L'étroitesse du milieu insulaire est propice à bien des jalousies quand son frêle équilibre social est menacé.

 

VISUEL NON DISPONIBLE


«  avenir radieux » de Louarnig GWASKELL le 20/02


Un accident de la route, même mortel, c'est banal. Mais voilà, celui-là paraît louche à Gwendall Brañig, journaliste à « L'Écho des Montagnes Noires ». Il suit la piste, mais c'est une piste dangereuse, très dangereuse, il va en faire l'expérience. Et si, en fin de compte, la clef se trouvait au coeur de cette vieille centrale has been plus ou moins démantelée, tapie aux Portes de l'Enfer à Brennilis ? Et si elle n'était pas toute seule concernée ? Beaucoup de monde va s'agiter dans cette histoire... Et pas que du beau monde.

 

Editions DE LA BRANCHE

 

 

le dernier contrat

“  le dernier contrat “ d’Oliver MAULIN le 09/02

 

 

Laminée par une crise économique et politique sans précédent, la France est plongée dans le chaos.
Un mystérieux mouvement, dirigé par le charismatique et médiatique Frère-la-Colère, tente de profiter de la situation pour hâter l'effondrement général. Prêt à tout, Frère-la-Colère engage un tueur à gages, un pro sur le retour, dépressif et alcoolique. Son contrat : assassiner le président de la République le samedi 14 juillet, pendant le défilé.

 

 

Editions SIRIUS

 

calais-jungle.gif

«  Calais jungles » de Robert VIGNERON le 01/02

 

Pas de résumé disponible

 

Editions LE MASQUE

 

une-fille-dans-un-caniveau.gif

«  une fille dans un caniveau » de Ruth RENDELL le 15/02


L’inspecteur Wexford, surmené, part se reposer quelque temps à Londres chez son neveu, superintendant de la brigade criminelle. Il se plonge dans la lecture de l’Utopie de Thomas More, mais quand une jeune femme est retrouvée assassinée entre deux sarcophages de pierre dans un caveau, comment résister à se mêler de l’enquête ? Surtout quand c’est son propre neveu qui en est chargé… Très vite, on découvre que la victime vivait sans argent, sans famille et sans amis dans un meublé sordide et sous un nom d’emprunt. Une existence quasi fantomatique, et pourtant il faudra bien en percer le secret. Ponctuée par des citations du philosophe anglais, l’enquête de Wexford l’emmènera loin des rivages du monde idéal dépeint par More.

 

jusqu-a-ce-que-la-mort-nous-separe.jpg

Editions ARCHIPOCHE


«  Jusqu’à ce que la mort nous sépare » de Lisa GARDNER le 01/02


Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts.
Mais deux ans après le mariage, elle découvre l'horreur : son époux a assassiné, dans des circonstances effroyables, plusieurs femmes. Tess n'a d'autre choix que de le dénoncer à la justice.
En attendant d'être jugé, Jim est placé dans un quartier de haute sécurité. Le jour où, tuant deux gardiens, il parvient à s'évader, il n'a plus qu'une idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi.
Et lui rappeler qu'ils sont unis, quoi qu'il arrive, jusqu'à ce que la mort les sépare...

 

Editions J

 

le-profil-de-l-assassin.jpg

«  Le profil de l’assassin » de Christian JACQ le 02/02


L’assassin les aimait brunes, plutôt jeunes, et avait un sens aigu de la chasse. Détestant les femmes oisives, il tuait ses proies selon un protocole immuable et semblait laisser derrière lui de précieux indices. Et personne, jamais, ne parviendrait à l’identifier. Personne… Sauf, peut-être, l’inspecteur Higgins, s’il comprenait pourquoi l’assassin agissait ainsi.

 

Editions LE LIVRE DE POCHE

 

l-oeil-dans-la-lune.gif 


«  l’œil de la lune » ANONYME 


Alors que les habitants de Santa Mondega s'apprêtent à fêter Halloween, le Bourbon Kid devient la proie d'une brigade très spéciale, particulièrement coriace, de celles qu'il ne faut pas rater sous peine d'une impitoyable vengeance. A cela s'ajoute la mystérieuse disparition de la momie du musée municipal et le kidnapping d'un patient très particulier de l'hopital psychiatrique...

 

la-guerre-de-stratton.gif

 

 «  la guerre de Stratton » de L WILSON le 08/02*


En 1940 à Londres, l'enquête de l'inspecteur Ted Stratton sur la mort d'une ancienne gloire du cinéma muet, défenestrée, le conduit jusqu'à sir Neville Apse, membre du MI5. L'affaire est étouffée et Stratton est chargé de travailler avec Diana Calthrop, jeune recrue du MI5 qui doit infiltrer un groupe d'extrême droite pro-nazi. Stratton et la jeune femme comprendront à temps que les intérêts des Services secrets et de la pègre londonienne peuvent parfois concorder.

 

maigret.gif

«  Maigret dans les environs de Paris » de SIMENON le 08/02


Un condamné à mort lance Maigret sur une piste la veille de son exécution : un homme qu'il croisait souvent à la Guinguette à deux sous, se débarrassait de corps en les jetant dans la Seine. Maigret rencontre par un hasard un homme qui va assister à un mariage à la Guinguette à deux sous. Il le suit et là-bas, il est témoin d'un meurtre. Quand Maigret écarta sa chaise du bureau auquel il était accoudé, il y avait exactement dix-sept heures que durait l'interrogatoire de Carl Andersen.

 

ascenseur-pour-l-echaffaud.gif

«  Ascenseur pour l’échafaud » de Noël CALEF le 08/02


Un homme commet un crime parfait. Il élimine littéralement toute trace : pas de témoin visuel, personne pour entendre, pas une empreinte, un local clos, et pas une preuve de ce qui lie l'assassin à sa victime. Mais le destin veille…

 

le-danger-dans-la-peau.jpg

 

«  Le danger dans la peau » de Robert LUDLUM le 08/02

 

résumé non disponible

 

 

le-cercle-interieur.gif

«  le cercle interieur » de Mari JUNGSTEDT le 01/02


Suite à la découverte d'une fortification viking sur l'île de Gotland, des étudiants se rendent sur le site archéologique. Bientôt, Martina Flochten, une étudiante, est retrouvée nue pendue à un arbre. L'inspecteur Anders Knutas, chargé de l'affaire, s'interroge sur les traces retrouvées sur le corps de la défunte et sur les possibles liens avec d'autres actes monstrueux commis non loin de là.

 

l-ombre-dans-l-eau.jpg

«  l’ombre dans l’eau » d’Inger FRIMANSSON le 08/02


Depuis l'arrivée de Hans-Peter dans sa vie, Justine Dalvik avait l'impression de tenir ses démons à distance. Mais ses souvenirs la hantent. Comme le corps de son ancienne camarade de classe, Berit, qu'elle voit émerger des profondeurs de ses cauchemars. Et quand les proches des disparus viennent rôder près de la maison, Justine sent que l'étau se resserre.


sans-laisser-de-traces.gif

«  sans laisser de trace » de Joseph FINDER


Tess croyait avoir trouvé le mari idéal en la personne de Jim Beckett, un policier jouissant d'une excellente réputation dans la petite ville de Williamstown, Massachusetts.
Mais deux ans après le mariage, elle découvre l'horreur : son époux a assassiné, dans des circonstances effroyables, plusieurs femmes. Tess n'a d'autre choix que de le dénoncer à la justice.
En attendant d'être jugé, Jim est placé dans un quartier de haute sécurité. Le jour où, tuant deux gardiens, il parvient à s'évader, il n'a plus qu'une idée en tête : retrouver celle qui l'a trahi.
Et lui rappeler qu'ils sont unis, quoi qu'il arrive, jusqu'à ce que la mort les sépare...

 

portobello.jpg


« Portobello » de Ruth RENDELL le 15/02


Eugene Wren, galeriste londonien réputé, ramasse un jour, par hasard, une enveloppe pleine de billets de banque.
Au lieu de la remettre à la police, son goût du secret l'amène à coller une affichette près de sa maison dans le quartier de Portobello. Cette annonce anodine en apparence, qu'Eugene cache à sa fiancée, en même temps que ses autres obsessions, va déclencher une succession d'événements incontrôlables : vol, incendie criminel, meurtre... Des individus de milieux très variés, guidés par le désir et l'appât du gain, vont être entraînés malgré eux dans le tourbillon trépidant de Portobello Road.

 

lennox.jpg

« Lennox » de Craig RUSSEL le 08/02


A Glasgow, Lennox , enquêteur privé sans scrupule, refuse d'enquêter pour le compte de Tam McGahern sur l'identité du commanditaire du meurtre de son jumeau. Mais McGahern est tué peu après leur rencontre et Lennox devient le suspect de la police.

 

seul-a-savoir.gif

«  seul à savoir » de Patrick BAUWEN le 01/02

 

Il a suffi d'un message mystérieux sur Facebook pour que le passé de Marion resurgisse.
Meurtres, coups de théâtre, faux-semblants et, au bout d'un jeu de piste infernal, la plus incroyable des révélations : le secret de Nathan Chess, l'homme que Marion n'a jamais pu oublier... Recherches médicales de pointe, argent sale, nouvelles technologies : une intrigue à couper le sou

ffle, où s'entrelacent amour et suspense. Par l'auteur de L'Œil de Caine et de Monster.

 

Editions JAI LU

 

justice-dans-un-pays-de-reve.jpg

«  Justice dans un pays de rêve » de Mala NUNN le 01/02*


L'inspecteur Cooper est envoyé dans une ville de la province sud-africaine pour élucider le meurtre d'un capitaine de police blanc. L'enquête se révèle difficile dans cette communauté marquée par les clivages raciaux et sociaux. Mais Cooper découvre la double vie du défunt capitaine...

 

le-vin-de-la-divine-colere.jpg

«  le vin de la divine colère » de Kenneth COOK le 01/02

 

Aller combattre le communisme pour sauver le monde : tel est le motif qui conduit un jeune homme de vingt ans à se retrouver au coeur de la jungle du Vietnam.
Confronté à la mort, il ne peut se raccrocher qu'aux valeurs chrétiennes et occidentales auxquelles il croit. Mais survivre au crescendo de bombes et de napalm mène à accepter les pires atrocités. Et à oublier la "guerre juste", lorsque se répand, dans une vision d'apocalypse, le vin de la colère divine.

 

la-malediction-du-livre-noir.gif

«  la malédiction du livre noir » de Tom KNOX le 08/09

 

 

pas de résumé disponible


 

les-voisin-d-a-cote.jpg

«  les voisins d’à côté » de Linnwood BARCLAY le 01/02


A Promise Falls un drame arrive : la famille Langley vient d'être assassinée. Derek Cutter est un jeune homme de 17 ans, déjà connu pour des méfaits et unique témoin du crime. Les soupçons se portent sur lui, mais son père va mener sa propre enquête pour contrer les accusations qui pèsent sur l'adolescent.

Repost 0
Published by La petite souris - dans A paraître....
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 07:24

 

lapetitesourisBonjour à tous ! l'hiver est là, cela ne vous aura pas échappé je pense ! Mais si les branches des arbres par endroit ploient sous le poids de la neige, chez les libraires ce sont les étagères qui vont ployer sous les livres! Le moment peut être de choisir un bon livre dans la liste ci dessous pour s'intaller confortablement au coin du feu plutôt que de risquer de mettre en chorégraphie " pirouette cacahuète" dans vos rues verglacées ! Quelques pépites vous attendent !  Et à acheter vos livres, faites le chez votre libraire de proximité, un petit geste qui permet de mettre de la couleur sur nos villes de bétons et eviter de n'avoir que des vitrines de pompes et fringues pour seuls paysages.


Editions PRESSES DE LA CITE

 

La-Cabane-des-pendus.jpg

 

« la cabane des pendus » de Gordon FERRIS le 06/02

 

1946. De retour à Londres après cinq années de guerre, Douglas Brodie, ancien policier, traîne son spleen dans les pubs en vivotant de piges journalistiques. Un coup de fil va cependant l’obliger à sortir de sa torpeur. Hugh Donovan, un ami de longue date qu’il croyait mort au combat, l’appelle au secours : enfermé dans une prison de Glasgow et condamné à être pendu pour le viol et le meurtre d’un petit garçon, il compte sur Dougpour l’aider à prouver son innocence. A Glasgow, la ville de son enfance, ce dernier découvre que les preuves réunies par l’accusation sont accablantes. Or il ne reste que quatre semaines avant l’exécution…

la-voisine.jpg
«  la voisine » de Jenn ASWHORTH le 16/02

 

Lorsqu’elle emménage dans sa nouvelle maison, Annie tombe immédiatement sous le charme de son voisin Neil, qui, malheureusement pour elle, n’est pas célibataire : il partage son existence avec Lucy, une jeune femme svelte et épanouie, aux antipodes d’Annie, obèse et mal dans sa peau. Au fil des jours, cette dernière se met à vivre au diapason du couple qu’elle espionne à travers la cloison les séparant, et finit par être convaincue que Neil l’aime en secret. Emportée par son délire érotomane, elle se donne pour mission de libérer son voisin de l’influence néfaste de Lucy, qui les empêche de vivre pleinement leur amour…

 


je-t-aurai.jpg

 

« Je t'aurai » de Brian FREEMAN le 09/02

 

Grand Rapids, petite bourgade tranquille du Minnesota. Un bébé de onze mois, Callie, disparaît dans une luxueuse résidence au bord du lac Pokegama. La même nuit, Kasey Kennedy, agent de police, se perd dans le brouillard et est témoin d’un meurtre sanglant.


Le tueur, qui n’en est pas à son coup d’essai, n’apprécie guère d’avoir été dérangé en pleine action, et décide de punir Kasey, une bien « vilaine fille »… Pour Jonathan Stride, qui est chargé des deux enquêtes, la plus grosse difficulté sera de composer avec la mère de l’enfant, prête à tout pour sauver sa fille, et la jeune policière, qui refuse de reculerdevant la menace.

 

Editions SEUIL

 

europa-blues.jpg
« Europa blues » de Arne DAHLE le 09/02


Magda, une prostituée originaire d'Odessa, découvre que son souteneur est le bourreau de son grand-père mort à Buchenwald. Ce soit disant Italien est en réalité un Allemand ancien membre des troupes d'élites hitlériennes, fondateur d'un Institut de la douleur à Weimar qui visait à mesurer l'intensité maximale de la douleur que pouvait supporter un homme avant de mourir. Les déportés étaient pendus par les pieds, une tige en métal introduite dans le crâne afin de stimuler les centres nerveux pour générer une douleur lancinante.Dès lors, Magda se jure de venger son grand-père et d'éliminer tous les " salauds " d'Europe et nazis reconvertis. Elle enrôle d'autres prostituées : elles forment le groupe des Erinyes (cf déesses grecques de la vengeance) qui exécutent leurs victimes sur ce même mode opératoire très cruel. C'est ainsi que les enquêteurs du Groupe A feront peu à peu le lien entre les différents assassinats.

 

a-la-trace.gif

 

«  A la trace » de Deon MEYER le 02/02


A la trace tranche sur les romans précédents par sa structure ambitieuse.
L'action progresse staccato. L'art du pisteur, évoqué par une citation en début de chapitre, illustre la manière dont chacun des protagonistes va laisser des traces. Toutes, à un moment donné, se recouperont : septembre 2009.- Milla Strachan, lasse de vingt ans de mariage-maltraitance, plaque son mari et est embauchée par la Presidential Intelligence Agency, branche des services secrets. La PIA surveille un groupuscule islamiste qui semble attendre une importante livraison par bateau.


- Lemmer, l'antihéros de Lemmer l'invisible, est chargé par un défenseur des espèces animales menacées d'assurer le transfert à la frontière du Zimbabwe de deux inestimables rhinos noirs. Lors d'une fusillade, il est dépossédé de son Glock, où ses empreintes abondent. Il n'aura de cesse de le récupérer -Milla s'entiche d'un aventurier, Lukas, prétendument archéologue, en réalité archéologue-gentleman-cambrioleur.


Il combat un gang allié aux Islamistes qui a embarqué par accident ses économies et refuse de les luirestituer. L'action de Lukas va croiser celle des services secrets, qui le prennent à tort pour un terroriste. - Mat Joubert, au service de l'agence de détectives privés créée par l'ex-inspecteur Griessel (deux revenants !) enquête sur la disparition de Davie Flint, cadre de l'Atlantic Bus Company, qui s'est volatilisé devant son club de gym.

 

Editions Albin Michel

 

 

le-secret-de-dieu.gif

 

«  le secret de dieu » de David EMTON le 01/02


Jérusalem : ville sainte, ville maudite. Depuis plus de mille ans, trois religions s’y entre-déchirent.
Les guerres s’y succèdent. Les attentats s’y multiplient. Un homme, archéologue et franc-maçon, a découvert les racines du mal. Mais on ne croise pas impunément le chemin des Fils des Ténèbres… Dans ce grand thriller initiatique, David Emton, brassant personnages, époques et lieux, éclaire d’un jour nouveau l’histoire des religions et des hommes

 


une-mort-absurde.gif« Une mort absurde » de Laura WILSON le 01/02


Les Londoniens épuisés par 5 ans de conflit vivent dans la terreur des V1 d’Hitler.
L’inspecteur Stratton trouve cependant l’énergie pour s’atteler à une nouvelle enquête : le décès suspect d’un médecin, puis d’une infirmière de l’hôpital de Fitzrovia Middlesex. Il semblerait qu’un individu passé maître dans l’art d’usurper les identités, évolue et tue à sa guise, et Stratton est prêt à en découdre avec cet homme sans visage… De son côté, Jenny, sa femme, croise la route d’une rescapée des bombardements qui affirme que son mari est un imposteur.
Y a-t-il un lien entre le Centre de secours aux sinistrés, où elle travaille, et l’enquête de Ted à l’hôpital ? Au fur et à mesure que l’enquête s’épaissit, les Stratton découvrent qu’ils sont peut-être eux aussi en danger de mort… Un thriller psychologique mené de main de maître dans l’atmosphère lourde et irréelle d’une ville en ruines.

 

Editions JIGAL

 

le-chasseur-de-luciole.gif
«  Le chasseur de lucioles » de Janis OTSIEMIS le 15/02

 
À Libreville, une prostituée est découverte sauvagement assassinée dans un motel de la périphérie.
Les agents de la PJ - de fidèles abonnés des bordels de la capitale - pensent tout d'abord à un crime de rôdeur... Quand une seconde fille est retrouvée égorgée dans un autre hôtel du quartier, les policiers sont encore loin d'imaginer qu'ils ont affaire à un client bien décidé à nettoyer la ville de toutes ses lucioles... Celui qui te veut du mal la nuit a commencé à t'en vouloir le jour. C'est dans ce climat de psychose générale que les gendarmes de la DGR enquêtent de leur côté sur le braquage d'un fourgon de la Société Gabonaise de Sécurité dont le butin de plusieurs millions de francs CFA attise bien des appétits..

 

l-ete-finira.gif

 
«  L’été finira » de Maurice GOUIRAN le 15/02


Nous sommes à la fin de l'été 1973.


Clovis, qui vient de terminer ses études et de décrocher un premier job à Paris, s'accorde un mois de vacances du côté de Marseille. Au programme : le soleil, la mer, les filles et les copains... Mais en août, le climat de la ville se détériore brutalement suite à l'assassinat d'un chauffeur de bus par un déséquilibré nord-africain. Meurtres et ratonnades vont dans les semaines suivantes pourrir l'atmosphère de la cité phocéenne.
Règlements de comptes entre bandes ou résurgence de la xénophobie... ? La police enquête mollement, la presse souffle sur les braises et la rue réagit violemment. C'est en cherchant à élucider le meurtre de son ami Ali que Clovis va se retrouver très vite au centre de la cible...

 

les-auteurs-du-noir-face-a-l-indifference.gif


«  Les auteurs de noir face à la différence »  collectifs le 15/02


La détresse d'une femme amnésique, une tragique balade en mer, un ange qui tue, les sévices ou la solitude, le sacrifice de jeunes albinos en Afrique, un racket infernal, le piège d'une pickpocket, un dingue du scalpel, la bête humaine, le drôle de journal intime d'une petite fille autiste...


15 auteurs, 15 talents, 15 histoires très noires pour illustrer la différence et décrire ce terrible regard qui pourrit la vie de toutes les victimes d'une discrimination. Déroutant, dérangeant, parfois insoutenable, voici un recueil à lire et à partager avec émotion, parce que derrière ces histoires, il y a toujours quelqu'un qui souffre et en crève... Noir, intense et engagé !

 

Editions SERIE NOIRE GALLIMARD

 

black-block.gif


«  Black blocs » de’ Elsa MARPEAU le 02/02


Post-doctorante en physique moléculaire, assistante à la fac, Swann mène une vie insouciante de jeune bobo parisienne.
Un soir, en rentrant chez elle, elle tombe sur le corps sans vie de son compagnon, Samuel, jeune professeur de sociologie. Alors que Swann se prépare à faire son deuil, elle découvre que l'homme avec qui elle partageait sa vie n'était pas celui qu'elle croyait. Son notaire lui apprend l'existence d'une petite bicoque à Montreuil qui appartenait à Samuel. En s'y rendant, elle fait la connaissance d'un groupe de jeunes anarchistes autonomistes dont Samuel semble avoir été le leader.
Saoulée par son chagrin, Swann commence à marcher dans les pas de Samuel et à s'intégrer à ce groupe d'idéalistes qui semblent sur le point de préparer une action spectaculaire. Mais la situation change du tout au tout quand Swann reçoit la visite de membres de services de contre-sécurité intérieure qui lui apprennent que Samuel était devenu un informateur des services de police, un indic. Les flics sont à la recherche d'un livre appelé Le livre noir qui présenterait dans les détails cette fameuse opération terroriste à laquelle le groupe d'anarchistes faisait référence.
Mais, avant de disparaître, il semblerait que Samuel ait plongé dans la clandestinité, tournant le dos à ses supérieurs. Manipulée de part et d'autre, Swann se lance à la recherche de ce fameux Livre noir, alors que les membres du groupe anarchiste disparaissent un à un et que l'étau de l'Etat se resserre sur elle. Mais si tout n'était que chimère ou, pire, manipulation ? L'essentiel du roman réside moins dans le politique que dans la description froide et clinique d'une jeune femme qui sombre lentement dans une folie paranoïaque suite à la disparition de celui qu'elle aimait.

 

la-belle-vie.gif


«  La belle vie » de Matthew STOKOE le 02/02


Quand Jack s'est installé à Los Angeles, il rêvait de devenir présentateur télé ou acteur, il voulait mener la grande vie, s'écarter à jamais de la masse laborieuse.
Au lieu de ça, il vivote dans un studio miteux de Venice Beach, partage sa vie avec une prostituée à la dérive qui n'est même pas amoureuse de lui. Un jour, après s'être fait enlever un rein contre une grosse somme d'argent, la prostituée disparaît. Son corps mutilé est retrouvé dans un dépotoir du centre de la ville. Pour Jack commence alors une longue descente aux enfers dans le milieu de la prostitution.
Totalement dégoûté de lui-même, Jack n'a plus aucun tabou et se met à vendre ses charmes et à pratiquer les pires perversions sexuelles. Un flic véreux et pervers, ancien client de la prostituée se met à le suivre à la trace, persuadé qu'il a quelque chose à se reprocher. Au cours d'une soirée chic où Jack fait la pute pour un jeune acteur homosexuel, il fait la connaissance de Bella, une belle et jeune milliardaire qui n'a pas froid aux yeux.
S'ensuit une relation passionnelle et tumultueuse qui repousse sans cesse plus loin les limites de la décence sexuelle. La belle richarde lui ouvre toutes les portes du monde audiovisuel, et les rêves de Jack deviennent réalité. Mais quand Jack découvre que Bella pratique des opérations chirurgicales illégales pour tromper son ennui sexuel et que le flic s'apprête à les faire chanter, le rêve hollywoodien se transforme en un cauchemar sans retour.
Dès les premières lignes, nous savons que nous allons traverser des zones de l'âme qu'on évite habituellement. Que nous allons baigner dans une atmosphère épaisse, alliant une observation clinique de la réalité à une poésie macabre. Que rien ne nous sera épargné : misère, déviances, scatophilie, nécrophilie, inceste. Nous sommes immergés dans un roman poisseux, qui suinte de toutes les sécrétions possibles.
Matthew Stokoe dépeint une société en perdition, une humanité souillée, où l'individu est aliéné, formaté par le monde de la marchandise. Ce qui porte le livre et nous accroche, c'est bien la personnalité trouble de Jack. De manière souterraine, il nous répugne sans qu'on arrive pour autant à le détester. La force de Stokoe est de maintenir cette ambiguïté, de refuser tout refuge au lecteur. Ce roman profondément marquant laisse pour longtemps un frisson d'intranquillité et une nécessaire nausée.

 

Editions MA

 

le refuge

 

" Le refuge" de Valentine NIKI le 22 février

 

Sue et Martin décident de célébrer leur dixième anniversaire de mariage en retournant dans les Highlands écossaises où ils avaient passé leur lune de miel. A fort William, plaidant le besoin d'aventure, Martin  insiste pour qu'il partent en randonnée sur deux jours, malgré le temps pluvieux de novembre. Susie est rétissante mais se laisse convaincre.

Arrivés au refuge, un violent orage se déchaîne et ils se retrouvent coincés dans cette simple cabane, à des kilomètres de tout et complètrement isolés.

Leurs innoncentes chamailleries dégénèrent en violentes disputes, et Sue commence à sentir qu'il ne sont pas vraiment seuls, surtout quand une sombre présence semble prendre possession du couple.

Sans moyen de s'échapper, Sue et Martin doivent s'efforcer de rester saints d'esprit tandis que l'abri se change rapidement en prison et que leurs pensées se mettent à devenir meurtrières...

 

zero heure à Phnom Phehn

 

 

" zero heure à Phnom Pehn" de Christopher G. MOORE le 07/02

 

Vincent Calvino est un ancien avocat de New York devenu detective privé à Bangkok. Calvino n'a qu'un seul ami, le lieutenant-colonel Pratt , qu'il a connu lors de ses études, à New York.

Calvino et Pratt doivent enquêter sur la mort de Stuart Leblanc, un Montrealais retrouvé assassiné à Bangkok. Pour tenter d'élucider ce mystérieux assassinat, les deux coéquipiers se retrouveront rapidement dans l'enfer de Phnom Pehn, ville où les forces de maintien de la paix de l'ONU tente de retenir la marmite cambodgienne d'exploser, au lendement d'une guerre civile particulièrement sanglante.

Dans cette ville où la tension règne, Calvino et Pratt comprendront rapidement que Leblanc n'avait pas une vie exemplaire et qu'elle se résumait essentiellement à contrebandes d'armes et à trafics de bijoux.

Mais pourquoi les services des renseignements secrets canadiens s'interessent à la mort de ce type? Qui a voulu régler le sort de Stuart Leblanc?


 

Editions de L’ARCHIPEL

 

la-dame-en-noir.gif
«  la dame en noir » de Susan HILL le 08/02


Angleterre, début du XXe siècle.
Par un mois de novembre froid et brumeux, Arthur Kipps, jeune avoué londonien, est dépêché dans le nord du pays pour assister aux funérailles d'Alice Drablow, 87 ans, puis trier ses papiers en vue d'organiser sa succession.À Crythin Gifford, village où Kipps pose ses valises, les habitants lui battent froid dès qu'il prononce le nom de feue Mme Drablow, unique occupante du Manoir des Marais, demeure isolée, battue par les vents et située sur une presqu'île uniquement accessible à marée basse.Lors de l'inhumation, dans une église quasi déserte, Arthur remarque la présence, un peu en retrait, d'une femme tout de noir vêtue, le visage émacié, comme rongée par une terrible maladie.
Il l'aperçoit ensuite dans le cimetière, mais elle s'éclipse avant qu'il ait le temps de lui parler...Cette femme en noir, Arthur la verra de nouveau aux abords du manoir, une fois qu'il s'y sera installé pour commencer son travail. Mais se produisent alors nombre de phénomènes mystérieux qui ébranleront le jeune homme et feront vaciller sa raison...Comme il l'apprendra peu à peu, une malédiction plane sur ces lieux...

 

la-vallee-des-disparus.jpg

 

«  la vallée des disparus » de PORR BENTE le 01/02


Années 1930. Trois amis tombent en panne de voiture sur une petite route provençale, et se retrouvent coincés dans le village de Moriac.
Hans, fils trop gâté d'un riche industriel, est fou de rage de devoir attendre la pièce défectueuse. Il se montre cruellement agressif envers Fee, sa petite amie, et Curt, son ami d'enfance.
Ce dernier fait alors une inquiétante découverte. Au pied du village se trouve une mystérieuse vallée où, dit-on, ceux qui se sont aventurés ne sont jamais revenus. Ont été recensées douze disparitions inexpliquées depuis le début du XVIIIe siècle.
Quel secret cache cet endroit sinistre ? Curt, intrigué par cette légende locale, décide de mener l'enquête dans la vallée maudite...

 

Editions GRASSET

 


genesis.jpg

 

« Génésis » de Karin SLAUGTHER le 01/02

 
Quelqu’un l’a torturée… Torturée longuement…L’ancien médecin légiste de Grand County, Sara Linton, travaille depuis trois ans dans un grand hôpital, à Atlanta, et essaie de reconstruire sa vie.
Quand arrive aux urgences une femme très grièvement blessée, elle se retrouve plongée dans le monde de la violence et de la terreur.L'inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation, dépêché sur les lieux, va découvrir que la patiente de Sara est la première victime d'un tueur sadique, d'un esprit dérangé.Retirant l'affaire à la police locale, Will et sa co-équipière Faith Mitchell vont traquer le tueur.
Sara, Will et Faith — avec leurs propres blessures et leurs secrets — sont les seuls à pouvoir analyser le cerveau d'un tel détraqué et l'empêcher de perpétrer ses abominables meurtres.Karin Slaughter nous offre une fois de plus une intrigue impeccablement tissée, à la fois roman à suspense, polar psychologique et portrait cru de la vie de flic...

 

Editions PASCAL GALODE

 

le-tresor-de-graham.jpg

 

«  le trésor de Graham » de Gilles BORNAIS le 23/02


Londres 1891. Joe Hackney ex-malfrat devenu détective à Scotland Yard est appelé en prison par Graham Gaines, condamné à mort et qui sera exécuté cinq jours plus tard. Graham Gaines, qui fut l’équipier de Joe à l’époque de leurs brigandages dans la bande des Débardeurs. Graham lui demande de mettre la main sur un magot de 17000 guinées qu’il avait caché vingt ans plus tôt, juste après leur dernier coup, sans en dire rien à personne. S’il le trouve et lui livre le nom du voleur, l’argent reviendra à ses ex-complices.

Joe réunit alors l’ensemble des ex-membres de la bande : Ashby devenu indic à ses heures, Clovis la brute employée aux abattoirs, Millie l’entraîneuse, Janet la sage auteur de feuilletons pour les journaux et Nudge désormais patron d’une florissante entreprise de ferronnerie. Ils enquêtent et fouillent le passé pour exaucer la dernière volonté de leur vieux complice. Des ténébreux Docks de Londres au champs de courses d’Epsom, leurs investigations les replongent dans une histoire âpre et tragique qu’ils croyaient connaître et dont ils découvrent peu à peu la face obscure. Tous ceux qui ont gravité autour des Débardeurs deviennent suspects, jusqu’aux membres de la bande eux-mêmes…

 

Editions JC LATTES

 

meurtre-dans-le-boudoir.gif
«  Meurtre dans le boudoir » de Frederic LENORMAND le 01/02


Alors qu’il nie être en train de publier les Lettres anglaises, qu’il nie d’ailleurs avoir écrites, Voltaire se trouve une fois de plus embarqué dans des crimes – qu’il n’a certainement pas commis ! Le réel assassin, de son côté, semble s’en prendre à des individus dans leur plus simple appareil, de préférence en aimable compagnie, dans des mises en scène inspirées de livres licencieux.
L’affaire risque de faire du bruit, car il s’agit à chaque fois d’hommes d’importance. Voilà notre Voltaire contraint d’aller se compromettre dans les recoins pas nets de la capitale, maisons de débauche gérées par des « abbesses », librairies clandestines, bureaux de la Librairie où les ouvrages interdits disparaissent entre les mains des exempts… sur les traces d’un meurtrier qui, comble de ce siècle, s’est pris de haine pour les libertins.

 

sous-le-vent.gif

 

«  Sous le vent » de Jean Bernard POUY  et Joe G. PINELLI le 08/02


Dans la petite école de Bothoa, au cœur de la Bretagne, un jeune élève, Pol, s’ennuie.
Il observe les cartes accrochées aux murs et rêve d’un ailleurs, un monde où le vert ne dominerait pas, où les fruits seraient gros et juteux, où le vent serait chaud. Il se persuade que le jour où il faudrait partir – car un jour ou l’autre un Breton doit s’en aller – il choisirait la main du hasard. Il accrocherait lui aussi une carte au mur, il prendrait une fléchette, la lancerait et se jurerait d’aller là où la pointe d’acier se ficherait. Des années plus tard, le moment est venu pour Pol de partir.
La pointe de la fléchette se plante en plein Pacifique. Alors, sans réfléchir, Pol fait vite son baluchon et s’en va, un petit matin aussi flamboyant que ses souvenirs. Là-bas, il rencontre Maeva. « Il ne savait pas s’il aimait Maeva. L’amour, ici, ne supportait pas une nouvelle saison. Le printemps n’existait pas dans les îles, la montée de la sève ne régulait pas les sentiments. Il n’y avait que la saison des pluies où l’on pleurait beaucoup et la saison sèche qui tarissait les larmes.

 

Editions MICHEL LAFON

 


level26-T3.jpg

 

« Level 26 T3 : Dark Revelations » d’Anthony ZUIKER le 16/02

 

 

sombre-eclat.jpg

 

«  sombre éclat » de Simon TOLKIEN le 02/02


Londres, 1958. Le jeune David Swain est condamné à la prison à perpétuité pour le meurtre de l’amant de sa petite amie, Katya. Sa culpabilité ne fait aucun doute… sauf pour l’inspecteur Trave, qui ne peut cependant rien prouver.

Oxford, 1960. Le prisonnier s’évade. La même nuit, on retrouve le corps de Katya, sauvagement assassinée. Une chasse à l’homme est lancée contre Swain. Pourtant, les soupçons de Trave se dirigent dans une tout autre direction : l’oncle de Katya, Titus Osman, un riche diamantaire, et son mystérieux beau-frère, Franz Claes, qui semble prêt à tout pour cacher ses anciennes amitiés nazies.

Mais les motivations du policier sont suspectes : la jalousie de voir sa femme lui préférer Titus l’aveuglerait-il ? Ou a-t-il compris, au contraire, que ces meurtres passionnels n’étaient que les dommages collatéraux d’une machination d’une tout autre ampleur ?

 


 

Editions DES DEUX TERRES

 

La-maison-du-lys-tigre.jpg
« La maison du lys tigre » de Ruth RENDELL le 08/02


Stuart Font, jeune et beau propriétaire londonien, se pose plusieurs questions. A-t-il eu raison d’inviter tous les occupants de son immeuble à sa pendaison de crémaillère ? Et s’il invite sa maîtresse Claudia, son mari ne va-t-il pas se manifester lui aussi ? Par ailleurs, il est de plus en plus intrigué par la jolie Asiatique solitaire, cultivatrice de lys tigrés, qui habite en face. Mais Stuart, assez naïf, est loin de se douter que cette petite fête restera gravée dans toutes les mémoires. Et pour cause : celle-ci déclenchera une spirale de violence et de meurtre. Comme dans un conte de fée urbain, la mystérieuse jeune fille semble n’être sortie de la maison du Lys tigré que pour jeter un terrible sort.

 

le-sang-et-la-poussiere.jpg
«  Le sang et la poussière » de Malla NUN


Durban, Afrique du Sud, 1953. Alors que l’inspecteur Emmanuel Cooper gagne sa vie en surveillant les docks de manière clandestine, le meurtre brutal d’un jeune garçon le force à sortir de l’ombre. Lorsque deux assassinats semblables font de lui le suspect numéro un, il est obligé de se cacher de la police et de mener officieusement sa propre enquête. Il plonge alors dans le milieu de la pègre de Durban –un univers trouble, où se côtoient gangsters, prostituées et maquereaux– pour comprendre le véritable enjeu politique de l’affaire. Sous la pression des nouvelles lois ségrégationnistes, il doit coûte que coûte trouver le meurtrier avant que la police ne l’inculpe, et rendre enfin justice au garçon couché dans le sang et la poussière.

 

Editions FLEUVE NOIR

 

le-proces-capone.jpg

 

«  le procès Capone » de JM FEDINA le 09/02

 

résumé non disponible

 

hanna-etait-seule-a-la-maison.jpg


«  Hanna était seule à la maison » de Carin GERHARDSEN le 09/02

 

résumé non disponible

 


l-appel-des-ombres.jpg

 

«  l’appel des ombres » de Belinda BAUER le 09/02

 

Des meurtres sans motif apparent, perpétrés contre les plus faibles de la communauté. La petite bourgade de Shipcott, nichée au creux des collines sombres d’Exmoor et coupée du monde par ce mois de janvier impitoyable, est sous le choc. Ici, tout le monde se connaît. Tout le monde s’entraide. Et tout étranger est immédiatement repéré…

Pourtant, quelqu’un décime sans merci ceux qui ne peuvent se défendre. Le policier Jonas Holly, chargé de l’enquête, sent la panique l’envahir. Il devrait protéger ces hommes et ces femmes, c’est son job. Seulement, les meurtres continuent et le tueur semble le narguer, en lui adressant des messages provocateurs et menaçants.

Et pendant qu’il chasse cette ombre insaisissable, qui veillera sur Lucy, sa femme, cette victime idéale qui ne peut quitter la maison seule ?

Chasseur ou proie ? Dans un petit village isolé, sous un linceul de neige, les frontières s’estompent…

 

Editions CALMAN LEVY

 

la-femme-au-masque-de-chair.gif

 

«  La femme au masque de chair » de Donna LEON le 15/02


Un soir que la neige tombe sur la Sérénissime, une femme blonde juchée sur des hauts talons et enveloppée dans un manteau de fourrure croise la route de notre cher commissaire Guido Brunetti.
Elle s’appelle Franca Marinella, s’est fait remodeler le visage par un chirurgien peu adroit, cite Cicéron ou Virgile par cœur, et Brunetti est instantanément subjugué par cet étrange alliage d’intelligence, de culture et de beauté altérée par l’inconscience – comme sa Venise, décidément ! Qu’on songe à la pollution déversée dans les canaux, à ce complexe chimique géant installé aux abords de sa ville ! Aux ordures qui jonchent les rues de tout le pays, aux incinérateurs qui explosent dans tout le sud de l’Italie, à la Camorra qui s’enrichit de l’élimination des déchets ! Et Brunetti de se transformer en expert de l’environnement pour élucider le meurtre d’un routier

 

le-baiser-de-Glasgow.gif

 

«  Le baiser de Glasgow » de Craig RUSSEL le 01/02


La Glasgow des années 50 n’est pas un endroit où l’on choisit de rester à moins d’y être né.
Et pourtant, le privé Lennox y trouve son compte. Entre la loi et ceux qui l’enfreignent, il sait comment naviguer. Le bookmaker et éleveur de lévriers Jimmy MacFarlane, alias « Petite Monnaie », dirige un cynodrome qui lui rapporte beaucoup. Lorsqu’il est assassiné avec une statuette en bronze, Lennox a un alibi solide : il a passé la nuit avec la fille du bookmaker. L’enquête qu’il entreprend aussitôt lui révèle que Petite Monnaie dirigeait nettement plus qu’un cynodrome.
Et bien plus dangereux pour Lennox, Willie Sneddon, un des « Trois Rois » du crime de Glasgow, est impliqué et ce n’est pas quelqu’un qu’on a envie de chatouiller. Pire encore, dans l’ombre évolue un monsieur auprès duquel les Trois Rois ne sont que tout petits joueurs. Et c’est lui que Lennox va devoir traquer et affronter pour avoir le fin mot de l’histoire.

 

Editions PLON

 

l-indice-de-la-peur.jpg

 

«  L’indice de la peur » de Robbert HARRIS le 09/02

 

Alexander Hoffman, patron d'un fonds d'investissement à Genève, a trouvé un algorithme financier qui permet de multiplier les gains à l'infini, l'indice de la peur.


Mais le scénario idéal bascule, Alexander est espionné. Ou paranoïaque? Quand il comprend que celui qui l'épie et le menace semble être aussi son complice, le financier croit sombrer dans la schizophrénie, victime d'un complot qu'il aurait lui-même forgé. La folie le guette et pendant ce temps l'indice de la peur s'emballe, le système devient incontrôlable, et les morts suspectes se multiplient autour de lui, l'encerclant peu à peu. Huit ans plus tôt déjà, Alexander avait créé une machine capable de prendre des décisions de manière autonome, devenue dangereuse, elle avait été détruite et lui renvoyé.


Sa femme, Gabrielle, découvre cette histoire alors qu'elle s'inquiète pour son mari après avoir découvert que sa maison est truffée de caméras qui observent le moindre de ses gestes. Mais l'histoire se répète, l'indice de la peur est sur le point de provoquer un krach boursier sans précédent et Alexander cette fois ne pourra peut-être plus détruire le monstre qu'il a créé, un monstre numérique et immortel.

 

Editions LE CHERCHE MIDI

 

 

le monastere oublié

 

«  le monastère oublié » de Steeve BERRY le 09/02

 

Avec cette nouvelle aventure de Cotton Malone, Steve Berry tisse une toile machiavélique autour du secret ésotérique le mieux gardé de la République populaire de Chine.


1974, province du Shaanxi. En creusant un puits, des paysans trouvent d’étranges statues enterrées. Appelés sur place, des archéologues mettent alors au jour l’incroyable mausolée de Qin, premier empereur de Chine, qui s’étend sur 56 kilomètres carrés et renferme une armée de 7 000 soldats et chevaux en terre cuite, gardiens du tombeau. Plus de trente-cinq ans plus tard, le contenu exact du tombeau n’a toujours pas été rendu public par les autorités chinoises, qui, aujourd’hui encore, interdisent l’accès de ce site archéologique pourtant unique au monde.


2012. Cotton Malone reçoit un e-mail inquiétant : son amie Cassiopée Vitt a été kidnappée après avoir dérobé un objet d’art très rare. Les quelques indices dont il dispose le conduisent vite au beau milieu de la Chine. C’est le début d’une aventure passionnante qui va le mener sur la piste des mystères du mausolée de Qin, puis, à la frontière sino-pakistanaise, au cœur d’un monastère oublié, perdu dans les montagnes, siège d’une confrérie secrète.

 

Editions ACTES SUD

 

casanova-et-la-femme-sans-visage.gif

 

«  Casanova et la femme sans visage » l’Olivier BARDE CABUCON le 01/02


Après avoir sauvé Louis XV de la mort lors de l’attentat de Damiens, et malgré son peu de goût pour la monarchie, le jeune Volnay obtient du roi la charge de “commissaire aux morts étranges” dans la police parisienne.


Aidé d’un moine aussi savant qu’hérétique et d’une pie qui parle, Volnay apparaît comme le précurseur de la police scientifique, appelé à élucider les meurtres les plus horribles ou les plus inexpliqués de son époque. Epris de justice, c’est aussi un homme au passé chargé de mystère, en révolte contre la société et son monarque qu’il hait profondément. Lorsque, en 1759, le cadavre d’une femme sans visage est retrouvé dans Paris, Volnay doit conduire une enquête sur le fil du rasoir avant que le meurtrier ne frappe de nouveau.


Surveillé de près par Sartine, le redoutable chef de la police qui voit d’un mauvais œil ce policier hors normes, Volnay, aidé à cette occasion par le libertin Casanova en personne et une jeune aristocrate italienne tournée vers les sciences et le progrès, remonte la piste d’un crime qui pourrait impliquer la Pompadour et Louis XV lui-même. Mais entre des alliés incertains et des adversaires redoutables, à qui le commissaire aux morts étranges peut-il se fier ? Des intrigues de la Cour de Versailles à la mystérieuse maison du Parc-aux-Cerfs, Casanova et la femme sans visage restitue avec une stupéfiante justesse, dans l’atmosphère si particulière de l’époque, les étonnants personnages que sont Louis XV, la marquise de Pompadour, Casanova et la figure énigmatique du comte de Saint-Germain, et inaugure une série policière des plus prometteuses.

 

gangrene.gif
«  Gangrène » de Julia Latynina le 01/02


Djamaluddin Kemirov a fait toutes les guerres récentes du Caucase.
Il a guerroyé en Abkhazie aux côtés des Tchétchènes mais les a combattus quand ils ont envahi ses terres : l’Avarie-Dargo-Nord, petite république subordonnée à l’autorité fédérale de Moscou. Et lorsque des terroristes ont provoqué un bain de sang dans une maternité de sa ville, il a fait le serment de les retrouver tous et de les châtier. Pourtant il ne représente ni les forces spéciales de l’Intérieur ni l’autorité fédérale russe.


Descendant d’une illustre lignée caucasienne de khans Khunzakh, de la tribu des Avars, Djamaluddin a lui-même l’étoffe d’un khan dans un climat d’horreur politique et morale où le Kremlin, misant sur les rivalités interethniques, finance la terreur. En vain chercherait-on la manifestation du bien dans ce roman où, selon le mot d’un bloggeur russe, les personnages se partagent entre vraiment ou pas vraiment monstrueux et entre encore vivants ou déjà morts, et où le seul critère de jugement, éminemment subtil, consiste à mesurer jusqu’à quel point l’âme de chacun est corrompue par la guerre.


Même Kirill Vodrov, fonctionnaire moscovite probe et bien intentionné, se voit finalement contraint de choisir entre la trahison et les armes. Il opte finalement pour les deux en se ralliant, les armes à la main, aux preneurs d’otage d’une délégation du Kremlin. Dans ce deuxième volume de sa Trilogie du Caucase, Julia Latynina continue d’explorer la folie d’un univers que seule la fiction permet d’appréhender.


Racontant la démesure absolue avec une implacable rigueur, elle atteint une maîtrise romanesque impressionnante. 

 

  Editions METAILIE

 

 

la-soif-primordiale.gif

 

« La soif primordiale » de Pablo DE SANTIS le 23/02


Dans la Buenos Aires des années 50, à l'ombre de la dictature, Santiago, un jeune provincial réparateur de machines à écrire, se retrouve par hasard responsable de la rubrique ésotérique du journal où il travaille et informateur du ministère de l'Occulte, organisme officiel chargé de la recherche sur ces thèmes et les vérités qu'ils recouvrent.
Malgré son scepticisme à l'égard du surnaturel, Santiago assiste à une rencontre de spécialistes des superstitions, y est témoin d'un meurtre et mis en contact avec "les antiquaires", des êtres extraordinaires qui vivent dans la pénombre entourés d'objets anciens, vendent de vieux livres et sont la proie d'une soif primordiale, celle du sang. Le hasard ou le destin, mais surtout un étrange amour, puissant et troublant, amènera Santiago à ne plus résister à cette soif et il devra alors chercher à survivre, peut-être pour l'éternité, dans un monde hostile.


Editions FAYARD

 

Parc-Humain.gif

 

«  parc humain »  de  Chris PETIT le 15/02

 
Que faisait Willi Schmidt, jeune homme suisse de bonne famille, entreprenant et courageux, durant la dernière guerre ? Pour certains, il aurait vendu du cuir aux nazis et du renseignement aux Américains ; peut-être aussi des juifs, des deux côtés.
Omniprésent dans les derniers soubresauts du conflit, où se monnayaient les vies, l’annonce de sa mort en 1945 n’a surpris personne. Près de soixante ans plus tard, deux hommes avec qui il formait à l’époque un trio improbable, le croient toujours vivant, caché sous une fausse identité dans l’industrie pharmaceutique. Karl-Heinz Strasse, haut gradé SS proche de Himmler, a survécu par alliances successives aux purges d’après-guerre ; Joe Hoover, employé par la Croix-Rouge, a accompagné Alan Dulles, chef de l’OSS et futur patron de la CIA, dans d’étranges missions. À Francfort où Strasse et Hoover se retrouvent, un jeune journaliste anglais, sur la piste d’un trafic néonazi de réfugiés kurdes, les entraîne vers des filières qu’on croyait à jamais disparues.
Celles d’un commerce cynique, sans frontières morales ou géographiques, qui exploite et recycle une matière première inépuisable : le parc humain. 

 

Editions LES NOUVEAUX AUTEURS

 

le-diable-sur-les-epaules1.jpg
«  le diable sur les épaules » de Christian CARAYON le 02/02

 

Au cours de l’année 1924, un village isolé des montagnes tarnaises et menacé d’extinction est le théâtre de plusieurs assassinats atroces. Déjà les langues se délient, les superstitions ressortent et des créatures maléfiques hanteraient la forêt… Malgré tout, la jeune institutrice Camille refuse de céder à ces croyances d’un autre âge. Son ami d’enfance, Martial de la Boissière, est alors appelé à la rescousse. Cet ancien criminologue, connu pour ses enquêtes autour du paranormal et qui ne voit dans ces morts suspectes que des crimes perpétrés par la main de l’homme va mener l’enquête à sa façon… mais l’assassin l’a positionné sur son échiquier diabolique : tout n’est désormais que tactique et manipulation.

 

Editions LES ESCALES

 

 Il s'agit d'une toute nouvelle maison d'éditions à qui nous souhaitons

                                                                bonne chance !

 

la-ville-rouge.jpg


«  Ville rouge » de Paolo REVERSI le 02/02


Le 27 février 1958, via Osoppo à Milan, des malfaiteurs dévalisent les fourgons de la Banque d’Italie. Parmi les passants qui assistent à la scène, deux jeunes garçons vont être marqués à jamais : Antonio, 13 ans, décide qu’il entrera dans la police ; Roberto, 8 ans à peine, choisit de devenir bandit. Chacun met tout en œuvre pour réaliser sa vocation, et bientôt l’affrontement est inévitable…Sur plus de deux décennies, de braquages sanglants en arrestations musclées, s’élevant dans les hiérarchies de la pègre et de la police, Antonio et Roberto vont se chercher, se trouver, se perdre à nouveau dans une ville où le noir du charbon et le gris des murs sont peu à peu remplacés par le rouge, celui des ambulances dans la nuit, des banderoles des manifestants, du sang sur le pavé.
Né en 1975, Paolo Roversi vit aujourd’hui à Milan. Journaliste et écrivain, il est l’auteur d’une série policière mettant en scène un journaliste hacker, qui lui a valu d’être salué par la presse italienne comme le « Scerbanenco post-moderne ».

 

Editions 10/18 ( GF)

 


ainsi-puis-je-mourir.jpg

 

«  Ainsi puis je mourir » de Viviane MOORE 


Comme dans les contes de fées, il y a une rencontre magique : celle de Gabrielle, la romancière, et de Philip Sedley, un mariage et, bien sûr, un château. Sauf qu’ici, non loin de Cherbourg, dans ce pays de bocages et de légendes, entre ces murs épais, quatre cents ans plus tôt, a vécu une autre femme, Marguerite, qu’une passion tragique a menée à la mort. En faisant de ce destin le sujet de son nouveau roman, Gabrielle ne peut se douter qu’elle va en devenir la prisonnière. La fiction se mêle au réel, le passé au présent. L’histoire semble se répéter, telle une malédiction, et menace de faire de la jeune femme la dernière victime du château des Ravalet.



Editions SONATINE

 

blue-Jay-Way.jpg
«  Blue Jay Way » de Fabrice COLIN le 16/02


"Julien, jeune Franco-Américain féru de littérature contemporaine, a perdu son père le 11 septembre 2001 dans l’avion qui s’est écrasé sur le Pentagone. Désireuse de lui faire oublier ce drame, la célèbre romancière Carolyn Gerritsen, qui l’a pris en amitié, lui propose d’aller vivre à Los Angeles chez son ex-mari producteur, afin qu’il officie en tant que précepteur auprès de leur fils Ryan. À Blue Jay Way, villa somptueuse dominant la ville, Julien est confronté aux frasques du maître des lieux, Larry Gordon, et à une jeunesse dorée hollywoodienne qui a fait de son désœuvrement un art de vivre : un monde où tous les désirs sont assouvis, où l’alcool, les drogues et les parties déjantées constituent de solides remparts contre l’ennui. Peu à peu, Julien se laisse séduire par ce mode de vie délétère et finit par nouer une relation amoureuse avec Ashley, la jeune épouse de Larry (et belle-mère de Ryan). Lorsque la jeune femme disparaît mystérieusement, il doit tout faire pour dissimuler leur liaison sous peine de devenir le principal suspect. Ce n’est que le début d’un terrible cauchemar : très vite, les morts violentes se succèdent, mensonges, trahisons et manipulations deviennent la norme, et la paranoïa apparaît comme le dernier refuge contre un réel insupportable. Julien doit savoir, pourtant, il n’a plus le choix : il fait partie de l’histoire.

 

Editions RIVAGES

 

Evasion-du-couloir-de-la-mort.gif
«  Evasion du couloir de la mort » d’ Edward BUNKER le 01/02


« Vous trouverez ci-joint une première mouture de mes nouvelles », écrivait Bunker à son agent.
« Je pourrais continuer à travailler et à les rassembler pour en faire un seul gros volume. » Ce gros volume ne verra pas le jour puisque l’auteur est mort avant, mais les récits rassemblés ici sont du pur Bunker. Ainsi du premier, presque un court roman, Justice à Los Angeles 1927 qui met en scène un protagoniste typique de son univers. Booker, un jeune Noir sérieux, employé dans un garage, emprunte la Packard d’un client pour aller rejoindre sa fiancée.
Malheureusement, une voiture de police l’emboutit. C’est l’engrenage : arrestation, prison du comté, haute sécurité à San Quentin, rébellion, mitard – son destin est scellé.Les autres textes, qui font alterner narration à la première et à la troisième personne, s’ils peuvent être lus de manière indépendante, font écho au premier. On y retrouve le même cadre, la prison de San Quentin, surnommé « La Maison de Dracula » par les détenus.Routine de la détention, couloirs, ouverture et fermeture des grilles, rencontre avec les avocats, violence, mauvais traitements, c’est le quotidien des prisonniers - à la fois morne et chargé de tension - qui nous est donné à voir par un auteur qui a passé lui-même 18 ans derrière les barreaux.
Des fictions courtes, aussi électriques que ses romans.Bunker a su comme personne décrire l’atmosphère et les moeurs de l’univers carcéral tout en dénonçant avec une implacable logique l’injustice et l’absurdité de cette « fabrique d’animaux » qu’est la prison. S’y ajoute une réflexion sur le contexte racial et la double injustice dont sont victimes les Noirs, tant au niveau policier que judiciaire.
Une réflexion qui n’a rien perdu de son actualité.

 


contact.jpg

 

« Contact » de Jonathan BUCKLEY le 01/02


La vie de Dominic Pattison semble être un symbole de réussite : un mariage stable, heureux, des affaires qui marchent bien.
Jusqu’au jour où Sam, ouvrier dans le bâtiment et ancien militaire, surgit dans sa vie et affirme être son fils et celui de Sarah Williams
Mais Sam est-il vraiment celui qu’il prétend ?
Dominic se souvient, en effet, d’une aventure avec cette jeune femme, trente ans plus tôt. Mais son instinct lui dicte de s’éloigner de cet étranger perturbé et possiblement dangereux. Sam, pourtant, n’acceptera pas d’être rejeté.

 


rampart-street.jpg«  Rampart street » de David FULMER le 08/02


L'armateur John Benedict est retrouvé assassiné dans Rampart Street, l'une des rues les plus malfamées de Storyville, le célèbre quartier chaud de La Nouvelle-Orléans. La police conclut hâtivement que le notable a été la victime d'un maraudeur, mais la famille ne se satisfait pas de cette explication. L'affaire est donc confiée au détective créole Valentin Saint-Cyr, de retour après dix-huit mois d'absence. Il ne tarde pas à comprendre qu'on l'a recruté, non pour découvrir la vérité, mais pour enterrer cette histoire au plus vite. Il n'en faut pas plus pour lui donner envie de creuser davantage, d'autant que la jolie fille de la victime le soutient dans cette démarche.
Plus obstiné et insolent que jamais, le détective se retrouve plongé au coeur d'un drame dont l'origine remonte au passé violent de La Nouvelle-Orléans qui continue d'être déchirée par les antagonismes raciaux.

 

 

Editions LA BALEINE

 

le-crepuscule-des-guignols.gif

 

«  le crépuscule des guignols » de Chrysostome GOURIO le 02/02


Quand on a laissé derrière soi une vie de violence pour s'adonner aux plaisirs de la viticulture, quand on a abandonné les grilles des catégories de la Raison pour découvrir les joies simples de l'imagination, on ne pense pas qu'une bande d'heideggeriens, ivres de vengeance, puisse venir atomiser votre maison et votre famille à coups de bazooka.


Seulement voilà, le monde est pris dans un éternel retour des choses. Pour faire face à ce déchaînement de haine, pour renverser les valeurs, et parce que le débat philosophique semble avoir radicalement changé de forme, Arthur et Lazare ressortent leurs flingues et, tels de nouveaux Rastignac, partent à l'assaut de la capitale pour mettre de l'ordre dans le Grand Merdier. Le Crépuscule des guignols, un western contemporain dans la lignée du Spinoza encule Hegel de Jean-Bernard Pouy.

 

Editions GALMEISTER

 


twisted-tree-.jpg

 

«  Twisted tree » de Kent MEYERS le 02/02


Twisted Tree, dans le Dakota du Sud, a tout de la petite ville silencieuse, au coeur de la nature sauvage qui s’étend à perte de vue. Mais l’infinie solitude des grands espaces rend chacun  prisonnier de ses obsessions : sur l’autoroute 91, un tueur en série assassine la jeune Hayley Jo. Dans un troublant jeu d’écho, les âmes tourmentées des habitants se racontent alors tour à tour, dévoilant les minuscules tragédies de cette communauté du Midwest. De Sophie Lawrence, qui fait mine de s’occuper de son beau-père invalide pour mieux se venger de lui, à Shane, qui se recrée une vie au fil des lettres adressées à sa mère, douze voix se font entendre, comme autant de pièces décisives pour reconstituer le puzzle complexe des relations humaines.


les-voleurs-de-manhattan.jpg
«  les voleurs de Manhattan » d’ Adam LANGER le 02/02


Jusqu'où un jeune auteur ira-t-il pour être publié ? Fatigué d'être le laissé pour compte des soirées littéraires new-yorkaises, rêvant de la rencontre qui lancerait enfin sa carrière, Ian Minot est prêt à renoncer à tous ses principes. "Pour publier, il faut d’abord être connu" lui annonce Roth, ex-éditeur désabusé qui l'entraîne dans une arnaque littéraire de haute volée. À quatre mains, ils deviennent les auteurs d’une pseudo autobiographie où il est question de bibliothèque incendiée, de voleurs de manuscrits rares et de l’unique exemplaire du Dit-du Genji. Mais jamais Ian n'aurait pu imaginer que s'approprier ce récit l'entraînerait dans un monde où faux-semblants et vrais voyous feraient de lui un héros de série noire.

Les Voleurs de Manhattan e

st un véritable page-turner où fiction et réalité s'entremêlent. Adam Langer nous livre le portrait plein d’esprit d’une société superficielle et d'un monde décadent d'éditeurs qui ne savent plus à quel auteur se vouer.

 

Les éditions DU ROCHER

 


la-bombe-des-mollahs.jpg

 

«  La bombe des mollahs »  de Paul FAURAY le 15/02


La bombe des Mollahs est un roman d'action et d'espionnage qui frappe vrai. Il nous plonge au coeur d'Istanbul, centre de gravité d'une lutte d'influence entre les différents protagonistes de la région : Syrie, Iran, Turquie, Israël ... Sans trahir de secrets d'état, l'intrigue se construit sur la base d'opérations clandestines réelles où les services spéciaux français n'ont pas à rougir face au Mossad.

Un thriller d'action avec beaucoup de rythme qui nous permet de saisir sous un autre jour les enjeux réels de la course à l'atome dont l'Iran n'est que la partie émergée de l'iceberg.



Editions STOCK

 


Flics.jpg

 

« Flics » d’Elisabeth WEISSMAN 


Les flics vont mal. Pris eux aussi comme tous les fonctionnaires de l’état dans la tourmente de l’entreprise de déconstruction lancée par l’équipe au pouvoir contre les services publics, mais avec ce paradoxe : alors que le pouvoir fait de la lutte pour la sécurité son fonds de commerce, il attaque de plein fouet les conditions d’exercice et la nature même des missions dévolues à la police républicaine. Étranglés par une réduction drastique d’effectifs, (11 000 effectifs en moins depuis 2004), les policiers sont empêchés d’assurer un véritable service de proximité, d’accueil et de secours sur le terrain. Soumis à la dictature du chiffre qui les pousse à faire de l’interpellation et du contrôle à tout va, ils sont contraints de se livrer à des pratiques aux frontières de l’illégalité, le profilage ethnique par exemple. Accablés de directives ultra sécuritaires, ils voient leurs fonctions de prévention détournées au profit exclusif de la répression. Managés à coup de peur, de prime et de triche, ils ont le sentiment de ne plus travailler que pour fournir à la hiérarchie des résultats qui pourront être utilisés à des fins de communication politique. Expropriés de leur mission républicaine de service public, ils sont pris dans les rais d’une idéologie racisante consistant à stigmatiser toute une partie de la population reléguée dans des ghettos de misère à la périphérie des grandes villes, qu’on leur demandera d’aller pacifier, au cours d’opérations coups de poing, sans autre objectif que d’épater la galerie et rassurer l’électeur en voie de lepénisation.


Tandis que le ministre de l’Intérieur Claude Guéant continue ses sorties fracassantes sur sa volonté d’éradiquer la délinquance à coup d’effets d’annonces, les policiers sur le terrain font les frais du double langage. Ni effectifs ni moyens supplémentaires ne leur sont alloués, mais ce sont au contraire les polices municipales, les réserves civiles, les officines privées de sécurité et les systèmes de vidéo-surveillance qui sont convoqués en lieu et place de la police nationale. Aux risques et périls de nos libertés démocratiques



Les éditions du TOUCAN

 


le-sang-d-un-autre.jpg

 

«  le sang d’un autre » d’Amanda COETZEE le 01/02


Harry Badger a été abandonné par sa mère dans un parc d’attraction lorsqu’il avait 8 ans. Il a été recueilli et élevé par des forains. Aujourd’hui officier de police à Londres, il est chargé par son patron de mener l’enquête au sein de la communauté des forains irlandais dont un enfant a mystérieusement disparu.
Dans cette immersion devenue pour lui chaque jour plus difficile, il fait équipe avec Emily, une jeune assistante sociale idéaliste pour qui la piste criminelle n’est pas la bonne hypothèse. Ce qu’ils découvriront les emmènera loin de tout ce qu’ils pouvaient imaginer…

 

 



Editions ADA

 


anna-et-kasius.gif

 

«  Anna et Kasius » de Michelè tremblay LACOURSIERE le 27/02


Anna Lemieux, une jeune femme qui a perdu la vue à l’adolescence, étudie en psychologie à l’Université Laval.
Un jour, on l’agresse en pleine rue et on lui arrache son sac. Ses parents pensent qu’il est temps pour elle de réitérer sa demande chez Mira, croyant qu’un chien-guide assurerait sa sécurité. Elle apprend que son nom est en tête de liste pour l’attribution d’un chien et se rend à Sainte-Madeleine pour faire ses classes.


Editions PUBLIBBOOK

 


le-diable-et-le-policier.gif

 

«  Le diable et le policier » de Jean Pierre MICHEL


Yannick est un adolescent difficile qui pense que des voix l'obligent à agir contre sa volonté.
Ainsi est-il amené à devenir meurtrier au cours d'une bagarre. L'engrenage de la prison, de ses violences, le font assassiner de nouveau à cause de ses hallucinations. Le diable ? Laurent, capitaine de police, va poursuivre Yannick à travers la Normandie de la côte de nacre et les marais de Carentan, au gré de l’irrationnel et de ses meurtres avant de le mettre, pense-t-il, hors d'état de nuire, au moment de sa dernière agression à Deauville pendant une réunion internationale.
Qui gagnera ? Yannick ? Laurent ? Le diable ?

 

un-moment-aupres-d-elle.gif

«  Un moment auprès d’elle » de Jean Claude LANOIZELEZ le 15/02


Dessinateur talentueux, Hubert travaille en association avec un ami à la réalisation de bandes dessinées pour adolescents.
Misanthrope à ses heures, il vit le plus clair de son temps seul dans sa maison, sur les rives du bassin de Thau. Il ne recherche rien d’autre que la tranquillité, profitant du soleil languedocien, et de virées avec son vieux bateau sur la lagune. D'ailleurs, il envisage de se séparer prochainement de l’appartement parisien qu’il possède encore. Par un matin d’avril, alors qu’il navigue paisiblement, il modifie son cap pour faire route sur une tache blanche qui l’a intrigué.
Ce qu’il découvre le saisit d’effroi ; à quelques encablures de son embarcation flotte le corps d’une jeune femme accroché à un long morceau de bois

 

 


rouge-blanc-rose.gif«  Rouge  blanc rose » de Jean Marie DELTHIL le 15/02



Car ses sculptures ne se vendent pas, car c’est la crise, car le cauchemar n’en finit pas, Patrick a imaginé là un plan parfait : le glacier de la Pilatte, au cœur de l’Oisans, un compagnon de cordée fantôme… et une arnaque à l’assurance-vie qui réglerait leurs problèmes, à Sophie et lui.
Mais parti en stop le jour J, il croise la mauvaise voiture, et le voilà disparu pour de bon. Aidée de leur ami Stéphane, sa compagne va tout faire pour le retrouver, quitte à appeler la police… Face à face entre un arnaqueur et un kidnappeur atypique d’un côté, enquête policière de l’autre, Rouge blanc rose ne laisse aucun répit et ménage ses surprises. Sous forme de puzzle, Jean-Marie Delthil mène tambour battant un thriller imprévisible, immersif, tendu, qui fait la part belle à la psychologie sans sacrifier son rythme de croisière.

 

son-murmure-argentin.gif


«  son murmure argentin » de Loïc KERGROAC ‘H le 15/02


"Il ne marchande pas.
Il ne demande pas d’explications. Il se plonge dans une réflexion laborieuse. Cette activité inhabituelle le fait baver abondamment. Il branle sa grosse tête pour signifier qu’il accepte de tirer sur le Français, pour deux cents pesos. S’il a eu des scrupules, ils se sont vite dissipés, puisque c’est une histoire d’honneur. D’honneur ! Pour Jorge ! Jorge a sa réputation: il est mauvais coucheur, mauvais camarade, et, pire que tout, il est un cavalier moyen.
Et pour cela il est méprisé des autres. Mais il est aussi excellent tireur. Et à ce titre, il est craint, mais pas pour autant respecté. Son rôle étant d’éloigner les voleurs de bétail, à coups de fusil si nécessaire, le meurtre ne sera pour tous qu’une malheureuse bavure." 



Editions OSLO

 


mauvais-oeil.gif


«  Mauvais œil » de Vassoula Nicolaïdès le 09/02


Laurent Karas, inspecteur de la brigade criminelle française, est envoyé à Athènes par ses supérieurs hiérarchiques avec pour mission de confondre Bernard Delvaux, époux de Pandora Doukas, une riche héritière grecque, soupçonné de plusieurs meurtres.
Insaisissable et inquiétant, Bernard se voit en même temps menacé par la police grecque qui enquête sur la mort d’un docker, par un mystérieux maître chanteur et par un cartel de drogue mexicain. Pour s’en sortir, il faut un "deus ex machina" et Karas accepte de jouer ce rôle. Embarqués dans un hallucinant chassé-croisé, les deux hommes se découvriront d’étranges affinités

 

Editions ROBERT LAFFONT

 

Eden.jpg

 

«  Eden » d’ Alain CLARET le 09/02


Les hommes du cartel de Sinaola sont entrés dans Paris.
Implacables, inhumains, ils viennent s'emparer du marché français de la drogue et récupérer les milliards confiés pour blanchiment à des financiers qui veulent leur faire croire aujourd'hui que leur argent s'est volatilisé.
Les hommes mais aussi les femmes : Juana, fille d'un sénateur milliardaire et d'une paysanne indienne illettrée et Madeleine, son amante, son double, une française que Juana a sauvée d'un douloureux suicide.
Elles veulent Eden ; l'homme de paille qui investissait cet argent.
Tandis que les membres du cartel mettent la ville à feu et à sang pour installer leurs réseaux et que les Français tétanisés contemplent à la télévision le spectacle effrayant de leurs banlieues dévastées, les deux femmes poursuivent un autre but : se venger du monde dans lequel elles sont nées.
Leurs méthodes seront pires que celles des tueurs et des assassins et Eden, incapable de comprendre de quoi est fait son ennemi, sera l'enjeu de ce combat vertigineux que se livrent de toute éternité les hommes et les femmes, l'argent et le pouvoir.


les-traces-de-l-araignee-ok.JPG
«  les traces de l’araignée » de Kathy REICHS le 09/02



Qui est le noyé d'Hemmingford, Québec, retrouvé enveloppé dans du film plastique ? S'agit-il de John Lowery, surnommé l'Araignée, pourtant déclaré mort dans un crash au Vietnam en 1968 ? Ou de son jumeau, Thomas ? A moins que ce ne soit son cousin, qui lui ressemblait tant ? Tempe se débat dans cet imbroglio, alors que sa fille Katy pleure son fiancé Coop tué dans un guet-apens en Afghanistan. Quittant le Québec pour Hawaï, direction le centre d'identification des dépouilles de soldats morts en mission, Tempe, accompagnée de Katy, est rejointe par son collègue et ex-amant Ryan, lui-même accompagné de sa fille Lily. Ambiance conflictuelle garantie !
Bien qu'elle ne dispose que de peu de restes du corps, Tempe réussit, grâce à ses observations et ses brillantes déductions, à reconstituer ce qui a pu se passer durant le fameux crash. Mais alors qu'elle se croit parvenue au terme de son enquête, elle est violemment agressée et manque d'y laisser sa peau.
L'auteur, sans jamais laisser retomber la tension, nous entraîne alors dans un tourbillon d'aventures et de coups de théâtre, entre menaces mafieuses, usurpation d'identité, double ADN. Le lecteur n'est pas au bout de ses surprises.

 

Editions BELFOND NOIR

 

 

 

la-petite-felee-aux-allumettes.gif
              «  la petite fêlée aux allumettes » de Nadine MONFILS le 16/02


Une nuit, dans les rues de Pandore, Nake tombe sur un sale type qui la séquestre.
Elle réussit pourtant à s’échapper et se réfugie chez sa grand-mère, une charmante vieille dame qui l’a élevée à la mort de sa mère en la nourrissant de contes de fées pour la protéger des horreurs du monde. Mais la jeune fille la retrouve morte au pied de son lit, une boîte d’allumettes nichée dans le creux de sa main. Nake s’en empare comme un précieux talisman, ayant toujours en mémoire l’histoire de La Petite Fille aux allumettes qui a tant bercé son enfance.
Désemparée et seule, elle se met en quête de retrouver son père, disparu à sa naissance. Mais en fouillant dans les affaires de sa grand-mère à la recherche d'indices, Nake déniche de terrifiants secrets de famille. La vieille dame lui a-t-elle menti tout au long de sa vie ou est-elle victime d’un complot ? Que dire aussi de cette vision affreuse qui la bouleverse à chaque fois qu’elle craque une allumette, celle du cadavre d’une fillette déguisée en Blanche Neige ? Mais le pire est à venir lorsque, le lendemain, elle découvre dans le journal la photo de la même petite fille, sauvagement assassinée.
L’inspecteur Cooper et son coéquipier Michou, flic le jour, travelo la nuit, vont mener l’enquête avec l’aide inattendue de mémé Cornemuse, l&rs

 


crains le pire

 

“ Crains le pire” de Linwood BACLAY le 02/02


Votre fille de 17 ans part de bon matin pour son petit boulot d’été.Elle vous promet d’être de retour pour le dîner.Mais elle ne rentrera pas.Ni ce soir là, ni les suivants.Votre pire cauchemar a commencé.

 

Editions BALLAND

 

la-porte-de-jade1.jpg


«  La porte de jade » de W.P. MONTAGU le 12/02


Rue Myrha, un chien ramène à ses maîtres, des Africains du quartier, le crâne d'un enfant. Ils en informent Le Bossu, à qui on le remet. Homme au passé trouble et anciennement lié à la Mafia, Le Bossu ne tarde pas à comprendre que c'est là un terrible message des mafieux chinois...
Peu après, un autre pan du passé sombre du Bossu est convoqué : le crâne qu'on lui a remis est celui de sa fille morte des décennies auparavant ! Sa tombe au cimetière Montmartre a été violée.
Alors commence une guerre de gangs sans merci... pour contrôler un puissant réseau de trafic de drogue, tandis que se développe, en parallèle, une histoire d'amour impossible entre Samarcande et une sublime chinoise, ancienne danseuse de l'Opéra de Shangaï...
 

Repost 0
Published by La petite souris
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 16:46

           UNE NOUVELLE REVUE ARRIVE EN LIBRAIRIE

                 

                       LE 26 JANVIER

 

Crimes et châtimentsC’est à partir d’aujourd’hui, 26 janvier qu’une nouvelle revue prend place sur les étales de nos libraires dans le rayon polar et roman noir.


Si pendant longtemps les passionnés se désespéraient de ne pas avoir , en dehors des publications associatives,  de revue dédiée à leur genre de prédilection, en l’espace de deux ans ce vide a été comblé par l’apparition d’ALIBI et aujourd’hui  de CRIMES ET CHATIMENTS.


Lorsque l’on m’a proposé de découvrir en avant première cette revue, je dois bien avouer que tout en acceptant, j’étais assez dubitatif quant à l’intérêt et la viabilité de ce projet.


Ne l’ayant pas encore en mains mais sachant qu’il était fondé autour du fait divers,  immanquablement ma mémoire visuelle me ramenait vers un hebdomadaire qui a construit toute sa réputation sur des couvertures racoleuses, exprimant fort bien l’effroi et des titres sans équivoque promettant au lecteur de nourrir sa curiosité malsaine du délectable malheur d’autrui.


Donc un a priori pas franchement positif de prime abord.


Et la revue est arrivée dans ma boîte aux lettres ! Et là, je suis resté coi !


D’abord l’objet lui-même. Une revue grand format de près de 200 pages. Une qualité papier haut de gamme, une couverture glacée en lettres-relief . Peu de photos, mais beaucoup d’illustrations fort belles. Des papiers qui alternent entre articles de fond et courtes chroniques. Bref, un habillage et une mise en page vraiment très réussie qui donne à l’objet l’attrait d’un livre. Et enfin un point non négligeable, ce mag ne contient PAS DE PUBLICITE !! oui ! oui ! vous avez bien lu !


Quant au contenu, là aussi la surprise est des plus agréables. Là , mes craintes initiales se sont rapidement envolées. Là aussi, rien à voir avec l’hebdomadaire évoqué plus haut. Ici, pas de racolage, pas de trash et d’hémoglobine vendu au litre, bref pas de voyeurisme.

 
«  CRIMES ET CHATIMENTS » s’intéresse au fait divers, à ceux qui le provoquent et ceux qui en sont les victimes, mais avec un regard qui gravite davantage autour des personnes concernées qu’autour des faits eux même. La volonté étant plus d’expliquer, de faire comprendre que de montrer, de faire voir.


Dans le dossier consacré au «  Destins de Femmes », le lecteur approchera celui-ci sous différents angles, celui de ces femmes tueuses tout d’abord, mais aussi de ces femmes qui ont choisi d’aimer des voyous, ou de celles encore, représentantes de la loi qui un jour décident de se suicider avec leur arme de service.


Il découvrira également d’autres histoires, d’autres faits divers, connus ou non, d’ici ou d’ailleurs, remarquablement racontés. Des faits narrés sous des plumes variées, celle du chroniqueur judiciaire, du juge, du journaliste ou de l’écrivains.


Cela se lit parfois comme des nouvelles. Et c’est aussi là l’intérêt de cette revue. La qualitéCrimes et châtiments littéraire vous positionne en lecteur et non en voyeur d’une histoire qui se livre à vous .


Cette revue nous offre aussi quelques informations. La carte de France des homicides de 2010 nous apprend qu’il n’y a que 6 départements métropolitains qui n’ont pas vu le sang couler de manière violente et intentionnelle (et où j’apprends que mon département, l’Hérault est par contre l’un de ceux où l’on meurt le plus par l’entremise d’un tiers !)


La variété des thèmes abordés ( la relation flic-voyou, le raid, la vie après la prison, la cavale…) , le traitement qui en est fait, la multitude des illustrations et la richesse des anecdotes rendent finalement cette revue particulièrement intéressante !


Reste à savoir si le marché pourra porter deux revues, qui certes si elles sont somme toute complémentaires, n’en sont pas moins concurrentes économiquement. Le lecteur que je suis l’espère en tout cas fortement ! «  CRIMES ET CHATIMENTS » est en tout cas une revue haut de gamme.


Une revue qui sera trimestrielle et vendue exclusivement en librairie au prix de 15 euros.


Une revue que l’on n’empile pas sur une table, mais que l’on range comme un livre dans sa bibliothèque !


Une revue qui transforme le fait divers, un fait majeur.

Repost 0
Published by La petite souris - dans A paraître....

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook