Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2011 6 02 /04 /avril /2011 12:00

 

SUITE DES NOUVEAUTES GRAND FORMAT. LES MISES A JOURS EVENTUELLES SE FERONT DIRECTEMENT SUR LE BILLET ( EN VIOLET )

 

 

Editions IXELLES

 

spirale1

 

" Spirale" de Paul Mc EUEN

 

Avec ses belles maisons et ses rues bordées d’arbres, Ansley Park est l’un des quartiers les plus prisés d’Atlanta. Mais dans l’une de ces demeures parfaites, dans une chambre somptueuse d’adolescente, une jeune fille a été sauvagement assassinée. Sa mère horrifiée git au pied de l'escalier, après avoir tué à mains nues l’agresseur de sa fille.

L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation est dépêché sur les lieux et ne tarde pas à s’apercevoir que la police locale a commis une grave erreur, en décelant ce qui échappe aux autres enquêteurs : quelque chose dans la traînée de sang, dans une preuve médico-légale, dans les yeux de la mère traumatisée. En quelques minutes, Trent prend le contrôle de l’affaire… et en découvre une seconde. Pour lui, cela ne fait aucun doute : une autre jeune fille a disparu et le tueur court toujours.

Entouré d'ennemis, dont une coéquipière qui a toutes les raisons de le haïr, Trent comprend que cette affaire, dans un décor luxueux, va faire ressurgir le désir de vengeance d'une poignée de personnages dont l'existence a été dévastée.

 

Editions des DEUX-TERRES


 

le-royaume-des-voleurs1.jpg

 

 

«  Le royaume des voleurs » de William RAYAN


 

Avec ses belles maisons et ses rues bordées d’arbres, Ansley Park est l’un des quartiers les plus prisés d’Atlanta. Mais dans l’une de ces demeures parfaites, dans une chambre somptueuse d’adolescente, une jeune fille a été sauvagement assassinée. Sa mère horrifiée git au pied de l'escalier, après avoir tué à mains nues l’agresseur de sa fille.

L’inspecteur Will Trent du Georgia Bureau of Investigation est dépêché sur les lieux et ne tarde pas à s’apercevoir que la police locale a commis une grave erreur, en décelant ce qui échappe aux autres enquêteurs : quelque chose dans la traînée de sang, dans une preuve médico-légale, dans les yeux de la mère traumatisée. En quelques minutes, Trent prend le contrôle de l’affaire… et en découvre une seconde. Pour lui, cela ne fait aucun doute : une autre jeune fille a disparu et le tueur court toujours.

Entouré d'ennemis, dont une coéquipière qui a toutes les raisons de le haïr, Trent comprend que cette affaire, dans un décor luxueux, va faire ressurgir le désir de vengeance d'une poignée de personnages dont l'existence a été dévastée.

 

Editions VIVIANE HAMY

 

la-dame-a-la-larme.gif

 

" La dame à la larme " de Claire WOLNIEWICZ

 

Rita et Adam vivent ensemble, et un petit garçon, Félix, est né. Adam a renoué avec la peinture, son oeuvre, hors des sentiers battus, est très appréciée de son galeriste.


Pourtant, après une absence de quelques jours, en rentrant chez lui où l'attend impatiemment Rita, Adam est vide de désir, d'énergie, de sentiment. Face à celle qui est l'amour de sa vie, il ne ressent rien, ne comprend rien... Il ne peut que reprendre sa valise et s'installer dans son atelier. Le Musée de l'homme lui a commandé une toile, son galeriste a prévu une exposition dans le mois qui suit. Mais l'inspiration a déserté son être, son imaginaire est comme anéanti, il est un corps déserté par son âme.


Au même moment, sa grand-mère, Joséphine, décède. A l'enterrement, il revoit Marthe, l'amie d'enfance de Joséphine, qui lui confie les maigres souvenirs d'une vie: photos, lettres, objets... De retour dans son « trou », son apathie s'accentue. Commence alors une période d'errance et d'angoisse, où il noue des relations assez louches dans les bars. Et des phénomènes étranges se manifestent: après des nuits lourdes de mauvais sommeil, il découvre des toiles qu'il ne se rappelle pas avoir peintes, tableaux figuratifs qui ne correspondent en rien à son style habituel, représentant une femme vue de dos, des scènes offrant les différentes phases d'un meurtre... 



Son galeriste est emballé par cette nouvelle voie, de même que les commanditaires du Musée. Ce succès n'apaise en rien la peur. Les tableaux se multiplient, et il reconnaît enfin le personnage qui revient sans cesse sous son pinceau: c'est Joséphine jeune fille, telle qu'il l'a vue sur les photos qu'il a récupérées... N'y tenant plus il repart pour la Touraine interroger Marthe, et tenter de retrouver les témoins d'une très lointaine affaire...
Qui était Joséphine? Qui est-il, lui ?...

 

 

Editions SOTCK

 

vie-de-mafia.jpg

 

"Vies de mafia" de Delphine SAUBABER et Henri HAGET

 

 

« Nous avons voulu raconter la mafia, faire entrer le lecteur dans cet univers surréaliste et incompréhensible pour un étranger, en suivant des morceaux d’existences, en racontant des gens qui vivent, travaillent, tuent, souffrent. Si l’on trouve facilement des ouvrages didactiques sur la mafia, sa mondialisation ou son histoire, on en trouve plus rarement sur la mafia vue de l’intérieur, racontée sous un prisme humain. La mafia, ses soldats, ses vies brisées, ses vies de film, au service du crime ou au service de l’État…

 

C’est l’idée de cet ouvrage, à mi-chemin entre la littérature et le journalisme : plonger le lecteur dans ce monde totalement à part dont la réalité, secrète, ancestrale ou d’une modernité étonnante, lui est étrangère. Raconter les gens qui combattent sur ces terres de l’Italie du Sud, du témoignage exceptionnel d’un tueur repenti de Cosa Nostra, qui confesse plus de cent homicides, aux juges à la vie sacrificielle et blindée… Car c’est une guerre qui se joue au quotidien, là-bas, et qui n’intéresse plus seulement l’Italie mais aussi l’Europe et le monde, où la mafia étend ses tentacules. 


Tous deux journalistes, nous avons, au fil de nos reportages et de nos rencontres avec des destins d’exception, été si souvent frappés, bouleversés, que nous avons eu envie de les retranscrire dans ce livre documenté, fondé sur des faits et des personnages réels, des documents judiciaires, et assumant parfois une part de fiction. À travers ces histoires conçues comme des nouvelles, ce livre vise aussi à dessiner, en creux, l’esprit des organisations mafieuses et leur extraordinaire ascension, de la mère et mythique Cosa Nostra à la ‘Ndrangheta calabraise, encore très méconnue et devenue pourtant, aujourd’hui, la mafia la plus puissante d’Europe. » 

 

Editions AU DIABLE VAUVERT


 

3-jours-a-tuer.gif

 

" 3 jours à tuer " de Louis LANHER

 

 

Une fiancée à jamais, deux rivaux à mort, trois jours à tuer.
Entrez dans la peau d'un Ultimate Raceur lancé à 320 km/heure
à la poursuite de lui-même…


Maximillion Cooper, l’ego aussi gonflé que le moteur de sa Bugatti, n’a aucun doute : cette année il va s’offrir l’Ultimate Race.


L’Ultimate Race : 3000 kilomètres de bitume entre Paris et Marrakech, les pilotes les plus rapides, les bolides les plus affûtés, trois jours d’adrénaline. Et pour Maximillion, trois jours de rédemption, à la recherche de sa part d’humanité, à la vitesse d’un corps en chute libre.
Deux obstacles semblent pouvoir le séparer de la victoire : Kurk, le géant inuit au volant de sa Corvette, et un mystérieux garçonnet, Grégory, qui hante les couloirs de sa mémoire.
Alors que les étapes défilent, se dévoile dans l’angle mort de Maximillion, une enfance de tyran, puis une adolescence faite d’humiliations infligées par son rival et ancienne victime. Entre Maximillion et Grégory, il y a Zoé, point d’effondrement gravitationnel des deux hommes. Les rivaux enroulent leurs identités dans une fuite vertigineuse vers cette éternelle fiancée. Les univers se télescopent, les époques se superposent et Maximillion plonge Grégory dans ses souvenirs, pour une lutte à mort.


À l’issue de ces 3000 kilomètres de course dans le dédale de sa personnalité en bribes, qui prendra le dessus, l’amoureux éperdu ou le double psychopathe né d’une usurpation ?

 

Les Editions du TOUCAN

 

ta-vie-contre-la-mienne.jpg

 

" Ta vie contre la mienne " de Lisa SCOTTOLINE

 

 

Deux soeurs jumelles, qui se ressemblent trait pour trait jusqu'à la confusion totale. Bennie est une brillante avocate à la tête du plus important cabinet pénal de Philadelphie et mène une vie de famille heureuse. Alice est à la dérive entre des compagnons douteux et des jobs incertains.

 

Un jour Alice prend sa décision : elle va faire disparaitre sa soeur et prendre sa place dans la vie. Entre délire psychotique et manipulation savamment préparée, un thriller sur le fil du rasoir où la vérité n'est pas toujours sûre de l'emporter...

 

Editions RIVENEUVE

 

la-nuit-du-tagueur.gif

 

" La nuit du tagueur " de Nathanaël FOX

 

 

Richard Killroy est un peintre en pleine crise.


Alors qu'il se sépare de la femme, leur fils David, 17 ans, entre en rébellion contre lui en intégrant un groupe de tagueurs. Le meurtre inexpliqué de l'un des membres du groupe plonge David dans le désarroi. Pour se rapprocher de son fils, Richard tente d'élucider ce crime. Mais l'affaire se corse lorsque lui parvient une lettre étrange, telle une flèche tirée d'un passé qu'il ne soupçonnait pas.


Ce roman interroge les liens entre art moderne et art de la rue (le tag) par le biais du conflit des générations. Dans sa main, une bombe aérosol. Un sentiment irrépressible le conduisait à taguer son nom stylisé partout où il le pouvait. En traçant ses lettres sur la surface décrépite, quelque chose en lui cédait. Une lumière intérieure l'irradiait: il voyait très clairement un fleuve puissant et secret l'entraîner.


C'est le premier roman sur l'univers du tag préfacé par Alain-Dominique Gallizia, collectionneur et spécialiste mondial du tag.

 

Edition Michel LAFON

 

PREMIER-CRANE_OK.jpg

 

" Le premier crâne " de Nicolas SKER le 21 avril

 

 Directeur d'un laboratoire de datation archéologique, Marcus Sambre aime les certitudes. Mais le jour où Hélène, son ex femme , lui fait parvenir, de son nouveau chantier de fouille, un crâne en parfait état, son univers bascule dans l'irrationnel... la datation au carbone 14 de l'ossement est formelle: ce crâne est d'un âge bien anterieur à toute forme de vie sur terre !

 

Aidé de la journaliste Evannah Poleska , Marcus se lance dans une quête obstinée pour percer un mystère ou science, art et religion se côtoient dans un vertigineux engrenage.

 

Du centre d'énergie de Sarclay au Golgotha à Jérusalem, talonné par des individus prêts à tuer, ce couple détonnant devra repousser les limites de la raison pour affronter un secret qui pourrait se révéler bien plus redoutable que les hommes qui le traquent sans merci.

 

           L'auteur présentera son roman à la

         FNAC Italie 2 à PARIS le 30 avril à 16h

 

 

Editions BELFOND NOIR

 

charlene ne reviendra pas1

 

" Charlène ne reviendra pas " de Lisa UNGER

 

 

Quand la disparition d’une adolescente réveille le sombre passé d’une communauté bien tranquille. Un thriller habile orchestré de main de maître par la reine du suspense psychologique.

Dans la petite ville des Hollows, chacun se connaît depuis l’enfance. Ici, tout est calme, rassurant.
Alors, quand un soir, Charlene, une adolescente gothique et vaguement rebelle, ne rentre pas chez elle, personne ne semble prêt à envisager le pire.
Jusqu’au jour où l’inspecteur Jones fait un curieux parallèle entre la disparition de Charlene et celle de Sarah, une lycéenne retrouvée morte vingt ans plus tôt.

Souvenirs enfouis, existences mensongères… Caché à l’abri de ces jolies façades fleuries, le mal veille. Bientôt, il frappera de nouveau.

 


  l-ile-de-tous-les-danger1.jpg

 

" L'île de tous les dangers" de Natasha COOPER

 

 

Sur les landes brumeuses de l’île de Wight, une jeune psychologue se prend de passion pour l’étude d’un dangereux et troublant meurtrier. Un suspense psychologique intense, une plongée saisissante dans l’intimité des âmes les plus sombres.

Karen Taylor, Londonienne spécialiste des troubles comportementaux, se penche sur le cas de Spike Falconer, un homme accusé d’avoir abattu toute une famille de sang-froid.
Mais, alors qu’elle pense rencontrer un terrifiant psychopathe, Karen se retrouve face à un homme séduisant, calme et sûr de lui. Est-il réellement le monstre que chacun se plaît à lui dépeindre ?
Pour comprendre cet homme énigmatique, Karen va commencer à enquêter sur son passé et à sonder les habitants de l’île. Mais les mystères de Wight sont soigneusement gardés…

Apparences trompeuses, traumatismes d’enfance, complots… Avec l’aide de l’inspecteur Trench et de Will, son fiancé, Karen se lance dans une dangereuse quête de vérité. Une quête qui l’obligera à affronter ses propres démons.

 

Editions PLON

 

l-heritage-de-glace.jpg

 

" L'héritage de glace " de Romain GARNIER le 07/04

 

Lorsqu'en 2011 on retrouve un sous-marin frappé par la croix gammée pris dans les glaces du pôle Nord, c'est la stupéfaction. D'autant plus que tous ceux qui s'approchent de l'épave meurent. Une force mortifère semble émaner de ses entrailles d'acier.


Qu'allait chercher ce sous-marin dans ces contrées désolées? Une civilisation perdue? Une religion oubliée?


Envoyé au pôle Nord fouiller le submersible, le jeune sanskritiste Jean Akcroyd n'est pas au bout de ses surprises: de la banquise de glace aux profondeurs de la terre, il va basculer dans l'inconnu, à la poursuite d'un secret indicible, un héritage du passé aussi redoutable qu'extraordinaire.



 


 

LA LECTURE C'EST L'AVENTURE ! A BIENTOT !

 

 


Repost 0
Published by Eskalion - dans A paraître....
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 00:13

 

 

quai du polar

Il n’y pas d’autres mots pour décrire le plaisir qui fut le mien quand, avalant les 350 km pour rallier Lyon, j’ai enfin pu consumer aux flammes de ma passion dévorante pour les livres en général et le polar en particulier, les deux journées ou presque que j’avais décidé de consacrer à ce festival tant attendu !


Un petit séjour express, fait de découvertes, de rencontres imprévues ou non, mais surtout riche en émotions ! Et je dois vous avouer que c’est la tête pleine de souvenirs, le cœur rempli de joie et le coffre bourré de livres que j’ai pris le chemin du retour !

 

PICT0001

C’est sous un beau soleil de printemps et accueillis par de magnifiques magnolias en fleurs, que nous sommes arrivés ma femme et moi dans cette belle ville de Lyon. Par bonheur nous avons pu nous présenter assez tôt à la bourse du travail où se tenaient des conférences et une librairie de 1000m2 dans laquelle ma carte bleue s’est tout simplement suicidée !

Petite mise en bouche par un tour rapide des stands, repérages des artistes présents ou à venir, sélection des conférences à voir avant que la foule ne commence à arriver ! L’endroit est grandiose !


 

Et le premier coup de chance se produit. Me trouvant à côté de Pascal SENECAL , l’auteur Québéquois  ( là j’ai pensé très fort à mon pote Richard car c’est lui qui me l’a fait découvrir !), on vient le chercher pour une photo de tous les écrivains ( enfin ceux déjà présents) sur le parvis de la Bourse. Ni une ni deux, je me précipite dehors pour arracher moi aussi un morceau d’immortalité à cette belle brochette d’auteurs ! Tant mieux car par la suite, étant pris par les discussions, les échanges d’adresses, j’oublie carrément de faire des photos avec des auteurs ! J’ai honte j’avoue ! Mais heureusement il n’y avait pas que moi comme blogueur sur place, et vous pouvez voir de très belles photos d’auteurs sur le site de Polard-oïd ! (ici : link   )

 

PICT0008


Je ne suis pas en principe un adepte des autographes. J’ai parfois l’impression que ca s’apparente un peu à une messe, où les fidèles (lecteurs) vont chercher leur dédicaces comme d’autres vont chercher leur hostie (et moi et les curetons…enfin c’est une autre histoire). Je crois d’ailleurs que les prochaines manifestations de ce genre auxquelles je participerai (Frontignan sera la prochaine, pas très loin de chez moi) à un «  Pour Bruno…… » je préfèrerai un mot, une idée, une réflexion qui passe par la tête de l’auteur, un dessin,  n’importe quoi, mais quelque chose de spontané.

 


sonia D.11h je prends mon téléphone, et fébrilement j’appelle un auteur que j’ai chroniqué et qui m’a fait la surprise de m’envoyer par mail son numéro de téléphone pour que l’on se retrouve autour d’un café ! Il s’agit de Sonia DELZONGLE qui a écrit « Le hameau des purs », et qui habite Lyon. Elle n’était pas prévue à un stand, mais a tenu à ce que nous puissions nous rencontrer ! Un geste vraiment sympathique ! Rendez vous est pris dans l’après midi.

 Que dire si ce n’est que la rencontre fut délicieuse, tant Sonia est quelqu’un d’une grande simplicité, souriante et  fort  sympathique! Ballade en sa compagnie dans les stands des libraires, pour rencontrer l’auteur qu’elle tenait absolument à rencontrer :  R.J Ellory. Un sacré bonhomme celui là !  Puis à la terrasse d’un café, profitant de ce magnifique soleil , nous avons longuement échangé sur son dernier roman, et celui à venir qui est en cours d’écriture. Elle a bien voulu m’en donner  quelques détails, que bien sûr je ne révèlerai pas, promesse oblige ! Mais j’ai déjà hâte de le lire !

 


Après avoir quitté Sonia, retour à la bourse. N’ayant pas encore eu la possibilité de me glisser dans le public pour assister à une conférence, je m’y essaye. Et me voilà en train de m’intéresser  aux polars nordiques ! Encore eux ! Je loupe plus tard celle sur «  l’agent Dash lave plus noir », salle comble ! Première frustration de la journée ! je vais calmer celle-ci en  me livrant à quelques achats compulsifs ( ceci dit bien calculés ). L’occasion de nouvelles rencontres.


Mon regard croise celui d’un écrivain disponible mais que je ne reconnais pas. Capturé  par son sourire je m’approche et avoue humblement ne pas connaître ce monsieur et encore moins ses œuvres. Il s’agit de René FREGNI, auteur marseillais, qui en quelques mots me laisse entre apercevoir le vécu d’un homme qui a connu la couleur du ciel zébré de barreaux métalliques. L’homme se raconte dans «  Tu tomberas avec la nuit ».Le titre me séduit immédiatement, le bonhomme aussi ! On pourrait parler avec lui pendant des heures .J’ai vraiment envie de le découvrir. Tout en discutant mon regard tombe sur  «  Où se perdent les hommes ». J’adore ses titres décidément, je ne résiste pas. Je marche beaucoup au feeling, je sais déjà que j’ai rendez vous avec cet auteur ! Et dans la «  dédicace » je trouve son mail ! Un signe ! Deuxième rencontre marquante de la journée après Sonia.

PICT0019.JPG

Plus loin, j’aperçois DOA ! C’est marrant mais le bonhomme colle bien avec l’image que je m’en fait. Personnage malicieux et plein d’humour. Il me signe son roman, m’explique que l’écriture à quatre mains n’était finalement pas si difficile que ca.Dominique Manotti, n’est pas là pour le cosigner, je dois repasser dans quelques minutes.


Le temps pour moi d’aller découvrir Brian Freeman ! Et là, grand spectacle ! Je précise que je n’avais pas vu que l’auteur était là. Je feuillette un de ses romans, il s’approche et me fait comprendre que le livre d’après lui n’est pas trop mal ! Je le reconnais, je viens de voir sa photo sur le livre, et lui demande avec humour s’il connait l’auteur ! (il parle « un petit peu français ») Et de me répondre que oui, mais que celui-ci a encore des progrès à faire !  Rigolade !  L’auteur me tends la main me salue vraiment très chaleureusement comme si j’étais un vieux copain qui venait le voir ! Puis il me parle en Anglais, ce qui est du meilleur effet sur quelqu’un comme moi qui ne comprend que l’espagnol !


Heureusement arrive Sophie Thiebault attaché de presse aux éditions Presses de la cité qui très gentiment joue les intermédiaires ! J’explique à Brian que je m’occupe d’un blog, et aussitôt il me donne son adresse mail, il veut absolument que je lui écrive ! Il est prêt de faire une interwiew avec moi par mail ! Quant à la langue, pas de soucis, il a un traducteur ! Touché par tant de sympathie je lui promets de le contacter !! Entre temps j’échange mes coordonnées avec Sophie Thiebault tout aussi disponible que son auteur. Décidément, ce festival, c’est du bonheur en barre ! Et je ne me doutais pas encore que j’allais prendre une claque quelques secondes plus tard .

En effet, retour au stand où Dominique Manotti est à nouveau présente. Je profite d’un creux pour m’approcher d’elle. Et là mes amis, je tombe littéralement sous le charme. Quelques mots échangés suffisent pour que je rayonne de bonheur ! Il se dégage de cette dame une chaleur et une énorme tendresse pour l’autre. Naturellement. Il y a des gens comme ca, qui sont ouverts comme des fleurs quand d’autres se referment comme des poings. Je me surprends à lui dire que j’ai l’intention de lire «  Bien connu des services de police » avec gourmandise ! le mot la fait sourire, et je le retrouve dans sa dédicace. Le duo que forme DOA et Manotti est attachant, on devine sans mal la complicité qui les unit et le plaisir qu'ils ont du prendre à donner vie à leur roman. Un moment court, mais d’une intense émotion ! Sous le charme je vous dis !


Peu après, un auteur à pas feutré .La voix douce, la gentillesse extrême et le talent de sa plume en don de soi : Marcus Malte. J’avais eu l’occasion d’échanger par mail avec lui  pour le remercier, quand j’avais eu l’agréable surprise de découvrir par hasard qu’il avait mis PASSION POLAR en lien sur son site.Je n'ai pas encore lu " les harmoniques" mais je sens l'envie grandir!


Je tombe ensuite sur Antoine Wagneur, le temps de parler du film tiré de son roman «  terminus Plage ». Plus loin un auteur bien connu semble fort en colère. Il l’exprime à un de ses amis, une personne qu’il connait bien vient de passer devant lui en le snobant superbement. D’après ses propos je devine  peut être une ancienne éditrice. Il en va des relations auteurs/éditeurs comme de la vie, on s’aime, on s’aime, et on se déchire !

Le temps de saluer Craig Russel et Roger Smith d’une  poignée de main et de les soulager d’un exemplaire de leur dernier roman  «  Lennox » pour l’un et «  mélange de sang »  pour l’autre que me voilà à discuter avec un sacré bonhomme qui aime à échanger avec ses lecteurs : François Boulay ! Un personnage très attachant peu avare d’anecdotes pour ses visiteurs qui l’écoutent!

 

PICT0029.JPG

Quand je m’approche de Megan Abott, je l’observe  qui s’émerveille quand un lecteur anglo-saxon (fichtre le rayonnement de Quai du Polar !!) lui présente visiblement à dédicacer des exemplaires des tout  premiers tirages de ses romans. Le moment d’émotion de l’auteur est visiblement  sincère.


A quelques pas de là, Merin LEDUN ! je m’apprête à prendre «  la guerre des vanités » mais Merin me conseille de lire  «  les visages écrasés ». Je n’hésite pas une seconde, bien sûr. Je discute un peu avec lui, qui m’explique que l’écriture de « Zone Est »  a été pour lui l’occasion de s’échapper un peu du polar. Oh ! je découvre  qu’il a lu le petit billet que j’avais rédigé sur « Fractale » sa pièce radiophonique. Il me fait une des plus belles dédicaces de la journée ( chuut je la garde pour moi). Un auteur très sympa, comme je les aime, simple, sincère, proche de ses lecteurs et qui aime à partager.


Bon il faut bien que je vous parle maintenant de ma plus grande déception ! Car votre serviteur a accompli un véritable exploit  voyez vous! Celui de louper l’auteur que je voulais voir absolument, celui qui, pour moi, fait parti des plus grands, et qui l’année dernière m’avait sublimé avec «  Tokyo ville occupée », je veux bien sur parler de David PEACE ! J’avoue, je suis un véritable patachon  !!!


Malgré tout le bilan fut extrêmement positif ! Mais j’ai du hélas rentrer plus tôt que prévu, car  avec un putain de FN à 37% sur mon canton je ne devais pas fuir ma responsabilité de citoyen, et botter le cul d’un facho s'apprêtant à poser la main sur Marianne , ca soulage toujours énormément !


Au final une expérience truculente, haute en couleur, vive en émotion, et riches en souvenirs. Mais pourtant il m’a manqué quelque chose. J’ai mis du temps à découvrir quoi, et puis j’ai mis le doigt dessus.

 

Il me manquait Gridou, Sophie, Nathalie, Pierre, Claude, Oncle Paul et quelques autres. Brefs, Ces copains blogueurs que j’apprécie tant ! Quel bonheur aurions nous partagé à vivre ces instants ensemble.


 Et de me mettre à rêver ! Et si l’année prochaine, nous nous retrouvions tous à Lyon pour la prochaine édition, autour d’une table à partager un bon repas et à échanger sur notre passion commune,  à vivre ensemble ce qeek end magique au milieu d’autres passionnés ? Qui sait, même mon ami Richard à qui je dois tant de découvertes, pour peu qu’il décide de passer quelques jours de vacances en France pourrait même en être ! Elle est pas bonne mon idée?

 

En attendant l'année prochaine, j'ai bien une tonne de lecture qui vient de remplir ma bibliothèque !! l'été sera polardesque, assurément !!!

 

Rendez vous maintenant à Frontignan !!! Il me tarde déjà !

 

____________________________________________________________________________________________

 

PETITE INFO : Cette semaine je suis passablement débordé. Un billet de lecture à rédiger, un billet spécial nouveautés à réaliser. J'espère commencer à vous mettre ca en ligne ce week end mes amis ! Merci pour votre patience!

 


Repost 0
Published by Eskalion
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 18:53

Ce week end PASSION POLAR fait relâche et prend la direction de LYON pour

le festival QUAI DU POLAR

retour milieu de semaine prochaine pour de nouvelles chroniques

 

en attendant voici les

 

 

Gagnants du concours organisé

par

PASSION POLAR et SOMBRERO FILMS

 

A l'occasion de la sortie du film "LEGITIME DEFENSE"

 

LEGITIMEDEFENSE(2)

 

de Pierre LACAN

 

tiré du roman " TERMINUS PLAGE"

 

d'Alain WAGNEUR aux éditions BABEL NOIR

 

 

 

Corinne BUTEL  14790 MOUEN

 

Hervé MAYNADIE 30820 CAVEIRAC

 

Ingrid PANNIER 75020 PARIS

 

Mathieu BOURDEL 34500 BEZIERS

 

 

Les heureux gagnants recevront une invitation pour deux personnes

 

FELICITATIONS et merci à tous les participants !

Repost 0
Published by Eskalion - dans Jeux concours
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 01:00

JEU CONCOURS

 

LEGITIMEDEFENSE(2)

 

En salle depuis le 16 MARS

 

A l'occasion de la sortie du film de PIERRE LACAN


" LEGITIME DEFENSE"


tiré du roman


"TERMINUS PLAGE"  


d' Alain WAGNEUR aux éditions BABEL NOIR ( Actes Sud)

 

leg.defense

 

" SOMBRERO Films " et "PASSION POLAR"


sont heureux de s'associer pour vous faire gagner des places de cinéma pour aller voir le film en salle en répondant au questionnaire suivant ( Des indices se trouvent sur cette page et dans les liens qu'elle comporte)

 

1/ Comment se prénomme le personnage principal du film ?

 

2/ Quel est le premier objet retiré du coffre-fort?

 

3/ Quel est le nom du distributeur du film en France?

 

4/ En quelle année a été initiallement publié le roman " Terminus Plage" d'Alain WAGNEUR aux éditions Babel Noir ( Actes Sud)?

 

5/ A votre avis, combien de personnes vont prendre part à ce concours?

 

 

 

Les participants devront déposer leurs réponses et leurs coordonnées postales ( Pour l'envoie des lots.) en m'envoyant un message via " contacter le bloggeur" dans le menu déroulant " Jaime ce blog" qui se trouve dans la barre en haut de page.). En cas d'égalité les participants seront départagés par la question N°5 ( le plus près de la bonne réponse gagnant le lot)

 

4 invitations pour 2 personnes sont à gagner !!

 

Clotûre du concours VENDREDI 25 MARS à 18 H

 

A VOUS DE JOUER !

 

BONNE CHANCE !

 


  le site de SOMBRERO Films link

 

terminus film

 

  le site d'Actes Sud link

 

 





 

 

 


Repost 0
Published by Eskalion - dans Jeux concours
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 22:49

st antoine

 

" Rendez-vous à Saint-Antoine" de Mathias GODDON

 

" Editions PAPIER LIBRE"

 

 

 

Après avoir découvert les éditions «  Papier Libre » avec un premier roman, «  Crucifix et crustacés » d’Hervé MESTRON (dont vous trouverez mon billet ici  "Crucifix et crustacés" d'Hervé MESTRON   ) , nouvelle rencontre aujourd’hui à travers le dernier roman de Mathias GODDON «  Rendez-vous à Saint-Antoine ».


Les romans que publient «  Papier Libre » portent le charme de nos villes et  fleurent bon le terroir de nos campagnes. Si les américains ont les déserts et les belles Chevrolet, nous avons pour nous nos vieux troquets, nos vieilles églises et nos dynamiques C3!


zh.jpgQue pensez vous que puisse  faire un professeur à la fin de son année scolaire quand celui-ci vient de perdre sa femme, lassée d’une vie qui tourne autour des copies à corriger, des évènements de cours, et d’un lycée dans lequel elle n’a jamais mis les pieds, mais qui envahit toujours un peu plus l’espace vital de son couple ?  Boire sans doute !  C’est ce que ne manque pas de faire Lucien Tordot, professeur de son état, qui cherche au fond de son verre l’explication de sa déchéance conjugale.


C’est là, dans ce café situé pas très loin de son établissement que le vieux bonhomme aime à s’appuyer sur le zinc froid et à s’humecter le gosier tout en parlant pour lui-même ou pour Casimir, le patron  des lieux,  qui a pour courtoisie d’écouter son client, et pour amitié de refreiner sa consommation.


Etienne, un jeune collègue de Lucien, a bien compris que son ami ne tourne pas rond depuis quelques temps, et voir sa tête le matin quand celui-ci arrive en salle des professeurs  n’est pas pour le rassurer sur l’évolution de sa situation. Allant trouver Casimir pour lui parler de son ami, il comprend que le barman  derrière son comptoir fait déjà tout ce qu’il peut pour limiter les dégâts. Reste la présence et l’amitié comme une bouée jetée à la figure du désespoir en espérant que Lucien s’y raccroche.


Pourtant c’est un fait divers dans le journal qui va sortir Lucien de sa torpeur. Un meurtre pensez donc ! Un homme étranglé puis poignardé,  et retrouvé dans un local à poubelles. Et le crime qui s’est passé tout prés du  bar de Casimir ! Voilà qui ne manque pas de sel ! Or Lucien  se rappelle être passé dans cette rue ce soir là ! Il n’en faudra pas plus pour émoustiller sa curiosité et voir germer en lui cette idée folle de mener sa propre enquête !  Projet qui n’est pas sans rendre Etienne et Casimir particulièrement dubitatifs ! Mais après tout, si cela pouvait occuper l’esprit de leur ami et le tenir éloigné des verres d’ivresse, pourquoi pas !


D’autant  que lorsque l’inspecteur suivant l’affaire se présente au bistrot pour l’enquête de voisinage, celui-ci tombe sur Lucien qu’il connait depuis des années. Entre les deux hommes quelques échanges qui aboutiront à la conclusion d’un accord pour s’aider mutuellement. Accord scellé  par l’inspecteur davantage pour faire plaisir à Lucien que par conviction d’avoir trouvé un  auxiliaire précieux et indispensable.


Malgré tout, Lucien et son compère Etienne qu’il embarque avec lui dans l’aventure, ne vont saa.jpgpas démériter et  vont se montrer au final perspicaces. Avec des moyens se résumant à leur bon sens, leur intuition et une petite dose de chance, leur enquête les conduira, à une soixantaine de kilomètres de là, où un autre meurtre à été commis et où sévit un corbeau impitoyable.


 Haut lieu religieux, Saint-Antoine renferme dans son abbaye les reliques du Saint qui lui a donné son nom, et qui était connu autrefois pour guérir le « mal des ardents ». De là à penser qu’une malédiction est à l’œuvre dans le village…


Mathias GODDON nous livre là un sympathique roman qui s’inscrit dans notre paysage provincial. A partir d’un scénario qui n’ambitionne ni le spectaculaire ni l’hémoglobine à tout craint, il bâtit une histoire solide qui chemine sans à-coup, et conduit son lecteur vers  l’issue finale aussi sereinement  qu’un fleuve va à la mer.


goddon-M-jpgMathias GODDON  crée des personnages à la fois ordinaires et  pittoresques, à la faiblesse et à la sincérité  attachantes. Des personnages  enfermés dans la bulle de leur vie quotidienne, qui pour en échapper,  s’inventent le temps des vacances, un costume et une vie de détective. Une vie où ils peuvent être utiles aux autres à un moment où ils doutent du sens et de la finalité de leur propre fonction sociale.


Le lecteur se laissera facilement  prendre au jeu , et suivra non sans une certaine curiosité la drôle d’enquête que vont mener les deux compères.  D’autant que l’inspecteur en charge de l’enquête officielle ne sera lui, pas toujours d’une très grande perspicacité. Au point que nos deux «  apprentis détectives » finiront par avoir un wagon d’avance sur ce dernier et arriveront en gare avant lui !


Si Mathias GODDON nous donne une belle description de ces bistrots qui hantent notre imaginaire collectif  et  qui tendent à disparaitre aujourd’hui de nos paysages urbains, où de ce village qui va servir de cadre au dénouement de l’histoire, je regrette un peu malgré tout  qu’il n’y ait pas une dose un peu plus importante d’humour dans ce roman. En effet, bien des situations pouvaient s’y prêter, et lorsqu’on a un aperçu du talent de l’auteur en la matière, cela donne des passages truculents, comme celui du cauchemar que fait Etienne d’un Inspecteur d’Académie ! ( mais c'est sans doute parce que je bosse moi même dans la grande maison que ce passage m'a énormément plu).


Pour autant, le but est atteint. Le lecteur fini le roman sans vraiment s’en rendre compte, et ne regrette d’avoir effectué le trajet Grenoble – St Antoine en C3 à plus de 150km/h sur l’autoroute !


Repost 0
Published by Eskalion - dans Auteurs Français
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 22:10

le paradis ou presque   

 

  Edition "LE SEUIL policier "

 

Voilà le genre de roman que j’affectionne tout particulièrement ! Un roman qui  ne vous laisse pas le temps de souffler, qui vous prend par le col, vous projette à l’arrière d’une bagnole et vous embarque dans un road movie dont vous ne connaissez pas par avance la destination !  Un roman où les balles fusent comme autant de feux d’artifice, où la vie se perd plus vite qu’elle ne se gagne et où celle d’un homme vaut parfois moins que celle d’un clébard.

 

Les emmerdes, c’est comme les sangsues. Ca vous tombe dessus sans crier gare, et difficile roadmovie.jpgde vous en débarrasser tant ca vous colle à la peau !

 

En la matière Hank Thompson en connait un rayon ! Un type vraiment à part ce Hank ! Le genre de mec à se mettre deux cigarettes allumées dans les oreilles pour mieux se les déboucher, en regardant un coucher de soleil sur une plage du Yucatan avant de s’offrir son bain quotidien dans l’océan atlantique.

 

Il aurait pu ainsi se la couler douce sous le soleil et les cocotiers, à siroter ses sodas avec son pote Pedro qui tient le bar au milieu de cette plage de rêve.

 

Oui mais voilà, Hank à eu la mauvaise d’idée de s’accaparer un magot qui n’était pas le sien. 4 million de dollars « carottés » à la mafia russe de New York en laissant derrière lui pas mal de cadavres. Alors forcément quand un jeune routard à l’accent "ruskov "se pointe dans votre refuge paradisiaque et fini par vous faire comprendre qu’il n’ignore rien de votre identité, les carottes commencent à sentir le caramel !

 

Heureusement pour Hank, un russe supporte très mal le vol plané du haut d’une pyramide mexicaine. Il faut dire que celui-ci était particulièrement malotru à vouloir menacer la vie de ses parents si Hank ne lui remettait pas le magot. C’est le genre de chose, voyez vous, qui met notre bonhomme en pétard ! Les parents c’est sacré ! Résultat, un cadavre et l’ouverture du score.

 

Hank se retrouve donc avec le feu aux fesses, et ce n’est pas du à un coup de soleil à bronzer à poil sur la plage ! Décidé à rendre le pognon pour qu’on laisse ses parents tranquilles, il lui faut revenir aux Etats unis. Mais impossible de repasser la frontière avec son magot sous le bras ! Alors il l’expédie par la poste à son pote Tim, à Las Vegas, qu’il compte rejoindre ensuite pour récupérer son bien.

 

Mais déjà deux flics pas très nets font leur apparition, qui visiblement ne s’intéressent pas seulement à la mort du jeune russe. Il est grand temps pour Hank de mettre les voiles !  


Avec l’aide de Léo, le frêre de Pédro et de Rolph un américain qui a fait son trou au Mexique,  et qui arrondissent leur fin de mois en jouant les passeurs pour des réfugiés cubains, Hank finira par franchir la frontière. Derrière lui déjà, les cadavres des deux flics se rajoutent au compteur même si cette fois ce n’est pas son arme qui a distribué généreusement les balles.

A partir de là démarre un périple chaotique et sanglant vers Las Vegas. Car le problème de Hank c’est d’être constamment obligé de se coltiner des compagnons de route qui lui collent aux basks comme des mouches sur un pot de miel ,et qu’à chaque fois cela à tendance à  virer à la pétarade, façon ok Corral.


charlie hustonSi Charlie Huston, à travers «  Un paradis ou presque »  ne renouvelle pas le genre, il nous offre malgré tout une histoire particulièrement acidulée, un road movie  agrémenté de fusillades, d’herbe et de cachetons, le tout sur l’air des vieux standards du rock américain.

 

Un roman où son héros, qui n’en est pas vraiment un, ne cesse de voir la maîtrise des évènements lui échapper, qui n’aime pas la violence mais qui se voit bien malgré lui devenir l’idole des plus fêlés, mais qui pratique malgré tout l’autodérision avec un art consommé.

 

Dans un style rythmé et percutant, Huston nous dépeint un univers déjanté, très visuel, un brin « tarantinesque », où l’on croise des personnages aussi dangereux que fous à lier et où Hitler à même réussi l’exploit de se réincarner en clébard surentrainé pour vous sauter à la gorge ou sur vos précieux bijoux de famille!

 

Bref ,Le genre de roman qui se prêterait parfaitement à une adaptation cinématographique !

 

 

deux avis valant mieux qu'un,  le lien vers le billet de mon ami Paul : link

 

 

 

 

 Chroniqué dans le cadre du:

 

jurypolar

 

 


Repost 0
Published by Eskalion - dans Auteurs Américains
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 00:00

" L'ombre dans l'eau " de Inger FRIMANSSON

 

Editions FIRST

 

 

L'Ombre dans l'eau«  L’ombre dans l’eau » est le second roman que publie Inger Frimansson aux éditions FIRST.

 

Nous y retrouvons Justine, un personnage que le lecteur avait découvert dans «  bonne nuit mon amour » ( voir le billet qu’en avait fait à l’époque ma copine Sophie link) .

 

Ce second roman est donc le prolongement du premier, même s’il n’est pas nécessaire de l’avoir lu pour s’immerger dans cette histoire. Et ca tombe bien car personnellement je n’avais  pas eu la chance de le lire.

 

Justine est une femme meurtrie, pour laquelle les plaies d’un passé douloureux sont à peine refermées. Ayant perdu sa mère à l’âge de quatre ans,  devenue le souffre douleur de ses camarades de jeu quand elle était adolescente, elle a  vécu par la suite avec une belle mère qui  la rejetait et la brimait.

 

Comme cela ne suffisait pas, Justine voit comme une malédiction les êtres qui lui sont les plus chers disparaître autour d’elle. Son père emporté bien trop tôt par une crise cardiaque, et Nathan, l’homme pour lequel elle vouait un amour sans borne, disparu quant à lui en pleine forêt amazonienne. Même sa camarade de classe Berit, qui pourtant ne la ménageait pas quand elle était plus jeune, s’est volatisée sans laisser de traces. Seul, son grand corbeau noir  qu’elle a apprivoisé et qui partage son existence lui apporte un peu de réconfort.

 

Les années ont passé. Justine vit toujours au même endroit, avec son corbeau, dans sa maison au bord du lac. Mais même si son cœur s’est ouvert à un autre homme, Hans, gardien de nuit dans un hôtel , qui arrive par sa présence et son calme à apaiser ses vieux démons,  elle continue à vivre intérieurement recluse sur elle-même.

 

Mais ses angoisses reprennent. Son corbeau s’agite. Des ombres rôdent autour de sa maison quand Hans n’est pas à ses côtés. Et il y a ces cauchemars, incessants qui la reprennent  et où elle voit son ancienne camarade de classe,  Berit, flotter entre deux eaux, regard tournée vers la surface et qui l’observe  fixement. Le passé vient effleurer sa réalité.

Pourquoi ressent-elle toujours ce besoin incompressible de prendre régulièrement sa barque pour sur rendre au milieu du lac ?

 

Et ce flic, qui vient voir Hans, pourquoi lui parle t’il de Justine en ces termes ? A quoi fait-il allusion ? Se pourrait il qu’elle ait des choses à cacher ? Il n’y a pas pire ennemis qu’un doute qui s’immisce dans votre esprit.

Ce roman n’est pas une histoire à rebondissements, à actions,  où les cadavres jonchent les coins de pages. C’est d’abord un roman d’atmosphère, particulièrement pesante et sombre qui met progressivement le lecteur mal à l’aise. Un roman de femmes, où l’espoir n’est pas un point d’horizon.

 

 Inger Frimasson opère par petite touche, apporte progressivement pièce par pièce les éléments de son scénario. Un ensemble de destins qui se croisent ou s’entremêlent, où chaque personnage porte en lui ses propres fêlures, ses propres blessures.

 

C’est un portrait psychologique particulièrement travaillé auquel s’est attaché l’auteur. Des femmes en particulier. ingerfrimansson.jpgAbîmées, esquintées par la vie mais qui seront aussi source de violence.

 

A l’image de Justine. Héroïne ambigüe qui flirte en permanence avec la frontière entre la folie et la réalité .Ou Ariadne, femme régulièrement battue et enfermée dans un placard par son mari ,flic de son etat, et qui devra puiser sa force dans son désespoir pour déjouer un destin écrit d’avance pour elle.  


Et que dire des hommes qui, dans ce paysage psychologique à vif,  sont loin d’avoir  le meilleur rôle. Absents ou incapables de protéger, ils n’ont parfois pour certains, que la violence comme seul mode d’expression.

 

Jusqu’au bout  l’auteur parvient  à maintenir son lecteur dans un doute permanent, ne lui laissant pas la possibilité de porter un jugement définitif sur son personnage principal, et qui jusqu’au bout hésitera entre la compassion et la suspicion.

 

Avec ce  roman, Inger Frimansson a obtenu pour la seconde fois le prix du meilleur roman policier suédois.

Repost 0
Published by Eskalion
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 00:00

 

fractal

 

" Fractale" de Marin LEDUN


Editions LA TENGO

Collection " Pièces à conviction"

 

 

C’est un petit livre qui tient dans la poche. Une centaine de pages pas davantage. Une heure de lecture tout au plus.  Une petite pièce de théatre sans ambages. A l’origine, FRACTALE était une création radiophonique diffusée en novembre 2010 sur les ondes de France Culture, dans le cadre du cycle polar du programme «  Drôles de drames ».


Martin LEDUN l’auteur, nous invite à un huit clos étouffant qui mets en scène 6 personnages, travaillant tous pour SAUDIS  Corporate ,  un cabinet de conseils en placement de produits financiers.


Nous y retrouvons Marie, claustrophobe, manipulatrice et agressive. Sam , attirante mais complexée et en recherche perpétuelle d’affection. Pierre, bel homme mais asocial et violent en situation de stress. Ann qui a quelques difficultés relationnelles. Vincente, voix douce posée et rassurante. Et enfin Alexandre leader né et séducteur.


C’est à la suite d’un mail leur annonçant un exercice d’évacuation que les collaborateurs de ce prestigieux cabinet se retrouvent à prendre l’ascenseur pour descendre dans les sous-sols de l’immeuble comme ils y ont été invités.


Un fois sur place, ils découvrent un lieu aménagé. Un salon, des chambres, une cuisine équipée avec un frigo garni, une salle de bain. Bref, un véritable lieu de vie. Curieux, ils n’en n’avaient jamais entendu parler. Plus curieux encore, l’ascenseur. Celui-ci ne possède pas de bouton d’appel. Impossible donc de remonter dans les bureaux.


Ce qui était un exercice anti-incendie n’en est visiblement pas un. Très vite les protagonistes échafaudent des scénarii  pour se convaincre finalement qu’il s’agit d’une mise à l’épreuve de leur patron Ricardo pour désigner les meilleurs d’entre-deux. Des rumeurs de licenciements n’ont-elles pas circulées dernièrement? Chacun serait donc un adversaire en puissance pour l’autre ?


Pourtant, au petit matin, l’un d’entre eux a disparu. L’angoisse s’installe dans le groupe. Quand deux autres personnes disparaissent la nuit suivante, que la nourriture dans le frigo et les placards s’est volatilisée, et que l’eau a été coupé, la tension s’installe dans ce qu’il reste du groupe initial.


Quels sont donc les règles de cette épreuve imposée ?


Et si tout ca n’avait finalement rien à voir avec un jeu ?


Un petite pièce efficace, sans prétention, et qui peut facilement se prêter à la lecture quand on a un peu de temps devant soi, dans le train, une salle d’attente, ou bien installé au fond de son fauteuil préféré.


«  Fractale » est la première oeuvre publiée dans la collection « Pièces à conviction » des Editions LA TENGO,  qui vise à regrouper des textes courts tirés de pièces radiodiffusées. Les prochains opus à venir devraient porter la signature de Caryl Ferry, Marcus Malte et Christian Roux ! De quoi mettre en appétit !!

Repost 0
Published by Eskalion - dans Auteurs Français
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

 

Editions POINTS

 

origine.jpg

 

" Origine" de Diana ABU-JABER le 17/03

 

 

Enfant trouvée dans de mystérieuses circonstances, Lena ignore tout de ses origines. Elle n’a gardé aucun souvenir de son enfance si ce n’est un don étrange, une sensibilité quasi animale… Lena, qui travaille pour la police scientifique de Syracuse, New York, refuse d’exercer ce don sur le terrain. Une série de décès de bébés va l’y contraindre : elle seule peut pressentir l’existence d’un assassin d’enfants.

 

angle-obscure.jpg

 

" Angle obscur" de Reed Farrel COLEMAN le 03/03

 

 

Moe Prager n’a jamais aimé son boulot de détective à New York. Son rêve serait d’ouvrir une cave à vin. Pour lancer son affaire, il accepte un dernier contrat très lucratif : retrouver Patrick, le fils fugueur de Francis Maloney, un politicien autoritaire, raciste et corrompu. L’enquête se complique quand Moe comprend que pour aider Patrick il ne suffit pas de le retrouver.

 

13heures.jpg


" 13 heures " de Deon MEYER le 03/03

 

 

5 h 36 : au Cap, une Américaine gravit Lion’s Head, paniquée. 5 h 37 : on appelle Benny Griessel et les inspecteurs sous sa tutelle ? une fille a été égorgée. 7 h 02 : Alexa Barnard se réveille, encore saoule, à côté du cadavre de son mari. Passé 12 h 57 : ça tourne mal pour Griessel et ses hommes. Et à 18 h 37, les affaires sont classées. Treize heures ordinaires pour ces inspecteurs des homicides.

 

le-tailleur-gris.jpg

 

" le tailleur gris " d'Andrea CAMILLERI le 03/03

 

 

Pour un banquier de renom fraîchement retraité, les jours ont la couleur de l’ennui. Il observe Adele, son épouse de vingt-cinq ans sa cadette. Adele est une femme nantie et respectée, belle à en mourir. Adele a un appétit sexuel démesuré, mais fait chambre à part depuis trois ans. Adele le trompe, et il le sait. Et quand elle revêt son tailleur gris, Adele cache des secrets plus noirs encore…

 

le-tueur-intime.jpg

 

" Le tueur intime " de Claire FAVAN

 

 

Will Edwards, quinze ans, est quotidiennement battu, violé, humilié. Quand Samantha arrive dans sa classe, belle et protectrice, il renaît. Mais l’amourette se mue en déception. Décidé à se venger, Will apprend minutieusement les règles de la perversité et de la cruauté. Un véritable enragé ! Devenu un prédateur redoutable, il s’engage sur les routes des États-Unis à la rencontre de ses futures victimes.

 

dix-petits-demons-chinois.jpg

 

" Dix petits démons chinois " de Frédéric LENORMAND le 10/03

 

 

Selon la tradition chinoise, tous les mois d’août, les âmes qui n’ont pas trouvé le repos dans l’Au-delà reviennent sur terre. Et c’est l’enfer qui s’abat cet été-là sur la ville administrée par le juge Ti. Deux jeunes gens sont retrouvés morts alors qu’ils étaient tendrement enlacés, une effigie de démon posée à côté d’eux : le premier crime d’une série… diabolique.

 

Editions LA TENGO

 

fractal.gif

 

" Fractale " de  Marin LEDUN le 02/03

 

 

Fin de journée à SAUDIS Corporate, cabinet de conseil en placement de produits financiers. Un message d’alerte incendie est lancé. Six employés, trois hommes et trois femmes, gagnent le troisième sous-sol, conformément aux indications. Ils pensent à un exercice de sécurité. Mais quand les portes de l’ascenseur se referment derrière eux, ils réalisent qu’ils n’ont plus aucun moyen de remonter. Commence alors une attente épuisante où l’exercice se révèle être un jeu sordide dont chacun devra trouver les règles pour survivre.

 


Editions JAI LU

 

le-monstre-de-florence.gif

 

" Le monstre de Florence" de PRESTON et SPEZI

 

 

L'écrivain D. Preston et le journaliste M. Spezi reviennent sur l'affaire du tueur florentin qui n'a jamais été démasqué à ce jour. Comparé à Jack l'Eventreur, il assassina sept couples faisant l'amour dans leur voiture, entre 1974 et 1985. L'enquête des deux hommes paraît déranger au point que D. Preston est accusé de complicité de meurtre et M. Spezy d'être celui qui est surnommé le "monstre".

 

la-spirale-des-abysses-copie-1.gif

" La spirale des abysses" d'Olivier DESCOSSE le 09/03

 

Ex-mercenaire et ancien policier d'élite, Serge Papadakis ignorait qu'il avait un fils, conçu trente ans plus tôt. Et voilà que son ancienne petite amie réapparaît pour lui annoncer son existence... et sa disparition.

 

Il va se lancer sur ses traces. Une route inattendue, terrifiante, placée sous le signe de la violence et de la barbarie. Qui est vraiment Thomas, son fils ? Confronté à l'inimaginable, Papadakis verra ses certitudes vaciller, emportées dans le tourbillon de la spirale des abysses.


sous-les-mains-sanglantes.jpg

 

" Sous les mains sanglantes " de Val Mc DERMID le 02/03

 

!!  PARUTION REPORTEE EN AVRIL !!

 

Le profileur Tony Hill, grièvement blessé par un patient de l'hôpital psychiatrique, affronte, de son lit de douleur, la rapacité de sa garce de mère.


Quant à Carol Jordan, elle doit élucider plusieurs meurtres ayant pour point commun une liste de plantes vénéneuses. Parce que la première victime est la vedette du football club de Bradfield, l'émotion du public frôle l'hystérie...

 


  filiation-du-crime.gif

 

' Filiation du crime " de Nora ROBERTS le 02/03

 

 

Quand le tout nouveau chef de la police de New York et sa femme rentrent de vacances, ils entendent passer un peu de temps auprès de leur fille, une adolescente vive et intelligente.
Mais, même dans leurs pires cauchemars, ils n'auraient pu imaginer la scène de crime qui les attend. Eve Dallas, chargée de l'enquête, est choquée par le spectacle du corps atrocement mutilé de Deena...

 

USSEL.gif

 

" Les aventures de Guillaume d'Ussel. Londres 1200" de Jean d'AILLON

 

 

Après la mort de Richard Coeur de Lion, son frère Jean lui succède.
Mais le roi de France, Philippe Auguste, apprend qu'un testament de Richard désignant son neveu Arthur de Bretagne est dissimulé à Londres, dans la grande tour blanche construite par Guillaume le Conquérant. Il charge donc Guilhem d'Ussel, qui lui avait déjà sauvé la vie, de le ramener...

 


 

Editions FOLIO Policier


Bien-connu-des-services-de-police.jpg

 

" Bien connu des services de police" de Dominique MANOTTI le 10/03

 

Le commissariat de Panteuil, banlieue nord de Paris, incarnation de la «nouvelle politique de sécurité» du ministre de l'intérieur? C'est en tout cas ce que souhaite sa commissaire en cet été 2005.

 

Ce haut fonctionnaire de la police ne manque pas d'ambition : sa politique de maintien de l'ordre dans les quartiers, radicale, théorisée, doit servir les objectifs du ministre et, en passant, sa propre carrière. Ses hommes, sur le terrain, s'y emploient à leur manière. Ils font comme ils peuvent, donnent des gages à la hiérarchie, s'arrangent avec les faits, avec les statistiques, avec les règles – ils font le métier, quoi! – dans un climat de tension, de violence et de mensonge, avec la population, avec les «jeunes», avec les autres.


Noria Ghozali, commandant aux Renseignements généraux, observe avec intérêt la vie et les soubresauts de ce commissariat, et notamment les contacts qui sont noués – sans doute pour la bonne marche des enquêtes –, entre certains policiers et certains grands voyous. Et puis, soudain, des squats, peuplés de travailleurs immigrés, brûlent...

 

L-heure-etoilee-du-meurtrier.jpg


" L'heure étoilée du meurtrier " de Pavel KOHOUT le 17/03

 

 

En février 1945, les bombardements des Alliés se succèdent sur Prague pour faire plier les Allemands... Le corps de la veuve d’un dignitaire nazi est retrouvé horriblement mutilé. Pour des raisons politiques, Morava, jeune policier tchèque, et Buback, inspecteur chevronné de la Gestapo, sont obligés de s’associer pour mener l’enquête.

 

Les voilà lancés sur la piste d’un meurtrier psychopathe, une terrifiante poursuite qui va bouleverser leurs vies.


Tandis que les Allemands tentent de retarder l’inéluctable et que les communistes s’apprêtent à s’emparer du pouvoir, les deux hommes apprennent à se connaître et à s’estimer. Autour d’eux le monde s’écroule et le chaos s’installe...

 

Petits-meurtres-entre-voisins.jpg

 

" Petits meurtres entre voisins" de Saskia NOORT le 17/03

 

 

Des maisons bien entretenues, des pelouses verdoyantes et des rues calmes où les enfants peuvent jouer... Voilà ce que recherchaient Karen et Michel lorsqu’ils se sont installés dans ce petit village de la banlieue d’Amsterdam. Devenus amis avec leurs voisins avec qui ils partagent le goût du bon vin et un certain art de vivre, ils n’ont pas regretté un instant leur décision.
Mais quand un violent incendie ravage la maison de l’un de ces couples parfaits, le vernis se craquelle. Derrière les jolies façades se dissimulent rancœurs, jalousies, malversations et adultères. Evert a-t-il vraiment mis le feu à la maison après avoir drogué sa femme et ses enfants? Pourquoi Hanneke s’est-elle jetée par la fenêtre de l’hôtel où elle s’était réfugiée? Karen, qui ne parvient pas à accepter ces morts, commence à gêner avec toutes ses questions...

 

Les-veufs.jpg

 

" Les veufs" de BOILEAU-NARCEJAC le 17/03

 

 

Serge, acteur qui court le cachet et écrivain à ses heures, est d’une jalousie maladive. Il traque sa femme, la fait suivre, fouille dans ses affaires, vérifie le compteur kilométrique de sa voiture... Lorsqu’il se rend compte de son erreur, il est déjà trop tard : il a tué l’amant présumé de Mathilde.


De mari bafoué, Serge se retrouve vulgaire assassin recherché par la police. Ironie du sort, Les Amours, le roman qu’il a publié anonymement, est récompensé par un prestigieux prix littéraire et sa femme le presse de se faire connaître.

 

La-vie-en-miettes.jpg

 

" La vie en miettes " de BOILEAU NARCEJAC le 17/03

 

 

De retour d’Irak, Cason Statler a perdu son boulot, sa petite amie, le sommeil... Il décide de repartir de zéro et revient à Camp Rapture, sa ville natale, à l’est du Texas.

 

À peine engagé comme chroniqueur dans le journal local, il tombe sur l’histoire d’une jeune étudiante qui s’est mystérieusement évanouie dans la nature plusieurs mois auparavant. On n’a retrouvé que sa voiture, ses chaussures et le dîner à emporter qu’elle venait d’acheter.

 

Cason flaire aussitôt le bon sujet et décide d’écrire une série de chroniques sur la disparition de Caroline Allison qui semble cacher de bien noirs secrets derrière un visage d’ange.

 

Or, dans une petite ville comme Camp Rapture, ce genre d’enquête ne passe pas inaperçu...


 

Editions du RIFLE ( collection Rifle Noir )

 

Faute-de-verite1.jpg

 

" Faute de vérité" d'Olivier HENNION

 

 

Quesnoy-sur-Deûle, métropole de Lille, décembre 2004 : le lieutenant des Stups, Charles Klapa, blessé lors d'une tentative d'arrestation, est en convalescence dans la ville de son enfance.

 

Ce retour coïncide avec la réminiscence d'un événement traumatisant survenu en décembre 1977, l'affaire Girard. 27 ans plus tard, il décide de rouvrir l'enquête à sa manière.

Commence alors une lente ascension vers la vérité...

 

Editions RIVAGE/Noir

 

looser.jpg

 

" Looser" de Jason STARR le 02/03

 

 

A trente-deux ans, Tommy Russo rêve encore de devenir acteur, alors qu'il n'arrive même pas à décrocher un rôle dans une pub.En attendant, il travaille à l'Oreilley's Bar, et flambe tout son salaire sur les champs de courses.

 

C'est là qu'un parieur vient lui proposer une affaire : acquérir un cheval en association avec d'autres joueurs. Voilà qui flatte les rêves de grandeur de Tommy.

 

Mais comment se procurer les dix mille dollars à mettre sur la table quand on est déjà plus que fauché ? Le coffre-fort du bar, bourré à craquer grâce aux paris sur le Super Bowl, est bien tentant... Or, savoir saisir les occasions, n'est-ce pas ce qui différencie les gagnants des tocards ?

 

  des-rats-et-des-hommes.jpg

 

" Des rats et des hommes " de Tito TOPIN le 02/03

 

 

"Tu sais quoi, Kubitschek ? T'as beau porter le smoking pour faire croire que t'appartiens au beau monde, t'es qu'un rat. Ches les rats, il y a ceux qu'ont les yeux noirs, et il y a ceux qu'ont les yeux rouges et ils ont beau être de la même race, ils ont des comptes à régler entre eux... Et toi, t'es pareil.

 

Tu veux faire la guerre à un autre rat et vous allez vous battre à mort partout, dans les égoûts, dans les ordures, dans le moindre trou de cette putain de ville qu'est devenue une immense décharge, vous allez vous entre-tuer et il n'y aura aucun survivant, ni dans le camp des perdants, ni dans le camp des gagnants."

 

noires-sont-les-ailes-de-mon-ange.jpg

 

" Noirs sont les ailes de mon ange" d'Elliott CHAZE le 09/03

 

 

Tim, jeune évadé de prison, ramasse Virginia, une prostituée en fuite. Il pense l'abandonner lorsqu'il se sera lassé d'elle, mais se laisse piéger par son magnétisme et repousse toujours le moment de la laisser derrière lui.

 

Il faut dire que Virginia n'est pas une femme qui laisse indifférent. Belle à se damner, surprenante, difficile, elle dissimule aussi un passé sombre qui a pour Tim quelque chose de fascinant.Tim décide alors de l'associer à un gros coup : le braquage très ingénieux d'un fourgon blindé.

 

Au cours de leur voyage vers les montagnes de l'Ouest, puis durant la préparation du braquage, Tim et Virginia nouent une relation explosive, profondément instable et romantique, qui les conduit à la lisière de la folie...

 


juste-un-crime.jpg

 

" Juste un crime " de Theodor KALLIFATIDES le 09/03

 

 

Dans un lac proche de Stockholm, un sac noir refait surface peu après le dégel. Il contient le cadavre d'une femme assassinée.

 

Pour identifier la victime, la jeune commissaire Kristina Vendel ne dispose que d'un petit bijou orthodoxe qu'elle porte au cou. Banal drame urbain, meurtre crapuleux, règlement de comptes entre mafias de l'Est ?


D'avance, Kristina est donnée perdante : qui se soucie d'une immigrée peut-être clandestine, peut-être une prostituée ?C'est d'ailleurs cela qui, au fond, la chiffonne : est-il possible que quelqu'un disparaisse sans laisser la moindre trace ? Une vie humaine peut-elle passer totalement inaperçue ?

 

Editions ACTES SUD ( Collection Babel Noir)

 

la chanteuse

 

" La chanteuse russe " de Leif DAVIDSEN le 09/03

 

Jack, consul danois en poste à Moscou, se console d’un divorce imminent et d’une crise de la quarantaine en enquêtant sur un double meurtre : ceux d’une employée de l’ambassade et d’une prostituée russe.

 
Des évocations saisissantes d’un quotidien soviétique oppressant et contraignant aux remous de l’intrigue policière, des descriptions réalistes des lieux aux méandres diplomatiques toujours à la limite de l’espionnage, Leif Davidsen excelle à nous rendre plus compréhensible la situation de l’actuelle ex-Union soviétique tout comme à satisfaire le lecteur avide
de rebondissements spectaculaires et de suspense rondement mené.

 
Un polar sur fond de mafi a russe et de valise diplomatique.

 

Editions POCKETT

 

la-voix-du-loup.gif

 

" La voix du loup " de Xavier-Marie BONNOT le 10/03

 

Un convoi silencieux. La cour de la prison. L'ombre de la veuve... Ainsi Sylvain Moretti, dit l'Éboueur, fut-il décapité un matin d'été 1978. Pour Michel de Palma, qui a bouclé l'affaire, ce souvenir restera à jamais gravé, malgré le soulagement d'avoir mis un tueur hors d'état de nuire.


25 ans plus tard, « le Baron » est toujours hanté par ces images de mort. Et quand un cadavre est retrouvé portant la signature de l'Éboueur, le doute l'étreint : aurait-il fait condamner un innocent ?


l-enfant-des-cimetieres.gif

 

" L'enfant des cimetières " de Sire CEDRIC le 10/03

 

 

Un fossoyeur vivant près d'un cimetière est pris d'une folie hallucinatoire et tue toute sa famille avec un fusil à pompe avant de se suicider.


Un adolescent, se croyant poursuivi par des ombres, menace de son arme les occupants d'un hôpital et tue Kristel, une artiste peintre. Plongé dans cette épidémie meurtrière, David, photojournaliste et compagnon de Kristel, décide de mener l'enquête. Avec l'aide d'Aurore, une jeune collègue ambitieuse, et du commandant de police Vauvert, ils vont être bientôt confrontés à l'inimaginable. Meurtres sordides et suicides pour le moins étranges s'enchaînent sous les yeux terrifiés des trois enquêteurs.


Nathaniel, aussi insaisissable que maléfique, n'est pas un jeune homme ordinaire... L'enfant des cimetières prend un plaisir manifeste à tuer, à prolonger l'agonie douloureuse de ses victimes. Homme ou démon ? Rien ne semble pouvoir l'arrêter dans son abominable quête. David, qui n'a plus rien à perdre, est prêt à tout pour venger Kristel, quitte à suivre Nathaniel jusqu'en enfer.

 

tu-ne-m-oublieras-jamais.gif

 

" Tu ne m'oublieras jamais " de Peter JAMES le 10/03

 

 

La femme du commissaire Roy Grace, disparue neuf ans auparavant, aurait-elle enfin été retrouvée ? L'idée le terrifie. Et si les premières constatations du médecin légiste se confirment, il s'agirait bien de son cadavre dans un collecteur d'eaux de Brighton.

 

Cette découverte macabre n'est que la première pièce d'un puzzle. Les autres vont mener Grace dans les décombres des attentats du 11 septembre et sous le soleil d'Australie, avec cette question lancinante : est-il donc si facile de disparaître ?

 

la malediction de marco polo

 

" La malédiction de Marco Polo " de James ROLLINS le 10/03

 

1325. De son voyage en Chine, qui dura plus de vingt ans, Marco Polo rapporta un fabuleux récit. Mais pas un mot sur les centaines de ses compagnons qui ont trouvé la mort durant l'expédition...


De nos jours, au coeur de l'océan indien, une pandémie inconnue fait rage. Le paquebot à bord duquel enquêtent deux agents de Sigma Force est pris d'assaut par des pirates qui y installent un étrange laboratoire de recherche. Une organisation occulte semble s'intéresser à la redoutable souche d'un virus baptisé Judas...

 

sans-laisser-d-adresse-1.jpg

 

" Sans laisser d'adress" d'Harlan COBEN le 02/03

 

Retrouver, après sept ans de séparation, une femme sublime à Paris. Un programme a priori réjouissant. Sauf quand l'amant s'appelle Myron Bolitar, agent sportif : sur place, les ennuis ne tardent pas à arriver. Son amie Terese est mêlée à un meurtre. Sur la scène du crime, du sang, beaucoup de sang : celui de la victime mais aussi celui de la propre fille de Terese... morte dans un accident des années auparavant.

 

Editions FLEUVE NOIR poche

 

les-cochons-sont-laches.gif

 

" Les cochons sont lâchés " de SAN-ANTONIO le 24/03

 

 

Si un jour on te demande quel est le plus gaulois des San-Antonio, le plus vert, le plus salingue, le plus rabelaisien, le plus scatologique, le plus grivois, le plus too much, réponds sans hésiter que c'est « les cochons sont lâchés ».


Peut-être parce que c'est le seul où San-Antonio ne joue aucun rôle, sinon celui du romancier ? Dans ces pages paillardes, Béru et Pinuche sont lancés seuls à l'aventure, afin de dénouer une ahurissante affaire. Mais le pénis « hors paire » de Bérurier sera leur braguette de sourcier. Grâce à cet appendice exceptionnel, ils franchiront tous les obstacles! Comment ? Lis et tais-toi ! L'heure est grave ; l'heure est folle: les cochons sont lâchés ! Retiens ton souffle, ma jolie.


Et surtout ne déboucle pas ta ceinture si tu ne veux pas qu'il t'arrive un turbin !

 

c-est-mort-ca-ne-sait-pas.gif

 

" C'est mort et ca ne sait pas ! " de SAN ANTONIO le 24/03

 

 

Je vous ai déjà passablement baladés à travers le monde, dans toutes les couches de toutes les sociétés, mais je n'ai pas souvenir de vous avoir présenté le Pape.


N'en déduisez pas trop vite que ce bouquin se passe au Vatican et que Sa Sainteté, que je respecte profondément, est l'acteur d'une de mes facétieuses aventures ! Vous n'y êtes pas du tout. Le Pape dont je parle, s'il s'appelle Paul, ne porte pas de matricule ou plutôt n'en porte plus, vu que voilà bientôt dix piges qu'il est sorti de taule. Et c'est en toute candeur qu'il a troqué la casquette-à-julot pour la tiare pontificale de la religion...luciférienne !

 

Cette fois, vous avez pigé ! Oui, mes amis, je vous emmène faire un tour dans une société secrète, avec messes noires, sacrifices et tout le schbigntz... Vous l'imaginez, votre San-Antonio, en enfant de diable ? Ne vous inquiétez pas si mon encensoir fume, c'est qu'il vient de cracher quelques bastos de 9 mm.

 

Editions LE LIVRE DE POCHE

 

cadres-noirs.gif

 

" Cadres noirs " de Pierre LEMAITRE le 02/03

 

 

Alain Delambre est un cadre de cinquante-sept ans complètement usé par quatre années de chômage. Ancien DRH, il accepte des petits jobs qui le démoralisent. Au sentiment d’échec s'ajoute bientôt l'humiliation de se faire botter les fesses pour cinq cents euros par mois...

 

Aussi quand un employeur, divine surprise, accepte enfin d'étudier sa candidature, Alain Delambre est prêt à tout, à emprunter de l'argent, à se disqualifier aux yeux de sa femme et de ses filles, et même à participer à l'ultime épreuve de recrutement : un jeu de rôle sous la forme d'une prise d'otages.

 

Il s'engage corps et âme dans cette lutte pour retrouver sa dignité. S'il se rendait compte que les dés sont pipés, sa fureur serait sans limite. Et le jeu de rôle pourrait alors tourner au jeu de massacre…

 

les-lieux-sombres.gif

 

" les lieux sombres " de Gillian FLYNN le 02/03

 

 

Au début des années 1980 dans le Middle West, Libby Day a 7 ans lorsque sa mère et ses deux soeurs sont assassinées dans la ferme familiale. Libby est la seule rescapée et désigne le coupable à la police : son frère Ben, âgé de 15 ans.

 

Vingt-cinq ans plus tard, alors que celui-ci est toujours en prison, Libby souffre de dépression chronique. Encouragée par une sorte de secte sataniste persuadée que son frère est innocent, elle revient sur les lieux de son enfance pour se reconstruire, et faire la lumière sur le drame, quelles qu'en soient les conséquences.

 

les-ombres-silencieuses.jpg

 

" Les ombres silencieuses " de Mari JUNGSTEDT le 02/03

 

 

Un matin brumeux sur l'île de Gotland. Le corps massacré d'un photographe marginal a été retrouvé dans sa cave. Le commissaire Knutas, encore marqué par la série de crimes de l'année précédente, croit d'abord à une querelle d'ivrognes qui aurait mal tourné.Il ignore qu'il vient de lever le voile d'une ténébreuse affaire.

 

Non loin de là, la jeune Fanny, livrée à elle-même, est la proie d'un homme mûr et respecté de tous. Dans le huis clos de l'île, Knutas se fraie un chemin entre les ombres silencieuses. Ses soupçons vont le conduire là où il n'aurait jamais cru trouver l'horreur : juste à côté de lui.

 

on-ne-peut-pas-tout-avoir.gif

 

" On ne peut pas tout avoir " de Ruth RENDELL le 02/03

 

 

En cette fin de printemps 1990, Ivor Tesham, étoile montante du gouvernement de Margaret Thatcher et ardent coureur de jupons, décide d’offrir à sa maîtresse un cadeau d’anniversaire mémorable. Il manigance ce que l’on appelle une sex aventure. Il la fait enlever en pleine rue. Elle est consentante, bien qu’elle ne soupçonne rien. Ligotée et bâillonnée, il la fait livrer à domicile. Mais tout ne se passe pas comme prévu… La mort très médiatisée de la séduisante Hebe déclenche une enquête qu’Ivor, jeune ministre ambitieux, souhaite éviter à tout prix. Le scandale est étouffé mais la mort d’une deuxième femme met Ivor au pied du mur: il n’arrive pas à fuir les souvenirs qui le hantent …

 

une-mort-esthetique.gif

 

" Une mort esthétique " de P.D JAMES le 02/03

 

 

Quand la célèbre journaliste d'investigation Rhoda Gradwyn est admise dans la clinique privée du docteur Chandler-Powell pour faire disparaître une cicatrice qui la défigure depuis l'enfance, elle a pour perspective une opération réalisée par un chirurgien reconnu, une paisible semaine de convalescence, dans l'un des plus beaux manoirs du Dorset et le début d'une nouvelle vie.


Pourtant, malgré le succès de l'intervention, elle ne quittera pas Cheverell Mannar vivante. Le commandant Dalgliesh et son équipe, appelés pour enquêter sur ce qui se révèle être un meurtre suivi d'une deuxième mort suspecte, se trouvent confrontés à des problèmes qui les conduiront bien au-delà de la simple recherche des coupables…

 

  absente.gif

 

" Absente " de Megan ABBOTT le 09/03

 

 

En 1949, l'actrice Jean Spangler quitte son domicile de nuit pour rejoindre le studio hollywoodien. Personne ne la reverra plus. Les seules choses qu'elle laisse derrière elle : un sac à main trouvé dans un parc voisin, une étrange note et beaucoup de rumeurs sur de supposées aventures avec des stars de cinéma.

 

L'affaire, délicate et sensible, à laquelle des acteurs tels que Kirk Douglas furent mêlés, est confiée à l'unité de police qui avait déjà eu en charge celle du Dahlia noir. M. Abbott propose une explication aussi surprenante que convaincante de cette disparition, à travers l'enquête d'un attaché de presse, Gil Hop Hopkins.


hors-d-atteinte.jpg

 

" Hors d'atteinte " de Karin SLAUGHTER le 16/03

 

 

La détective Lena Adams croupit dans une cellule étouffante du comté d'Elawah, en Géorgie. Murée dans le silence, elle est l'unique témoin d'un crime abominable : une femme brûlée vive dans sa voiture. Appelé à la rescousse par les autorités locales, le chef de la police de Grant County, Jeffrey Tolliver, se charge de sa collègue traumatisée - mais Lena, à la première occasion, disparaît. Jeffrey et sa femme, le médecin légiste Sara Linton, partent à sa recherche. Qui était la victime ? Que cherche à fuir Lena ? Et quels innommables secrets, enfouis depuis des générations, Jeffrey et Sara s'apprêtent-ils à débusquer, à leurs risques et périls ? Au sommet de son art, Karin Slaughter signe là le meilleur roman de la série « Grant County » dont le final rendra fous les inconditionnels...

 

l-heure-trouble.gif

 

" L'heure trouble " de Johan THEORIN le 09/03

 

 

À l'heure trouble, entre chien et loup, un enfant disparaît sans laisser de trace dans les brouillards d'une petite île de la Baltique. Vingt ans plus tard, une de ses chaussures est mystérieusement adressée à son grand-père. Qui a intérêt à relancer l'affaire ? Et pourquoi toutes les pistes conduisent-elles à un criminel mort depuis longtemps ?

 

Dans une oppressante atmosphère de huis clos, une histoire de deuil, d'oubli et de pardon, hantée par les ombres du passé. Numéro un des ventes en Suède, déjà traduit dans une dizaine de pays, ce suspense complexe et envoûtant a été élu Meilleur roman policier suédois 2007 par la Swedish Academy of Crime.

 

toutes-les-couleurs-des-tenebres.gif

 

" Toutes les couleurs des ténèbres " de Peter ROBINSON le 02/03

 

 

Un cadavre est découvert pendu dans un bois près d'Eastvale.
L'homme, rapidement identifié comme Mark Hardcastle, était le populaire et flamboyant décorateur de l'Othello donné par la troupe de théâtre locale. Tout indique un suicide.

 

Mais quand on retrouve son riche amant baignant dans son sang, l'inspecteur Annie Cabbot s'interroge. Un crime passionnel aurait-il pu conduire Mark, désespéré, à se supprimer ? Prise de doute, elle appelle Alan Banks en renfort, quitte à le priver de ses vacances – et à l'arracher aux bras de sa nouvelle petite amie...


Leur enquête les plonge dans un monde trouble et dangereux pour lequel semblent avoir été écrits les célèbres vers d'Othello : « Jalousie, trahison, envie, ambition, avidité, luxure, vengeance... toutes les couleurs des ténèbres. »

 

Editions 10/18

 Collection  Grands Detectives

 

la-valse-des-gueules-cassees.gif

 

" La valse des gueules cassées " de Guillaume PREVOST le 03/03

 

 

Un tueur rôde dans Paris. Visage dissimulé, il prend un soin maniaque à défigurer ses victimes. Comme pour infliger aux autres ce que la guerre lui a fait subir. Mais derrière cette valse des gueules cassées , se cache une autre danse, pas moins macabre.


le-destin-du-colporteur.jpg

 

" Le destin du colporteur " de Kate SEDLEY le 03/03

 

 

À peine rentré d'Ecosse, Roger le colporteur repart en mission très discrète pour le duc de Gloucester. Direction Paris, sa puanteur et son vacarme pour lever le voile sur un secret d'Etat qui menace la couronne d'Angleterre. Roger ne pourra se fier à personne, pas même à son acolyte, Miss Gray, belle et dangereuse espionne qui ne le laisse pas de glace...

 


l-affaire-de-la-veuve-noire.jpg

 

" L'affaire de la veuve noire " de Jeronimo TRISTANTE le 17/03

 

 

Un doigt manquant sur le cadavre d'un colonel assassiné ; la dépouille d'un mendiant roux ; une amie de sa femme suspecte dans une affaire d'empoisonnement : tel est le menu de fête de Victor Ross en ce Noël 1838. Dans une Espagne troublée, l'inspecteur madrilène sent que ces affaires sont liées. Une intuition qui doit devenir certitude.

 

Collection Domaine policier

 

les-disparus-de-Monte-Angelo.jpg

 

" Les disparus de Monte Angelo " Thomas KANGER le 17/03

 

 

Lasse, la commissaire Elina Wiik quitte la Suède sur un coup de tête. Direction, le sud. À Monte Angelo, en Italie, elle rencontre Alex. Entre eux naît une passion aussi ardente qu'éphémère : Alex, qui vivait sous un faux nom, est assassiné. Ravagée, Elina est prête à tout pour découvrir la vérité. Quitte à plonger dans le passé meurtri de l'ex-Yougoslavie.

 

meurtre-d-un-gigolo.jpg

 

" Meurtre d'un gigolo " de Mehmet MURAT SOMER le 17/03

 

 

Mal rasé, pas maquillé, Burçak déprime. Sa dernière rupture l'a ravagé, faisant fuir l'Audrey Hepburn qui sommeillait en lui. Du moins jusqu'à ce qu'il rencontre Haluk Pekerdem. Marié à une héritière, ce bel avocat se retrouve lié au meurtre d'un gigolo renommé. Prêt à tout pour le revoir, Burçak décide de prendre l'affaire en main. Quitte à y laisser des plumes.

 

Les editions du Moteur


 

l-idole-noire.gif

 

" L'idole noire " de Stéphane Heaume le 10/03

 

 

Chaque jour, ils viennent au palais de Minori.


Ils espèrent recevoir du Maître une enveloppe, de l’argent, ou mieux encore, découvrir l’endroit où se trouve l’Idole Noire, l’inestimable aquatinte de Frantisek Kupka. Et puis les voilà noyés dans un drame de famille. La mort les cueille… Dans ce polar glacial comme les couloirs du palais où il se déroule, Stéphane Héaume (La nuit de Fort-Haggar, Le clos Lothar) s’attaque à la mégalomanie des génies.

 

Editions BALEINE ( format poche)

 

la-poubelle-pour-aller-danser.gif

 

" Le Poulpe : La poubelle pour aller danser " de Philippe HUET le 03/03

 

 

La Hague, Christophe Lejudec, jeune retraité de l'industrie nucléaire, ne dort plus.
Maintenant qu'il devrait pouvoir jouir paisiblement de ses journées et de ses nuits, loin des soucis du boulot, le voilà assailli par les regrets, torturé par le remords. Toutes les petites manigances ou les grosses arnaques dont il a été le témoin passif durant sa carrière, ou pire le collaborateur consentant et appointé, lui reviennent en mémoire et lui pourrissent l'existence.

 

Alors Christophe Lejudec, pour faire taire sa mauvaise conscience, décide de faire cadeau au groupe "Respire", les anti-nucléaires forcenés du coin, des documents et informations dont il a connaissance au sujet des risques que fait courir aujourd'hui à la population l'enfouissement hâtif de déchets nucléaires dans les années 70 et 80.


Mais cela suffira-t-il à lui ouvrir les portes du Paradis ??? Parce que Lejudec est évidemment assassiné. Et les autorités locales sont bien contentes de se débarrasser des derniers contestataires locaux en leur collant le crime sur le dos. Heureusement, le Poulpe veille ...

 

Editions DU VALLON ( format poche)

 

elle-qui-n-en-savait-rien.gif

 

" Elle qui n'en savait rien " de Mirabelle BARANE le 11/03

 

 

Non, mais regarde-là ! Mais regarde-moi ça ! J'ose à peine en croire mes yeux, elle est...
superbe. Un mètre soixante dix environ, un petit 40 absolument indécent pour sa quarantaine bien pesée, une poitrine parfaite, bombée à souhait et absolument naturelle, j'en mettrais la mienne à tomber. Et un visage, mais un visage ! C'est simple, Meg Ryan à l'époque de sa splendeur.


Ses yeux d'un vert éclatant sourient timidement aux personnes qui la saluent avec tout le respect que l'on doit à celle qui accompagne le grand chef de la police.


Bref, tu l'as compris, c'est un ange qui se tient discrètement à la gauche de MON Lino tandis qu'ils font leur entrée à la Préfecture. Une créature de rêve qui fait tourner la tête de Lino, une cérémonie de remises de médailles qui tourne à la catastrophe, des élus qui tombent comme des mouches, un fou qui fait chanter la police et la municipalité pour arriver à ses fins... vraiment pas ordinaires, sans oublier ma Loulou qui en prend plein la gueule, le tout sur fond de souvenirs ni très lointains, ni très glorieux.
Bref, com dab, du lourd, du drôle et de l'humain... Moi quoi !

 

Editions RAVET-ANCEAU

( collection Polars en Nord )

 

79_Marcq.jpg

 

" Marcq ou crève " de Philippe GOVART

 

A Escobecques, dans la région lilloise, un flic fatigué mène une enquête de voisinage après
le meurtre d’une étudiante. Ses interlocuteurs lui dressent un portrait précis et concordant de la victime, même s’ils n’ont rien vu, rien entendu… et pour cause : il n’y a pas eu de
meurtre ! Une jeune femme a bien été tuée, mais à Marcq-en-Baroeul à 15 km de là.


L’inconnue de Marcq et la disparue d’Escobecques seraient-elles une seule et même
personne ? Comment Fabien Schryve a-t-il pu confondre les deux affaires ? Son collègue
Christophe Leroy, jeune et ambitieux, va tenter de recoller les morceaux du puzzle. Au
risque d’y perdre ses illusions…

 

80_baie_de_Somme.jpg

 

" Le trésor de la baie de Somme " de Jacque THELEN

 

Envoyé en Picardie pour une enquête très discrète, le commissaire divisionnaire Lemercier
recherche des terroristes qui se sont volatilisés quelque part entre Saint-Valery et Le Crotoy.

 
Ses investigations le mènent sur les traces d’un trésor disparu à la Révolution. Les habitants
du coin considèrent qu’il s’agit d’une légende, mais un ancien résistant aurait trouvé des
indices troublants. Loin de Paris et du ministère de l’Intérieur, le séjour de Lemercier prend
une tournure imprévue. La chasse au trésor ne fait que commencer…

 

bethune-deux-minutes-d-arret-copie-1.jpg

 

" Béthune, 2 minutes d'arrêt " de Patrick S.Vasr

 

Oublier son sac à main dans le train peut vous entraîner sur la mauvaise pente. C'est ce qui arrive à une jeune Béthunoise. L'individu qui a récupéré ses affaires va lui faire vivre un enfer.

 

la-cle-des-hauts.jpg

 

" La clef des hauts" de Gérard BERTUZZI

 

Dans les années 60, une série de meurtres sont commis au château de Pierrefonds dans la forêt de Compiègne.

 

Editions LA TABLE RONDE

 

le-commissaire--gif

 

" La commissaire n'a point l'esprit club" de Georges FLIPO

 

On vient d'assassiner d'horrible façon le chef d'un club de vacances sur l'île de Rhodes.
Chargée de l'enquête, la commissaire Viviane Lancier doit jongler avec une cocaïnomane noyée, un chat empaillé, un jardinier décapité, sans compter la mauvaise volonté des témoins, la chaleur écrasante et le buffet des desserts, presque aussi tentant que le physique d'Apollon de son lieutenant.

Repost 0
Published by Eskalion - dans A paraître....
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 10:15

 

Editions DU MASQUE

 

savage

" Savages" de Don WINSLOW

 

 

Ils sont trois : Ben, docteur en botanique et marketing, Chon, mercenaire féru d’armes sophistiquées, et Ophelia (dite O), une bimbo que l’on aurait tort de prendre pour une idiote.

 

Ce trio à la Jules et Jim produit de l’hydro, un cannabis cultivé hors sol, sans matières organiques. Ils vivent fort bien (sexe, volley-ball, bière et dope) de leur petit commerce à Laguna Beach, Californie du Sud, jusqu’au jour où la reine du Cartel de Baja décide d’éliminer cette concurrence qui fait tache dans son empire.

 

Le trio refuse avec panache l’offre de rachat et la belle vie californienne tourne au cauchemar quand O. est kidnappée… Après ça, le roman devient vraiment méchant.

 

On y retrouve l’humour dévastateur qui est la marque de Winslow, l’esprit de la Nouvelle vague dans les dialogues du trio et la violence implacable propre au trafic de la drogue qui a fait le succès de La Griffe du chien.

 

Editions JC LATTES

 

les-enfants-de-la-camora.jpg


" Les enfants de la Camorra" d' Angelo PETRELLA

 

 

Antonio, dit « Sangsue », a 14 ans et a grandi à Naples dans les quartiers espagnols. Il est dealer et n’a rien à perdre. Dans la prison pour mineurs de Nisida, on lui propose de devenir informateur pour les Services Secrets : il ne peut pas refuser, bien que cela mette sa vie en danger.

Ivan, alias le « Chimiste », a 18 ans et est en terminale au Lycée Genovesi. Il occupe l’établissement avec ses copains, notamment Betta dont il est amoureux, avant de fonder la Barricade Silencieuse, une cellule terroriste.

Tremalaterra, lui, est flic. Celui qu’on surnomme « l’Américain » aime la musique légère, la cocaïne et les femmes ; il veut venger son collègue et ami Gomez, assassiné.

 

l-annee-du-rat.jpg

 

"L'année du rat" de Regis DESCOTT

 

 

Paris – Nouvel an chinois – Le lieutenant Chim de la BRT (Brigade de Recherche et de Traque) est envoyé sur une scène de crime dans la campagne normande. Un fermier et sa famille ont été assassinés avec une sauvagerie inouïe. Les prélèvements effectués laissent songeurs : tueurs multiples, probablement des fugitifs qui auraient peut-être agi sous l’influence d’une nouvelle drogue.


 Mais le laboratoire d’analyse révèle des résultats autrement plus inquiétants qui vont entraîner Chim dans le monde troublant de la recherche génétique de pointe. Premier théâtre de son enquête : le laboratoire qui fabrique le célèbre « Jouv X », produit miracle qui promet la jeunesse éternelle. De Paris à la Scandinavie, des tours de la Défense aux fonds marins de la Manche, Chim va mener une enquête redoutable et périlleuse pour remonter la piste des tueurs. Jusqu’à ce qu’il découvre l’horreur suprême, diabolique, qui menacera son intégrité mentale et la survie de l’humanité.

 

le-mari.jpg

"Le mari" de Dean KOOTNZ

 

On tient votre femme. On vous la rendra contre deux millions de dollars en liquide. Le jardinier paysagiste Mitchell Rafferty croit d’abord à une blague. Il était en train de planter des impatiences dans le jardin d’un de ses clients quand son portable s’est mis à sonner. D’un seul coup, banlieue paisible et soleil estival se font cauchemardesques. Le type qui parle à l’autre bout du fil est sacrément sérieux. 

 
Il détient la femme de Mitch et a donné son prix pour la rendre saine et sauve, se moquant totalement du fait que Mitch dirige une petite entreprise de deux employés et qu’il n’a aucun moyen de réunir une telle somme. Il est certain que Mitch trouvera un expédient. S’il aime suffisamment sa femme. Mitch l’aime suffisamment. Il l’aime plus que sa propre vie et n’a que soixante heures pour le prouver.


 

Editions  L'ARCHIPEL

 

impact


" Impact" de Douglas PRESTON

 

 

 

Ce qui semble être un météore venu du fin fond de l’espace s’abat au large des côtes du Maine...

Parmi les rares témoins, Abbey, une jeune astronome amateur. Peu de temps après, Wyman Ford, ex-agent de la CIA, est chargé par le Pentagone d’une mission secrète. Au Cambodge, il doit faire la lumière sur l’apparition subite de pierres précieuses radioactives d’origine inconnue, qui attisent toutes les convoitises. Bientôt, deux scientifiques ayant fait le lien entre les deux événements sont assassinés. Quand Ford met la main sur le disque dur de l’un d’eux, qui avait disparu, et prend connaissance d’images satellites de la Nasa, il commence à comprendre... Ce n’est pas un météore qui s’est abattu, mais un puissant rayon gamma, tiré depuis Mars, qui a transpercé la Terre de parten part. Intuition confirmée quand un second rayon, plus puissant encore que le premier, atteint la Lune. Une course contre la montre s’engage pour Abbey et Ford : il leur faut convaincre le gouvernement d’une menace imminente et envoyer un message de paix à la mystérieuse entité extraterrestre, tout en évitant le tueur lancé à leur trousse par un islamiste bien décidé à profiter de cette menace pour faire régner la terreur...


Editions FIRST

 

la route d'emeraude1

 

" La route d'émeraude" de P.J LANBERT

 

 

Paris, 1457. Jacques Coeur meurt sous la torture, sans révéler à ses bourreaux ce qu'ils cherchaient : les secrets de la table d'émeraude, un mystérieux texte alchimique qui donnerait la formule de la vie éternelle.


Massif central, 2010. Un cadavre éviscéré gît au pied d'un calvaire. C'est Hubert Delpont, l'homme que devait rencontrer Maxime Langelot, voleur-receleur d'objets d'art, pour une nouvelle affaire. Maxime vient de perdre un client, mais surtout, de mettre le pied dans un engrenage infernal...À peine rencontre-t-il la nièce du défunt que des tueurs professionnels se lancent à leurs trousses. Quelle mission Delpont voulait-il lui confier ? Quels secrets la jeune femme lui cache-t-elle sur sa famille ? Et qui sont ces machines à tuer prêtes à tout pour la retrouver ?


Avec l'aide de Delphine, ex-flic reconvertie à ses côtés, et de son oncle et associé, ancien capitaine de la Légion étrangère, Maxime va se lancer sur les traces de la table d'émeraude et se retrouver mêlé à un combat sans merci entre ceux qui veulent percer l'énigme et ceux prêts à tout pour la préserver. Une route périlleuse où tous les coups sont permis...

 

Editions du POLAR

 

salomon.jpg

 

" Opération Salomon " de Richid TRIDI

 

 Trois crimes commis sur des Juifs new-yorkais au parcours professionnel brillant font d’abord penser à un tueur en série, avant qu’on ne découvre l’identité de l’assassin : un professeur d’université chiite libanais. Les trois victimes et leur meurtrier ont en commun d’avoir eu des rêves étranges au contenu biblique.


Le FBI et le Mossad se joignent pour mener l’enquête, qui, dans un premier temps, s’oriente vers les pistes islamistes et iraniennes, avant de revêtir une tournure complètement inattendue au fur et à mesure des indices collectés et à la lumière d’assassinats perpétrés un peu partout dans le monde occidental sur des personnalités de renom, d’origine juive en majorité. La vérité qui se dessine à la suite des investigations entreprises à l’échelle internationale amène les autorités américaines et israéliennes à tout tenter pour la camoufler, car sa divulgation viendrait remettre en cause les fondements mêmes de la civilisation judéo-chrétienne et l’ordre social.

Il s’ensuit pour elles une course contre la montre au cours de laquelle elles vont tenter d’isoler les détendeurs de cette vérité, tous membres de l’Alliance, une organisation secrète, elle-même minée de l’intérieur par de farouches dissidents, prêts à tout pour empêcher l’éclatement de cette vérité au grand jour. Pour mener à bien leur enquête, le FBI et le Mossad vont monter un plan de diversion à consonance antiterroriste. Les actions qui sous-tendent le récit se déroulent à une échelle planétaire, à la mesure des implications en jeu.

 

serial-trader1.gif

 

" Serial Trader" de Fabrice Balester

 

 

C’est jour de « pot » à Détective Magazine. Val Wetside, journaliste, y arrose avec ses collègues de la rédaction le succès de sa récente enquête sur le Gang des Sauvages, pendant  laquelle elle a frôlé la mort. Lassée de l’ambiance de bureau et des phrases convenues de son rédacteur en chef, elle s’isole un instant sur le balcon.

 

Elle ne sait pas encore que la rencontre qu’elle va y faire bouleversera sa vie. Qui est cet énergumène qui l’aborde et qui, de plus, profitant de sa légère ébriété, se permet de mettre sa main sous sa robe ? Quelle force l’empêche-t-elle de lui résister . Le capitaine de police Nico Jones, son ami du moment, l’avait pourtant mise en garde, autour d’une tartine au chabichou arrosée de Gigondas : « certains êtres sont capables d’établir des contacts out of body » et Val pourrait être un « relais » de ces ondes mystérieuses.

 

Bien mince protection que ces conseils quand la mer se retire à la vitesse du galop, quand Freddie Mac et Fannie Mae cèdent sous le poids des surprimes titrisées, quand un trader de Broadway se jette dans le vide, et quand commencent à poindre ces trous noirs de la finance que sont les sinistres pyramides de Ponzi.


Editions du CAÏMAN

 

alpes noires

 

" Alpes noires " de Philippe PATERNOLLI  

 

 

Qui en voulait à Laura Fournieux au point de l'assommer, de lui enfoncer ses chaussettes dans la gorge et de la jeter, encore vivante, au fond d'une crevasse ? C'est ce que devra découvrir Vincent Erno, commissaire à Chambéry, qui pourra enfin s'arracher à son ennui et aux copies des nus du peintre Egon Schiele... Il ira de surprise en surprise en découvrant une multitude de pistes et autant d'assassins potentiels. Qui, des barons de la politique locale, des guides de haute montagne, des membres de la secte du « Nouveau pardon », du patron du bar « le Quatre Sans Cul », qui en voulait à Laura Fournieux ?

 

Editions PASCAL GALODE

 

" Merci pour les fruits de mer " de Jean HENNEGUE

 

 

Ivy, un écrivain curieux, Boris, un chat vagabond et chasseur : deux célibataires qu’une aventure extraordinaire va lier, mener aux quatre coins de Paris et les faire rencontrer Danielle, le dernier acteur de ce nouveau trio policier moderne. Les codes traditionnels du roman policier sont un peu bousculés dans cette enquête, servie par épisodes au suspense progressif traversé de moments de paix et relevé d’une pointe de non-sens. C’est à la naissance d’une nouvelle équipe qu’on assiste ici. Lui : hypocondriaque, gourmand, encore adolescent dans sa tête et doué pour débrouiller les énigmes les plus improbables ;  elle : policière, rigoureuse, droite, aimante et forte ;  et le chat, fou, furieux, déséquilibré, comme un chaos à quatre pattes. Avec un ton léger mais aussi parfois grave et sensible, Jean Hennegé explore ce ménage à trois et pose les bases d’une collaboration improbable entre l’instinct, le feeling et le respect de la loi.

 

Editions CALMAN LEVY

 

entre_deux_verres-T.jpg

 

" Entre deux verres" de Lawrence BLOCK

 

 

C’est à une réunion des Alcooliques anonymes que Matt et Jack se retrouvent en 1980. Enfants, ils rêvaient d’être flics, mais seul Matt l’est devenu, Jack effectuant quant à lui dans l’intervalle plusieurs séjours en prison. Huit mois plus tard, Matt retrouve à nouveau Jack, toujours sobre, mais le visage tuméfié. Puis plus de nouvelles…


Jusqu’au jour où Gregory Stillman, le parrain AA de Jack, lui apprend que celui-ci a été assassiné et que, dans une confession, il a raconté tous ses crimes, dont certains de sang.


Que faire ? Transmettre cette lettre aux flics qui enquêtent sur le meurtre pour qu’ils aillent questionner des gens qui n’ont rien à voir avec cette histoire, ou la cacher et courir le risque de laisser filer un assassin ? Matt prend l’enquête en main et, de fil en aiguille, découvre non seulement la solution, mais retrouve aussi – et c’est ce qui fait toute la beauté de ce grand livre plein de nostalgie –, tous les carrefours de sa propre existence.

 

la-riviere-perdue.gif


" La rivière perdue" de Michael KORYTA

 

 

« Avec ce nouveau chef-d’œuvre de Michael Koryta, le doigt glacé de l’épouvante vous descendra le long du dos. » Michael Connelly Tout commence avec une jolie femme et un défi.


Pour faire un cadeau à son mari, Alyssa Bradford demande au vidéaste Eric Shaw de réaliser un documentaire sur son beau-père, Campbell Bradford, un millionnaire de quatre-vingt-quinze ans au passé bien mystérieux. Shaw accepte alors que ses seuls indices sont le nom de la ville où Bradford a grandi et une bouteille d’« Eau de Pluton » qu’il a conservée toute sa vie et dont Shaw boit quelques gorgées.


À French Lick, Indiana – la ville natale de Bradford –, Eric découvre une histoire extraordinaire et un superbe hôtel récemment restauré, où les célébrités des années vingt venaient profiter des bienfaits d’eaux censées soigner tous les maux. Mais quelques heures à peine après son arrivée, Eric Shaw a une vision terrifiante et, les jours passant, ses hallucinations, toutes liées à l’Eau de Pluton, ne feront certes que s’amplifier, mais curieusement aussi, un détail vérifié après l’autre, révéler le passé ô combien tumultueux et violent de cette vallée de la Rivière Perdue sur laquelle Campbell régnait jadis en maître.


À croire qu’il n’y a pas que l’hôtel qui vient d’être restauré. Se pourrait-il qu’un mal depuis longtemps oublié ait lui aussi été ramené à la vie ? titre VO : So Cold the River

 

murrieta

 

" signé: Allison Murrieta " de T. Jefferson PARKER le 09/03

 

 

La très belle Suzanne Jones descend d’un célèbre hors-la-loi de Californie, Joaquin Murietta.
Le jour, elle enseigne l’histoire et élève ses enfants. La nuit, sous le nom d’Allison Murietta, elle détrousse les riches et les puissants. Et envoie des photos de ses exploits aux médias qui l’adorent. Jamais elle ne tue et, généreuse, elle redistribue toujours une partie de son butin à des œuvres charitables. Jusqu’au jour où, en dérobant des diamants au « Taureau », elle tombe sur une tuerie perpétrée par un certain Lupercio.


Elle quitte immédiatement les lieux avec les pierres mais est rapidement arrêtée par Charles Hood, un adjoint au shérif de L. A. qui, charmé, lui demande ses papiers. Elle lui donne ceux de Suzanne Jones, tandis que, caché un peu plus loin, le tueur assiste à la scène. Hood comprend peu à peu qui est Suzanne mais, amoureux d’elle, il ne sait que faire et souhaiterait qu’elle identifie Lupercio. L’homme, lui, est prêt à tout pour retrouver les diamants du très mystérieux Taureau. 

 

Editions LIANA LEVI

 

arretez-moi-la.gif

" Arrêtez-moi là " de Iain LEVISON le 03/03

 

 

Depuis qu’il n’installe plus de fenêtres, Jeff, un trentenaire de Dallas, est chauffeur de taxi. Il aimeson métier et le fait bien. Ses jours de repos, il emporte son linge sale à la laverie du coin, lit et boit des bières avec ses potes. Une vie sans histoire…


 Le jour où la police fait irruption chez lui et le met en garde-à-vue comme principal suspect de l’enlèvement d’une gamine, il ne s’affole pas outre mesure, certain d’avoir affaire à un grossier malentendu. C’est sans compter avec l’acharnement de policiers peu scrupuleux, pressés de clore une enquête bâclée, un avocat commis d’office horripilant de mollesse et des empreintes digitales au mauvais endroit…


Alors quand il attend son procès dans le couloir de la mort, que les autorités jugent moins dangereux pour lui qu’une cellule au milieu de détenus ordinaires, et que les médias s’excitent sur son « crime », rien d’étonnant à ce qu’il se sentepris au piège. Pour lui, la longue descente aux enfers ne fait que commencer…


  Editions GALLIMARD - SERIE NOIRE

 

l-honorable-societe.jpg

" L'honnarable société " Dominique MANOTTI / DOA le 10/03 

 

"Prenez un homicide, par exemple celui d’un employé du Commissariat à l’Energie Atomique – et quel employé ! – ajoutez un groupuscule écoterroriste, des agents troubles, une femme trahie, un père inquiet pour sa fille unique, des policiers du Quai des Orfèvres, une grande patronne, des journalistes, des politiciens en campagne – tout cela se passe entre les deux tours des élections présidentielles – l’avenir stratégique et financier de l’industrie nucléaire française, Dominique Manotti et DOA, et vous obtenez une véritable affaire d’état… Ou presque. Comme toujours, toute ressemblance avec des personnes existant ou ayant existé est évidemment fortuite".
 

 

" Balle d'argent " d' Elmer MENDOZA le 10/03

 

Anéanti par une rupture amoureuse, dépendant de son psy, l’inspecteur Edgar Mendieta, alias le Gaucher, s’oublie dans un travail acharné.
Il enquête sur le meurtre de Bruno Canizales, avocat aussi prestigieux que décrié pour sa vie dissolue et fils d’un ancien ministre de l’Agriculture retrouvé la tête perforée d’une balle en argent. Le téléphone de Mendieta ne cesse de sonner et l’inspecteur, harcelé par son supérieur, découvre que sa route est jonchée de nouveaux cadavres. Qui se cache derrière ces crimes ? Les narcos ? Les politiciens soucieux de nettoyer le terrain avant les élections ? Les membres de l’étrange Petite Fraternité Universelle, dont Canizales faisait partie ? Mendieta s’escrime à trouver les coupables et à faire son travail à grands coups d’adrénaline et avec une bonne dose d’humour.
Il court les bars et les villas huppées, croise des journalistes et de charmantes lesbiennes, pour finir par démêler un écheveau où convergent des intérêts divers. Mais il est le seul à vouloir réellement aller jusqu’au bout, sans doute parce qu’il n’a rien à perdre.

 

Editions LE SEUIL

 

frontiere mouvante

 

" Frontière mouvante " de Knut FALDBAKKEN le 03/03

 

 

« Elle aussi était une femme qui méritait d’avoir quelque chose de mieux que ce qu’elle avait. Une vie, en tout cas. »


Une chaussée glissante. Un soir, le menuisier Arne Vatne renverse une jeune femme. Le lendemain, il lit dans les journaux qu’elle est morte. L’a-t-il tuée ? Elle ressemblait tant à la jeune prostituée slave qui vendait ses charmes dans un camping, à la frontière suédoise, et dont il a eu le tort de tomber amoureux.

 

La frontière, où la neige efface les traces, modifie le paysage, lieu de tous les trafics, lieu des espoirs déçus et des combines foireuses. L’intrigue se déroule dans cette région couverte de forêts, le Finnskogen, où mieux vaut connaître les règles locales. Criminalité organisée, réseau mafieux ?

 

Le commissaire Valmann ne sait plus où donner de la tête, lui qui préférerait passer son week-end avec Anita, en poste en Suède auprès d’un inspecteur aussi politiquement incorrect que fascinant. Un modèle ou un rival ?


Qui dirige les opérations, qui tire les ficelles derrière les trafics d’êtres humains et de drogue ? Une enquête que vont mener parallèlement Arne Vatne et Valmann, l’un pour sauver sa fille, l’autre pour faire éclater la vérité.


le-paradis-ou-presque.jpegA CONFIRMER


" Le paradis ou presque" de Charles HUSTON le 17/03  

 

 

Hank Thompson vit en reclus sur une plage déserte du Yucatan.


Détendu, un peu aviné, et globalement heureux... Quand un jeune touriste russe fait son apparition, il comprend vite que sa retraite est terminée et que la mafia russe est à ses trousses, bien décidée à récupérer son pactole dérobé quelques années plus tôt. Notre héros est projeté dans une course à la montre pour rejoindre la Californie et protéger ses parents avant qu’il ne soit trop tard.

 

Sur sa route, il croise, policiers, mafieux, dealeurs, autant d’obstacles qui le couvrent de taches rouges et bleues…Des plages dorées du Mexique aux clubs de strip-tease minables de Las Vegas, Charlie Huston ouvre la porte des dessous crasseux du crime et de la corruption, attrape son lecteur par le col et le plonge dans une descente aux enfers aux airs de road-movie.


Pour sortir vivant de cette épopée chaotique, notre cher Hank Thompson aura recourt à ses armes les plus fidèles : l’humour noir et l’autodérision que nous avions déjà goûtées dans Trop de mains dans le sac.


  les visages écrasés

 

" Les visages écrasés" de Marin LEDUN le 24/03

 

 

Le problème, ce sont ces fichues règles de travail qui changent toutes les semaines.


Ces projets montés en quelques jours, annoncés priorité-numéro-un, et abandonnés trois semaines plus tard sans que personne ne sache vraiment pourquoi, sur un simple coup de fil de la direction. La valse silencieuse des responsables d'équipes, toujours plus jeunes et plus inflexibles, mutés dans une autre agence ou partis par la petite porte. (...) L'infantilisation, les sucettes comme récompense, les avertissements comme punition.

 

La paie, amputée des arrêts maladie, et des primes au mérite qui ne tombent plus. Les objectifs inatteignables. Les larmes qui montent aux yeux à tout moment, forçant à tourner la tête pour se cacher, comme un enfant qui aurait honte d'avoir peur. Les larmes qui coulent pendant des heures, une fois seul. Mêlées à une colère froide qui rend insensible à tout le reste. Les injonctions paradoxales, la folie des chiffres, les caméras de surveillance, la double écoute, le flicage, la confiance perdue.

 

La peur et l'absence de mots pour la dire. Le problème, c'est l'organisation du travail et ses extensions. Personne ne le sait mieux que moi. Vincent Fournier, 13 mars 2009, mort par balle après ingestion de sécobarbital, m'a tout raconté. C'est mon métier, je suis médecin du travail. Ecouter, ausculter, vacciner, notifier, faire remonter des statistiques anonymes auprès de la direction. Mais aussi : soulager, rassurer.


Et soigner. Avec le traitement adéquat.



Editions FLEUVE NOIR

 

la-mort-n-attends-pas.gif

 

" La mort n'attend pas" de Peter JAMES le 10/03 

 

 

À Brighton, Caitlin, 15 ans, est atteinte d'une grave maladie hépatique. Son seul espoir, une greffe de foie de toute urgence. Mais les listes d'attente sont longues, son groupe sanguin rare, et les chances de trouver un donneur plus que minces. Terrassée par la nouvelle, sa mère se tourne alors vers Internet où tout se vend et tout s'achète...


Dans le même temps, un bateau repêche dans la Manche le corps d'un adolescent, portant une incision suspecte à l'abdomen. Le commissaire Roy Grace appelé sur les lieux se voit confier l'enquête. Bientôt, deux autres victimes sont découvertes.


À des centaines de kilomètres de là, à Bucarest, une généreuse bienfaitrice aide les enfants des rues à quitter le pays, à fuir la misère et à se construire une vie meilleure en Angleterre. Mais ses intentions sont-elles vraiment aussi charitables ?


Pour certains de ces enfants il est déjà trop tard, pour d'autres pas encore... Seulement, Roy Grace le sait, il doit faire vite, car la mort n'attend pas !

 

amazoniak.gif


" Amazonia" de James ROLLINS le 10/03

 

 

Un homme mourant erre dans la forêt amazonienne.


Membre des Forces Spéciales américaines, Clark est l'unique rescapé d'une expédition de chercheurs menée par le Dr Carl Rand, et disparue il y a quatre ans. Nathan Rand, son fils, n'a jamais renoncé à retrouver sa trace. Le Dr Kelly O'Brien l'informe que des Rangers de l'armée américaine viennent d'arriver au Brésil pour organiser une nouvelle expédition à laquelle il est associé. Pendant ce temps, le Dr Louis Favre s'évertue à contrecarrer cette initiative.

Le Dr Rand était son ennemi juré à cause de la concurrence impitoyable que se livrent les laboratoires pharmaceutiques. La firme de Rand tentait d'exploiter le savoir des chamanes pour découvrir de nouvelles plantes médicinales, le fameux « or vert ». Favre se prend à rêver de vengeance : assassiner Nathan à défaut d'avoir pu tuer son père. Lorsque la CIA, en pratiquant l'autopsie de Clark, découvre que son agent était porteur d'un virus contagieux et mortel, une course contre la montre s'engage car il s'agirait d'un prion mutant.

L'expédition, quant à elle, tourne au cauchemar.

 

les-ronds-ds-l-eau.jpg 

" Les ronds dans l'eau " de' Hervé COMMERE le 10/03

 

 

Ils étaient cinq à participer au casse le plus audacieux du siècle.


Le soir du dernier concert de Frank Sinatra, le 13 juin 1971 à Los Angeles, cinq hommes ont été assez fous pour voler John Costano, le parrain de la côte est. Mais au lendemain de la remise de rançon, alors qu'ils trouvent « Be sure you'll die for that » dans leurs sacs remplis d'argent, tous comprennent leur erreur. Quarante ans plus tard ils sont âgés, certains sont morts. Mais une journaliste a rassemblé les pièces de ce puzzle qui ne demandait qu'à revivre… pour le malheur de tous.


Au même moment Yvan, serveur dépressif qui voit son ancien amour se trémousser dans l'émission hebdomadaire d'un jeu de télé-réalité, perd son sang froid et commet également l'erreur de sa vie en entrant au mauvais endroit au mauvais moment. Quel est le rapport entre ces deux histoires ? A priori, il n'en existe aucun. Si ce n'est une lueur dans le regard d'un vieil homme. Et les ronds dans l'eau.

 

les éditions du TOUCAN

 

les-gardiens-de-l-obscur.jpg

 

" Les gardiens de l'obscur" de BERNARD et CARLIER le 10/03

 

 

Un ex-flic à la dérive occupe ses jours en jouant sur le web à une sorte de "course au trésor" qui promet 100 000 euros de récompense au binôme qui retrouvera une mystérieuse tablette sumérienne vieille de 4700 ans.

 

Il fait équipe avec une jeune traductrice qu'il n'a jamais vue. Jusqu'au jour où ce qui devait être un simple rendez-vous de documentation avec un des conservateurs du Louvre tourne au massacre: en arrivant chez le scientifique, la jeune femme découvre deux cadavres à moitié décomposés tandis qu'un inconnu surgit et lui tire dessus. Elle parvient à s'échapper et comprend vite qu'elle et son équipier ne sont que des pions qu'un pouvoir occulte et impitoyable tente de manipuler.


Entre Paris et Berlin, Bagdad et Denver, commence alors une autre enquête, autrement plus dangereuse qu'un jeu sur le web...



Editions de L'ARBRE VENGEUR

 

l-homme-arme.jpg

" L'homme armé " d' Alain GNAEDIG le 17/03 

 

 

Un ex-flic à la dérive occupe ses jours en jouant sur le web à une sorte de "course au trésor" qui promet 100 000 euros de récompense au binôme qui retrouvera une mystérieuse tablette sumérienne vieille de 4700 ans.

Il fait équipe avec une jeune traductrice qu'il n'a jamais vue. Jusqu'au jour où ce qui devait être un simple rendez-vous de documentation avec un des conservateurs du Louvre tourne au massacre: en arrivant chez le scientifique, la jeune femme découvre deux cadavres à moitié décomposés tandis qu'un inconnu surgit et lui tire dessus.

 

Elle parvient à s'échapper et comprend vite qu'elle et son équipier ne sont que des pions qu'un pouvoir occulte et impitoyable tente de manipuler.


Entre Paris et Berlin, Bagdad et Denver, commence alors une autre enquête, autrement plus dangereuse qu'un jeu sur le web...


Editions METAILIE

 

installation.gif

 

" Installation" de Steinar BRAGI le 10/03

 

 

Eva Einarsdóttir se sépare de son fiancé et rentre chez elle en Islande après avoir vécu à New York. Une vague relation lui prête un logement au centre de Reykjavík, dans une tour high-tech équipée des technologies dernier cri en matière de sécurité et de surveillance. Eva veut prendre le temps de s’installer dans ce pays qu’elle ne reconnaît plus, les pêcheurs ont disparu et cadres de banques et traders ont envahi la ville.


Peu à peu Eva change, elle sort de moins en moins de cet appartement, fait des cauchemars, rencontre des gens étranges dans l’immeuble, se laisse envahir par une voisine. Une tension s’installe. La sensation de menace s’intensifie à mesure que l’œuvre avance, et culmine dans une seconde partie au suspense insoutenable.

 

l-obscure-memoire-des-armes.jpg

 

" L'obscure mémoire des armes" de Raman DIAZ-ETEROVIC le 10/03

 

Heredia est détective privé, il vit à Santiago du Chili avec son chat Simenon, traine dans les bars et les hôtels de cinquième catégorie, fréquente des personnages excentriques et marginaux. Sa clientèle vient du quartier pauvre qu’il habite.


Il a 50 ans et n’a pas de clients lorsque son éternel amour fugitif, Griselda, poussée par son amie Virginia, lui demande de s’occuper de l’assassinat de German Reyes, une affaire sans piste ni mobile. Heredia se retrouve vite confronté aux fantômes du passé de la dictature, à la torture et aux tortionnaires, et à des coïncidences troublantes. Heredia communique ses réflexions dans une prose alerte et rapide qui mêle ses souvenirs à l’intrigue, et nous donne à lire un portrait de la ville, une image du passage du temps et des tours que nous joue la vie.

 

il-pleut-a-managua.jpg

 

" Il pleut sur Managua" de Sergio RAMIREZ le 17/03

 

La Vierge de Fatima entre dans Managua, au son d’un orchestre de chicheros, escortée par les officiers de la police nicaraguayenne. L’inspecteur Morales regarde la scène de son bureau de la Plaza del Sol. Il est chargé d’enquêter sur un yacht abandonné à Laguna de Perlas, sans doute une histoire de narcos, et pas des moindres. Flanqué d’un lieutenant cynique et d’une ex-guérillera coriace devenue femme de ménage, il traque les coupables avec sa Lada bleue et son P38 sur fond de chaos social et politique.


Managua, entre deux orages, est traversée par des processions religieuses délirantes, des manifs de toubibs, des embouteillages monstres, au milieu des ruines du tremblement de terre de 1972, des bidonvilles et des quartiers chics. La guérilla est loin, désormais, on inaugure en grande pompe des stations-services rutilantes et les évangélistes vendent du savon miracle. Les anciens guérilleros sont devenus flics, bandits, notables, employés, les trahisons vont bon train, et les narcos courent toujours.

 

 

les-ames-noires.jpg

 

" les âmes noires" de Gioacchino CRIACO le 17/03

 

 

Natifs des âpres montagnes calabraises de la Locride, trois adolescents, bons élèves et bons fils, choisissent la voie du crime pour échapper à la misère. Mais ils auront beau refuser l’embrigadement de la ‘Ndranghetta ­– la mafia calabraise – pour partir à la conquête du monde, devenant braqueurs à Milan puis trafiquants de cocaïne aux contacts des réseaux planétaires, islamistes compris, ils reviendront toujours sur ces hauteurs d’où l’on aperçoit deux mers mais où les porcheries cachent parfois des victimes d’enlèvement crapuleux, où les forêts sont hantés d’âmes noires, fugitifs recherchés par la justice étatique ou la vengeance mafieuse.


C’est là, dans la grandiose cruauté des parties de chasse, dans les prodigieux banquets paysans et les beautés violentes de la nature, que les trois amis trouveront leur destin, comme ce taureau sauvage qui continue à galoper vers son tueur parce qu’il ne sait pas encore qu’il est mort.

 

legers-arrangements-avec-la-verite.jpg

 

" legers arrangements avec la vérité" de Pierre CHRISTIN le 03/03

 

 

Simon Saltiel, héros de Petits crimes contre les humanités, est désormais maître de conférences à Paris XV-Val d’Ourcq, une fac en souffrance construite sur le terrain insuffisamment dépollué d’anciens gazomètres de la banlieue Nord. Les raisons de mal y travailler sont innombrables et parfois saugrenues, telle une invasion de bisons… Simon va accepter la proposition d’un éditeur à succès : écrire un ouvrage de commande sur Iouri Zaïtsev, brillant intellectuel post-soviétique, spécialiste de la scénarisation du réel, devenu conseiller pour des régimes en mal de façade démocratique.


À l’issue d’une enquête passant par quelques grandes institutions académiques parisiennes et un tour du monde aussi rapide que décevant, Simon va prendre la mesure de ces légers arrangements qui nourrissent trop souvent le discours moderne : biographies plus ou moins autorisées de people, rumeurs données comme parole d’Évangile, réécritures travestissant les propos jusqu’à en faire leur contraire, jargon pseudo-scientifique du “management” appliqué aux choses de l’esprit… Il saura réagir à un complot intellectuel aux ramifications menaçantes par une machination littéraire avec de vieux amis qui, eux, croient encore que les mots peuvent servir la vérité.


Un roman ironique et drôle sur un sujet sérieux.


Editions SONATINE

 

sorry.jpg

 

" Sorry" de Zoran DRVENKAR le 17/03

 

 

Berlin. Tamara, Frauke, Kris et Wolf se sont connus au lycée. Dix ans plus tard, après une succession de petits boulots, de drames personnels, de défaites diverses et de blessures secrètes, c’est sans trop d’illusions qu’ils abordent la trentaine.

 

Les choses vont néanmoins changer très vite quand ils ont l’idée de créer une agence nommée Sorry, dont l’objet est de s’excuser à la place des autres. Le succès est immédiat, ils aident des hommes d’affaires qui s’estiment s’être mal comportés envers un salarié, un associé ou une entreprise à alléger leurs remords en allant à leur place chercher le pardon auprès de leurs victimes.

Tout va pour le mieux jusqu’au jour où un mystérieux assassin désireux de soulager sa conscience en obtenant l’absolution pour les horribles souffrances qu’il inflige décide de recourir aux services de Sorry.

 

C’est le début d’une longue descente aux enfers pour les quatre amis. Pris dans un piège infernal et mortel, ils n’auront d’autre solution que de découvrir au plus vite l’identité et les mobiles de ce tueur qui les manipule et semble parfaitement les connaître.

 


Editions Robert LAFFONT

 

l-homme-de-kaboul.jpg


"l'homme de Kaboul" de Cédric BANNEL le 03/03

 

 

Quand Oussama Kandar, chef de la brigade criminelle de Kaboul, ancien héros de guerre contre les Russes et les talibans, découvre le cadavre de Wali Wadi, il n'imagine pas déclencher l'une de ces séries de minuscules événements qui se terminent en raz de marée.


D'après Oussama, l'homme qui gît au milieu de son magnifique salon, une balle dans la tête, ne peut en aucun cas s'être suicidé, comme l'affirme le ministre de la Sécurité. Profondément intègre, opposé à la corruption qui gangrène son pays, Oussama croit en la justice.

 

 

Par fidélité à ses principes, il refuse de classer l'affaire. Au contraire, en compagnie de ses fidèles adjoints, il s'acharne à remonter les pistes, à exhumer les vérités travesties.
Dès lors, il est l'homme à abattre. Autour de lui, la violence se déchaîne. Dans son combat, il obtient l'aide inattendue du mollah Bakir, un taliban sorti d'Oxford sans doute plus dangereux qu'il n'en a l'air.

 

A l'autre bout du monde, en Suisse, le jeune Nick, analyste dans les services secrets, est lancé sur la piste d'un fugitif, dirigeant d'une entreprise très opaque aux ramifications internationales.


L'homme s'est volatilisé avec un rapport secret qui paraît affoler plusieurs gouvernements. Quand il comprend que son organisation assassine des innocents dans sa quête désespérée pour retrouver le fugitif, Nick se révolte. Il découvre les sanglantes tentatives d'élimination dont a été victime, à Kaboul, un certain commissaire Oussama Kandar. Oussama l'Afghan, Nick le Suisse et Bakir le mollah : ce trio improbable se retrouve dans les hautes montagnes d'Afghanistan, en des lieux sauvages contrôlés par des hommes qui tuent au nom de Dieu.


Là se cache sans doute l'homme qui connaît la vérité. Là est caché le rapport recherché par tous. Mais choisiront-ils de révéler au monde ce qu'ils apprendront ? Ou accepteront-ils de se taire au nom d'intérêts supérieurs ?

 

Editions ASPHALTE


 

golgotha.gif

 

" Golgotha" de Léonardo OYOLA

 

 

Villa Scasso, à l’ouest de Buenos Aires. Un labyrinthe de ruelles et de murs de brique, un trou régi par ses propres lois : celle des Gamins de Scasso. Les flics restent à sa marge, comme Calavera et Lagarto. Le premier, sorti lui-même de la villa, sent toujours en lui sa brutalité et sa barbarie. Le second refuse de se laisser emporter par la violence qui gouverne les rues. Ceci est l’histoire d’une vengeance dans une enclave sauvage ; l’histoire de flics qui vouent un culte à des images pieuses, de délinquants qui vénèrent San la Muerte, et d’une guerre urbaine sourde où ceux qui survivent, ceux qui tuent, finissent corrompus, asphyxiés par leurs propres péchés. Une fulgurante chronique de la violence.

 

Editions FAYARD Noir

 

en-route-pour-tombouctou.jpg

 

" En route pour Tombouctou" de Moussa KONATE le 09/03

 

 

Tombouctou, c’est le cœur de la région malienne des Touaregs, les hommes bleus.


Un matin, un jeune homme est retrouvé mort. Puis un deuxième, et un troisième dans la force de l’âge ! Il n’en faut pas davantage pour réveiller les vieilles rivalités. Mus par les valeurs ancestrales de dignité et de bravoure, deux clans ennemis se préparent à la guerre. Craignant que ce conflit ne dégénère et n’embrase le Nord du Mali, le gouverneur de la région en informe les autorités politiques de Bamako, qui envoient Habib et son fidèle Sosso sur les lieux. Mais les deux hommes, originaires du Sud du pays, ne connaissent rien des coutumes touaregs. Fidèle à ses principes, Habib veut garder la tête froide, pour éviter les conclusions hâtives.


L’affaire se corse lorsque les soupçons se portent sur AQMI, la branche maghrébine d’Al-Qaeda : et si les fondamentalistes musulmans s’en prenaient à leurs opposants ? La confusion est à son comble, car l’affaire prend des dimensions internationales. Les forces de Sécurité maliennes sont en état d’alerte, la France se positionne dans le Sahel, où le terrorisme semble s’être déplacé...


La clef, en réalité, se trouve cachée au fond de la culture. Confrontés à la mondialisation, les Touaregs sont menacés. Chassés vers la ville par la crise économique et climatique, leurs enfants bafouent les traditions. Le chef d’un clan touareg, une femme (les sociétés touaregs sont matriarcales), a commandité l’assassinat de jeunes hommes infidèles. Et son bras armé n’est autre que l’enfant de six ans, chargé de la distribution d’un thé... empoisonné.
Le célèbre commissaire Habib va une fois plus résoudre l’énigme.

 

Surtout, il va découvrir une région totalement inconnue de lui, le long du fleuve Niger, ses paysages exceptionnels, son architecture, la vie quotidienne de ses habitants... A travers une enquête parfois dangereuse, le lecteur s’imprégnera lui aussi de la vie de ces populations diverses, parfois métissées, vivant dans le désert ou aux portes du désert, mais qui n’échappent pas pour autant à la marche du monde.

 

 

 

Editions PAVILLON NOIR

 

le printemps des bargess

 

" le printemps des barges" de Jeremy BOUQUIN

 

 

Marco Ranucci, dit le typographe, un ancien des brigades rouges au passé trouble et à l’identité bien cachée (il n’a ni papiers et n’utilise pas de carte de crédits, ni de téléphone portable, ne veut laisser aucune trace) est appelé par un vieux compère pour lui donner un coup de main.


Le protocole est activé ! Un individu est en danger, il doit disparaître, changer d’identité. Pépé, vieil Anarchiste espagnol reconverti dans l’imprimerie mais toujours très actif dans les réseaux, souhaite que l’on protège l’un de ses « filleuls ». Ranucci doit donc convoyer un inconnu dans un endroit sécurisé en moins de 48 heures. Il va alors découvrir que le « paquet » est un adolescent : Alex, témoin du massacre de sa famille.


Mais l’aventure n’est pas si simple car il semble que le gamin détienne des informations importantes qu’un groupe de militaire privé veut absolument récupérer. Ils rencontreront sur leur route un bidouilleur berrichon ventripotent (spécialiste des fausses identités) et un journaliste rock d’investigation tout cela traqué par des mercenaires déterminés. Road movie rock dans une Clio en plein Berry. Le typographe va traverser le Boischaut : de Dun-sur-Auron en passant par Saint-Amand-Montrond, Bruère-Allichamps pour finir en plein coeur du Printemps de Bourges.
Un véritable film d’action !

 

Editions GLYPHES

 

rue de la crique1

 

" Rue de la Crique " de Michel ROSET le 01/03

 

 

Le 5 septembre 1944, en deux heures de pilonnage massif, 3000 tonnes de bombes sont déversées sur le centre-ville du Havre par l’aviation alliée.


Dans les restes du muséum dévasté, à l’heure de la reconstruction, des jeux d’enfants virent soudain au drame.
Trente ans après cette tragique histoire, le commandant Charles Vigorneau – Vigor – se prépare une rude semaine : victime dans la nuit d’un malaise cardiaque, il doit dès le lendemain enquêter sur un double crime.


Apparemment, l’assassin s’est trompé de victime et pourchasse sa proie. Sur le chemin de sa croisade, Vigor est un obstacle qui doit disparaître.

 

 Editions du CHERCHE-MIDI

 

le voleur d'âme

 

" le voleur d'âmes " d'Ann BENSON le 03/03

 

 

1440.
Guillemette le Drappière, mère supérieure d'un couvent de Nantes, enquête sur la disparition d'un enfant dans la région. Bien vite elle s'aperçoit que le cas n'est pas isolé, qu'au fil des années ce sont des dizaines de jeunes enfants qui se sont volatilisés. Refusant d'abord de croire les sombres rumeurs qui courent sur les moeurs effrayantes, mêlant débauche et occultisme, d'un seigneur de la région dont elle a jadis été la nourrice, elle se rend bientôt à l'évidence : c'est vers Gilles de Rais que la portent ses soupçons.


Mais, héros de la guerre de cent ans et compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, le seigneur de Rais est considéré comme intouchable. 2002. Lany Dunbar, mère de famille et membre d'élite de la police de Los Angeles, reçoit un matin le type d'appel qu'elle redoute le plus, celui d'une mère de famille affolée dont le fils a disparu. En dépit de sa longue expérience dans ce genre d'affaires, elle n'a alors aucune idée de l'horreur dans laquelle elle va être plongée et qui va l'amener à affronter un tueurs d'enfants dont les meurtres ont, depuis des années, échappé à la police.


Deux vagues de crimes dont les cibles sont des enfants, séparées de six siècles l'une de l'autre mais aux connections surprenantes ; deux figures du mal intouchables, que deux femmes, liées par un même sens passionné de la justice, vont s'acharner à confondre. Avec ce voyage haletant à travers le temps et l'histoire, qui allie un incroyable sens du suspense et de l'intrigue, Ann Benson fait une entrée fracassante dans la cour des grands.

 

Editions PRESSES DE LA CITE

 

nephilim.gif


" Néphilin" d' Asa SXHWARZ le 03/03

 

 

Nova Barakel, militante Greenpeace, s'introduit par effraction chez le PDG de Vattenfall, géant suédois de l'énergie, pour y taguer des slogans hostiles.


Elle découvre dans l'appartement une véritable scène de carnage : l'homme d'affaires et sa femme ont été sauvagement assassinés. Affolée, Nova prend la fuite, laissant derrière elle de nombreuses empreintes. Quelques jours plus tard, un haut dirigeant de la compagnie aérienne SAS est également retrouvé assassiné. Les deux meurtres présentent des caractéristiques similaires : des références à la Genèse sont peintes sur les murs et les corps sont disposés de manière à rappeler la série de gravures de William Hogarth, Les Quatre Etapes de la Cruauté.


Or, la mère de Nova, qui vient de perdre la vie dans un accident de voiture, possédait des exemplaires de ces gravures. Nova est peut-être plus impliquée qu'elle ne le pense dans ces affaires sanglantes… Son chemin ne tarde pas à croiser celui des Nephilim, une secte fanatique venue de la nuit des Temps, qui elle aussi redoute par-dessus tout une catastrophe écologique.

 

Editions MARABOUT

 

les-cadavres-n-ont-pas-froid-aux-yeux.gif

 

" Les cadavres n'ont pas froid aux yeux" d' Andréa H.JAPP le 09/03

 

 

Parfois, il faudrait rester au lit.


C'est ce qu'Hélène, chercheuse au caractère explosif, aurait dû faire ce matin-là, au lieu de venir au labo… Car la tête d'un collègue – ce n'est pas une grosse perte, c'était un abruti, soit dit en passant – a été déposée pile au milieu de sa table de travail. Non seulement ça lui fiche en l'air une matinée de manip', mais en plus, Hélène, les cadavres, elle commence à en avoir plein le dos.


Avec ses copines Emma, la blonde en mal d'enfant, Nathalie l'ex femme au foyer qui vit une seconde jeunesse, Charlotte la psy qui couche toujours avec le plus gratiné de ses patients et Juliette, l'esthéticienne qui chouchoute une clientèle masculine triée sur le volet, elles ont déjà été mêlées à une sale histoire de triple meurtre.


Et ça avait bien failli tourner au vinaigre. Alors, là, franchement, cette tête sans corps, c'est trop. D'autant que ça l'air de devenir à la mode de se faire occire au labo, et que l'inspecteur en charge de l'affaire n'est pas franchement commode…Quand la reine du crime s'attaque à la comédie policière, on tourne les pages aussi vite qu'on dévore un macaron !

 

Editions BALEINE

 

" Démoliton" NADA le 10/03

 

 

Cordélia, jeune actrice porno tourne dans des films de plus en plus trash.


Elle meurt dans un snuffmovie, après avoir été torturée. Deux anciens légionnaires, Vulcain et Verlaine s’embarquent dans une vengeance tragique, un massacre de tous ceux qui ont participé au drame de Cordélia. Ils seront rejoint par Van Gogh, policier toxicomane et corrompu, pour une descente aux enfers dont ils ne sortiront pas indemnes

 

Editions ENTRE DEUX TERRES

 

havre des morts

 

" havre des morts " de Patricia CORWELL

 

À Dover, sur l’unique base aérienne militaire US qui reçoit les soldats morts au combat, Kay Scarpetta se forme aux techniques révolutionnaires de l’autopsie virtuelle. Elle est très vite mise à l’épreuve : un jeune homme a été trouvé mort près de chez elle, à Cambridge. Crise cardiaque, selon les premières constatations.

 

Mais comment expliquer qu’il ait saigné après son arrivée à la morgue, sinon parce qu’il était encore vivant ? Une radiographie en 3D révèle des blessures que Scarpetta n’a jamais vues.

 

Elle se trouve dès lors confrontée à un passé qu’elle croyait enfoui et à un dilemme plus que complexe. Déterminée à conclure avant qu’il ne soit trop tard, Dr. Scarpetta utilise les techniques de pointe apprises au Havre des morts pour confirmer ses suspicions.

 

Editions VIVIANE HAMY

 

" le mur, le kabyle et le marin " d'Antonin VARENNE le 17/03

A CONFIRMER

 

Nous ouvrons le livre et nous atterrissons abruptement sur un ring de boxe, où un flic, visiblement obsédé de boxe, va affronter un tout jeune homme de vingt ans, lui qui vogue dans la bonne quarantaine.


Les coups pleuvent, mais Le Mur, surnom du flic qui sait encaisser directs, uppercuts et autres droites sans broncher va miraculeusement gagner le match. Mais à quel prix. Dans les vestiaires, alors qu'il tente de reprendre ses esprits avec l'aide de son soigneur, un personnage plutôt louche, Le Pakistanais, va lui proposer une combine assez crapoteuse pour toucher sans grand effort ce qui lui permettra de ne pas avoir à rationner pour se payer ses petits plaisirs de pauvre type solitaire.


Après un moment

Repost 0
Published by Eskalion - dans A paraître....

Présentation

  • : Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • Le blog de passion-polar.over-blog.com
  • : mes lectures et mes coups de cœur dans le domaine du polar.Sans aucune prétention.
  • Contact

Prochain salon

image002.jpg

Rechercher

Revues à se procurer !

ob_649826ad1838a9264b20566415d85c54_115.gif

 

crimes-et-chatiments.jpg

N°5 sortie le 30/05

temps noir

 

 

 

CouvAlibi08P.jpg

 

Indic15Couv.jpg

parution le 26 juin

Sur abonnement uniquement

une surprise pour tout abonnement

le site : link

Archives

Prochaine chronique:

utopia.PNG

Sous mon marque page...

 

a-l-aube-d-une-autre-guerre.jpg

Mes prochaines lectures...

  Dans le désordre...

 

 

  chamamé

 

 

le-phyto-analyste.jpg

 

les_machoires_du_passe_01.j_1.jpg

 

 

 

 

flic-ou-caillera.jpg

 

  le-manuel-du-serial-killer-

 

 

 

ta mort sera la mienne

 

messe noire

 

des-noeuds-d-acier.jpg

 

 

Jamais-vue-Burke.PNG

 

 

Passion Polar sur Facebook